Conflits et guerres actuelles

RD-Congo Voici comment nous alimentons la plus sanglante des guerres africaines

On parle rarement du gigantesque hold-up mondial sur les ressources du Congo


La guerre la plus meurtrière, depuis la marche d’Adolf Hitler sur l’Europe, redémarre – et vous transportez très probablement dans votre poche un morceau de ce carnage gorgé de sang. Lorsque l’on jète un coup d’œil sur l’holocauste qui se déroule au Congo, avec 5,4 millions de morts, les clichés des reportages sur l’Afrique n’y résistent pas. Ils prétendent qu’il s’agit d’un "conflit tribal" au "cœur des ténèbres", mais c’est faux. L’enquête des Nations-Unies a découvert que cette guerre est menée par les "armées des entreprises", afin de mettre la main sur les métaux qui font de notre société du 21ème siècle un monde "bling-bling". La guerre au Congo est une guerre qui vous concerne directement.

Par Johann Hari
The Independent vendredi 31 octobre 2008
article original : "Johann Hari: How we fuel Africa's bloodiest war"


Samedi 1 Novembre 2008

RD-Congo  Voici comment nous alimentons la plus sanglante des guerres africaines
Tous les jours, je pense aux gens que j’ai rencontrés dans les zones de guerre de l’Est du Congo lorsque j’y faisait des reportages. Les salles des hôpitaux étaient remplies de femmes qui avaient été violées en série par des milices et auxquelles ont avait tiré une balle dans le vagin. Des bataillons d’enfants soldats – des jeunes de 13 ans abrutis par la drogue, conduits à tuer les membres de leurs propres familles en vue de tenter de s’échapper et de rentrer à la maison. Tandis que je regarde la guerre reprendre sur CNN, je me retrouve, de façon étrange, à penser à une femme que j’avais rencontrée, laquelle, selon les normes congolaises, n’avait pas souffert à l’extrême.

Un jour, alors que je retournais à Goma, après avoir enquêté sur une mine de diamants, un pneu de mon véhicule a crevé. Tandis que j’attendais qu’il soit réparé, je restais debout au bord de la route en observant les longues files de femmes qui marchaient péniblement le long des routes, partout dans l’Est du Congo. Elles transportaient péniblement sur leurs dos tout ce qu’elles possédaient. J’ai arrêté une jeune femme de 27 ans, Marie-Jeanne Bisimwa, qui avait quatre petits enfants qui trottinaient à ses côtés. Elle m’a dit qu’elle avait de la chance. Oui, son village avait été incendié. Oui, elle avait perdu son mari quelque part dans ce chaos. Oui, sa sœur avait été violée et était devenue folle. Mais elle et ses enfants étaient en vie.

Je l’ai fait monter dans mon véhicule, et ce ne fut qu’après quelques heures de conversation sur les routes crevassées que j’ai remarqué quelque chose d’étrange avec les enfants de Marie-Jeanne. Ils étaient affalés en avant, leurs regards fixés en avant. Ils ne regardaient pas autour d’eux, ne parlaient pas et ne souriaient pas. "Je n’ai jamais été capable de les nourrir", dit-elle. "A cause de la guerre".

Leurs cerveaux ne se sont pas développés ; c’est trop tard maintenant. "Iront-ils mieux ?" a-t-elle demandé. Je l’ai laissée dans un village dans les environs de Goma, et ses enfants ont trottiné derrière elle, sans expression.

Il y a deux histoires pour expliquer comment cette guerre a commencé – l’histoire officielle et la véritable histoire. L’histoire officielle est qu’après le génocide rwandais, les meurtriers de masse Hutus se sont enfuis de l’autre côté de la frontière au Congo et le gouvernement rwandais est parti à leur poursuite. Mais c’est un mensonge. Comment le savons-nous ? Le gouvernement rwandais ne s’est pas rendu où se trouvaient les Hutus génocides, du moins, pas au début. Ils se sont rendus là où se trouvaient les ressources naturelles – et ils commencèrent à les piller. Ils ont même dit à leurs soldats de travailler avec tous les Hutus qu’ils rencontraient. Le Congo est le pays le plus riche du monde pour l’or, les diamants, le colombo-tantale, la cassitérite et bien d’autres minerais. Tout le monde voulait sa part du gâteau – c’est pourquoi six autres pays l’ont envahi.[1]

Ces ressources n’ont pas été dérobées pour être utilisées en Afrique. Elles ont été saisies dans le but de nous être vendues. Plus nous en achetions, plus les envahisseurs volaient – et massacraient. L’essor des téléphones portables a provoqué une brusque montée du nombre de morts, parce que le colombo-tantale qu’ils contiennent se trouve essentiellement au Congo. L’ONU a désigné les sociétés internationales qui seraient impliquées : Anglo-America, Standard Chartered Bank, De Beers et plus de 100 autres. (Toutes réfutent ces accusations.) Mais au lieu de faire cesser les agissements de ces sociétés, nos gouvernements ont exigé que l’ONU cesse de les critiquer.

Il y a eu des moments où les combats se sont calmés. En 2003, un accord de paix a été finalement négocié par l’ONU et les armées internationales se sont retirées. Nombre d’entre elles ont continué de travailler comme milices par procuration – mais le carnage s’est quelque peu estompé. Jusqu’à maintenant. Comme pour la première guerre, il y a un prétexte et il y a la vérité. Un dirigeant d’une milice congolaise, Laurent Nkunda – soutenu par le Rwanda – prétend qu’il a besoin de protéger la population Tutsi locale des mêmes Hutus génocides qui se sont cachés dans la jungle de l’Est du Congo depuis 1994. Voilà pourquoi il met la main sur les bases militaires congolaises et qu’il tient à marcher sur Goma.

C’est un mensonge, François Grignon, le directeur pour l’Afrique de l’International Crisis Group [ISI], me dit la vérité : "Nkunda est financé par les hommes d’affaires rwandais afin qu’ils puissent prendre le contrôle des mines au Nord-Kivu. C’est le cœur absolu de ce conflit. Ce que nous voyons maintenant sont les bénéficiaires de la guerre économique illégale en cours pour maintenir leurs droits d’exploitation."

En ce moment, les intérêts des entreprises rwandaises font des fortunes avec les mines qu’ils ont illégalement saisies durant la guerre. Comme le cours mondial du colombo-tantale s’est effondré, ils se concentrent désormais goulûment sur la cassitérite, qui est utilisée pour fabriquer des boites de conserve et d’autres articles de consommation jetables. Alors que la guerre commençait à faiblir, ils se sont retrouvés en train de perdre leur contrôle du gouvernement congolais élu – alors ils ont donné un nouveau coup d’envoi sanglant.

Pourtant, le débat sur Congo, qui se déroule à l’Ouest – lorsqu’il existe –, se concentre sur notre incapacité à apporter un soulagement décent, sans mentionner que nous occasionnons les blessures. Il est vrai que les forces de l’ONU qui comptent 17.000 hommes dans le pays échouent abominablement à protéger la population civile et a un besoin urgent de monter en puissance. Mais, pour commencer, il est encore plus important de cesser d’alimenter cette guerre en achetant des ressources naturelles trempées de sang. Nkunda a tout juste assez de fusils et de grenades pour se battre contre l’armée congolaise et l’ONU, parce que nous achetons ce qu’il pille. Nous devons poursuivre en justice les entreprises qui les achètent, pour complicité de crimes contre l’humanité, et introduire une taxe mondiale sur le colombo-tantale afin de financer une force de paix conséquente. Pour en arriver là, nous devons construire un système international qui valorise les vies des Noirs plus qu’il ne valorise les profits.

Quelque part là-bas – perdus dans le gigantesque hold-up mondial des ressources du Congo – se trouvent Marie-Jeanne et ses enfants, claudiquant à nouveau le long des routes, transportant tout ce qu’ils possèdent sur leurs dos. Ils n’utiliseront probablement jamais un téléphone portable bourré de colombo-tantale, ni une boîte de conserve de haricots, fabriquée avec de la cassitérite fondue, ni un collier en or – mais ils pourraient pourtant mourir pour le vôtre.

Traduit de l'anglais par [JFG-QuestionsCritiques]

Note du Traducteur :
________________________

[1] L’Ouganda, le Rwanda, la Zambie, la Tanzanie, le Zimbabwe et l’Angola. Derrière ces pays, les véritables commanditaires étaient les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, la Belgique, l’Australie et l’Afrique du Sud. D’ailleurs, il suffit de lire le Rapport des Experts de l’ONU pour s’en assurer : les compagnies principales bénéficiaires de ce pillage en règle sont pour la plupart anglaises, américaines, belges ou sud-africaines. Parmi elles ont retrouve l’Anglo-Gold Ashanti (basée à Londres), Barrick Gold (basée au Canada), Malta Forrest du Belgo-Neozélandais George Forrest (basée aux îles vierges britanniques et en Belgique – accessoirement, George Forrest est le Consul honoraire de la France à Lubumbashi), Anvil Mining (basée en Australie), Boss Mining (de l’anglo-zimbabwéen Billy Rautenbach), reprise récemment par l’Israélien Dan Gertler, etc.

Il est a noter que George Forrest et Billy Rautenbach sont également des marchands d’armes et qu’ils ont allègrement alimenté les factions en guerre. De son côté, Dan Gertler, le neveu du fondateur de la bourse aux diamants de Tel Aviv, Moshe Schnitzer, a réussit en 2001 à négocier le monopole du commerce du diamant en RDC en échange d’un promesse de fourniture d’armes en provenance d’Israël à Laurent-Désiré Kabila. Il perdra ce monopole en 2003, mais il figure actuellement comme l’un des plus proches conseillers "occultes" du président Joseph Kabila. Dan Gertler est aujourd’hui à la tête de nombreuses entreprises minières au Congo, qui exploitent le diamant, le cuivre et le cobalt.

On trouve aussi d’autres groupes "ethniques" impliqués dans ce pillage en règle. Des Libanais, des Chinois, des Indiens… Mais c’est surtout de l’intérieur du Congo que ce pillage a été orchestré… avec la complicité de la Banque Mondiale ! Cette dernière a supervisé le nouveau code minier de 2002 qui permet aux multinationales de piller en toute légalité la République Démocratique du Congo. L’Union Européenne n’est pas en reste, puisque le Commissaire (belge) aux Affaires Africaines est étroitement lié à l’un des réseaux responsables de cette catastrophe humanitaire.

Enfin, le FMI a envoyé récemment à Kinshasa son directeur pour l’Afrique afin d’évaluer la possibilité d’octroyer un prêt à l’Etat congolais. La décision a été remise au printemps prochain, car le FMI ne voit pas d’un bon œil les contrats léonins signés avec la Chine. Dominique Strauss-Kahn, l’actuel directeur du FMI, a été récemment contacté par l’émissaire d’un député de l’opposition congolaise, en vue d’agir pour exercer une pression sur l’Etat congolais, afin de l'obliger à réviser les contrats miniers (passé sous Laurent-Désiré Kabila) et le code minier de 2002 (passé sous Joseph Kabila). A ce jour, DSK n’a fourni aucune réponse...


LIRE AUSSI :

Procès en Israël pour corruption au Congo : des diamants en échange d'un contrat de défense, par Yitzhak Danon

La tumultueuse saga des magnats du diamant, par Christophe Ayad

http://questionscritiques.free.fr/edito/Independent/Congo_pillage_minier_Laurent_Nkunda_301008.htm http://questionscritiques.free.fr/edito/Independent/Congo_pillage_minier_Laurent_Nkunda_301008.htm



Dimanche 2 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par Verner02 le 01/11/2008 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A VOMIR !!!

...Et dire que ce sont toujours les mêmes qui sont responsables !!!

Il vaudrait mieux être sourd et aveugle plutôt que de constater avec effroi ce que nous sommes capables de faire !
Il vaudrait mieux que nous ne soyons pas nés...tout simplement !

2.Posté par Tonton le 01/11/2008 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Jahal est arrivé et beaucoup lui ont vendu leur âmes.

3.Posté par Aigle le 01/11/2008 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et le sarkouchner qui vient en donneurs de lecons .....il ose messieurs ..il ose faire encore des circonvolu...sions verbales pour accentuer l'epaisseur de l'ecran de fumée qui entoure cette tragedie humaine dont les instigateurs sont toujours les memes .....ses parrains

4.Posté par claudio le 01/11/2008 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et dire qu'on va ruiner les finances publiques pour "sauver" ces multinationales qui s'enrichissent sur le dos de ces malheureux.
Que ceux de nos "grands penseurs" qui ont vanté ou qui vantent encore la "supériorité" de la race blanche, soient couverts de honte.

En vérité nous sommes la race des dégénérés, des brigands, des assassins, des accapareurs, des menteurs, des apostats. Nous incarnons tout ce que ce monde comporte de plus mal. Dans ces domaines, oui, nous les blancs, sommes largement supérieurs aux autres !

Ces millions d'hommes, de femmes et d'enfants que l'on dépossède et que l'on tue exigeront, un jour, qu'il leur soit rendu des comptes et si à leur tour ils se mettent à nous massacrer, ce ne sera que justice et cette fois, elle sera divine !

5.Posté par Verner02 le 01/11/2008 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ MERCI Claudio ! MERCI !

Vous avez TOUT DIT ! Plus rien à ajouter !

6.Posté par joszik le 01/11/2008 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne sait pas quel est l'idiot qui écrit de tels ânneries.
"Il est vrai que les forces de l’ONU qui comptent 17.000 hommes dans le pays échouent abominablement à protéger la population civile et a un besoin urgent de monter en puissance."
Mon pauvre bonhome, vous croyez que ces militaires sont la pour défendre la population ou bien ne serait-ce plutôt pour les contenir en cas de contre-attaque.
"Mais, pour commencer, il est encore plus important de cesser d’alimenter cette guerre en achetant des ressources naturelles trempées de sang. Nkunda a tout juste assez de fusils et de grenades pour se battre contre l’armée congolaise et l’ONU, parce que nous achetons ce qu’il pille. "
Ils ont cher amis autant d'armes que pourrait fournir les gouvernements belge, français, et américain pour empêcher la réalisation du contrat signé par LDK avec la Chine, tu le sais bien alors arrête de raconter des conneries STP

7.Posté par claudio le 01/11/2008 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh oui mon cher Verner02.

Quand je lis ce genre d'articles, confirmés d'ailleurs par de nombreux reportages diffusés sur une chaine satellite, je suis en colère.

Je suis en colère parce que j'ai été trompé depuis mon tout jeune âge.
On m'a enseigné la "civilisation" que nous avons "exportée" chez ces "peuplades primitives" et j'y ai longtemps cru. Pour moi, c'était la lumière qui dissipait les ténèbres dans lesquelles vivaient de pauvres gens, comme une punition de Dieu. Le réveil est bien douloureux.

Je suis en colère parce que pendant que nos semblables en Afrique se contentent du seul privilège d'être en vie, chez nous, en France, certains tentent de nous faire pleurer sur le sort d'un mercenaire franco-israélien détenu prisonnier pour les actes qu'il a commis et, si nos lois s'appliquaient, est passible des tribunaux. En tant que français on n'a pas pas le droit de prendre les armes contre des pays qui ne sont pas ennemis de la France.

Je suis en colère quand j'observe l'aveuglement de nos concitoyens face à ce drame humanitaire que la raison refuse mais que notre pleutrerie autorise.

Je suis en colère enfin à cause de mon impuissance.

Je crèverai malheureux de pas avoir pu inscrire une esquisse de sourire sur les lèvres des enfants africains.


8.Posté par joszik le 01/11/2008 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu aurais été bien plus heureux, chère frère, si tu avais gardé en mémoire les fables que contaient tes instituteurs fraîchement débarqués des colonnies

9.Posté par joszik le 01/11/2008 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet articles n'a aucun interêt sauf pour ceux qui ignoraient l'essentiel, mais en même temps, sous le prétexte d'informer, ils mélange les protagonistes et les mets tous au même niveau ce qui est absolument faux et de plus il évite avec beaucoup de maladresse de cîter des noms de responsables belges alors que toutes personnes normalement renseigné sur le sujet, sait pertinement qui la belgique et son Roi Maudit Louis Michel.
POUR MEMOIRE
i["Louis Michel s'est beaucoup intéressé à la République démocratique du Congo lorsqu’il était ministre des affaires étrangères de 1999 à 2004 et commissaire européen au Développement et à l'Aide humanitaire dans la Commission Barroso.

Le Congo a été une colonie belge de 1908 à 1960 et, depuis, les relations entre Bruxelles et Kinshasa étaient tendues (sécession Katangaise soutenue par la Belgique, assassinat du Premier ministre Lumumba par les services secrets belges, expulsions de l’ambassadeur belge dans les années 60, interdiction à la Sabena d’atterrir à Kinshasa, politique d'« authenticité zaïroise »). C’est donc avec beaucoup de méfiance que les médias ont décrit les bonnes relations entre Louis Michel et Joseph Kabila.

Le père de Joseph Kabila, Laurent-Désiré Kabila avait de mauvaises relations avec Bruxelles. Louis Michel lance l'idée d'une Commission Lumumba, afin de déterminer le rôle de la Belgique dans l'assassinat de Patrice Lumumba. Mais Laurent-Désiré Kabila reste méfiant.[2]

Lorsque Laurent-Désiré Kabila est assassiné, Louis Michel déclare : « Le choc a peut-être créé un moment propice à la négociation ».[3] Il assiste aux funérailles et rencontre le nouveau président Joseph Kabila, mais est éclaboussé par ce scandale : selon les médias, il aurait touché frauduleusement des diamants congolais]i"

...Monsieur Louis Michel, honorable belge et ministre de l'Union Européenne détient et exploite à son profit personnel une carrière de matières premières [à lui vendue par les dignitaires de la gente au pouvoir sans avoir ni informé ni consulté au suffrage universel le peuple] en République DémoNcratique du Congo (RDC - R DéCès), ce pays pourtant en proie à de très profonds désarrois politico-administrativo-socio-économico-financière et dans lequel tout le peuple croupit dans la misère la plus abjecte/noire de l'histoire de l'humanité et telle qu'il n'y en aura pas une autre.

Ce gisement est géré par son propre fils (affaire familiale SUR UN TERRAIN D'AUTRUI, raison pour laquelle la Belgique soutient les vautours qui sont actuellement au pouvoir en RDC après avoir commis des crimes odieux du temps de leurs rébellions en brousses), alors que dans la réglementation internationale les zones minières ont toujours été interdites aux étrangers.

De plus, la cimenterie de Lukala a été rachetée par le propre neveu (Mr FOREST) de ce même Louis Michel qui s'octroie pour cette raison des visites officielles déguisées pour aller surveiller ses activités et biens personnels en RDC aux frais de l'Union Européenne.

Aujourd'hui, pour se disculper de son vol (en complicité avec de hauts dignitaires de la RDC y compris kristofer Kamombe alias Joseph KABILA) des 32'000'000 US$ de redevance que le Congo Brazzaville a payé à la R DéCès sur sa consommation électrique en provenance du barrage d'Inga alors qu'il n'avait ni rôle ni part, ni dans la Société de distribution d'électricité (SNEL) ni dans le barrage d'Inga, la famille Louis Michel (nommément M. FOREST) se charge de la restauration de l'éclairage publique des artères de la RDC (avec du matériel provenant de l'usine ACEC et que le peuple congolais devra pourtant rembourser à des prix immoralement très hauts).



10.Posté par Kalix le 01/11/2008 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@joszik

Merci pour ces précisions bien complètes ! Mais ne dénigre pas l’auteur, chacun et son niveau de compréhension et je te rappelle qu’il est chinois et tu connais très bien leur degré d’ouverture vu leur contexte de vie. Je pense que si ce n’est surement pas intentionnel, c’est par peur !

POUR MA PART, MON CONSTAT SYNTHETIQUE EST LE SUIVANT :

Je ne vois qu’un constat cruel mais réel : le malheur des uns fait le bonheur des autres !
Cette loi est valable et limpide dans le règne animal, cela nous a été donné en tant que signe pour les humains doués d’intelligence, la différence fondamentale avec les animaux. Parce que finalement, si il vous est arrivé de dépecer et disséquer un mouton, vous constateriez que tout les organes qui le compose, sont strictement les mêmes que les nôtres tant dans la morphologie que dans la physiologie. La différence c’est cette âme intelligente (c’est juste mon avis : qui nous a été insufflé par le Créateur) qui fait qu’on a conscience de nos sentiments, notre amour, notre ego, autrui, etc. Donc la loi pré cité n’a pas lieu d’être chez les humains de part cette différence fondamentale.

Cette loi animal est non seulement valable mais en plus opaque et hypocrite dans le monde des humains alors que cela ne devrait pas exister. Nous sommes pourtant bien supérieurs aux animaux, ce n’est pas croyable que de tel choses existent chez l’Homme. Nos richissimes avides manipulateurs d’états ont largement de quoi mettre un terme à tout ceci s’ils avaient une dignité humaine, au lieu de ça ils cherchent encore à nous faire péter une guerre mondiale dans leur soif infini de richesses ! C’est bien la preuve qu’ils nous prennent réellement pour des moutons ! Qu’ils aillent au Diable ! L’heure est proche où ils échoueront, ne vous affligez pas ! Ce carnage bestial vient à son terme et ne va pas perdurer.

11.Posté par Ambre le 01/11/2008 23:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si seulement les maitres occidentaux de la civilisation actuelle n’avaient pas inventé les frontières dans le but de mettre à feu et à sang, de voler les richesses à l’extérieur aussi bien qu’à l’intérieur, toujours plus accroitre l’exploitation des hommes et étendre la domination psychologique des masses, aujourd’hui nous n’en serions pas là. « Nkunda a tout juste assez de fusils et de grenades pour se battre contre l’armée congolaise et l’ONU, parce que nous achetons ce qu’il pille ».celà dénote bien la suffisance occidentale à juger de l’extérieur la situation qu’elle à mis en place, l’ignorance contrôlée qu’elle a assise, la cruauté dont elle a donné l’exemple, conquérir pour voler, ce n’est pas une chose inventée par les africains !

« Nous devons poursuivre en justice les entreprises qui les achètent, pour complicité de crimes contre l’humanité, et introduire une taxe mondiale sur le colombo-tantale afin de financer une force de paix conséquente. Pour en arriver là, »

Encore des diktats occidentals, les maitres de la raison, les princes des offenseurs, les dieux du comportement humain, ceux que tous les miséreux aspirent à ressembler pour se procurer ici bas, le paradis promis lors du trépas !

http://fr.youtube.com/watch?v=W40uedMiA4A


12.Posté par ekoeuré le 02/11/2008 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


9h, 5 novembre 2008, palais de Justice de Paris, 24ème chambre

PLAIGNANT : HUBERT VEDRINE, COMPLICE DANS LE GENOCIDE DES TUTSI AU RWANDA
DANS LE BOX DES ACCUSES : LE COLLECTIF GENOCIDE MADE IN FRANCE

Xavier Renou et Mariama Keïta sont jugés et risquent tous deux une peine de 5 ans de prison et 75 000 € d’amende.

Génocide Made in France diffuse à cette occasion un documentaire citoyen qui résume le rôle de la France au Rwanda, et appelle chacun à le faire connaître le plus largement possible.

b
+ d'infos : [http://www.genocidemadeinfrance.com/


ca se passe Mercredi
Vous voulez agir ? Soyez présents, et que votre indignation soit forte et palpable

fight for a sustainable peace

13.Posté par Jexhuxhe le 02/11/2008 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Là, je ne sais plus quoi dire... mais que font nos gouvernements contre ça ? Ils regardent... enfin ils pillent les mines mais la plupart pensent qu'ils jouent les spectateurs, la démocratie est sur le point de disparaître(bien qu'elle... n'a jamais existé).

14.Posté par Kalix le 02/11/2008 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Jexhuxhe

Mon cher, La démocratie vit ses dernières heures et si on s'en tient à cette citation :

b["La civilisation démocratique est entièrement fondée sur l'exactitude de l'information. Si le citoyen n'est pas correctement informé, le vote ne veut rien dire." ]b Jean-François Revel.

Comme vous dites ,elle est morte avant d'avoir existé, alors abstenez vous de voter ! on nous prend pour des abrutis ! en votant on se rend complice :

b["La démocratie est une dictature contrôlée par quelques individus dont les électeurs sont les complices."]b
Raymond Proulx.


15.Posté par Kalix le 02/11/2008 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Regardez cette vidéo ! On sauve les plus riches et on laisse crever les plus pauvres, c'est écœurant ! J’arrive plus à déguster mon steak !

http://www.contre-feux.com/iris/en-finir-avec-la-malnutitrion-une-questions-de-priorites.php

16.Posté par tlili le 13/11/2008 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JE CONNAIS BIEN L' afrique je vis dans l'HEMISPHERE SUD BREF IL SUFFIT D'UNE CHOSE STOPPER LE TRANSPORT D' ARMES DANS CETTE PARTIE DU MONDE
OR MR ET Mme LES CINQ MEMBRES PERMANENTS DU CONSEIL DE SECURITE SONT LES PLUS GROS TRAFFIQUANT et VENDEURS D'ARMES AUX MONDE
LES MULTINATIONAL QUI EXTRAITS LES MINERAIS SONT DES FILLIALES DES FABRIQUANT D' ARMES CE SONT EUX QUI DECIDE OU QUAND COMMENT ET QUI DOIT MOURIR MAIS TAISEZ VOUS l' ESSENTIEL C' est que cela ne se sache pas . Une derniere chose les soldats africains. indien de l'onu
eux ne sont pas renumere par l'onu resultats il touche 1 MOIS DE SALAIRE TOUT LES TROIS MOIS ENVIRON ceci et vraie et verifiable LE CYNISME DES COLONS VA LOIN SI SEULEMNT LES BLACK SAVAIT TOUT CA QUE FERAIT T il

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires