PRESSE ET MEDIAS

Rééquipement massif de l'armée russe: préoccupation des médias occidentaux


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Les médias américains ont réagi avec préoccupation à la déclaration des dirigeants russes sur la modernisation massive des forces armées et de la flotte suite au rapprochement de l'OTAN des frontières de la Russie.


Jeudi 19 Mars 2009

Rééquipement massif de l'armée russe: préoccupation des médias occidentaux
Le président Dmitri Medvedev a constaté mardi lors d'une réunion au ministère de la Défense que l'OTAN élargissait ses structures aux frontières russes et a promis de lancer en 2011 un réarmement élargi de l'armée et de la flotte.

Selon les experts américains, ces déclarations de Dmitri Medvedev attestent que les discussions avec Barack Obama à Londres en marge du sommet financier du G20 s'annoncent ardues.

"Le Kremlin prévient qu'il a opté pour une politique rigide à l'égard des Etats-Unis", écrivait mercredi le quotidien Wall Street Journal.

Le Times britannique indique que le ton de l'intervention de M.Medvedev rappelait l'époque de la guerre froide.

Selon les éditions américaines, la Maison Blanche et le Pentagone se montrent sereins et affirment voir en la Russie un allié et partenaire pour le maintien de la paix et de la sécurité internationale.

"Le Kremlin a démontré aux Etats-Unis et à leurs alliés au sein de l'OTAN que la Russie participerait aux discussions à Londres sur un pied d'égalité", écrivait mercredi le New York Times.

Le magazine Forbes évoque les 43 milliards de dollars promis pour la modernisation des forces armées russes, somme paradoxalement élevée en temps de crise. En stimulant l'industrie militaire, la Russie conservera toutefois les emplois de ce secteur. Sur le plan politique, les déclarations ambitieuses de Moscou sont considérées comme un "atout" dans les prochains entretiens Medvedev-Obama à Londres.

Défense: d'ici décembre la Russie déploiera un régiment d'ICBM ultramodernes

Rééquipement massif de l'armée russe: préoccupation des médias occidentaux
En décembre 2009, la Russie déploiera un régiment de missiles stratégiques de dernière génération RS-24 à têtes multiples, a annoncé mardi aux journalistes le commandant des Troupes des fusées stratégiques russes Nikolaï Solovtsov.

"Après le 5 décembre 2009, à l'expiration du traité START-1, un régiment de RS-24, comportant un poste de commandement et un groupe de missiles, deviendra opérationnel", a expliqué le général.

Chacun des missiles RS-24 porte quatre têtes au moins.

Rééquipement des armées: se maintenir à flot pendant la crise

Rééquipement massif de l'armée russe: préoccupation des médias occidentaux
Par Ilia Kramnik, RIA Novosti

Malgré la crise, les troupes russes seront modernisées: les plans du ministère de la Défense prévoyant des achats importants de matériel militaire et d'armements ultramodernes ont été dévoilés par le général d'armée Vladimir Popovkine, vice-ministre de la Défense.

Le gouvernement russe a, semble-t-il, l'intention de miser effectivement sur le complexe militaro-industriel et d'en faire la locomotive de la relance de l'économie, et avant tout du secteur réel de cette dernière. Malgré les problèmes financiers et la réduction des dépenses budgétaires, l'Etat n'entend pas diminuer les crédits prévus pour l'achat de matériels militaires nouveaux et la modernisation de ceux existants.

Au cours des trois prochaines années, les militaires prévoient de recevoir 70 missiles balistiques intercontinentaux, 30 systèmes de missiles Iskander, 48 avions de combat, 60 hélicoptères, 14 navires, 300 chars, six drones et une grande quantité d'autres types de matériel militaire et d'armements. Cependant, on peut fortement douter du réalisme de tous ces projets.

Les cadences prévues de production de missiles intercontinentaux pour les troupes de missiles stratégiques (RVSN) semblent les plus réalistes : le rythme des livraisons de Topol-M s'est accéléré ces dernières années. Outre les Topol-M, les premiers missiles intercontinentaux RS-24 doivent faire leur apparition dès cette année dans les troupes balistiques stratégiques russes. Par ailleurs, des missiles Sineva sont en cours de fabrication pour les bâtiments lance-engins de la Marine.

Selon les spécialistes, les chiffres concernant la production et la modernisation du matériel pour les troupes terrestres semblent eux aussi réalistes : à condition d'être financée régulièrement, l'industrie peut fournir la quantité nécessaire de chars, de véhicules blindés de combat et de transport de troupes (BMP et BTR) et autres véhicules de combat.

La situation est plus complexe dans les forces aériennes et navales. On pourrait dresser une liste assez longue des projets de fabrication de tel ou tel matériel ultramoderne qui ne se sont pas concrétisés ou dont la réalisation traîne en longueur.

Les forces aériennes russes ne reçoivent pratiquement pas de nouveaux avions: ils leur sont livrés au compte-gouttes. La modernisation du parc existant est lente, ce qui peut entraîner une réduction catastrophique des effectifs des forces aériennes, si des mesures urgentes ne sont pas prises rapidement. De grands espoirs sont fondés sur les chasseurs Su-35 et MiG-35, mais, pour l'instant, ils ne sont qu'au stade des essais.

Il en est de même pour les unités d'aviation qui attendent avec impatience les nouveaux hélicoptères Mi-28N et Ka-52, dont les cadences de production sont loin d'être conformes à celles annoncées.

Le renouvellement de l'arsenal des unités de défense antiaérienne (DCA) s'effectue très lentement: les systèmes S-400, les systèmes modernisés de DCA Bouk, Tor-M1 et autres ne sont pas livrés dans les quantités requises.

Mais c'est la Marine qui se trouve dans la situation la plus difficile, comparativement aux autres Forces armées. Le rythme du renouvellement de ses équipements n'incite guère à l'optimisme: aucun navire de surface de premier rang n'est en chantier pour elle, le nombre des navires de guerre de 2-4 rangs en construction est insignifiant. Qui plus est, une bonne partie des navires de surface construits à l'époque soviétique sera retirée du service au cours des 10 ou 15 ans à venir.

La construction de sous-marins rencontre elle aussi de gros problèmes. Si la fabrication en série de croiseurs sous-marins stratégiques lance-engins a commencé ces dernières années, la situation en ce qui concerne les sous-marins polyvalents, atomiques ou diesel, est bien plus triste : ces 20 prochaines années, la flotte russe perdra environ 30 bâtiments, devenus obsolètes, alors que la mise en service de nouveaux sous-marins au rythme de 1,5 unité par an n'est pas prévue, même dans les projets les plus hardis.

Par conséquent, force est de constater que les projets de rééquipement ne répondent pas toujours aux besoins des forces armées, car même leur réalisation totale ne permettrait pas de combler tous les vides. Et si ces projets ne sont pas mis en oeuvre, cela provoquera l'effondrement de la machine militaire et privera la Russie de sa capacité de défendre ses intérêts par les armes.

Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/



Jeudi 19 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par rachidttoi le 19/03/2009 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous oubliez les technologies MHD . Pourquoi ne parle t'on jamais de ces technologies, les journalistes et expert qui font ces articles ne sont ils pas assez renseigné ?

2.Posté par rachidus le 20/03/2009 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est quoi cette technologie "MHD"?

3.Posté par politor le 20/03/2009 01:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh c'était écrit la Russie est le fouet de Dieu. La prophétie se réalise. Et le monde ne sera jamais unipolaire. Ce que les Russes vont leur mettre dans la tête. Ce sera la vengeance divine contre les démons.

4.Posté par politor le 20/03/2009 01:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les russes se sont relevé de la perestroïka. et maintenant ils sont debout. Ils sont capables plus que jamais de se relever de tout. Et en plus ils se sont débarasser du communisme. Engela Merkel fait des bon accords avec les Russes. La dictature des states est niquée.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires