Palestine occupée

Rapport:Les écoliers de la bande de Gaza font leurs cours dans des caravanes !



Mercredi 4 Novembre 2009

Rapport:Les écoliers de la bande de Gaza font leurs cours dans des caravanes !

Durant la dernière guerre agressive israélienne menée contre Gaza, au début de cette année 2009, les occupants israéliens ont essayé de tout détruire. Les écoles et les mosquées ne font pas exception à leur sauvagerie.

170 écoles ont été dévastées. Des milliers d’élèves se trouvent obligés de faire cours dans le noir et le froid, le froid du début de l’hiver qui est déjà arrivé. Et en plus des conséquences de la guerre, les occupants israéliens interdisent l’entrée de tables, de fenêtres, de portes et de tout produit de construction.

Si les affaires ne changent pas leur cours, les élèves feront leur travail dans des salles sans électricité, sans chauffage. Et s’ils ont de la chance d’avoir des fenêtres, ces dernières seront sans vitre.

La plupart des écoles sont dirigées par l’UNRWA. 200 écoles abritant la moitié des élèves de la bande de Gaza, au nombre de quelque 450 mille enfants.

La responsable de l’UNRWA dans la bande de Gaza dit qu’elle a pu se procurer, sur le marché local, quelques produits utiles pour restaurer une cinquantaine d’écoles. Toutefois, cela n’est pas du tout suffisant, si les occupants israéliens ne laissent toujours pas passer du ciment et d’autres produits pour la restauration des écoles et pour en construire d’autres.

Le cas n’est pas meilleur dans les écoles dirigées par le gouvernement palestinien. A titre d’exemple, dans le camp de réfugiés palestiniens de Jabalia, où vivent plus de cent mille personnes, le directeur d’une école dit que rien ne va plus : si les murs ne sont pas détruits, ils sont en mauvais état. Les salles de labo, de sport et de toute activité ne sont plus utilisables. On a installé des caravanes, inutiles en temps de pluie.

Et rien n’est mieux en été. Dans ces caravanes, la chaleur y règne, dit l’élève Mohammed Soltan, 14 ans. En fait, l’école du quartier As-Salattine, au nord de Beit Lahya, avait été totalement dévastée. Et pour que l’éducation continue, le gouvernement palestinien a installé des caravanes dans la cour de l’école, sans pouvoir réellement en profiter.

Puis maintenant, la cour est inondée. Et lorsqu’il pleut, le professeur doit attendre que la pluie s’arrête afin que sa voix soit audible.

Les jeunes ne peuvent pas suivre les cours de façon régulière. De plus, leur santé est en jeu, dans ces caravanes, dit un père, voyant son enfant dans une caravane ou dans une salle avec des fenêtres sans vitres, colmatées par des pièces en plastique. Des pièces qui se déchirent par le moindre mouvement, laissant l’air froid entrer et frapper les enfants.

Des mosquées en plastique !

Si les occupants israéliens font tout pour museler les Musulmans et les empêcher de pratiquer leur culte, en détruisant leurs mosquées, les habitants de la bande de Gaza élèvent de nouveaux lieux de culte, des lieux de fortune bien évidemment. En attendant une solution durable, les mosquées en nylon ou en chiffon se répandent dans les quartiers résidentiels.

En effet, les occupants israéliens avaient totalement détruit 46 mosquées, et 55 autres partiellement.

Il reste cependant très difficile de faire la prière dans des endroits pareils, surtout pour des personnes âgées. C’est le cas d’Abu Mahmoud Moqatt, 65 ans. Il ne peut faire ses cinq prières dans la mosquée proche de son habitation, à cause du « fort vent qui frappe le tissu ». Puis « les personnes de mon âge ne peuvent rester longtemps dans le grand froid contre lequel un morceau de nylon ne pourra rien faire ».

Pour sa part, l’Imam de la mosquée Al-Chifaa, dans la ville de Gaza, montre son appréhension de ne pas voir la mosquée restaurée, faute de matériaux de construction. Il a mal au cœur en voyant une telle mosquée historique disparaître pour qu’un petit lieu de prière, fabriqué de plastique, la remplace.

Disons finalement que tout manque dans la bande de Gaza. Et les habitants de la bande de Gaza en souffrent énormément. Mais les dossiers de restauration se déplacent d’un bureau à l’autre, sans qu’on ne voie quelque chose arriver !

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mercredi 4 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par brigitte le 04/11/2009 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive le peuple Palestinien et sa résistance !

2.Posté par Justice for all le 04/11/2009 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bientôt ce sera les "synagogues de Satan" qui disparaitront...

3.Posté par hakibou le 04/11/2009 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A forcre de perceverance ces tueurs d'enfants les laisseront en paix. Dieu est grand

4.Posté par Alien le 04/11/2009 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Une marche internationale est organisée en direction de Gaza fin décembre, un an après le dernier et ignoble massacre.
Nous entrerons à Gaza pour briser le blocus, ne serait-ce que symboliquement.
Il faut être nombreux ! Venez !

Vous trouverez les infos nécessaires sur le lien ci-dessous

http://europalestine.com/MarchePourGaza/?lang=fr

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires