Palestine occupée

Recettes israéliennes machiavéliques contre une éventuelle victoire du Hezbollah



Leila Mazboudi
Jeudi 4 Juin 2009

Recettes israéliennes machiavéliques contre une éventuelle victoire du Hezbollah
Pour les Israéliens, une éventuelle victoire du Hezbollah aux élections législatives prévues le 7 du mois-ci est une véritable hantise. Pour la contrer, l'actuelle direction sioniste déploie les recettes médiatiques et politiques les plus machiavéliques. Avec pour  principaux ingrédients, la satanisation de ce mouvement de résistance qui est parvenu à lui infliger sa plus honteuse défaite, l'extrapolation de la menace vers une dimension  régionale et mondiale et bien entendu l'exacerbation des différends  communautaires entre sunnites et chiites, et inter nationaux entre Arabes et Iraniens.
 
Ces éléments sont mijotés dans presque toutes les campagnes israéliennes menées de par le monde contre l'Iran. Leur application au cas du Hezbollah est plus récente. Ils étaient au menu de la rencontre tenue à New York entre le secrétaire général des Nations unies,  et le vice-Premier ministre israélien Sylvain Shalom, qui n'a eu de mots que de mettre en garde contre ce qu'il a considéré être "les conséquences néfastes de la victoire du Hezbollah sur le monde entier" : " Si le Hezbollah remporte les élections , il constituera une menace essentielle à la stabilité dans la région du Proche-Orient et du monde, a-t-il déclaré à sa sortie, mettant en exergue les  premier et deuxième ingrédients.
Et de poursuivre pour resortir le troisième: " car il va réaliser le rêve des Iraniens de vouloir constituer une continuité des régimes shiites dans la région l'Iran est un régime shiite, l'Irak est un régime shiite, après le retrait des Américains de ce pays, c'est sûr que les Iraniens vont y rentrer. Quant à la Syrie, c'est un pays dépendant de l'Iran".
 
Or,  cette recette ne résiste pas quand il s'agit d'inclure le Hamas sunnite dans l'équation de terreur : " si le Liban tombe aux mains des chiites extrémistes,  ceci constituera une menace pour le Proche-Orient. Et si nous ajoutons à cela le Hamas à Gaza, c'est vrai qu'ils sont sunnites, mais ils reçoivent leurs recommandations et leur financement de l'Iran, ça va causer de gros problèmes dans la région".
Pourtant, pour les peuples de la région, c'est bien "Israël" qui depuis son implantation a causé les plus gros problèmes. Sa recette actuelle en est certes l'exemple le plus éclatant.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 4 Juin 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires