ALTER INFO

Qui sont les « bons musulmans », les pays occidentaux ou les pays de l’OCI ?


Dans la même rubrique:
< >

«Ô vous qui croyez ! Observez la stricte vérité quand vous témoignez devant Dieu, fût-ce contre vous-mêmes, contre vos parents ou vos proches. Que ce témoignage concerne un riche ou un pauvre, Dieu porte plus d’intérêt à l’un et à l’autre que vous-mêmes […].» Coran : sourate 4, «les Femmes» : verset 135.


Professeur Chems Eddine Chitour
Samedi 15 Septembre 2018

Le début du verset coranique 135 de la sourate 4 (cité plus haut) n’a pas échappé à la faculté de droit de la prestigieuse université d’Harvard (Etats-Unis). Les étudiants juristes passent devant tous les jours, puisqu’il figure parmi une série de citations que l’université a décidé d’inscrire sur les murs de l’entrée de la faculté de droit. Ces citations témoignent de l’aspiration de l’être humain à l’équité et la dignité au travers de la justice. Le verset coranique figure dans l’entrée même du bâtiment, en seconde position stricte justice que le musulman doit appliquer à lui-même donc et à ses proches, mais aussi à ses propres ennemis. Comme le rappelle le verset 8 de la sourate 5, «La Table», Dieu exige que les musulmans soient «impartiaux quand [ils sont] appelés à témoigner. » (1)

Comment les pays islamiques sont islamiques

Une publication qui date de quelques années nous apprend que les pays musulmans qui appliquent les préceptes que l’on retrouve dans le Coran sont majoritairement des pays occidentaux ! Cette analyse –enquête- fouillée puisque pas moins de 200 pays sont passés par cette grille d’évaluation comprenant une douzaine de critères

Cette étude menée par Scheherazade S. Rehman et Hossein Askari de l’Université George Washington, intitulée :

«Comment les pays islamiques sont islamiques» a montré que la plupart des pays appliquant les * Principes islamiques * dans leur vie quotidienne ne sont pas traditionnellement musulmans. L’étude, publiée dans le * Global Economy Journal * pourrait être choquante pour la plupart d’entre nous, mais quand nous regardons autour de nous et voyons la réalité de la situation, nous constatons que les résultats de l’étude sont exacts et véridiques. Un musulman japonais a déclaré: «J’ai voyagé en Occident et j’ai vu l’Islam en pratique appliqué dans la vie quotidienne des non-musulmans. J’ai voyagé à l’Est, j’ai vu l’Islam mais je n’ai vu aucun Musulman. Je remercie Allah que je connaissais l’Islam avant de savoir comment les musulmans agissaient. « La religion ne devrait pas être réduite à la prière et au jeûne. C’est un mode de vie et il s’agit de la façon dont nous traitons les autres. » (2)

Un indice d’islamicité économique

Les auteurs présentent leur étude en écrivant comme préambules :

« Compte tenu du climat d’incertitude mondiale, de suspicion, d’hostilité et de peur qui a suivi le 11 septembre, la relation entre religion et économie, politique et comportement social a été relancée. L’impact de la religion sur l’éco-performance économique ou l’impact de la performance économique sur la religion sont examinés, Auparavant on doit d’abord vérifier la religiosité d’un pays. Dans ce cas, «comment sont islamiques les pays islamiques? quel est leur degré d’islamicité? « un Islamicity Indexest calculé pour évaluer la mesure dans laquelle les pays islamiques autoproclamés adhèrent à l’islam Nous faisons cela en mesurant l’adhésion de 208 pays à l’économie islamique. principes utilisant comme variables mandataires 113 variables mesurables. » (2)

« Un certain nombre d’économistes ont exploré la relation entre religion et performance économique. La religion est l’une de ces forces. Les sociologues s’accordent généralement pour dire qu’une personne est au quotidien les décisions (y compris les décisions économiques et financières) en partie influencée par son système de croyance. (…) Si la religion est considérée comme une personne à charge variable, cela impliquerait que le niveau de développement économique, par exemple de vie, ou l’ingérence du gouvernement sur le marché, influe sur le degré de la religiosité, par exemple la fréquentation de l’église ou de la mosquée et d’autres rituels basés sur la foi. Cependant, la religion est traitée comme une variable indépendante, alors c’est le degré de la religiosité qui influence l’économie politique, c’est-à-dire la performance économique, la productivité, l’éthique du travail et les développements sociaux en résultant. » (2)

« Nous essayons de discerner si les principes économiques islamiques sont propices à la liberté marchés et une forte performance économique ou sont-ils, en fait, un moyen de dissuasion. Si non Des pays islamiques, riches et développés, tels que les États-Unis, l’Allemagne ou Japon, se comportent bien selon les principes adoptés par l’islam, alors nous pourrions concluent que l’islam n’a pas un effet dissuasif sur les bonnes performances économiques. Nous mesurons l’adhésion de 208 pays, islamiques et non islamiques, à l’islam les principes économiques, en utilisant 113 variables mesurables L’Index d’islamicité englobe les mesures des quatre indices individuels: Islamicité économique Index Juridique et gouvernance Islamicity Index Droits humains et politiques Islamicity Indexet Relations internationales. » (2)

L’Islam serait il responsable de l’incurie des pays musulmans ?

Les auteurs poursuivent en niant que l’Islam est responsable de la débâcle des pays musulmans :

« Il est utile de faire la lumière sur la manière dont les islamistes sont économiquement indépendants déclarés pays islamiques. car il y a des idées fausses dans les médias occidentaux et les universités que toute lacune de ces pays islamiques auto-déclarés et leurs gouvernements peuvent être directement, ou à moins indirectement, attribué à l’islam et que de telles insuffisances sont un signe de carence en islam. Ces conclusions sont avancées par un certain nombre d’universitaires y compris Bernard Lewis (2003) et Timur Kuran Lewis accuse l’Islam d’un manque de développement et de modernisation dans le monde arabe, dans son rejet dogmatique de la modernité par beaucoup dans le monde islamique, et en faveur d’un retour à «un passé sacré» tandis que Kuran soutient que l’islam et le Coran empêchent le développement économique dû à «…des facteurs invoqués comme sources de retard incluant le fatalisme, le personnalisme, la paresse, le manque de curiosité, la méfiance envers la science, la superstition, conservatisme et le traditionalisme. » (2)

« Comme on pouvait s’y attendre, certains soutiennent les conclusions de Kuran et Lewis, d’autres comme Abbas Mirakhor économiste rejette vigoureusement ces assersions (…) Nous avons cité des preuves considérables que non seulement l’Islam n’exclut pas le progrès économique, mais qu’il approuve clairement plusieurs des facteurs fondamentaux cité fréquemment par les commentateurs occidentaux comme essentiels dans l’économie évolution- propriété privée, reconnaissance de l’incitation au profit, tradition de dur labeur, un lien entre la réussite économique et la récompense éternelle. » (2)

Cadre actuel d’investigation de la religion et activité économique

Pour articuler leur plaidoyer en étudiant la dimension économique, les auteurs font une analogie avec les travaux d’Adam Smith et sa perception de la religion dans son ouvrage Theory of Sentiments moraux qui avait tracé les principes d’une économie qui respecte des principes , éthique quelques onze siècles avec ce que recommande le Coran …. Ils le cite :

« Le respect de ces règles de conduite générales est ce que l’on appelle proprement un sens du devoir, un principe de la plus grande conséquence dans la vie humaine, et le seul principe selon lequel la majeure partie de l’humanité est capable de diriger son actions… Sans ce respect sacré des règles générales, il n’y a aucun homme dont la conduite peut être beaucoup dépendante. C’est ce qui constitue le plus différence essentielle entre un homme de principe et d’honneur et un compagnon sans valeur. Sur le respect acceptable de ces devoirs dépend de l’existence de la société humaine, qui s’effondrerait en rien n’ont généralement pas été impressionnés par le respect de ces règles conduite. Le bonheur de l’humanité aussi bien que de tout autre semble avoir été l’objectif initial de l’auteur quand il les a mis en existence. » (2)

« (…) Lorsque les règles générales qui déterminent le mérite et le démérite des actions doivent donc être considérés comme les lois d’un être puissant, qui veille sur notre conduite et qui, dans une vie à venir, récompensera l’observance et punira la violation de ceux-ci – ils doivent nécessairement acquérir une nouvelle sacralité de cette considération. Que notre regard sur la volonté de la Déité doit être la règle suprême de notre conduite et ne peut être doutée par personne qui croit son existence. La pensée même de la désobéissance apparaît y faire participer l’irrégularité la plus choquante. » (2)

La religion comme variable dépendante

Les deux auteurs présentent ensuite deux scénarios concernant l’influence religion considérée comme variable dépendante ou indépendante en prenant notamment exemple sur les principes du protestantisme : « Quand le degré de religiosité (c’est-à-dire la fréquentation de l’église ou de la mosquée et rituels basés) est considéré comme la variable dépendante, l’implication est que la religiosité est affectée par le niveau de développement économique, c.-à-d’interférence du gouvernement sur le marché. Cette vision de la religion est souvent analysée sous l’égide de l’hypothèse de la sécularisation , qui applique la «théorie suivante à la religiosité… alors que les économies se développent et s’enrichissent, les gens sont censés devenir moins religieux», L’hypothèse de la sécularisation est cependant controversée. Il est largement accepté que les États-Unis se présentent comme l’exception notable à l’Hypothèse de la sécularisation car elle est non seulement très riche mais aussi très religieuse. Cependant il y a des exceptions la sécularisation classique ou le degré de religiosité diminue quand le développement économique et le niveau de vie augmentent , dans quelques pays d’Europe occidentale. (France, Allemagne et Grande-Bretagne) »(2)

La religion comme variable indépendante

« La théorie concurrentielle la plus populaire de la religiosité se concentre sur «les marchés et forces de l’offre » Si la religion est traitée comme une variable indépendante, alors c’est le degré de religiosité qui influence le comportement économique, c’est-à-dire la performance économique, la productivité, le travail éthique et développements sociaux en résultant. Max Weber en 1905 a mis en évidence l’impact de la religion et a donné lieu à la fameuse notion de «l’éthique du travail protestant» incarnant cette direction de causalité. En substance, Weber a affirmé que le degré de religiosité avait influencé la «volonté de travailler et d’être productif » et cela pourrait avoir un impact sur la économie et sa productivité. La théorie de Weber a de nombreux partisans, par exemple, Jacques Delacroix (1992) a déclaré que: «[…] La Réforme protestante a déclenché une révolution mentale qui a permit l’avènement du capitalisme moderne. La vision du monde propagée par Le protestantisme a rompu avec les orientations psychologiques traditionnelles à travers son l’accent sur la diligence personnelle, la frugalité et l’épargne, sur l’individu responsabilité et par l’approbation morale qu’il a accordée à la prise de risque et à la auto-amélioration financière. En outre, il existe des études qui corrèlent le comportement économique et performance à la religion au niveau des individus et des ménages, par exemple juif Les Américains [ juifs soulignés par nous ] ont en moyenne des revenus plus élevés que les Américains non juifs Il existe également des corrélations observées entre le degré de la religiosité et le comportement social, affectant les taux de mariage et de divorce, la criminalité, l’alcoolisme et similaires ». (2)

Dans quelle mesure les pays islamiques sont-ils islamiques ou quel est leur degré de respect d’une économie éthique?

« Contrairement à la plupart des autres grandes religions, l’Islam fournit explicitement des directives économiques détaillées pour créer et juste système économique. Il est généralement admis que l’Islam bien suivi aboutit à une structure sociale économique et égalitaire prospère et que tous les hommes (hommes et femmes) peuvent maximiser leur capacité intellectuelle, préserver et promouvoir leur santé et contribuer activement au développement économique et le développement social de la société. Développement économique et croissance, ainsi que la justice sociale, sont les éléments fondateurs d’un système économique islamique ». (2)

Pour rappel Maxime Rodinson, dans « Islam et capitalisme » (1966), a bien montré que les textes fondateurs de l’Islam magnifient le commerce et la libre entreprise. Khadija, la femme du Prophète était d’ailleurs une grande « femme d’affaires. » (3)

Ce que préconise le Coran dans plusieurs sourates

« C’est présumé poursuivent ils, que les gouvernements et les individus sont obligés d’utiliser leurs raisons pour formuler et mettre en œuvre des stratégies qui améliorent et éliminent simultanément les facteurs entravant le développement intellectuel de la société, mais aussi le progrès économique et liberté sociale Les buts de l’Islam pour la société sont le bien-être de tous ses membres et justice socio-économique. Tous les membres d’une société islamique doivent recevoir les mêmes possibilités d’avancer; en d’autres termes, des règles du jeu équitables, y compris l’accès à les ressources Ainsi, l’islam prône un environnement où le comportement est modelé pour soutenir les objectifs d’une société islamique: le bien-être de la société et justice socio-économique, Le Coran préconise le partage des risques comme fondement du financement pour renforcer la confiance. Un système économique véritablement islamique est un système basé sur le marché, mais avec des comportements et objectifs islamiques enracinés (objectifs / règles / institutions) attribués à consommateurs, producteurs et au gouvernement (autorités), et avec les institutions et échafaudage qui ressemble beaucoup à la vision moderne du développement comme développé par Amartya Sen (lauréat du prix Nobel d’économie). » (2)

Les chercheurs présentent ensuite l’indice aves les douze variables :

« L’ indice EI 2 classe les nations islamiques autoproclamées dans la mesure où les politiques, les réalisations et les réalités sont conformes à un ensemble de principes économiques. nous regroupons néanmoins les enseignements économiques en trois objectifs principaux pour un système économique islamique:

a) réalisation de la justice économique et réalisation d’une croissance économique soutenue,

b) large prospérité et emploi

c) adoption de pratiques économiques et financières islamiques. En retour, nous décomposons ces trois enseignements centraux de l’Islam en douze domaines de principes économiques fondamentaux:

On remarquera que pour chaque principe, les auteurs citent les versets du Coran y afférents :

1) Opportunité économique et liberté économique;

2) la justice dans tous les aspects de la gestion économique, c’est-à-dire la propriété les droits et le caractère sacré des contrats (Coran 2: 188 et 4:29)

3) Meilleur traitement des travailleurs y compris la création d’objectifs et l’égalité d’accès à l’emploi;

4) enseignement supérieur les dépenses relatives au PIB, y compris l’égalité d’accès à l’éducation);

5) la pauvreté l’éradication, l’ aide et la satisfaction des besoins humains fondamentaux, sans accumulation de richesses L’ équité économique et moins d’opulence dans la consommation Coran 89: 15-18, 30: 37-42, 34: 34 36, 4:33, 3: 180, 4: 36-37, et 92: 5-11) ;

6) Une répartition plus égale de la richesse et du revenu Coran 54:49, 13: 8, 65: 3 et 15:21 ) ;

7) Mieux social infrastructure et fourniture de services sociaux par le biais de la fiscalité et du bien-être social;

8) Des taux d’épargne et d’investissement plus élevés, c’est-à-dire une gestion des ressources naturelles épuisables

9) Niveau moral supérieur, honnêteté et confiance manifestés dans le marché et dans toutes les interactions économiques, c’est-à-dire moins de corruption (Coran 13:11 et17h16);

10) Système financier islamique I: partage des risques par opposition aux contrats de dette c’est-à-dire un système financier favorable et l’élimination de la spéculation (Coran 2: 275 et 4:29);

11) Système financier islamique II: pratiques financières incluant la suppression de l’intérêt (Coran 2: 275 et 2: 275);

12) échanges commerciaux / PIB plus élevés aide étrangère / PIB et degré élevé de préservation de l’environnement et vigilance c’est-à-dire l’efficacité globale de l’État à réaliser des prospérité – prospérité économique générale Il convient de noter que les 12 principes énoncés ci-dessus de l’économie islamique ne sont qu’une des lignes directrices possibles de la vision économique » (2)

Les résultats de l’étude : Un classement prévisible

Au vue des paramètres qui ont permis d’agréger le degré islamicité, :

« Nos résultats écrivent-ils très préliminaires montrent que les pays islamiques ne sont pas aussi islamiques, moins dans le domaine de l’économie, comme on pourrait s’y attendre; au lieu de cela, il semble que la plupart des pays développés ont tendance à se placer plus haut sur cet indice économique islamique » (2).

Dans l’ordre nous rapportons le classement d’une quinzaine de pays à la fois parmi les pays « islamiques occidentaux » et les pays islamiques auto-proclamés : Les 37 premiers pays qui appliquent les préceptes de l’Islam sont des pays occidentaux . Souvenons nous de la citation de l’université de Harvard Dans l’ordre Nous trouvons s« Nouvelle-Zélande 1er, Luxembourg 2e , Irlande 3e , Islande 4e, Finlande 5e, Danemark 6 e Canada 7 e.Norvège12 e Belgique14 e , Suède 15 e , Germany 17 e France 18 e Etats Unis 25 e Malte 30 e et plus loin Israël 61e !!!

Le premier pays musulman dans l’incantation est la Malaisie 38 e, Ensuite le Koweït 48 e, Bahreïn 64e Jordanie 77 e Tunisie 83 e Turquie 103e Maroc 119 e Arabie Saoudite 131 e Algérie 160 e Soudan 202 e

Une mention spéciale à l’Arabie Saoudite qui s’auto-proclame dépositaire de l’Islam et l’Algérie parmi les derniers

Les autres causes : Défaut de gouvernance et corruption

Les auteurs situent le retard des 55 pays de l’OCI par rapport aux Etats Unis d’Amérique, ils citent brièvement d’autres tares Ils écrivent :

« En fait, écrivent les auteurs notre constatation reflète la dure réalité que, bien que la population totale des 56 pays de l’OCI représentent environ 1,5 milliard (environ 22% du monde population), ils ne génèrent actuellement que 6% du PIB mondial et 9% du PIB mondial. exportations . Le revenu moyen par habitant de l’OCI était de 3 600 dollars EU (en ppp, 2006) alors que la moyenne du reste du monde en développement était d’environ 5 600 dollars (en ppp, 2006) Pour illustrer davantage le niveau décevant de l’économie développement dans le monde islamique, nous pouvons comparer le PIB de l’OCI de 3200 milliards de dollars (2007) avec celui des États-Unis, qui s’élevait à 13 900 milliards de dollars. » (2)

« Compte tenu de nos résultats et d’autres données économiques, on peut provisoirement avancer que le manque de développement économique peut être attribué aux problèmes séculaires des pays en développement, tels que des institutions inefficaces, de mauvaises politiques économiques, . Cela signifie essentiellement que l’ensemble du PIB du monde islamique est environ 23% de celle des États-Unis. la corruption et d’autres maladies traditionnelles des pays en développement. C’est en fait le défaut des gouvernements, et non pas la religion, ce qui explique le triste développement économique au Moyen-Orient (même ceux bénis, ou maudits, avec pétrole). Les principes économiques islamiques encouragent la bonne gouvernance et une bonne économie et Politiques sociales. nous croyons que les pays qui s’auto-proclament islamiques n’ont pas adopté de politiques économiques et financières conformes aves les enseignements islamiques. » (2)

Que devons nous en tirer comme enseignements ?

Tout d’abord il est important de souligner que seule la dimension relations économiques est traitée d’une façon quasi complète. Cependant, d’autres facteurs qui peuvent être déterminants dans le classement auraient pu être pris en considération. Je pense notamment aux libertés individuelles, à la démocratie, au libre arbitre , à l’indépendance de la justice et pourquoi pas aussi à l’alternance au pouvoir. Nous confirmerons sans grande modification le classement actuel tant il est vrai que pour tous ces paramètres les pays musulmans sont défaillants.

Pourquoi les migrants ne vont pas dans les riches pays arabes ?

Lu sur internet résume plus simplement l’étude en parlant de bonheur et indirectement pourquoi les jeunes des musulmans des pays qui se disent musulmans dont l’avenir parait bouché chez eux tentent de migrer vers les pays occidentaux. Nous lisons :

« Les musulmans ne sont pas heureux! à Gaza. en Égypte. en Libye. au Maroc. en Iran. en Iraq. au Yémen. en Afghanistan. au Pakistan. en Syrie. au Liban. Ils sont heureux en Australie. au Canada. en Angleterre. en France. au Vatican. En Allemagne. aux États-Unis. en Suède. en Norvège. en Hollande. au Danemark. En fait, ils sont heureux dans tous les pays qui ne sont pas musulmans et malheureux dans tous les pays qui le sont! et qui blâment-ils pour leurs malheurs? ils blâment toujours les pays où ils sont heureux! Et ensuite, ils veulent changer ces pays pour qu’ils deviennent comme les pays d’où ils viennent et où ils étaient malheureux!» (4)

Dans le même ordre. l’écrivain éclectique Amine Zaoui a sa façon courageuse dit qu’il veut vivre dans un pays des impies Nous l’écoutons :

« Nous sommes musulmans, donc nous sommes parfaits ! Ainsi ronronne ce vieux disque rayé tournant sur un vieux phonographe, depuis des siècles ! Et depuis des siècles les musulmans avancent les pieds enfouis dans la boue de leur Histoire et les têtes pendues aux illusions ! Sous-développement. Guerres. Famines. Peur. Haines. Dictatures. Théocratie. Prêches. Et hypocrisie.»

« En toute franchise, pourquoi est-ce que je veux que mon pays ressemble aux pays des impies ? Bien que la nouvelle Constitution, les autres anciennes aussi d’ailleurs, nous apprend matin et soir, noir sur blanc, selon l’article 2, que nous sommes musulmans, par naissance, par la force, par la loi ou par la foi, je rêve de voir mon pays ressembler aux pays des impies, similaire aux pays desqoffars ! Je rêve de me réveiller, par un bon matin, à Alger, à Oran, à Constantine ou à Tamanrasset, et voir les rues de nos villes et de nos villages propres et où les gens souriants, confiants en leur avenir, femmes et hommes se précipitent vers le métro pour rejoindre leur lieu de travail à l’heure, dans l’espoir de construire un grand pays appelé l’Algérie ! Comme le font les femmes et les hommes dans les pays des impies ! (…) Je rêve d’entendre ou de lire la nouvelle suivante : «Un haut responsable, de premier rang, a rendu l’âme dans un hôpital de notre pays musulman» à l’image des responsables impies qui décèdent tranquillement dans les hôpitaux des pays impies ! Dès que je regarde le JT du 20 heures, avec ces images choquantes qui défilent à l’écran, ces vagues d’immigrants clandestins se donnant au risque de la Méditerranée, à la mort et au poisson, je pense à la générosité, et je rêve de voir mon pays en un havre humanitaire, une destination des ces embarcations bondées de femmes, hommes et enfants fuyant l’injustice, la pauvreté et les maladies, fuyant leur pays d’islam pour une paix et un refuge aux pays des impies ! » (5)

« Je rêve de me réveiller poursuit l’écrivain Amine Zaoui, par un matin en trouvant mon pays vivre pleinement la démocratie et la diversité ; Se réveiller un jour et voir les partis politiques interdits d’investir dans la religion, comme dans les pays des impies mangeurs de cochon ! Comme dans les villes des impies, je rêve de voir un jour dans nos villes (ou dans ce qui reste de nos villes) mes concitoyens, les femmes et les hommes en couples souriants, en file d’attente devant une salle de cinéma afin de déguster la projection d’un nouveau film, comme cela se passe chez les impies dans leurs villes et dans leur vie quotidienne et pas pour acheter un sachet de lait !! C’est pour tout cela que je veux que mon pays ressemble au pays des impies. » (5)

Etre un bon musulman en Occident : Le revers de la médaille

Un texte attribué à un maire d’un pays occidental- successivement Perpignan ( France) Dorval ( Canada) Ath ( Belgique) qui s’avère être un faux nous renseigne cependant sur l’état d’esprit des pays accueillants:

« Les musulmans doivent comprendre qu’ils doivent s’adapter aux pays d’accueil , à leurs coutumes, à leurs traditions, leur style de vie, parce que c’est là où ils ont choisi d’immigrer. Ils doivent comprendre qu’ils doivent s’intégrer et y apprendre à vivre . Ils doivent comprendre que c’est à eux de changer leur style de vie, pas aux autochtones qui les accueille si généreusement. «ces autochtones ne sont ni racistes ni xénophobes, ils ont accueilli beaucoup d’immigrants avant les musulmans (le contraire n’existe pas, c’est-à-dire que les états musulmans n’acceptent pas d’immigrants non musulmans). Pas plus que d’autres pays, ces citoyens autochtones n’ont pas l’intention d’abandonner leur identité, ni leur culture. Nous avons de racines judéo-chrétiennes, des arbres de Noël et des fêtes religieuses, mais la religion doit demeurer du domaine privé. Pour les musulmans qui ne sont pas d’accord avec la laïcité et ne se sentent pas à l’aise il y a 57 beaux pays musulmans dans le monde, la majorité sous-peuplés, prêts à les recevoir avec des bras halal grand ouverts et en accord avec la Charia. Si vous avez quitté votre pays pour venir chez nous , mais non pas pour un autre pays musulman, c’est parce que vous pensez que la vie est meilleure chez nous plutôt qu’ailleurs Posez-vous la question juste une fois; pourquoi la vie est-elle meilleure chez nous plutôt que dans votre pays d’origine? » (6)

Un aveu qui ressemble aussi à un canular mais cependant bien réel est celui de Ahmed Aboul Gheit, homme politique égyptien , secrétaire général de la Ligue des Etats arabes interviewé sur la chaîne chinoise Tian Wei. La journaliste posant au diplomate la question iconoclaste qui suit : « Pourquoi les pays arabes n’accueillent-il pas ces migrants ? » déclare :

« Parce que nous ne sommes pas une destination pour les migrants (Mais nous sommes ouverts. C’est très simple : nous ne faisons pas d’exceptions avec ces gens. Lorsqu’ils franchissent nos frontières et demandent l’asile, la prochaine étape est qu’ils signent un document qui les oblige à respecter tous les droits et règles de nos pays, et qui précise qu’en cas de violation de cet accord, ils seront condamnés, avec une procédure accélérée, aux mêmes peines que la population locale (ce qui peut aller dans les cas graves jusqu’à la peine capitale) et seront renvoyés dans leur pays de provenance aussitôt leur peine terminée. Nous leur faisons signer également un accord stipulant que l’aide financière qu’ils touchent pour leur intégration dans nos pays doit être intégralement remboursée dans les deux ans, faute de quoi nous saisissons tous leurs biens et ils seront expulsés définitivement de nos pays. Tous ces arguments que je viens vous citer sont arrivés aux oreilles de chaque migrant(sic), c’est pourquoi ils ne veulent pas demander d’asile dans les pays arabes. Si je devais chercher refuge et demander de l’aide un jour dans un autre pays, je trouverais un devoir absolu d’obéir à la lettre aux lois de ce pays, et que sinon je sois expulsable par n’importe quel moyen. L’Europe de l’Ouest finira par se réveiller et regarder la situation telle qu’elle est. Il faudrait que les dirigeants de l’Europe de l’Ouest soient envoyés à Doha au Qatar ou encore en Arabie Séoudite pour demander l’asile dans ces pays pour qu’ils expérimentent « sur leur propre peau » ce que je viens de dire. Là, ils se réveilleraient ! » (7)

Que peut-on dire en définitive ?

En fait on peut résumer en creux, la position du ministre égyptien qui parle au nom de 22 pays musulmans et arabes, il n’ya pas de liberté, il n’y a pas de dignité humaine. Malheur aux faibles ! Il n’ya pas en un mot de Droits de l’Homme à respecter ! Contredisant ce faisant ce que le Coran nous incite à respecter ! C’est un fait les musulmans- notamment les jeunes se disent pour beaucoup, malheureux dans leurs pays. On raconte une histoire que je rapporte : C’est un musulman chargé d’aller s’imprégner du mode de vie chez les kouffars( les mécréants) et comprendre pourquoi ils sont avancés A son retour il rendit compte par une phrase laconique : « Akhlakouna A3malouhoume, A3malouna, Akhlakouhoume » « Ils mettent en œuvre Notre religion, nous mettons en œuvre leurs religion » Au-delà du jugement de valeur concernant la religion deskouffarset que je partage pas,, un fait est avéré, les principes islamiques sont bien appliqués chez eux

Dans le même ordre je me souviens que Rasched Guennouchi le leader islamique tunisien d‘Enahdaexilé pendant plus de dix ans en Grande Bretagne aurait déclaré en substance « qu’il préférait vivre dans un pays occidental que dans un pays musulman. Vouloir changer les règles du pays d’accueil ne sera pas permit par les pays occidentaux ». Quel est le pays arabe musulman capable d’accueillir d’un coup en une seule fois Un million de migrants de les absorber socialement en leur offrant le gite le couvert, l’éducation, la santé et la possibilité de travailler ? Quel pays musulman et plus largement arabe accepterait que les minorités de citoyens ayant embrassé une autre religion puissent avoir leurs églises ? Quand on voit comment les migrants tentent d’imposer leurs visions d’une façon conquérante on peut comprendre que les autochtones aient peur du grand remplacement. Les dernières élections en Europe montrent une poussée des nationalistes comme ce fut le cas Suède récemment qui font de leur pays –anciennement pays tolérants- des pays qui refusent le migrant musulman.

A contrario il faut bien quand même convenir que les pays d’accueil, pour la plupart d’essence chrétienne voient d’un mauvais œil des migrants qui viennent leur demander de changer leurs règles de vivre ensemble . Règles qui ont sédimenté pendant des siècles et qui sont le résultat de luttes du pouvoir séculier contre l’Eglise notamment en France avec la loi sur la laïcité de 1905. Par exaspération Le fond rocheux chrétien est convoqué souvent contre le musulman accusé de vouloir procéder au grand remplacement. Slogan brandi par l’extrême qui fait son miel de toutes les dérives dont se rendent coupables les musulmans de l’ostentation. De mon point de vue les migrants eu terre occidentale ne doivent pas oublier qu’ils sont des invités de pays qui ont leur tradition, leur culture leur espérance religieuse. Jusqu’à preuve du contraire il ne leur pas interdit de professer leur foi, et même de disposer de conditions spécifiques que les Canadiens appellent les accommodements raisonnables.

Ils doivent montrer qu’ils peuvent s’intégrer harmonieusement dans le pays d’accueil sans faire de leur religions un fond de commerce qui les dessert. Il n’est que de prendre exemple sur la communauté juive en France ! Ils ont les meilleurs écoles ils aspirent aux meilleurs emplois dans toutes les strates sociales importantes Santé média, banque, éducation, recherche ; Et pourtant ils font le shabbat – pour ceux qui le veulent- en toute discrétion. Je me souvient que d’une façon soft ils avaient demandé que les examens universitaires importants n’aient pas lieu le samedi. C’est à ces conditions que les migrants apportant leur part au développement du pays pourront s’épanouir à l’ombre des lois de la République qui doit cependant rester équidistante des religions, si elle veut intégrer pour un projet de société du vivre ensemble ,sans l’injonction de dissolution identitaire ou religieuse. Quand aux pays musulmans et surtout arabes seules une révolution culturelle et scientifique permettra l’avènement de dirigeants fascinés par l’avenir de leur pays. Nous devons tout faire pour mettre en place un système éducatif de la rationalité et peut être dans une génération verra-t-on enfin, des musulmans au sens de ce que prescrit le Coran dans les pays qui se disent musulmans. Pour cela nous avons besoin de croire à l’avènement d’hommes d’Etats. Un homme politique dit on pense aux prochaines élections, un homme d’Etat pense aux prochaines générations. Tout est dit. Bonne année hégirienne 1440 à tous les musulmans du Monde



Notes

1. https://www.al-kanz.org/2013/01/24/harvard-verset-coranique/

2.Scheherazade S. Rehman and Hossein Askari How Islamic are Islamic Countries?
Global Economy Journal Volume 10, Issue 2 2010 Article 2 http://islamicity-index.org/wp/wp-content/uploads/2015/11/how-islamic-are-islamic-countries.pdf

3.https://www.chevenement.fr/Les-changements-politiques-dans-le-monde-arabe_a1451.html

4.https://forumislam.com/forum_ musulman_ mariage/showthread. php?t=62190

5.https://www.liberte-algerie.com/culture/je-veux-que-mon-pays-ressemble-aux-pays-des-impies-297628

6.https://www.lindependant.fr/2016/05/03/la-fausse-lettre-islamophobe-de-jean-marc-pujol-sur-les-cantines-de-perpignan,2193420.php

7.https://voxnr.com/49675/pourquoi-les-migrants-sic-ne-vont-ils-pas-dans-les-pays-arabes-riches

Article de référence : http://www.lequotidien-oran.com/?news=5266214

Professeur Chems Eddine Chitour
Ecole Polytechnique Alger

La source originale de cet article est Mondialisation.ca
Copyright © Chems Eddine Chitour, Mondialisation.ca, 2018


Samedi 15 Septembre 2018


Commentaires

1.Posté par YYY le 15/09/2018 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui sont les « bons musulmans », ?? 'ajab

L' orgueil est partout, les injustices pullulent et les sectes-factions prolifèrent dans le monde...
Al-Lah sera le Juge le Jour de la résurrection personne n'y échappera !!!

En quelques paragraphes et une étude sortie de Us-sion les occidentaux auraient des bons préceptes ?? Faut revoir l'histoire proche et celle des deux derniers millénaires, au minimum depuis 'Isa-Jesus fils de Marie (as)... et ce qui ce passe actuellement !

Les colonisateurs "qui ont et qui " dépouillent des continents entiers, maltraitant les autochtones, générant jusqu'à des génocides pour ''leur bien être exclusivement en bon eugénistes''...comme des barbares et des pirates, des voleurs, des maitre chanteurs... pour gâter les leurs, faudrait leurrer.

Sourate An Nahl / Les fourmis S16 http://tanzil.net/#16:93
(S16 V93) Si Allah avait voulu, IL aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais IL laisse s'égarer qui IL veut et guide qui IL veut. Et vous serez certes, interrogés sur ce que vous faisiez. (orienté)
Tracuction Zeinab Abdelaziz
(S16 V93) Et si Allah le Voulait, Il vous Aurait Faits une seule communauté, mais Il Fourvoie celui qu'il Veut et Guide celui qu' Il Veut, et vous serez sûrement interrogés sur ce que vous faisiez.

Sourate Ar-roum S30 V30 http://tanzil.net/#30:30
Traduction Zeinab Abdelaziz
30) Dirige donc ta face résolument vers la religion en pur monothéiste, cela est la nature originelle selon laquelle Allah Créa les hommes. Nulle altération à la Création d'Allah . Telle est la Religion Intègre, mais la plupart des gens ne savent pas.
31) Revenez à Lui, craignez-Le, accomplissez la prière et ne soyez pas du nombre des polythéistes,
32) de ceux qui séparèrent leur religion et devinrent des sectes. Chaque faction : ils sont contents de ce qu'ils ont.
33) Et si les hommes sont atteints d'un mal, ils invoquent leur Seigneur, revenant à Lui . Ensuite, quand Il les Fait jouir d'une miséricorde de sa part, voilà qu'un groupe d'entre eux: ils associent à leur Seigneur.
34) Qu'ils mécroient en ce que Nous leur Avons Apporté ! Jouissez alors, bientôt vous saurez.

(au V32 : secte / shiya'an et faction / hizaban)

Sourate Al Fatiha et Sourate Al Rroum S30 V40 à V45 (Magnifique psalmodie mais qui n'est pas de Sheikh Tablaoui de 4 minutes)
https://archive.org/details/Mohammad_Mahmoud_Tablaoui_uP_bY_mUSLEm/399-_uP_bY_mUSLEm.mp3
Traduction Zeinab Abdelaziz pour ceux que ça peux aider.
(S30 V40) C'est Allah qui vous A Créés, ensuite vous Octroya votre subsistance, ensuite vous Fera mourir, ensuite vous Fera revivre : Y en a-t-il de parmi vos associés qui puisse faire quoi que ce soit de cela ? Gloire à Lui, Il Est bien au­ dessus de ce qu'ils Lui associent.
(S30 V41) La corruption est apparue, sur terre et sur mer, en raison de ce qu'ont commis les mains des hommes, afin qu'il leur Fasse subir une partie de ce qu'ils ont fait, peut- être reviendraient-ils.
(S30 V42) Dis : « Allez de par la terre, regardez alors quel ne fut le sort de ceux qui étaient auparavant. La plupart d'entre eux étaient des polythéistes.
(S30 V43) Dirige donc ta face résolument vers la Religion Intègre, avant que ne vienne un jour que rien ne pourra différer par Allah. Ce jour-là ils seront partagés.
(S30 V44) Quiconque mécroit, à lui-même incombe sa mécréance, et quiconque fait œuvre méritoire: c'est pour eux-mêmes alors qu'ils aplanissent.
(S30 V45) II Récompensera sûrement de Sa Munificence ceux qui devinrent croyants et ont fait les œuvres méritoires. Lui, Il n'Aime pas les mécréants.

2.Posté par Saber le 16/09/2018 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le récit de ce japonais et une fiction car s'il aurait visité wall street et la FED, son opinion aurait été tout autre.
Mr le professeur vous faites de la désinformation et vos opinions vont dans le sens des plus forts du moment.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires