ALTER INFO

Rapport sioniste : l’opération de destruction de la bénie mosquée d’Al-Aqsâ n’est qu’une question de temps


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



vordevan@hotmail.com
Lundi 19 Mars 2007

Rapport sioniste : l’opération de destruction de la bénie mosquée d’Al-Aqsâ n’est qu’une question de temps
Les discussions à l'intérieur de l'entité sioniste autour du plan de désengagement unilatéral de la bande de Gaza proposé par le Premier ministre sioniste Ariel Sharon, les activités de la droite sioniste extrémiste pour affronter ce plan et le mettre en échec sont actuellement au plus haut sommet.

Les appareils de la sécurité sioniste, le service de renseignements de la sécurité intérieure le «Chebbak » en particulier, qui observent les activités de ces mouvements, indiquent que plus que jamais l'exécution d’une opération terroriste visant la bénie mosquée d’Al-Aqsa devient une affaire évidente !

Un rapport journalistique sioniste qui vient d'être publié a qualifié les conditions dans lesquelles se trouve la bénie mosquée d’Al-Aqsa d'une bombe à retardement.

Par ailleurs, le terroriste No’im Lifnante, le frère de la terroriste Limor Lifnante, la ministre de l'éducation, a dit qu'elle est convaincue de la nécessité d'éliminer totalement la bénie mosquée d'Al-Aqsa. Il faut, toujours selon elle, bâtir le troisième temple à sa place. Elle affirme que cela est le rêve du peuple israélien depuis 3000 ans...

De son côté, le ministère des affaires étrangères américain a averti ses ressortissants de visiter la bénie mosquée d'Al-Aqsa dans ces temps-ci...

Le cheikh Kamal Khatib, le vice-président du mouvement islamique à l'intérieur des territoires palestiniens occupés en 48, a porté la responsabilité de toute agression sur la béni mosquée d'Al-Aqsa à l'établissement israélien. Il affirme que dévoiler ses plans par les services officiels israéliens ne les dégage pas de leur responsabilité.

L'agression sioniste contre la bénie mosquée d'Al-Aqsa n'est qu'une question de temps

Le journaliste sioniste Aliks Fichmane a publié dans l'annexe du journal sioniste Yadiot Ahronot un rapport détaillé sur les relations entre le refus des groupes d'extrême droite sioniste au plan du retrait de la bande de Gaza et la croissance de la probabilité de l'agression contre la bénie mosquée d'Al-Aqsa. Il a rapporté des déclarations et des analyses diffusées par des services sionistes de la sécurité dans lesquelles les points suivants sont mentionnés :

« La possibilité d'une agression terroriste dans le sanctuaire de la mosquée d'Al-Aqsa a dépassé depuis longtemps l'étape de l'hésitation théorique. La question maintenant n'est pas le fait que l'opération aura lieu ou non, ajoute-t-il, mais quand et comment ».

« Dans les services sécuritaires, notamment dans le Chebbak, qui poursuivent les groupes d'extrême droite dans le milieu juif, les agents ont indiqué avec inquiétude que l'étape théorique est maintenant derrière nous ».

« Les avertissements montrent que l'opération de la mosquée d'Al-Aqsa est dans une étape avancée mais elle n’est pas encore arrivée à son sommet. Cela ne justifie pas encore la pratique d'arrestation. Cependant, le temps passe vite, très vite. Et autant que nous nous approchons de rejoindre le moment crucial du désengagement (militaire de la bande de Gaza), autant nous nous approchons de sommets d’avertissements. Concrètement, il y des juifs qui pensent sérieusement et planifient pour nettoyer la montagne du temple de toute saleté et profanation (selon leur propos mensonger). Ces extrémistes ne veulent que mettre le Moyen-Orient dans une turbulence destructive. Ces actes ont pour but d'arrêter trop de concessions de parties de la Terre d'Israël aux Houime, autres que les juifs, selon leurs propres propos ».

« Le temps de passer de la décision à l’exécution est très court. Ils n’ont pas beaucoup de temps. La veille du jour où la décision décisive de la retraite sera prise est le moment crucial pour les services de la sécurité. A ce moment-là, la décision de groupes extrémistes de frapper sera prise aussi. Cela sera leur dernière chance pour changer la situation. Et comme nous avions dit, nous sommes entrés dans la période de décroissance pour les services de la sécurité. La bombe à retardement, en fait, est en train de faire tic-tac ».

« Une opération dans le sanctuaire sera excitante. Elle dévorera toutes les feuilles et changera la situation de la base ».

Le rapport ajoute : « le prochain avertissement sera de façon à ce que les services de la sécurité traitent une opération semblable à celle de Barokh Gholdshtayn. Une opération terroriste dans un lieu islamique par des obus explosifs où par un kamikaze juif. Dans une opération comme celle-ci, il y a une grande possibilité latente de pratiquer un grand changement dans la situation. Malgré tout cela, il faut insister de façon principale, par les services de la sécurité, sur deux objectifs principaux : la montagne du temple (la mosquée d'Al-Aqsa) et le Arik Charon ».

Le journaliste sioniste Aliks Fichmane ajoute : « Pour comprendre de quoi nous parlons, il faut lire une déclaration du rabbin Yahouda Krouzer, le directeur de l’école de l’idée juive religieuse en mai 2003. Dans cette déclaration, il dit : « Il ne faut avoir le moindre doute qu'un vrai gouvernement juif dirigé par le mouvement [extrémiste] de Kakh s’avancera, avec la permission d’Allah, pour déraciner le mal et le faire descendre de la montagne du temple tous les étrangers et toutes les mosquées ».

« Les leaders du Chebbak voient dans ces déclarations un grand danger. Un d’entre eux dit : Bien que ces organisations et groupes extrémistes aient des directions spirituelles et n’aient une direction d'opération sur le terrain telles l’organisation secrète juive de l’année quatre-vingt, ils ont entre eux des liaisons et des accords provisoires et non clairs. Ils se rassemblent sur une philosophie qui ne contient même pas un propos portant le nom d’une loi israélienne. Leur position envers les Palestiniens est basée sur un principe disant que les Palestiniens avaient volé leur terre. ».

« Les services de la sécurité voient que le danger est dans le travail de ces organisations secrètes, et aussi dans leur planification pour effectuer des opérations afin d’occuper l’armée sioniste, les Palestiniens et le monde tout entier. L’explosion de la bénie mosquée d’Al-Aqsa est l’opération la plus attirante à des réactions.

Ces services de la sécurité intérieure n’ignorent pas l’activité pratiquée par le groupe "la jeunesse des Montagnes". Ce groupe, comme beaucoup d’autres, ont surgi et se sont développés dans ces dernières années. Ils deviennent un élément important dans la menace. Le nombre d'un groupe comme celui-là ne dépasse mille personnes. Ils habitent dans des lieux isolés en Cisjordanie. De là, ils exécutent leurs plans contre les Palestiniens. ».

Aliks Fichmane ajoute encore dans ce rapport : « L’opération la plus célèbre est celle effectuée par l’organisation secrète de Bat-Ayn. L’opération a été découverte par accident en avril 2002. Les membres de cette organisation ont fait sauter une voiture piégée dans une école palestinienne, dans le quartier résidentiel d’Al-Tour à Al-Quds. Ils ont changé leurs opérations, commençant par tirer dans les rues pour finalement effectuer des opérations sanguinaires, sans limites, même contre des enfants. Ces gens-là n'ont aucune limite, aucune frontière et aucune ligne rouge. Leur but est de changer la position politique ».

Le journaliste sioniste Alix Fishman ajoute : « Ces groupes de la "Jeunesse de la montagne)" et les activistes religieux, connus des deux côtés de la ligne verte, sont l’origine de la plupart des avertissements [arrivés aux services de renseignements sionistes] de la possibilité de l’exécution d’opérations terroristes juives. Toutefois, la majorité de ces personnes dangereuses membres de ces organisations violentes ne sont même, pas allées dans un centre d’arrestation.

Le seul juif, dans la Cisjordanie, qui a récemment été condamné, est le terroriste Shahir Zlagar, membre d’une organisation terroriste.

Les deux terroristes Iytsik Bas et lhti Shafo ont été arrêtés, ayant en leur possession huit pièces d’explosif en mai 2003. Cependant, les services de la sécurité prétendent qu’ils ne sont que membres dans "la montagne de glace" seulement » !

Le terroriste No’am Lifnante : la destruction d’Al-Aqsa est un testament de la Torah

Il y a une preuve flagrante de la croissance de danger entourant la bénie mosquée d’Al-Aqsa et l’attache de cette recrudescence au plan du « retrait de Gaza ».

Cette preuve est la montée en flèche des déclarations en public de membres d'organisations juives coloniales. Ils ne cachent plus leurs positions extrémistes et même leurs hideux plans destinés à détruire la mosquée d’Al-Aqsa, afin de bâtir le prétendu troisième temple à sa place.

La liaison étroite entre les activistes qui imposent leur farouche objection au plan de retrait unilatéral de Gaza et ceux qui veulent agresser la bénie mosquée d’Al-Aqsa est très claire.

Le terroriste Lifnante, le frère de Limor Lifnante, ministre sioniste de l’éducation, qui est un activiste d’extrême droite, impose une objection farouche au plan de retrait. Le journaliste sioniste Youfal Qarni dit : « Il rêve de détruire le sanctuaire d’Al-Quds ».

Ce journaliste avait effectué une longue interview avec ce Lifnante. Ce dernier a parlé, entre autres, de sa positon de la question de la bénie mosquée d’Al-Aqsa en disant qu’il faut bâtir le troisième temple après la destruction de la bénie mosquée d’Al-Aqsa.

Lifnante dit : « C’est très bien s’il y a des conditions laissant la chance de faire exploser la voûte jaune (la bénie voûte d’Al-Sakhra) dans le sanctuaire Al-Qodsi (la bénie mosquée d’Al-Aqsa) et de la faire monter vers le ciel ! Mais, les conditions ne sont pas prêtes, ni techniquement ni politiquement. ».

Il ajoute : « J’espère que le peuple israélien entrera dans une révolution intellectuelle, afin qu’il s’avance vers la voûte d’Al-Sakhra et la fasse monter vers le ciel [sauter] ».

Le journaliste Qarni rapporte de Lifinante qu’il n’entre pas dans une organisation secrète juive travaillant pour torpiller la bénie mosquée d’Al-Aqsa. Mais Qarni ajoute que Lifinante n’a aucun scrupule dans l’affaire de la destruction de la mosquée d’Al-Aqsa.

Lifinante dit : « La destruction du sanctuaire Al-Qudsi (la bénie mosquée d’Al-Aqsa) n’est absolument pas faisable dans les données d’aujourd’hui. Si on me pose la question me demandant si la voûte d’Al-Sakhra (de la bénie mosquée d’Al-Aqsa) doit êtes là-bas ?! Très certainement je repondrai NON. C’est "le temple" qui doit être là-bas. C’est le rêve du peuple "israélien" et le testament de la Torah. Le peuple "israélien" va dans cette direction depuis trois mille ans ».

Le terroriste continue « Dans cet endroit, il y eut "le temple". Il y aura le troisième "temple", sans aucun doute. La voûte d’Al-Sakhra (de la bénie mosquée d’Al-Aqsa) ne fut pas là-bas. Très évidemment, la voûte d’Al-Sakhra (de la bénie mosquée d’Al-Aqsa) sera enlevée »…

Ce terroriste termine ses propos en disant : « Il est très clair que le peuple "israélien" est en état de transformation en un état plus offensif. Un matin, il se réveillera et dira : "Que fait-elle là-bas (la bénie mosquée d’Al-Aqsa). Allons construire le "temple". A ce moment-là, ils amèneront les géants bulldozers pour démolir Al-Aqsa. Et si les bulldozers n’arrivent pas à le faire, les unités d'ingénieurs de l’armée le feront [il faisait probablement allusion à une attaque aérienne, un tir de missiles ou une explosion contre la bénie mosquée d’Al-Aqsa] ».

Al-Aqsa est en danger

Le cheikh Kamal Khattib a commenté ce rapport journalistique sioniste en disant : « Il est très clair que la répétition par les responsables "israéliens" de la possibilité d’une tentative imminente d’attentat contre la bénie mosquée d’Al-Aqsa accompagnée par les confirmations par la presse (à un niveau élevé) montre que nous approchons de la catastrophe à venir. L’agression contre la bénie mosquée d’Al-Aqsa verra le jour bientôt ! ».

Al-Khattib a ajouté : « Nous, comme musulmans, ne sommes pas surpris de leurs propos. Nous étions toujours en alerte et affirmons que des plans visant à agresser la bénie mosquée d’Al-Aqsa existent. La question suivante :

Al-Aqsa sera-t-elle détruite ou non ?

n’est plus la vraie question, car la bénie mosquée d’Al-Aqsa est l’objet d’agression permanente. La vraie question est la suivante :

Quand se produira cet attentat ? ».

« Les déclarations de hauts responsables "israéliens" et leurs avertissements contre ces plans [de destruction de la bénie mosquée d’Al-Aqsa] n’enlèvent pas la responsabilité de ces personnes, ainsi que de tous les établissements "israéliens". Oui, en étant au courant de ces plans sans ne rien faire pour les arrêter les rend partenaires de premier degré dans l’attentant contre la bénie mosquée d’Al-Aqsa ».

En commentant les déclarations du terroriste Lifinante, le cheikh Khattib a dit : « En vérité, ces propos, qu’ils soient produits par le frère de la ministre "israélienne" de l’éducation, par le terroriste Tsahi Hanghi ou par Afi Dikhtar, ils viennent tous pour confirmer que l’enthousiasme de la construction du prétendu temple va toucher tout le monde du côté des "Israéliens". Devant nous se trouve une étape très dangereuse. Mais le grand nombre de ces déclarations nous laisse sentir que l’année 2005 est une date ayant des indications spéciales dans l’agenda religieux juif ».

(Fin)

http://www.palestine-info.cc/french/article_2434.shtml http://www.palestine-info.cc/french/article_2434.shtml



Lundi 19 Mars 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires