Palestine occupée

Rapport: La ville d'Al-Quds face à des plans sionistes des plus cruels



Vendredi 5 Mars 2010

Rapport: La ville d'Al-Quds face à des plans sionistes des plus cruels

Depuis quarante ans, la ville d'Al-Quds n’a connu une telle campagne de la part des Sionistes. A l’intérieur de ses remparts et surtout aux alentours de la sainte mosquée d’Al-Aqsa, ils travaillent de toute leur force contre les Palestiniens dont surtout contre les propriétaires de magasins commerciaux. Des mouvements de colonisation et des associations sionistes, en collaboration avec le gouvernement de l’occupation israélienne, travaillent main dans la main pour mettre à exécution un plan colonial jamais vu. Le plan vise à avaler les quartiers palestiniens et l’existence arabo-islamique historique tout court.

Un nouveau métro

Depuis quelques temps, depuis le début du mois de février 2010 plus exactement, le gouvernement de l’occupation a annoncé plusieurs appels d’offre pour des projets qui toucheront directement les remparts de la ville d'Al-Quds et ses portes.

Des sources palestiniennes confirment que le ministère israélien des infrastructures a lancé un appel d’offre pour la construction d’un nouveau métro reliant la porte Al-Amoud à celle d’Al-Khalil, en passant par la porte Al-Hadid. Ces portes entourent la sainte mosquée d’Al-Aqsa du côté nord et nord-ouest et va jusqu’au mur Al-Boraq.

Le but de ce projet sera d’assurer une route sécurisée pour les colons et les touristes étrangers. Ceux-là commencent à profaner, et de manière explicite, la sainte mosquée d’Al-Aqsa et le Dôme du Rocher, et l’aspect islamique historique du lieu.

Interminables creusements

Et pour ce qui est de ces interminables creusements aux alentours de la sainte mosquée d’Al-Aqsa, ils n’ont pas pris fin. Maintenant, les fissures de la salle de prière Al-Marouani se sont aggravées, un effet de ces creusements, confirment des sources palestiniennes.

En outre, les colons et l’armée israélienne visent les ouvriers de la mosquée. Ils les transfèrent aux tribunaux sionistes, prétendant qu’ils brûlent le bois de leur « Temple ». De plus, des colons transportent des pierres de la sainte mosquée d’Al-Aqsa, des pierres anciennes remontant jusqu’à l’époque omeyyade. Ils les portent au siège de la Knesset, en avançant qu’elles font partie du temple !

Les commerçants

Ahmed Otton, député de la ville d'Al-Quds, confirme que plusieurs propriétaires de magasins commerciaux l’ont informé que les autorités de l’occupation israélienne leur avaient ordonné la fermeture de leurs lieux de travail, surtout dans les quartiers de Bab Khanazzayt et Bab Al-Amoud. Par ailleurs, ces autorités imposent à ces commerçants des taxes exorbitantes afin qu’ils quittent la zone.

Ces dernières semaines, les opérations de judaïsation ne se sont pas arrêtées ; tout au contraire, elles sont en augmentation de manière sans précédent.

La mairie israélienne de la ville d'Al-Quds vient de délivrer aux quatre commerçants des notifications de la démolition de leurs locaux, sous différents prétextes : volonté d’élargir la place, incapacité de payer les taxes ; tout est bon pour chasser les Palestiniens. Et pour en guise de poudre aux yeux, la mairie paye quelques récompenses financières à quelques commerçants obligés de fermer leurs magasins.

Atton raconte une anecdote des plus surprenantes. La mairie avait démoli la maison d’une famille palestinienne sans déménager les meubles. Quelques jours plus tard, la mairie demande à la famille de payer une somme de 150 mille shekels, le coût de la démolition !

200 familles palestiniennes sont menacées

Dans le quartier d’Al-Chayyah de la ville d'Al-Quds, 200 familles palestiniennes se voient menacées d’être chassées de leurs domiciles, sous prétexte de vouloir élargir le cimetière juif.

Des sources bien informées confirment que ce cimetière avait été loué de l’Empire Ottoman, pour une période qui a pris fin il y a quelque 90 ans. Et maintenant, au lieu de le rendre, les autorités de l’occupation israélienne l’élargissent aux dépens de maisons et de biens palestiniens !

Pour un oui ou pour un non, les fonctionnaires israéliens ordonnent aux commerçants palestiniens de fermer leurs boutiques. Cela mène à des confrontations entre eux et la police israélienne qui profite de la situation pour arrêter des dizaines d’entre eux et en blesser beaucoup d’autres.

Les responsables palestiniens

Les institutions palestiniennes marquent une absence inouïe. Et l’autorité de Ramallah ne fait rien, sinon quelques déclarations des plus fades.

De plus, des sources palestiniennes confirment que cette autorité a loué un bâtiment dans la ville de Ramallah pour transférer le ministère des patrimoines islamiques qui se situe actuellement dans la ville d’Al-Azzariyya, à l’est de la ville d'Al-Quds.

Les mêmes sources affirment que le transfert se fera très bientôt. Ce transfert est bien condamnable, venant conforter les Sionistes qui veulent vider la sainte ville d’Al-Quds de tous ses aspects historiques dont surtout islamiques.

http://www.palestine-info.cc/fr/ http://www.palestine-info.cc/fr/



Vendredi 5 Mars 2010


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires