Palestine occupée

Qui est responsabe de la violence à Gaza et en Palestine.


Dans la même rubrique:
< >

Reponse à l'article de Gunnar Heinsohn, dans le Monde. Sur lequel Syryne3 a attiré l'attention.


al_akl@hotmail.com
Mercredi 20 Juin 2007

Lettre ouverte aux dirigeants et journalistes du journal le monde par le biais de leur médiateur :

Médiateur,

Le journal le Monde, par la parution de l’article de Gunnar Heinsohn, démontre encore une fois son parti pris en ce qui concerne les affaires palestiniennes.
Parti pris à l’avantage absolu d’Israël et cela par la dissimulation, le mensonge, et la déformation. Autant dire que le Monde n’est plus qu’un organe de la propagande sioniste et que les scribes obéissants y ont remplacé les journalistes indépendants.

L’article en question dépasse toute limite dans tous les points énoncés plus haut. Il présente Gaza et les problèmes auxquels doivent faire face les Gazaouis, depuis le point de vue sioniste et prétend être objectif.

Nous savons que le désengagement de Gaza n’est du qu’au refus de la part d’Israël de respecter ses obligations en tant que force occupante d’assumer les besoins des populations sous son joug. Que l’UNRWA ne fait que palier à ce manquement tout en couvrant Israël qui n’est pas inquiété pour son génocide rampant.

Nous savons tous que Gaza s’apparente à une énorme prison à ciel ouvert, ou les services secrets israéliens pouvaient grâce au chaos qu’elles y avaient perpétré commettre des crimes sous des déguisements divers. Et "grâce" à des médias tels que le monde, faire passer cette subversion pour une guerre fratricide.

Les événements récents, où Mr Haniyeh, (dont le parti a été élu démocratiquement et plébiscité par le peuple palestinien), a remis de l’ordre dans la sécurité de Gaza, en empêchant les traitres à la solde d’Israël, armés par Israël, et soutenus financièrement par Israël d’y perpétuer le chaos. Les hommes qui sont venus grâce à cette aide viennent d’en être chassés par le Hamas et par le peuple Palestinien.

Ce qui vient contredire l’existence d’une guerre civile.

Et confirmer que la seule guerre qui doit avoir lieu est celle contre l’occupation illégitime de toute la Palestine par l’armée d’occupation israélienne.

De plus l’auteur mais aussi votre journal cherche à nous faire croire que la Palestine ne vie que par l’aide internationale, ce qui est faux ! Ce qui est refusé aux palestiniens est en premiers lieu les taxes perçues sur les produits palestiniens par Israël en tant qu’occupant et usurpateur. Refuser de rendre son propre argent à un peuple et dire qu’on refuse de l’aider relève du crime contre l’humanité. Et accéssoirement de la pire hypocrisie.
Chose qui se poursuit inlassablement depuis plus de 60 ans, avec l’aide entre autres du journal le Monde.
Mais le monde n’en est plus à cela près, l’article en question est une préparation au génocide des palestiniens sous couvert de diplomatie. et de jolis mots Et votre journal se porte encore une fois du coté de l’assassin et non de la victime de ce meurtre sans précédent d’une population donnée.

La démographie palestinienne est une réponse naturelle à ce génocide prévu et rampant, chaque nation à connu ce type de boom démographique suite à une guerre, et cela ne s’arrête que bien longtemps après la fin de la guerre en question. Dans le cas de Gaza cette guerre n’est pas finie, et la naissance est une alternative à la mort qu’israel leur promet et que vous promouvez.

Il n’est pas difficile en lisant vos diatribes sur la Palestine de comprendre que l’esclavage fait maintenant partie de vos devoirs, et que l’indépendance journalistique n’est plus qu’un vainc mot.
Mais pousser le crime en soutenant des Xénophobes sionistes tels que l’auteur de cet article n’honore ni le journal ni les hommes qui le constituent. Bien sur il est quasi-impossible de demander à l’autiste, que la rédaction sous contrôle du journal Le Monde est devenue, d’ouvrir les yeux sur la réalité et de réviser son point de vue. C’est le propre de l’autisme de se fabriquer un monde parallèle et de le superposer au monde réel. Donc nous devons vous considérer comme malades et tenter de vous aider en vous rappelant à la réalité. Et cela avant que la réalité ne vous rattrape de façon moins amicale et aimante.

L’état national socialiste qu’est Israël, malgré le pouvoir de ses mentors est appelé à disparaître, car le racisme et la xénophobie ne peuvent être acceptés par aucun peuple fut il juif. Et si malgré cela ils l’acceptent alors c’est leur perte qu’ils signent et encouragent.

La colère des habitants de Gaza n’a pas finit de s’élever, et elle est justifiée par le traitement inhumain qu’Israël leur témoigne. La liste est longue des crimes du sionisme, et votre journal est devenu le porte voix des pires criminels et meurtriers que le monde ait porté.

Retirer cet article est de votre devoir, s’en excuser une obligation légale, sinon humaine.
Cesser de soutenir cet état qui depuis qu’il a vu le jour est un chaos tous azimuts, est urgent pour la paix du monde.
De toute façon les Palestiniens retrouveront leurs terres et leur pays, quel qu’en soit le prix. Car nul ne peut aller contre la volonté d’un peuple dont les demandes sont la paix et l’amitié.
Et non la haine et la mort comme nous y a habitué l’état d’Israël. Auxquels ne souscrivent que les eugénistes qui ont pris le contrôle de la presse mondiale, et les pauvres malades qui en se mettant du coté du bâton pensent ne pas en subir les revers.
Mais peut être que la paix ne fait pas partie de vos buts et que seule la vision apocalyptique de la venue du messie vengeur vous fait avancer. Dans lequel cas c’est trop tard pour vous sauver. Car vous appelez à un messie qui prévoit votre destruction. Ce qui revient à dire que vous vous mettez vos propres coups de bâtons.

J’ai envoyé la lettre ci-dessus mais me suis aperçu que j’avais oublié des éléments, qui suivent. je me répete un peu mais, nul n'est parfait...

Les Gazaouis et les Palestiniens en général ont plus que jamais besoin de notre support, et les événements récents tendent à démontrer qu'ils ont pris le taureau par les cornes et qu'ils comptent se sortir de ces pièges tendus par Israël. Pièges qui tentent de les faire passer pour ce qu'ils ne sont pas. C'est-à-dire des barbares et des sauvages.
L’eugénisme dont le journal Le Monde se fait le porte voix ne l’honore guère, et il faut le lui faire savoir.
Toutes les guerres ont vu ce phénomène de baby boom germer spontanément, et la société Palestinienne est confrontée à cette calamité, qu’est l’occupation depuis plusieurs générations. La réponse de la vie, à ce génocide en cours c’est encore plus de naissances.

La société Palestinienne confrontée à la paix et la douceur de vivre a maintenu son niveau démographique équilibré et naturel pendant les deux derniers millénaires.

Mais le 19ème siècle n’a été pour eux qu’une promesse d’exil et de mort, que le 20ème siècle à réalisé, et que le 21ème tente de clôturer.

Utiliser la guerre civile comme ils l’ont fait un peu partout dans le monde n’est pas une nouveauté de la part des Talmudistes sionistes. L’Irak nous est présenté de la même façon, et la guerre civile n’y est qu’une illusion provoquée par les actions d’Israël et ses métastases US et british. Illusion qui pourrait devenir réelle par le travail des médias mainstream qui nous abreuvent de leurs mensonges de la façon la plus honteuse qui soit. Illusion qui domine actuellement dans l’image qu’en a le monde et qu’en donne le journal Le Monde… Et qu’immonde, désigne mieux. (Entre autres)

Qui est responsable de cette violence et de ces conflits ?

La question est bien posée par cet auteur mais la réponse est frauduleuse, voici la réponse d’un citoyen averti, que les mensonges des médias ne contentent plus,

Le responsable c’est Israël, pour les raisons suivantes:

Israël, en tant qu’occupante est garante du bien être et de la sécurité des populations dont elle occupe les terres ancestrales.

L’expérience en laboratoire démontre sans faillir que des rats mis dans une cage, agressés par le bruit, la violence, le manque de sommeil et la faim, finissent par s’entretuer.
Forte de ce savoir Israël l’a appliqué à des humains : tous les observateurs objectifs en ont fait la comparaison. Tous les ingrédients sont là, mais la sauce n’a pourtant pas pris. Les expériences de laboratoire ont leurs limites qu’Israël a été incapable de prédire.

Les Palestiniens ne répondent pas comme des rats de laboratoire, car malgré :

Leur emprisonnement dans une cage immense,

Leur agression permanente par l’armée d’occupation israélienne, avec ses check-points, ses snipers, ses chars, ses drones et ses avions de chasse.

L’humiliation subie du fait de la police des frontières israéliennes et des services secrets multiples et omniprésents, mais aussi par ses colons violents et irrespectueux,

L’assassinat continuel et permanent de son élite, et des ses enfants, avec le consentement des médias principaux, et la couverture par des prétextes fallacieux,

Le meurtre répété de journalistes internationaux et de militants pour la paix, dans une tentative de faire taire les dernières voix indépendantes qui décrivent l’enfer de la politique israélienne,

L’emprisonnement de toute personne susceptible de contestation, femmes vieillards et enfants compris. Un pays parmi les plus petits au monde et qui compte le plus grand nombre de prisonniers proportionnellement à sa population.

La torture, qui au lieu de disparaître suite à des pressions de la communauté mondiale, a été Légalisée,

La fermeture des frontières empêchant tout commerce, pourtant florissant auparavant,

La captation de leurs taxes par Israël et le jeu bancaire mondial,

Malgré tout cela et bien d’autre encore,

Ils ne se sont jamais dévorés, ni massacré, et ils se sont entraidé et soutenus. La personne qui avait la « chance » d’être l’équivalent d’un esclave en travaillant pour des entreprises israéliennes, nourrissait et subvenait à une famille sans cesse élargie,
Pour avoir survécu et résisté aux sionistes et à leurs moyens gigantesques on peut dire que l’âme palestinienne est belle et bien vivante et que rien au monde n’aura le dessus sur elle.

Au point qu’Israël est obligé de créer l’illusion de la guerre pour ensuite justifier ses interventions calamiteuses. De corrompre des prisonniers, par des méthodes abjectes. D’insuffler la destruction dont le talmud est porteur. Et de semer les graines de la discorde et de la haine.

Pour qu’Israël trouve la paix il faut en premier lieu, qu’il ne soit plus une force occupante, il faut aussi :

Que les check-points soient levés, (si les sionistes aiment le ghetto comme leur histoire tend à le démontrer, qu’ils s’y réfugient sans le construire autour des palestiniens.

Qu’ils établissent les check-points dans la partie de la Palestine que les diplomates corrompus des instances internationales et étatiques leur ont accordé depuis plus d’un siècle par toutes sortes d’actions, et de votes illégitimes.)

Que toutes les colonies soient démantelées et les territoires rendus aux palestiniens,

Que le retour des exilés palestiniens soit effectif, et que des réparations pour leurs biens spoliés et leurs souffrances soient mises à l’ordre du jour de l’ONU, et des diplomaties des pays européens américains et mondiaux,

Que le financement de milices par Israël soit interdit, et surveillé,

Que la sécurité et les diverses institutions soient aux mains de l’élite intellectuelle et morale que le peuple palestinien dans sa très grande majorité s’est choisit,

Que le Hamas reprenne le contrôle des territoires, de 1948,

Que les frontières soient rouvertes sous son instance,

Que les droits douaniers lui soient reversés par les voleurs qui les détiennent.

Que les instances internationales, les européens et les américains, voire les arabes gardent leurs aides si elles servent de moyen de contrainte, et qu’ils équilibrent leur prise de position sur une analyse cohérente de la réalité et non sur la propagande tous azimuts de la presse mainstream.

Que des réparations soient versées par Israël pour ses crimes.

Que des routes permettent de relier librement les bantoustans Palestiniens, et que la circulation des biens et des personnes soit rétablit dans les droits et dans les faits.

Que chaque assassinat politique, d’enfant, et d’innocent soit jugé par une instance reconnue, puisque la justice Talmudique à pris le dessus de la loi civile en Israël, et que le meurtre y est encouragé et appliqué au travers d’assassinats soit disant ciblés, et de bombardement de civil sans distinction,

Que l’accès à la mer soit de nouveau possible et des eaux territoriales soient attribuées,

Que la pêche soit de nouveau une occupation des Gazaouis, qui se font
actuellement massacrer pour faits de pêche. Un crime aux yeux des israéliens…

Que l’accès à leurs cultures et leurs oliviers soient garanties, que le commerce s’établisse sans avoir à passer par des sociétés intermédiaires israéliennes.

Que cesse l’arrachage d’arbres millénaires, et centenaires,

Que les centrales électriques ne soient plus démolies par les bombardements israéliens, et que celle détruites soient compensées par Israël,

Que l’accès à l’eau soit restitué à ce peuple qui en a pris soin pendant des millénaires, grâce au respect des sources, et de la consommation, tel que l’attestent les innombrables noms de villages palestiniens. Villages en partie effacés de la carte, mais dont les sources même taries par les pompages et les forages demeurent au milieu des ruines, ou des colonies illégales israéliennes,

Que l’idéologie sioniste, comparé auquel, l’apartheid fait pale figure, disparaisse et ne puisse plus avoir prise sur les événements du monde, et en premier lieu de la Palestine.

Que tombe, le mur de la honte israélien.

Que tombe ce symbole du ghetto, de la séparation et de la haine.

Que tombe cet édifice qui empêche les israéliens de voir le massacre perpétré au nom de leur dieu, et du fantasme du peuple élu.

Que tombe le mur ultime qui sépare les juifs de l’humanité, et qui les mène à leur perte.

Et peut être que la paix sera possible,

En attendant et devant les abus d’Israël, des instances internationales et des médias.

Il faut rappeler haut et fort que c’est un droit légitime de résister. Que ce droit est inscrit dans la déclaration des droits de l’homme, et la charte bafouée de l’ONU, et que les palestiniens doivent appliquer.

Et que le monde a le devoir de lui fournir les moyens de le faire.

Droits qui sont des minimas et ne constituent qu’un premier pas dans l’apaisement de la colère des palestiniens, Tant que tous les points ci-dessus ne sont pas respectés, la paix ne peut émerger de la violence israélienne.

Mais aussi des hommes de bonne volonté de par le monde, qui regardent impuissants, le spectacle désolant de la victime plusieurs fois accusée des crimes de celui qui la martyrise.


Al Akl citoyen ordinaire de notre belle terre.



Mercredi 20 Juin 2007


Commentaires

1.Posté par Gilles COUTURIER le 21/06/2007 00:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La condition juive est elle-même si importante que s'impose pratiquement à tous le pouvoir d'aborder son cas. Elle est d'ailleurs si vaste en elle même, qu'elle contient le meilleur et le pire dans son coeur, en son sein. Elle est devenue très complexe alors qu'à la base, la scission est très simple à comprendre.

Le principal problème de la condition juive vient du fait qu'elle jouit aujourd'hui des Royalties sur des brevets d'interdictions médités, classifiés et exprimés par CET Homme qu'elle a finalement condamné à mort, il y a deux mille ans, alors que l'on peut aisément vérifier, aujourd'hui, qu'IL avait parfaitement RAISON .

La condition juive s'est divisée quand elle a accepté d'abandonner sa terre natale à son frère, pour s'adonner à la curiosité qui découle naturellement de n'importe quelle aventure planétaire, et devenue aujourd'hui passion dévorante pour le commerce international, qui est sa seule vraie raison d'être.

La division juive est aussi vaste, qu'entre le frère resté entretenir le temple et chacun de ceux qui se sont eux-mêmes séparés dans l'immense éventail des innombrables directions distinctes...Ceux-ci se sont pourtant structurés entre eux au point que, malgré leurs différentes missions, ils ont toujours fait preuve d'une brillante solidarité qui leur a permis d'être aujourd'hui tout à fait unis et «  maîtres du monde » entier. ( Sauf, évidemment, de leur terre natale.) Car, évidemment, s'ils ont très bien su s'entendre afin de mieux se partager le monde, l'ensemble de leurs différentes missions va toujours à l'encontre du message de l'Homme responsable de cet éclatement originel.

En retournant en Israel, les Juifs se condamnent à s'auto-mutiler de leur propre race-frère, et plutôt que rentrer la tête basse, conscients que leur matérialité est source de malaise général, infiniment dangereuse et dévastatrice pour la planète entière, et bien plus porteuse de honte que la spiritualité où pouvait mener la vérité du CHRIST...Ils agissent comme le serpent qui se mord la queue dont ils sont eux-même la tête. S'ils avaient un peu plus de sensibilité, ils pourraient se comporter comme caressant, et se tourner ensemble vers une direction qui amènerait cette boucle à adopter la forme significative d'un coeur. Ainsi, leur frère de sang ne leur imposerait point le souhait de voir leur nez plonger dans l'orifice anal du serpent ! Mais l'orgueil est un voile qui repeint le monde à la couleur de son propre égo et aveugle celui qui voit la réalité à son image.
Pour qu'enfin naisse la paix, il faudrait oublier cette "loi du Talmud" qui aujourd'hui ressemble plus à:
OEIL POUR OEIL, DENT POUR DENT, BALLE POUR CAILLOU !

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires