ALTER INFO

Rassemblement dimanche à 17h au canal Saint-Martin en soutien aux sans-papiers !


Dans la même rubrique:
< >


Vendredi 16 Février 2007
I- Mobilisations
 
1- Rassemblement dimanche à 17h au canal Saint-Martin en soutien aux sans-papiers !
Par MPE
vendredi 16 février 2007

Parce que les 4 hommes SDF sans-papiers du canal Saint-Martin, exténués, ont arrêté leur grève de la faim après 34 jours, et demandent toujours l’obtention de papiers pour vivre dignement en France après plus de 8 ans de présence sur le sol national ;

Parce que les autres sans-papiers du canal Saint-Martin continuent leur combat sous un froid glacial, sous des tentes, aux côtés des SDF afin d’obtenir leur régularisation ;

Parce que les expulsions, les rafles et les contrôles au faciès visant les sans-papiers se sont multipliés ces derniers temps et partout en France ;

Les sans-papiers du canal Saint-Martin et leurs soutiens appellent à leur rassemblement hebdomadaire : dimanche à 17h en face du 48 quai de Jemmapes, Métro République.

Ils rappellent leur soutien et solidarité avec tous les sans-papiers en lutte, et notamment avec ceux qui occupent depuis samedi dernier la Bourse du travail (3 rue du Château d’eau)...

 

VENEZ NOMBREUX !

 

Contact : Aziz : 06 19 70 64 81 - Mohamed : 06 09 31 67 27

 

2- Semaine d'action anti-coloniale : du 17 au 25 février 2007



Par MPE
vendredi 16 février 2007

Retrouvez l’agenda, le kit anticolonial, les actions de la semaine et proposez vous même votre propres actions sur : http://www.anticolonial.org 

Le 26 févier 1885, la Conférence internationale de Berlin réunissait les puissances occidentales qui, au nom de leur prétendue mission civilisatrice et humanitaire, dépeçaient l’Afrique pour se partager des empires coloniaux.

Le 23 février 2005, l’Assemblée nationale votait un amendement scélérat sur le bilan positif de la colonisation alors que pendant plus de quatre siècles la France a participé activement à la traite négrière, à la déportation des populations de l’Afrique sub-saharienne, a massacré et imposé sa loi sur des dizaines de peuples dont elle a pillé les richesses, détruit les cultures, ruiné les traditions (la suite)

 

 

II-Articles & Brèves :

1- Sans-papiers, « insécurité » et Etat policier

«  Lorsque les Roms se sont fait chasser des communes et parquer sur des terrains vagues, insalubres. Je n’ai rien dit ; je n’étais pas un Rom. Lorsque les sans-papiers se sont fait rafler et expulser, des mères et des pères séparer de leurs enfants, des hommes de leurs femmes. Je n’ai rien dit ; je n’étais pas un sans-papiers. Lorsque les sans-abri se sont fait déloger manu militari de leurs squats. Je n’ai rien dit ; je n’étais pas un sans-abri. Lorsque les jeunes de banlieues se sont fait harceler et poursuivre par la police, et certains en sont morts, dans des transformateurs EDF. Je n’ai rien dit ; je n’étais pas un jeune de banlieue. Lorsque des syndicalistes se sont fait licencier, condamner et même jeter en prison. Je n’ai rien dit ; je n’étais pas un syndicaliste... Puis, lorsque l’on s’en est pris à moi, il ne restait plus personne pour protester...  » (la suite...)

2- Sur l’isolement tragique des « banlieues »

Le MPE plonge ses racines dans les mobilisations et les mouvements qui, par le passé, ont lutté contre les violences et les discriminations racistes. Il n’y a pas lieu ici d’en retracer l’histoire. Nous en avons tiré un bilan que nous pouvons résumer comme suit : La rupture par rapport à une conception « sectorialiste » du combat contre le racisme et pour l’égalité. Le combat contre le racisme n’est pas l’affaire des seuls « indigènes » - pas plus que le combat contre les discriminations sexistes est l’affaire des seul(e)s femmes et homosexuel(le)s, etc. C’est l’affaire de tou(te)s. Et le combat à mener n’est pas contre les seules discriminations racistes mais contre toutes les discriminations produites par le présent système socio-économique - et concerne donc toutes les couches qui vivent une oppression ou/et une exploitation. De ce fait, le combat est fondamentalement un combat politique, pour une transformation radicale de la société. Pour l’égalité - non l’égalité formelle qui est gravée sur les frontons de « notre » République mais une égalité réellement réelle, dans tous les domaines : culturel, juridique, social, économique, politique... C’est sur cette base, exprimée dans l’« Appel à un mouvement pour l’égalité » (que vous trouverez sur notre site Appel à un mouvement pour l’égalité), que s’est constitué le MPE, avec la double volonté de poursuivre la clarification politique et de nous enraciner dans la réalité sociale. (la suite...)

 

Et beaucoup d'autres articles et brèves...



Vendredi 16 Février 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires