Géopolitique et stratégie

Rafsanjani qualifie 'les actes de l'Occident de guerre psychologique contre l'Iran'


Le président du Conseil de Discernement, l'ayatollah Akbar Hashémi Rafsanyani, a qualifié de guerre psychologique levée par l'ennemi les actes de l'Occident, soulignant cependant que malgré les sanctions qui sont approuvées contre l'Iran à l'heure actuelle, ils trament de nouveaux stratagèmes pour les sanctions suivantes en armant une guerre psychologique étrange.


Vendredi 26 Janvier 2007

 Rafsanjani qualifie 'les actes de l'Occident de guerre psychologique contre l'Iran'


"Un jour, ils disent, qu'ils vont attaquer à I'Iran, un autre jour, que non. Ils disent que l'attaque serait restreinte et d'autres, illimitée."

L'ayatollah Rafsanyani a déclaré ces mots aujourd'hui dans
le second sermon de la prière de vendredi à l'Université de Téhéran, ajoutant : "Cette guerre psychologique, bien qu'elle puisse avoir des répercussions sur la nation et dans ses relations avec l'extérieur, toutefois, nous devons
maintenir notre cohésion devant ces conspirations."

Hashemi Rafsanyani s'est de même exprimé devant des milliers de
personnes qui écoutaient : "c'est un plan sinistre destiné à effrayer le peuple iranien, à influencer les vies et à affaiblir notre économie et
production, c'est pourquoi nous savons que, à l'ombre de
l'Islam, il importe de maintenir la cohésion nécessaire pour dénoncer ce vaste stratagème."

Hashémi Rafsanjani a rappelé la présence américaine en Iran
avant le triomphe de la Révolution islamique en 1979." "Que veulent obtenir maintenant les Américains?" a t'il demandé.



L'imam de la prière de vendredi de Téhéran a
de même soutenu qu' "aujourd'hui le peuple iranien est
plus fort qu'avant, plus conscient et plus cultivé.


"Aujourd'hui les américains ne se trouvent plus
déjà dans les mêmes circonstances qu'auparavant et aussi le
peuple iranien est plus fort qu'eux" a t'il insisté avant.


"Bien qu'ils aient examiné beaucoup de moyens
pour conspirer contre nous, toutefois, nous devons
agir avec sagacité" a t'il intelligemment signalé.


L'ex président iranien a aussi déclaré que Washington
"s'est rendu" en Irak et en Afghanistan sans avoir
pu gagné la sympathie du public.


Rafsanyani a postulé que ce qui est américains ont
transformé à à ce qui est iraquíes leurs ennemis
tenaces "par leur mauvaise activité."

Hashémi Rafsanjani a déclaré que le président
des USA, George Bush, a demandé au Congrès, de destiner
10.000 millions de dollars à l'Afghanistan : "ils
n'ont pas pu instaurer la sécurité ni contrôler les
stupéfiants dans ce pays."

Rafsanjani a qualifié de "bonne mesure" le geste du
peuple de l'Irak et de celui de l'Afghanistan pour
approuver sa Constitution propre et pour former
gouvernement.


Hashémi Rafsanyani a aussi fait allusion à l'échec la de la
feuille de Route en Palestine et a qualifié d' "honteux"
la défaite de l'Armée d''Israël au Liban.


Dans une autre partie de son sermon, Rafsanjani a dit
que "nous devons maintenir la cohésion nationale et ne pas permettre les de semer la dissension."

L'ayatollah Rafsanjani a ajouté que "discriminer et
ainsi que transformer les faits, est un poison
mortel pour le pays."

Hashémi Rafsanjani n'a pas considéré comme "normale" la situation
actuelle et a défendu qu' "il faut porter la guerre
psychologique contre l'ennemi, ce que, nous avons
déjà fait évidemment jusqu'à un certain point."


IRNA


Vendredi 26 Janvier 2007


Commentaires

1.Posté par rachid le 26/01/2007 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"George Bush, a demandé au Congrès, de destiner
10.000 millions de dollars à l'Afghanistan : "ils
n'ont pas pu instaurer la sécurité ni contrôler les
stupéfiants dans ce pays."

je lis ce que je lis ! :"ni contrôler les stupéfiants dans ce pays"
et dans quel but? humaniste? éradiquer la drogue de la planète? ou prendre le contrôle du traffic?

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires