ALTER INFO

Rapport: La première Intifada, la guerre des pierres, a ébranlé les occupants israéliens


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Mardi 16 Décembre 2008

Rapport: La première Intifada, la guerre des pierres, a ébranlé les occupants israéliens
La première Intifada prit la nomination de l’Intifada des mosquées et de la guerre des pierres. En effet, elle partit des mosquées de la bande de Gaza ; et la pierre était sa principale arme. C’était une protestation populaire spontanée contre la situation déplorable des camps dans les territoires palestiniens occupés.

Le début

La Première Intifada débuta le 9 décembre 1987. En 1991, elle connut une accalmie. En 1993, l’accord d’Oslo entre les occupants israéliens et l’OLP mit un terme à cette révolte populaire, sans prendre en considération les sacrifices du peuple palestinien.

Cette action populaire prit l’appellation d’Intifada pour la première fois par le mouvement de la résistance islamique Hamas, dans son communiqué publié le 11 décembre 1987. Puis ce terme fut repris par les médias aussi bien arabes qu’étrangers. Les deux journalistes Shif et Yari l’utilise ainsi dans leur livre d’histoire parlant de l’époque.

Les causes


L’écrasement d’une voiture portant des Palestiniens de Djbalia, se trouvant dans une station de service, par un camion israélien, peut être considéré comme la cause directe du déclenchement de la Première Intifada.

Le lendemain, le cortège funèbre de quatre Palestiniens tués se transforma spontanément en une manifestation. Les manifestants jetèrent des pierres sur une position de l’armée de l’occupation israélienne, à Djbalia. Les soldats israéliens tirèrent sur les manifestants. Et face à la pluie de pierres et de cocktails Molotov, l’armée demanda un renfort. Ce renfort fut la première étincelle de la Première Intifada.

Il est vrai que l’assassinat de quatre Palestiniens fut l’étincelle qui mit le feu aux poudres. Mais d’autres facteurs plus profonds étaient derrière cette colère populaire. En fait, le peuple palestinien n’accepte toujours pas ce qui lui arrive depuis 1948 : déportation, humiliation, terreur, occupation, situation économique pitoyable, l’occupation de la sainte ville d’Al-Quds…

Un échec israélien


La Première Intifada représentait un échec cuisant pour la direction israélienne. Cette dernière n’avait pas senti venir l’explosion palestinienne. Le chef militaire régional crut que la situation était sous contrôle, en déclarant le couvre-feu.

Les jours suivants, la révolte ne cessa de s’intensifier. Isaak Rabin, premier ministre israélien de l’époque, déclara qu’il casserait leurs mains et leurs pieds, s’il le fallait, en parlant des Palestiniens.

Le monde


Les Israéliens voulaient stopper l’Intifada par tous les moyens. Des photos montrant des soldats israéliens frappant des civils palestiniens irritèrent le monde entier.

L’armée israélienne se trouva sans force face aux enfants de l’Intifada, face à leur arme simple, la pierre, et face à leur moyen simple de communication : les tracts.

Objectifs


A travers leur Intifada, les Palestiniens souhaitaient réaliser plusieurs objectifs. Un Etat indépendant avec la ville d’Al-Quds comme capitale. Le démantèlement des colonies israéliennes. Le retour de réfugiés. La libération des captifs, entre autres.

Par ailleurs, les femmes palestiniennes avaient un rôle très actif dans la Première Intifada. Elles ne montraient aucune peur devant l’armée de l’occupation israélienne. Un tiers des martyrs de cette Intifada étaient des femmes. Elles participaient dans toutes les activités.

La Première Intifada eut des conséquences positives, tout de même. Les habitants de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et de la ville d’Al-Quds furent reconnus comme étant une partie du peuple palestinien et non comme des Jordaniens comme auparavant.

Mais les négociations de Madrid et de Washington puis l’accord d’Oslo entre les occupants israéliens et certains Palestiniens mirent fin à l’Intifada sans rien donner en échange.

Le Hamas


A la fin de l’an 1987, le Hamas vit le jour pour exprimer les souhaits du peuple palestinien et pour couper court à la vente des terres palestiniennes.

Le déclenchement du Hamas a rendu folle l’occupation israélienne. Les Israéliens entamèrent des campagnes d’arrestations contre les membres et les cadres du mouvement du Hamas. Ils arrêtèrent son chef fondateur, le cheikh Ahmed Yassine.

Et au moment où on croyait que le peuple palestinien commença à oublier sa cause et qu’il fut prêt à céder, l’Intifada d’Al-Aqsa se déclencha. La résistance continua. Et elle put chasser les occupants de la bande de Gaza. La résistance continuera jusqu’à chasser l’occupation de la Palestine, de toute la Palestine.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mardi 16 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par Chavdar le 17/12/2008 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce question ne sera pas déterminе seulement avec le souhait et les effort de la Palestine et L'israel. La pacification de region est par rapport à volonté des organisations internationals, USA et la Russie.
http://mayomo.com/#/id=32580/

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires