Palestine occupée

Rapport: Les Israéliens prennent plaisir à tuer les ouvriers palestiniens de Cisjordanie !


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 7 Octobre 2010

Rapport: Les Israéliens prennent plaisir à tuer les ouvriers palestiniens de Cisjordanie !

Les occupants israéliens ont tué l’ouvrier palestinien Ezzedin Saleh Al-Kawaziba, du village de Saïr, au nord de la ville d’Al-Khalil. Sa période de funérailles n’a pas encore pris fin qu’une autre période a commencé, celle de Chahda Mohammed Korja, 55 ans, du village de Halhoul, dans le même département.

Même si la manière de l’assassinat de ces deux crimes est différente, ils montrent cependant comment cette tranche de la société palestiniene est visée par les Sionistes, cette tranche qui souffre pour se mettre quelque chose sous la dent, avec ce mur de séparation discriminatoire, cette interdiction d’entrer pour travailler dans les territoires palestiniens occupés en 1948.

La mort de Korja

L’ouvrier Mohammed Korja est tombé en martyre, le dimanche 4 octobre 2010. Il a eu une crise cardiaque, lorsque les forces israéliennes d'occupation poursuivaient un groupe d’ouvriers palestiniens qui tentaient de traverser le mur de séparation discriminatoire, au sud d’Al-Khalil, à l’extrême sud de la Cisjordanie, pour atteindre leur lieu de travail à l’intérieur des territoires occupés en 1948.

Korja a été victime de la peur et du gaz lacrymogène tiré par les soldats qui poursuivaient les ouvriers.

Et pour ce qui est du martyr Ezzedin Saleh Abdou Al-Karim Al-Kawaziba, il avait 37 ans et était marié et père de six enfants, dont le plus âgé n’a que treize ans. Il a été tué par les soldats de l’occupation israélienne, dimanche 3 octobre 2010, alors qu’il voulait aller travailler dans la ville d'Al-Quds, non loin du village d’Al-Ayssaoyya.

Son cousin Salah Al-Kawaziba dément catégoriquement la version avancée par la police israélienne concernant les conditions de la mort d’Ezzedin. Il a été tué d’une distance nulle. Le tueur israélien a directement mis son arme sur le corps du martyr et y a laissé ses balles, confirme-t-il.

Mise à mort à bout-portant

Salah est témoin de la scène. Il rapporte à l’envoyé de notre Centre Palestinien d’Information (CPI) ce qui s’est passé ce matin-là. La scène a duré de deux heures et demie jusqu’à six heures du matin : « Moi et un groupe d’ouvriers, venant de la région d’Al-Khalil, nous avons pu escalader le mur dans la zone Al-Zaïm. Et dès que nous avons été au sol, un autre groupe d’ouvriers a essayé de nous suivre. A ce moment, une voiture, de marque Toyota, du garde-frontière israélien, a commencé à nous pourchasser. Puis, les soldats du véhicule ont commencé à nous pourchasser, à pied, en dessous du pont ».

« Le martyr Kawazba était à vingt mètres de moi, ajoute-t-il. Je lui ai demandé de se dépêcher. Mais il était lent, à cause de son poids. Pas loin de lui, se trouvait Hassan, son frère. Je leur ai encore une fois demandé de s’activer, car les soldats s’approchaient de nous, derrière. Et soudain, nous avons vu un soldat (israélien) qui mettait son fusil sur le martyr Ezzedin et tirait. Je me suis rapproché ainsi que des dizaines d’ouvriers pour voir ce qui se passait. Lorsque nous sommes arrivés sur le lieu du crime, des forces spéciales nous ont encerclés et ont commencé à nous frapper durement. A ce moment, nous les avons vus mettre le corps de la victime dans un sac noir. Puis, ils l’ont tiré par terre sur plus de cinquante mètres. Ils nous ont enfin chassés vers le village d’Al-Ayzariya et ont arrêté Hassan, le frère de la victime ».

Pièges d’ouvriers

Les frontières des territoires palestiniens occupés en 1948 et en 1967 sont devenues des pièges installés par les occupants israéliens pour tuer les ouvriers palestiniens et dans les meilleurs des cas les interpeller.

La mort nous guette où nous allons pour chercher une bouchée de pain, dit un ouvrier : « Cette bouchée est trempée par le sang et sent la mort ».

En fait, les policiers israéliens tirent des balles réelles avant de faire leur sommation, ce qui montre leur intention de tuer avec préméditation. Ils jouent avec la vie des Palestiniens, un nouveau hobby !

Crimes de guerre

Ces assassinats pratiqués par les autorités sionistes sont illégaux, selon la loi internationale. Ils viennent à l’encontre du quatrième traité de La Haye concernant les lois et les traditions de la guerre.

A signaler que le professeur Antony Cassar, le premier président du tribunal pénal international, a considéré les assassinats pratiqués par les forces israéliennes d'occupation dans les territoires occupés comme des crimes de guerre.

http://www.palestine-info.cc/fr/ http://www.palestine-info.cc/fr/



Jeudi 7 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par ARMAGEDDON le 08/10/2010 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le titre est très mauvais. Racoleur certe mais mensongé.

par contre nous savons que le martyr est un acte loué chez les islamistes qui envoient des femmes et des enfants ceinturés d'explosif dans la foule ...

Je me souviens de ces enfants iraniens qui portaient un clef en plastique autour du cou pour ouvrir les portes du paradis d'allah en allant à la boucherie contre les irakiens avec la bénédiction des mollahs.

2.Posté par dik le 08/10/2010 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ARMAGEDDON

C'est sûr que vous êtes encore une de ces crapules sionistes, criminels avérés et lâches. Si vos victimes, ouvriers, femmes et enfants innocents et désarmés étaient armées dix fois moins que vous, vous vous seriez enfuis à mille lieux avec le plein de vos pampers!

3.Posté par le chleuh le 08/10/2010 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je le repete une enieme fois cette tribu est atteint par une maladie mentale plus que severe
s en prendre a des ouvriers et les liquider a bout portant sans aucun remord et en trainant le corps comme si s etait un mouton releve de la psychiatrie ( au passage ils ont du lui retirer ses organes )
on trouve meme des "gens" post 1 pour approuver ce comportement et nous raconter des histoires moyennageuse issu de leur hasbara
DES FOUS je vous dis ses sionards a interne d urgence pour le bien de l humanite

4.Posté par Osmanli (descendant d'Ottoman) le 10/10/2010 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salamwaleykoum,

@arma-guedin,
tes complètement con toi, tu reviens toujour avec les même pseudo-argument de cette infime partie de désespérer Palestinien qui ce font explosé... car ils ont tous perdu enfin ce sont fais VOLER je devrais dire, et comme ça ne suffisais pas, leur famille ont été MASSACRER... et leur maison RASE... TU COMPREND ça espèce de raté-congénital !!!!... VOLEUR de terre, violeur d'enfant et VOLEUR D'ORGANE... avant d'écrire des inepties renseigne toi... et jette toi dans le canal par la même occasion...

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires