Diplomatie et relation internationale

Recep Teyyeb Erdogan prône la paix et la stabilité dans la région


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Mardi 4 Novembre 2008

Recep Teyyeb Erdogan prône la paix et la stabilité dans la région
Le Premier ministre turc Recep Teyyeb Erdogan a ‎qualifié de très importante la paix et la stabilité du Liban.

A l'issue d'une rencontre lundi à Ankara avec son homologue ‎libanais, Fouad Siniora, Recep Teyyeb Erdogan a déclaré que la Turquie accordait un intérêt tout ‎particulier à ses relations avec Beyrouth.


Fouad Siniora a ‎pour sa part qualifié d'importantes les relations turco-‎libanaises tout en plaidant également pour un Moyen-Orient sans ‎arme atomique.


« L'énergie nucléaire devra servir ‎exclusivement à des fins pacifiques », a souligné Fouad ‎Siniora.‎

La Turquie et le Liban ont signé lundi un accord sur la coopération contre le terrorisme, le trafic de drogue et le crime organisé, selon l'agence de presse turque Anatolia.


Par ailleurs, M. Siniora a remercié la Turquie d'avoir dernièrement intensifié ses efforts pour résoudre les conflits au Proche-Orient.


"La Turquie a un rôle très important à jouer au Proche-Orient. La Turquie le fait déjà en encourageant la coopération dans la région", a déclaré selon l'agence le chef du gouvernement libanais.


M. Erdogan, pour sa part, a salué les efforts de réconciliation entre le Liban et la Syrie.


"Les pas qui doivent être faits dans les relations entre la Syrie et le Liban sont très importants", a déclaré le Premier ministre turc. "Nous saluons leur décision d'établir des relations diplomatiques", a-t-il dit.


En octobre, la Syrie et le Liban ont annoncé l'établissement de relations diplomatiques, pour la première fois que ces deux pays voisins sont devenus indépendants il y a 60 ans. Des ambassades doivent être ouvertes dans les deux capitales d'ici à la fin de l'année.


La Turquie a un contingent militaire au sein de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL). Ce contingent a été renforcé après la guerre de l'été 2006 entre le régime israélien et le mouvement chiite libanais Hezbollah.


M. Siniora achevait mardi sa visite à Ankara.

http://www2.irna.ir/ http://www2.irna.ir/



Mardi 4 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires