Palestine occupée

Rapport: La conférence des Palestiniens d’Europe : Oui au droit au retour, non à toute concession



Vendredi 29 Mai 2009


Milano – CPI



Sous le slogan « Confirmation du droit au retour des réfugiés et refus de toute concession et procuration », les Palestiniens d’Europe ont organisé leur conférence le 2 mai 2009. Ce rassemblement a eu lieu dans la ville italienne de Milan. C’était une réussite totale. Venant de toute l’Europe et d’ailleurs, y ont participé des milliers de Palestiniens dont des personnalités bien connues pour leurs activités au service de leur cause. Des Européens, des Musulmans et des Arabes solidaires étaient également présents.

Le droit au retour du peuple palestinien

Les présents ont confirmé le droit au retour à leur patrie. Le retour des Palestiniens qui se trouvent obligés de vivre à l’extérieur de leur terre. Ils font partie de cette terre, de son histoire, de son héritage, de son identité.

Les Palestiniens de l’extérieur ont exprimé haut et fort leur refus de toutes ces tentatives visant à toucher à ce droit ou à en faire des concessions. Ils ne cèdent jamais sur leur droit et ne donneront à personne le droit de le faire. Tout au contraire, il faut mettre tout en œuvre afin que non seulement les Palestiniens retournent à leur terre, mais qu’ils soient aussi indemnisés de toutes ces pertes subies, morales comme matérielles.

L’affreuse guerre israélienne menée contre Gaza

Les Palestiniens d’Europe ont parlé de cette agression menée par la machine de guerre israélienne contre Gaza, 23 jours durant. Une guerre pendant laquelle les plus affreux crimes ont été commis par ces soldats sionistes qui n’ont aucun sens de l’humanité. Ces crimes de guerre ont été commis à l’encontre d’enfants, de femmes et d’hommes, petits et âgés, valides et malades.

Ils ont attiré l’attention des responsables et dirigeants européens sur le fait que leur silence face à ces crimes eût encouragé les Israéliens à continuer leurs crimes, à en commettre de plus monstrueux, de plus abominables, de plus cruels…

Il est alors urgent de reconstruire cette bande de Gaza affaiblie, meurtrie, détruite. Il faut tout mettre de côté et travailler pour cette reconstruction, loin de toute attention partisane employée comme un moyen de pression sur le peuple palestinien. Il est très urgent de la commencer avec entrain. Le temps passe, le peuple palestinien de la bande de Gaza, privé de tout, souffre de plus en plus.

Sur un autre bord, il faut poursuivre les Israéliens, surtout leurs dirigeants, pour les crimes de guerre qu’ils avaient perpétré, pour les violations probantes de la loi internationale et humanitaire. Il ne faut pas leur donner la possibilité de se dérober d’un jugement pénal international.

La sainte ville d’Al-Quds

Les présents ont exprimé leur profonde inquiétude de voir les occupants israéliens s’acharner pour se procurer des terrains palestiniens, par tous les moyens : annexion, démolition… Le mur de séparation discriminatoire installé sur des terrains palestiniens ne vient en aucun cas arranger les choses. Et dans la sainte ville d’Al-Quds, les Sionistes continuent à travailler contre l’aspect arabe de la ville.

Par ailleurs, les participants ont catégoriquement condamné l’injuste blocus imposé contre le peuple palestinien de la bande de Gaza. Ce blocus vient à l’encontre des droits de l’homme, sur tous les niveaux, aussi bien humains que moraux.

L’unité palestinienne

Dans leur septième conférence, les Palestiniens d’Europe se montrent attachés à l’unité nationale palestinienne. Ils s’attachent ainsi à un dialogue sérieux qui aura pour but de trouver des solutions aux questions qui empoisonnent la scène intérieure palestinienne. Tous les Palestiniens, toutes les tranches de la société palestinienne devront pouvoir dire leur mot, dans une opération démocratique libre et transparente représentant tous les Palestiniens, de l’intérieur comme de l’extérieur.

Les Palestiniens sont toutefois prêts à venir en aide à leur peuple palestinien de Gaza, afin de trouver des remèdes à ses blessures causées par cette guerre agressive israélienne menée contre Gaza. Ils sont également conscients des souffrances des Palestiniens d’Iraq, de ceux du camp de réfugiés de Nahr Al-Barid, au Liban. Toutes ces souffrances appellent à des solutions urgentes de la part de tout le monde, la communauté internationale en premier lieu.

A savoir que le continent européen porte une totale responsabilité historique de toutes ces conséquences de la Nakba (la catastrophe de 1948). Ce sont les Européens qui avaient aidé les Sionistes à mettre la main sur les territoires.

Les conférenciers ont salué la résistance du peuple palestinien, résistance malgré tous les sacrifices, les martyrs, les blessés et les captifs.

La sainte ville d’Al-Quds

De son côté, Chakib Ben Makhlouf, président de l’Union des organisations islamiques en Europe, s’est montré très inquiet de ces agissements pratiqués par les occupants israéliens dans la sainte ville d’Al-Quds. « La ville subit une vraie guerre, dans tous les sens que peut porter ce mot », dit-il.

Pour ce qui est de la guerre agressive israélienne menée contre Gaza, il fait part de ses sentiments : « Nous avons vécu une guerre qui ronge la chair d’enfants, qui anéantit des mères, qui effraie les civils, qui profane des mosquées… ».

Pour ne pas laisser mourir la bande de Gaza, les Musulmans d’Europe lui ont envoyé un convoi d’aide. Ils veulent qu’il traverse le point de passage de Rafah, un signe fort disant que Gaza ne restera pas toute seule.

Et au service de la famille et sous le slogan « Pour une famille stable au service des sociétés européennes », le président de l’Union des organisations musulmanes en Europe dit qu’une campagne a été déclenchée. Des centaines d’établissements et d’unions y ont participé.

A cette occasion, Ben Makhlouf salue en particulier la famille palestinienne qui souffre d’une vie des plus difficiles, sans pour autant baisser les bras devant les occupants israéliens.

Et en ce qui concerne la sainte ville d’Al-Quds, le leader musulman européen dit qu’il y a une vraie guerre menée contre la ville, une guerre contre l’homme, contre l’Histoire, contre les maisons, contre la culture, contre les lieux saints. Les agresseurs encerclent de plus en plus la sainte mosquée d’Al-Aqsa. On s’attend au pire.

Nous réaffirmons que nous sommes avec vous. Nous nous considérons des Palestiniens comme vous, nous sommes des habitants de la sainte ville comme vous. Toute notre salutation à la ville d’Al-Quds, une salutation de toute l’Europe. Aussi longue soit la nuit, l’aube viendra, finit-il par dire.

Les drapeaux de la Palestine

Pour sa part, le cheikh Raïd Salah, président du Mouvement Islamique à l’intérieur des territoires palestiniens occupés en 1948, confirme que le retour se réalisera, que la ville d’Al-Quds sera la capitale d’un Etat palestinien. Le jour où nous verrons les drapeaux palestiniens hissés sur la ville d’Al-Quds n’est pas si éloigné.

« Devant ce rassemblement, je m’adresse à notre sœur palestinienne et je dis : ô notre sœur palestinienne, la mère de martyr, la mère de captif, la mère d’orphelin, la mère de résistant, si tu as mis ton premier enfant sur une terre étrangère, je suis sûr que le deuxième, tu le mettras au monde sur la terre de Palestine », dit cheikh Raïd Salah.

Cheikh Salah a fini son discours en disant que l’année dernière, la sixième conférence des Palestiniens d’Europe avait été tenue au Danemark. Cette année, elle a eu lieu en Italie. En 2010, la dixième conférence se tiendra en Palestine, avec la permission d’Allah (le Tout Puissant) ; qui sait ?


http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Vendredi 29 Mai 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires