ALTER INFO

REPONSE DE ZEMMOUR à MBOA


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Avec son panache habituel, Eric Zemmour a eu néanmoins l'élégance de répondre à MBOA. En cela il faut reconnaître le fair-play du journaliste.


sanslangue2bois@yahoo.fr
Mercredi 17 Octobre 2007

Réponse de Monsieur Zemmour à MBOA (1)

Je vous livre ci-dessous, in-extenso, la réponse de Monsieur Zemmour à l'interpellation (ici) que je lui ai adressée suite à ses divers propos sur les Noirs. Je tiens à lui dire bravo, d'avoir eu le courage et le respect de répondre, car plus d'un se serait défilé. Il faut reconnaitre que la "fuite en avant ou en arrière" n'est pas un des caractères de ce monsieur. En toute honnêteté je lui dis donc bravo, pour cette probité intellectuelle dont il fait montre; même si dans le fond, il est loin d'avoir donner satisfaction à mes questions.
Je me réserve donc le droit de lui apporter la contradiction dans un autre billet que je publierai dans les jours qui suivent.
PS: J'ai aussi préféré ne pas divulguer son adresse E-mail, pour respecter sa vie privée, donc elle ne sera communiquée.

Monsieur Mboa,

Puisque vous avez pris la peine de m'écrire longuement, je vous
réponds.
Je vais essayer de reprendre point par point.
L'esclavage d'abord. Toute ma <science> vient de la lecture du
livre de l'historien Petré-Grenouilleau que je vous recommande si
vous n'avez pas peur de remettre en cause vos certitudes.
En résumé:l'esclavage des noirs est organisé par d'autres noirs.
L'esclavage est une pratique courante en Afrique,
comme d'ailleurs dans le reste de l'humanité. Le
mot esclave vient de slave et non pas d'africains.
Ce sont les Arabes qui les premiers se sont greffés sur
ces traffics et les ont mondialisés.
Les Européens ont suivi après qu'ils eurent découvert
l'Amérique. Affaire connue. Je vous signale aussi que les Blancs
Européens sont à ce jour les seuls à avoir aboli l'esclavage,
et que dès le Moyen-âge, il n'existait déjà plus en Europe.
Petré-Grenouilleau développe très bien tout ça.
Il n'y a pas de solidarité noire pas plus qu'il n'y a de solidarité
blanche.Pourquoi les Blancs européens se seraient ils affrontés
pendant des siècles et pas les Noirs ? Je note que des Noirs,
vous dérivez vers les Juifs. Comme si les Juifs étaient une race,
à l'instar des Blancs,des Noirs ou des Jaunes. La ficelle est grosse.
Les Juifs sont un peuple( à la limite), une religion, une culture,tout
ce que vous voulez mais pas une race. Ce qui ne signifie pas qu'il
existe une solidarité entre Juifs, loin de là.
Pourquoi en serait il autrement ? Oui, Joseph fut
vendu par ses frères ; oui, les rabbins juifs ont réclamé la mort de
Jesus, même si ce sont les soldats romains qui l'ont crucifié;
oui, des kapos juifs gardaient les camps ; oui, des juifs ont
négocié avec les nazis la survie de certains et pas d'autres.
Et alors ? Cela signifie-t-il que ce sont les Juifs qui ont
imaginé la solution finale?
Pas plus d'ailleurs que je n'affirme que ce sont les Noirs qui ont
imaginé et mis en place la traite triangulaire. Mais, comme le dit
Pétré-Grenouilleau, il y a une différence de base : les Allemands
voulaient exterminer les Juifs ; les esclavagistes voulaient que les
Noirs vivent pour qu'ils travaillent. Ceci est une différence de fait,
evidemment pas un jugement moral. J'essaie seulement d'avoir un
jugement historique, sans moralisme ni anachronisme.
Est-ce encore possible ?
Je vois dans votre comparaison fallacieuse,le produit de
la concurrence victimaire, qui travaillent certains Noirs
depuis une dizaine d'années,et qui les pousse à vouloir
<tout comme les juifs>: <tout le monde veut sa shoah>,
dit Alain Finkielkraut.
Donc,l'esclavage sera un crime conte l'humanité.
On crée le CRAN sur le modèle du CRIIF et on reproche,
à l'instar de Dieudonné,aux Juifs de voler la vedette victimaire aux
Noirs. Triste course, tragique concurrence. Mais je vais être franc et
loyal avec vous: je considère que les Juifs sont en partie responsable
de cette sinistre concurence. En tout cas, certaines élites juives.
J'ai toujours été hostile à une certaine surexploitation de
la mémoire du génocide juif, lors de ces dernières années ;
je ne résume pas la seconde guerre mondiale à l'extermination
des juifs;j'étais défavorable au discours de Chirac sur le Vel
d'Hiv,je l'ai dit et écrit (c'est bizarre, personne ne m'en parle,
car si la France est coupable en 1940, et que Pétain incarne la France,
de Gaulle n'est alors qu'un général rebelle !!!
Je suis contre toute repentance, pour l'abolition de toutes les lois
mémorielles, y compris la loi Gayssot.
Je ne suis pas sioniste, car je fais partie de ce judaïsme israélite
français, qui se sent chez lui en France, quelles que soient les
vicissitudes des temps, depuis le Vème siècle, qui assume toute
l'Histoire de France, et qui l'aime avec passion, grandeurs et
turpitudes mêlées: <de Clovis au comité de Salut public, j'assume
tout,> disait Bonaparte. .

Dernier point : la France et l'Afrique. Depuis la nuit des temps, des
peuples en colonisent d'autres. La conquête est toujours brutale et
sanguinaire. Le plus fort impose sa loi qui est toujours injuste. Et
qui devient le Droit. <Parce qu'on n'a pas pu faire que le juste soit
fort, on a fait que le fort fut juste, pour que la paix soit qui est
le souverain bien,>, écrivait déja Pascal dans ses Pensées.
De la domination, il reste parfois quelque chose de grand, comme
Rome avec la Gaule.
Doit-on reprocher aujourd'hui aux Italiens, la colonisation
romaine ? Je considère qu'on doit bénir Rome de nous avoir apportés la
civilisation. Et Dieu sait pourtant, si les Romains furent cruels et
impitoyables. L'Europe a fondé sa domination sur sa supériorité
militaire et technologique, qui reposait en fait,selon moi, sur la
découverte de la science expérimentale, incarnée par des génies comme
Galilée ou Newton. A partir de là, l'Européen a pu considérer que la
nature toute entière lui appartenait et qu'il pouvait l'exploiter
rationnellement à son profit. Depuis, la France, comme les autres pays
européens, fait tout pour conserver son avantage. De plus en plus
difficilement, je vous rassure. La politique africaine en fait partie.
De Gaulle a décolonisé quand l'Afrique commençait à coûter trop cher ;
les réseaux Foccart ont mis partout des hommes à leur main ; l'aide de
la France a evidemment des objectifs économiques ; pourquoi en serait
il autrement ? Quel peuple, quel pays ne pense pas d'abord à
la défense de ses intérêts ? les élites africaines sont trop occupées
à s'enrichir un argent qu'elles remettent d'ailleurs dans les banques
françaises ou suisses),pour s'occuper de leur peuple ou s'émanciper.
Quand elles s'éloignent de la France, c'est pour trouver un autre
protecteur,américain, russe ou chinois.
Ainsi va depuis la nuit des temps, les rapports entre forts
et faibles. C'est aux Africains de prendre en mains
leur émancipation.


Mercredi 17 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par Mazir le 18/10/2007 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je publie ici ma réponse car elle a été censurée sur le site la banlieue s'exprime.

IL est appréciable d'entendre des hommes qui affirment leur attachement à
la liberté d'expression. Cohérent, afficher leur hostilité à la loi
Gayssot et toutes les lois mémorielles.

Cependant cette loi empêche tout débat argumenté et fouillé sur cette période, débat qui était encore possible jusque dans les années 1980. Devant les arguments d'un contradicteurs, ne trouver comme seule réponse, la menace de la prison, la vindicte médiatique et l'interdiction de
ses livres, c'est vouloir protéger le mensonge historique d'un ultime
recours autoritaire. Quand le mensonge est démonté, alors rentre en
scène les inquisiteurs brandissant.l'excommunication et la prison. La panique s'empare des menteurs et l'épée leur tient lieu d'arguments
Mais pour autant, Interdire la lecture de tel ou tel ouvrage incite
toujours les esprits libre à le lire.

La police de le pensée trouve ses limites dans son essence même.


Quant à écrire " depuis la nuit des temps... la conquête est toujours
brutale et sanguinaire... Le plus fort impose sa loi qui est
toujours... Ainsi va depuis la nuit des temps, les rapports entre forts
et faibles.",
un étudiant de 1ère année d'histoire n'écrirait pas de pareille
généralités bon marché, renfermant un dogmatisme et un conservatisme
aux antipodes d'une analyse dynamique et critique de l'histoire.

D'après Zemmour, l'histoire serait immuable.
Voilà en quoi réside la démonstration. Zemmour part du postulat que l'
histoire serait immuables, par conséquent ils en déduit que toutes les
périodes historiques se valent. Il opère alors des comparaisons
historiques pour en tirer des analogies, selon le principe (faux) que
tout se vaut, et ainsi minorer la gravité de l'esclavage et du
colonialisme européen, à l'aune d'une période antérieure valorisée. En
voici un exemple : "Doit-on reprocher aujourd’hui aux Italiens, la
colonisation romaine ? Je considère qu’on doit bénir Rome de nous avoir
apportés la civilisation. Et Dieu sait pourtant, si les Romains furent
cruels et impitoyables." On comprend par cette analogie que l'on doit
bénir l'Europe pour avoir apporté la civilisation aux colonisés malgré
leur cruauté. il compare des situations antiques à celles plus proches
de nous pour conclure que l'esclavage antique, les colonies romaines
n'étaient pas plus atroce que l'esclavage ou que le colonialisme
européen. Pareil procédé n'est qu'une vulgaire escroquerie historique
dont le but est de disculper les acteurs de crimes coloniaux
Un étudiant de 1ère année de Deug ne commettrait pas pareille bévue
méthodique. Une comparaison historique ne permet pas de tracer des
analogies, de tracer une égalité, et ainsi justifier une période
historique contemporaine. Une comparaison historique se propose d
'analyser les évolutions, de faire jaillir les permanences et les
changements, dans toutes ses manifestations, ses oppositions et ses
contradictions.
Zemmour a parfaitement compris Petré Grenouilleau et fait sienne sa
méthode analogique. Je ris de la faiblesse et de l'insignifiance
intellectuelle de ces personnages. Que l'on ait rien trouvé de mieux
pour continuer à nous vendre les bienfaits du colonialisme est déjà une
victoire sur le mensonge et la rapine coloniale.

2.Posté par Sarou le 08/05/2008 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mazir, d'accord pour ta critique de la forme, mais dans le fond, sur plusieurs point il faut avouer que Zemmour a raison sur certains points. Et ta phrase "Je ris de la faiblesse et de l'insignifiance
intellectuelle de ces personnages." détruit tout ton raisonnement, il faut rester respectueux pour se faire comprendre.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires