Croyances et société

Rechercher le bonheur, où ça ?


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 10 Septembre 2017 - 09:40 L'Imamat (Réfutations)


On dit que Freud qu’il est mort sans avoir pu répondre à cette question : « que veulent les femmes ? ». On dira de moi peut-être que je suis mort sans avoir pu répondre à cette question : « qu’est-ce qui rend les hommes heureux ? ». Et ce n’est pas faute d’avoir bourlinguer pour répondre à cette question. Une personne comme Maslow pense par exemple que les humains obéissent à une pyramide des besoins, vraiment ?


le blasé du cyber
Vendredi 18 Juin 2010

Rechercher le bonheur, où ça ?
J’ai étudié cette fameuse pyramide lors des cours de management. Cette théorie qui stipule que les humains cherchent à satisfaire des besoins primaires (faim, soif, besoin de se vêtir et de s’abriter) avant de chercher à en satisfaire d’autres. Une telle théorie est contestable et ne pouvait être que contestée ce qu’elle fut d’ailleurs. Je pense qu’un être normalement constitué ne peut que chercher en premier à pouvoir se nourrir, se vêtir et s’abriter avant de chercher à acquérir d’autres biens. Mais j’ai vu quelques désaxés qui préfèrent acquérir des appareils dernier cri ou encore des habits chers pour la prochaine fête plutôt que de chercher à satisfaire leurs besoins dits primaires. Ou d’autres qui vont chercher à satisfaire ces besoins futiles quitte à se mettre dans l’incapacité après à satisfaire leurs besoins primaires. Il m’est alors venu en tête que certains humains sont obsédés par l’idée de se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas. Certains veulent se faire passer pour des riches alors qu’ils sont pauvres, quand d’autres par exemple veulent se faire passer pour des sex-symbols quand ils sont plus proches du rat de bibliothèque. En fait ils veulent appartenir à la caste dominante ou présentée comme telle. Moi j’ai toujours eu en tête cette idée : « bien manger, c’est le début du bonheur ». Et je n’arrive pas à comprendre ceux qui ont le ventre creux et qui rêve de téléphones portables à 700 euros ou de duplex ou de voiture à des dizaines de milliers d’euros. Les mystères de l’esprit humain, peut-être.
Avec de telles aberrations, je ne peux être surpris que le monde aille si mal.
Les humains ont besoin de rêver, c’est quelque chose qui semble être maladif chez eux. Et cette maladie est une des choses qui m’agacent et qui m’inquiètent le plus chez mes frères et sœurs humains. Et même si l’on tient compte de la pyramide de Maslow on est intrigué parce qu’il appelle les besoins supérieurs, tels que le besoin d’épanouissement. Etes-vous au courant des histoires des tueurs en série (1) ? Si c’est non, vous le devriez car on y trouve des sacrés cocos dans cette catégorie singulière du genre humain. Catégorie qui est une des plus intrigantes et inquiétantes du genre humain et qui aide à comprendre le peu de crédit que j’accorde à notre race mais aussi le peu d’espoir que je place en elle. Et on comprend que certains recherchent le bonheur dans de bien inquiétantes dérives. Alors l’imagination humaine, on se demande d’ailleurs souvent d’où elle sort celle là, est quelque chose de fascinant.
 Quand j’observe de nombreuses œuvres que des humains ont écrites je reste assez dubitatif. J’ai par exemple été sans doute comme beaucoup d’autres quand j’étais plus jeune un passionné de romans de science-fiction. Les écrits d’un Vernes par exemple m’ont toujours fasciné et j’en suis arrivé à me demander d’où venait son inspiration. Je me suis aussi demandé d’où venait cette inspiration qu’avait Leonard de Vinci et qui lui a permis par exemple de dessiner une forme primitive d’hélicoptère en des temps reculés. J’ai lu beaucoup de théories au sujet de cette connaissance latente qui serait dans l’humain et qu’un Van Daniken (2) attribue à une intervention extérieure. Il est vrai qu’il est fascinant de voir que de nombreux peuples parlent d’une intervention d’êtres célestes dans le cours de leur histoire. Le peuple des dogons du Mali (3) par exemple qui manifeste une étonnante connaissance du système d’étoiles de Sirius et qui sont un peuple particulièrement xénophobe. Alors ces peuples ont-ils inventé toutes ces légendes et cette connaissance ? Difficile à dire, en ce qui me concerne je ne le crois pas car à mon humble avis cela doit bien sortir de quelque part.
J’ai vu de nombreux peuples racistes sur terre qu’on veuille le reconnaitre ou non, avec quelques fois aussi des systèmes de castes. C’est d’ailleurs très étonnant comme si la conscience de devoir préserver certaines lignées était répandue un peu partout sur terre. Les indiens par exemple où vous verrez difficilement un Brahman qui est un membre de la caste dit supérieure épouser un intouchable, le problème de caste qui est d’ailleurs le thème central de la remarquable œuvre « Devdas ». L’amour aussi est un des thèmes de cette œuvre. Et je me suis demandé d’ailleurs si l’amour ne pouvait pas rendre l’humain heureux. Encore convient-il de définir ce qu’on appelle l’amour.
 Beaucoup trop de personnes selon moi confondent l’attirance, le désir avec l’amour. Beaucoup d’hommes désiraient Marylin Monroe, quant à voir en elle, autre chose qu’une superbe poupée, une bombe sexuelle ce serait prêter à ces mâles en chaleur bien plus de consistance spirituelle qu’ils n’en n’avaient. D’ailleurs toutes ces chanteuses célèbres comme Beyonce, Rihanna sont pour moi des objets de désir. L’attirance qu’ont certains envers elles, me semble purement d’ordre sexuel, mais il n’y a pas d’amour véritable. Elles sont des poupées, belles et attirantes sans plus. Je ne dis pas que pour avoir un baiser d’une de ces femmes, leurs fans ne feraient pas les mille folies, mais ça ne correspond en rien à ma vision de l’amour. Je trouve d’ailleurs cette forme d’amour aussi malsain que la prise de drogue.
L’amour dont je parle doit se manifester dans la basse-enfance. Quand le bébé nait, il ne peut rien faire par lui-même et donc a besoin d’amour. Cet amour se manifeste par l’attention que ses parents lui accordent. Ceux qui n’ont pas eu cet amour enfant à ma connaissance ont des problèmes plus tard.
Je ne dis pas que tous les enfants qui ont eu beaucoup d’affection dans leur enfance seront des personnes normales, mais il est sûr que ça doit sacrément aider. Je pense que c’est comme le disait un mathématicien que j’ai connu, une condition nécessaire mais non suffisante. J’ai vu des personnes qui prennent beaucoup de plaisir à rendre service à d’autres. Mais ces personnes sont-elles heureuses pour autant ? Je n’en suis pas sûr et je pense que par ces formes d’action elles cherchent le bonheur. J’ai vu aussi des parents être heureux quand leurs enfants vont bien et s’épanouissent. Je pense que la plupart des humains ont besoin de donner de l’amour et d’en recevoir en retour. Quand certains en donnent et n’en reçoivent pas, ils peuvent devenir mauvais, je l’ai déjà vu. Mais l’esprit humain étant vraiment complexe et tordu, il se présente beaucoup de cas de figure et il est difficile de généraliser. Mais si Maslow a raison quand vous arrivez à un certain état de satisfaction, vous cherchez autre chose. A vrai dire ceci est une inquiétante réalité.
 J’ai vu des personnes aimer leur femme et pourtant chercher à les tromper.
Et c’est souvent quand ils perdent cette dernière qu’ils se rendent compte qu’ils l’aimaient. J’en suis donc un moment en arriver à conclure que les humains n’aimaient pas la routine et que celle-ci les ennuyait. Beaucoup d’humains n’ont pas le recul nécessaire pour peser le pour et le contre de leurs décisions. D’ailleurs les actes irréfléchis sont souvent le propre du genre humain, incapable dans bien des cas de voir les conséquences à moyen et long termes de ses actions. Si tel est le cas et que l’humain n’aime pas la routine comment pourrait-il être heureux ? En fait nous sommes un esprit coincé dans un morceau de chair. L’esprit n’a malheureusement pas de limite dans le bon comme dans le mauvais sens comme le montrent certaines œuvres de fiction. Pour l’esprit il faut toujours que ça bouge. L’esprit n’aime pas être dans une cage, fut-elle dorée. Il ne comprend pas souvent qu’à force de chercher à toujours fuir, il s’enferme en fait dans une cage qui pourrait finir par être plus sombre que celle à laquelle il croyait échapper. Je pense notamment à ces drogués qui aiment s’évader. Ceci est d’ailleurs un paradoxe intéressant. Personnellement je pense que le bonheur, c’est bien manger, avoir un toit décent, un travail où l’on peut s’épanouir, des potes avec qui on peut passer un bon moment. Je pense que c’est une chance incroyable d’être en bonne santé et entier. Il suffit souvent de regarder autour de vous pour comprendre qu’il y a bien plus malheureux que vous et que plutôt que de chercher à atteindre la lune pourquoi ne pas commencer par aider les gens. Après tout avant de marcher debout, nous marchons à quatre pattes.
Mais ceci est l’éternel combat moral entre ce que l’on peut faire et ce que l’on doit faire. Peut-être que pour être heureux chaque humain doit rechercher sa définition du bonheur. Cela peut commencer par rechercher ce qui nous fait vraiment souffrir.
 Mais l’esprit humain est vraiment tordu et bien souvent les blessures du passé n’ont pas cicatrisé, se faisant elles polluent notre présent et par voie de conséquence notre futur. Les sources de certains de nos malheurs sont dans notre passé, mais combien d’entre nous ont souvent la force et l’intelligence de le comprendre. Combien d’entre nous ont l’intelligence de faire des relations de causes à effet et d’éviter de recommencer les mêmes erreurs ? Trop peu apparemment et malheureusement ! Ne soyons pas hypocrites quand nous voyons des choses comme la marée noire et ses conséquences et assumons nos erreurs et nos horreurs. Coupables est celui qui voit et ne dit rien et celui qui ne cherche pas à savoir. Les politiciens ont massacré les vietnamiens, ça a ému, puis bof les humains sont passés à autre chose. Les politiciens ont convaincu leurs moutons de concitoyens que les atrocités commises là-bas étaient nécessaires pour leur liberté. Puis les mêmes genres de politiciens bonimenteurs ont convaincu leurs populations toujours aussi crétines et naïves de l’utilité d’autres guerres. C’est la même histoire qui se répète encore et encore. Maintenant nous en arrivons à ce qui est peut-être le désastre des désastres cette marée noire là (4).
Qu’est-ce vraiment le pétrole ? Un consommateur lambda s’est-il vraiment posé la question ? Nous aimons profiter de produits fabriqués grâce à cette potion magique qu’est le pétrole mais nous nous en foutons de ce qu’est le pétrole, parce que ça ne nous intéresse pas comme tous les équilibres naturels de cette planète. Les marées noires et autres nous les oublions bien vite ? Qui se rappelle de la marée noire causée par l’Amoco Cadiz (5) à part quelques écolos et des personnes qui y ont directement été affectés par celle-ci ? Qui se rappelle du désastre de l’Exxon Valdez (6) ? Vous avez oublié tout ça et vous vous émouvez devant cette dernière marée noire là ?
Je suppose que vous avez aussi oublié la catastrophe de Tchernobyl aussi ? Aux mêmes causes les mêmes effets, il n’y a rien de nouveau au soleil. Et en plus pas grand monde ne parle de ce qui se passe au Nigéria (7).  
 Je pense pour conclure cette phrase là : « le bonheur on ne l’apprécie que quand on l’a perdu ». Autrement dit pour moi on ne sait que l’on était heureux que quand on ne l’est plus. Triste histoire, mais l’humain est un pathétique personnage, malheureusement. J’attends patiemment la fin qui ne saurait être loin, je l’espère, de cette race d’hominidés parlants aux courts poils qu’est le genre humain et qui ne sait pas reconnaître son bonheur quand elle le voit, a assez vécu.  
 Notes  
 (1)    http://www.tueursenserie.org/rubrique.php?id_rubrique=1
 (2)    http://fr.wikipedia.org/wiki/Erich_von_D%C3%A4niken
 (3)    http://secretebase.free.fr/civilisations/autrespeuples/dogons/dogons.htm

(4)    http://www.mediaslibres.com/tribune/post/2010/06/14/Maree-noire-et-chatiments
 
 (5)    http://fr.wikipedia.org/wiki/Amoco_Cadiz
 (6)    http://fr.wikipedia.org/wiki/Exxon_Valdez  

(7)    http://www.lefigaro.fr/international/2010/06/15/01003-20100615ARTFIG00767-au-nigeria-une-catastrophe-ecologique-passee-sous-silence.php



Vendredi 18 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par fleur le 19/06/2010 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien dit: "coupable celui qui ne cherche pas à savoir".

Dans la religion islamique il est dit que seul l'invocation de ALLAH, Dieu Tout-Puissant peut calmer le coeur humain . Femme, enfant, richesse, nourriture ou autres plaisirs de ce monde ne peuvent jamais satisfaire durablement l'être humain.
L'homme a été créé pour servir, prier son Créateur. Aucune autre activité ne peut pleinement épanouir son âme. Je l'ai expérimenté moi-même et je peux assurer que les gens cherchent toujours une PAIX INTERIEURE , mais dans de mauvaises endroits. Les autres besoins primaires sont nécessaires pour assurer la survie de l'homme et la continuité de sa descendance. Son bonheur, il le trouvera quand il découvrira vraiment qui il est : un serviteur de son créateur.
Quand ce lien originel est rétabli, l'homme retrouve sa vraie nature, il se réconcilie avec soi-même, avec le monde qui l' entoure. Il comprend qu'il fait partie d'un ensemble, d'où il vient où il va.
Je crois sincèrement que le problème c'est que quand on ne connait pas sa destination authentique, on va se perdre dans les labirinthes de recherche de bonheur et de plaisir passagers.

2.Posté par cielétoilé le 21/06/2010 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avez-vous remarqué qu'il y a beaucoup de joie et de bonheur dans un mariage ou dans un anniversaire quand les amis sont là ? Et bien, le Bonheur figurez-vous, c'est la somme de bonheurs .Plus les gens heureux sont nombreux et manifestent leur joie plus le bonheur ressenti est fort .Parfois pour pas grand chose comme une coupe gagnée .La même chose pour l'inverse . Le malheur qui frappe grand nombre s'appelle apocalypse . Mais dans le futur quand les hommes auront cessé de produire le malheur alors il y aura des milliards de bonheurs qui feront des miracles .

3.Posté par cielétoilé le 21/06/2010 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand les humains seront heureux , c'est quand ils se seront libérés de leurs chaînes . Quand la justice au niveau international et local leur permettra de se libérer des haines et des colères . Alors le bonheur de milliards sera comme une forte lumière qui éclairera toute l'humanité , enfin .

4.Posté par Saber le 21/06/2010 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors l’imagination humaine, on se demande d’ailleurs souvent d’où elle sort celle là, est quelque chose de fascinant.

La fascination est l'œuvre de Satan.
Méfiez-vous de Satan à ce qu'il ne vous fascine, nous dit le Noble Coran.
Fascination = Fitna en langue arabe du coran.

Moi j’ai toujours eu en tête cette idée : « bien manger, c’est le début du bonheur ». Et je n’arrive pas à comprendre ceux qui ont le ventre creux et qui rêve de téléphones portables à 700 euros ou de duplex ou de voiture à des dizaines de milliers d’euros. Les mystères de l’esprit humain, peut-être.

L'être raisonnable doit savoir régler ses désirs mais pour atteindre ce stade de discernement, toute son attention se doit d'être engagée vers ce qui concerne son esprit.
N'est-ce pas que c'est dans l'esprit où se trouve le siège de toutes les opérations mathématiques?
Placer un postulat n'est pas une mince affaire, car de cela en découle les résultats vrais ou faux.

Pour les 700 euros dépensés de cette façon, l'explication est dans le Noble Coran sous deux exemples:
1° Si on considère cela comme un gaspillage, alors, les gaspilleurs sont les frères des Satanistes.
2° Satan vous invite à la pauvreté.

1.Posté par fleur le 19/06/2010 17:59

bien dit: "coupable celui qui ne cherche pas à savoir".

Dans la religion islamique il est dit que seul l'invocation de ALLAH, Dieu Tout-Puissant peut calmer le cœur humain . Femme, enfant, richesse, nourriture ou autres plaisirs de ce monde ne peuvent jamais satisfaire durablement l'être humain.

Très juste, il est dit aussi que vos richesses et vos enfants sont une épreuve en dans ce cas c'est une fitna en langue arabe du Noble Coran.
La vie ici-bas est la demeure de l'utopie ou de la fascination par Satan - ce qui est confirmé par le mot ( al-gharor = Satan ) ce qui veut dire en langue arabe du Noble Coran .

L'homme a été créé pour servir, prier son Créateur. Aucune autre activité ne peut pleinement épanouir son âme.

Très juste, l'humain( insane cité 65 fois dans le coran ) ne trouve son bonheur que dans ce qui dépend de lui c'est à dire par son corps (jassad cité 4 fois dans le coran) dans l'acte d'adoration ( prière ) et par son esprit ( nefs citée 61 fois dans le coran ) dans le rappel de son Créateur Allah (swt)

Pour en ce qui concerne l'âme (citée 17 fois dans le coran) il y a un l'excellent verset 85 dans la sourate 17 qui explique que cela relève du décret divin et que de tout ce que nous pouvons savoir ce n'est que peu de chose.

5.Posté par Le blasé du cyber le 22/06/2010 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous

Si vous avez trouvé la voie qui vous comble de bonheur et bien c'est très bien pour vous, mais si vous voulez mon avis vous êtes une minorité et je trouve bien présomptueux d'affirmer. Mais ne vous y trompez pas, moi-même je crois en l'existence d'un créateur et d'un être au-dessus de tout. Mais je considère que l'humain est un animal comme tous les autres animaux peuplant cette planète, seulement un animal qui a un pouvoir de nuisance au-dessus de tous les autres. Je me suis d'ailleurs demandé souvent si l'humain n'était pas une erreur de la nature. Si l'humain n'était pas un élément extérieur à cette terre d'où son refus obstiné à se plier aux exigences de la vie sur cette planète. Certains veulent dompter la terre car pensent-ils ceci est un droit divin. Amusant mais la nature leur rappelle régulièrement qu'elle est très puissante et qu'elle aura toujours le dessus. Le pouvoir de la nature est à ce que je pense le pouvoir du créateur qui nous rappelle à quel point nous sommes petits et insignifiants et qu'il est dans notre intérêt d'être humble. Quant à savoir si le créateur nous a laissés des lois pour pouvoir vivre en harmonie avec la nature cela me semble évident. Toutes les créatures sur cette planète semble suivre des lois précises notamment pour assurer leur survie, il serait curieux que l'humain soit la seule à ne pas avoir de lois. Je pense que les dix commandements bibliques sont une bonne base. Si les humains n'obéissaient simplement qu'à ces dix règles, beaucoup de catastrophes pourraient sans aucun doute éviter. Mais que vois-je ? Je vois des gens qui n'écoutent point leur conscience et qui semblent se complaire à faire le mal. Je vois des lâches, des hypocrites, des criminels et j'en passe ! Alors que dois-je penser ? Que l'humain est un cancer potentiel, un cancer pour cette planète. Mais contrairement à certains humains qui se croient au-dessus du lot comme cette racaille élitiste qui se rêve maîtres du monde, je pense que nous sommes tous logés à la même enseigne. Personnellement je suis déçu du genre humain et rien de ce que j'ai vu, lu ou entendu ne pourra vraisemblablement me faire changer d'avis.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires