MONDE

Quelque chose pue chez Wikileaks


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest



F. William Engdahl
Mardi 24 Août 2010

Quelque chose pue chez Wikileaks


Rense.com, F. William Engdahl, 3 août 2010


      Depuis la très importante diffusion d'un film montrant un mitraillage de journalistes non armés depuis un engin aérien zunien en Irak, Wikileaks a gagné une notoriété et une crédibilité mondiale en tant que site audacieux qui rend public des sujets brûlants venant d’indicateurs au sein de divers gouvernements. Son dernier « coup » impliquait une prétendue fuite de milliers de pages de documents soi-disant sensibles, concernant des informateurs zuniens chez les Taliban en Afghanistan et leurs liens avec d’importants personnages liés au Renseignement militaire pakistanais, l’ISIS. Pourtant, loin d'être une vraie fuite, les évidences suggèrent qu’il s'agisse d'une désinformation calculée au profit de la Zunie et peut-être d'Israël et du Renseignement indien, ou bien d’une dissimulation du rôle zunien et occidental dans le trafic de drogue afghane.



      Depuis la publication des documents afghans il y a quelques jours, la Maison Blanche d’Obama leur a donné du crédit en prétendant que d'autres fuites poseraient une menace pour la sécurité nationale. Pourtant, les documents ne révèlent guère de détails sensibles. L’un des personnages les plus mentionnés, montré bien en évidence volontairement, le général (retraité) Hamid Gul, ancien chef de l'agence de renseignement militaire pakistanais, l'ISI, est l'homme qui, durant les années 80, coordonna la guerre de guérilla moudjahidin financée par la CIA en Afghanistan contre le régime soviétique. Dans les derniers documents de Wikileaks, Gul est accusé de rencontrer régulièrement Al-Qaida et les Talibans, des gens qui mènent et orchestrent des attaques suicide contre les forces de l'OTAN en Afghanistan.


      Les documents divulgués prétendent aussi qu’Oussama Ben Laden ― qui a ιté signalé morts à la BBC il y a trois ans par la défunte candidate pakistanaise Benazir Bhutto* ― est toujours vivant, faisant opportunément vivre pour le régime Obama le mythe de la guerre contre le terrorisme au moment où la plupart des Zuniens ont oublié la prétendue raison initiale de l’invasion de l'Afghanistan par le régime Bush : afin de rechercher le Saoudien Ben Laden pour les attaques du 11/9.
[* Ndt : La mort de Ben Laden avait été annoncée officiellement dès la fin de l’année 2001 par le journal Égyptien Al Wafd.]



Diabolisation du Pakistan ?


      La désignation de Gul aujourd'hui comme clef de liaison avec les « Talibans » afghans fait partie d'un dessein plus vaste de la Zunie et de la Grande-Bretagne, une tentative récente visant à diaboliser le régime actuel du Pakistan comme un élément majeur des problèmes en Afghanistan. Cette diabolisation renforce considérablement la position d’un tout nouvel allié militaire de la Zunie, l'Inde. Par ailleurs, le Pakistan est le seul pays musulman possesseur d’armes atomiques. Les forces de défense israéliennes et l'organisme de renseignement israélien, le Mossad, aimeraient beaucoup changer cela. Une campagne bidon par l’intermédiaire de Wikileaks contre le politiquement honnête Gul pourrait faire partie de cet effort géopolitique.


      Selon le Financial Times de Londres, le nom de Gul apparaît dans environ 10 dossiers classés confidentiels sur 180. Ils allèguent que le service de renseignement pakistanais soutient les militants afghans qui combattent les forces de l'OTAN. Gul a déclaré au journal que la guerre en Afghanistan est perdue pour la Zunie, et que la fuite des documents pourrait aider le régime Obama à détourner la faute en suggérant que le Pakistan en soit responsable. Gul a dit au journal : « Je suis de beaucoup le bouc émissaire préféré de la Zunie. Ils ne peuvent imaginer que les Afghans sont eux-mêmes capables de gagner des guerres. Ce serait une honte éternelle qu'un général retraité de 74 ans fasse perdre la Zunie en manipulant les Moudjahidines. »


      Ce qui est remarquable en considérant les derniers documents afghans de Wikileaks, c’est le coup de projecteur sur les 74 ans de Gul. Comme je l'ai écrit dans un article précédent sur l’Afghanistan et le Kirghizistan, Gul a été honnête au sujet du rôle de l'armée zunienne dans la contrebande de l'héroïne afghane vers l'étranger par l’intermédiaire du pôle sécuritaire de la base aérienne de Manas au Kirghizistan.


      En outre, le 26 septembre 2001, lors dune interview avec UPI, deux semaines après les attentats du 11/9, répondant à la question, « Qui a fait le 11 septembre ? » Gul a déclaré, « Le Mossad et ses complices. La Zunie dépense 40 milliards de dollars par an pour ses 11 agences de renseignement. Ça fait 400 milliards de dollars en 10 ans. Pourtant, le régime Bush affirme avoir été pris par surprise. Je ne puis le croire. Dans les 10 minutes après que la seconde tour jumelle du Word Trade Center a été heurtée, CNN a déclaré qu’Oussama Ben Laden était le coupable. Il s’agissait d’un chapitre de la désinformation planifiée par les véritables auteurs... » (1) Gul n'est manifestement pas apprécié à Washington. Il affirme que sa demande de visa pour se rendre au Royaume-Uni et en Zunie a été refusée maintes fois. Faire de Gul le pire ennemi pourrait très bien en arranger certains à Washington.



Qui est Julian Assange ?


      Julian Assange, le fondateur de Wikileaks auto-promulgué « rédacteur en chef, » est un mystérieux Australien de 29 ans sur qui on ne sait pas grand chose. Devenu soudainement un personnage public en vue, il propose d’intervenir en médiateur avec la Maison Blanche à propos des fuites. Après les dernières fuites, Assange a dit à Der Spiegel ― l'un des trois mass mιdia avec lesquels il a partagé le contenu de la toute dernière fuite ― que les documents qu'il a dénichés « changeront notre point de vue, non seulement sur la guerre en Afghanistan, mais aussi sur toutes les guerres modernes. » Lors de la même interview, il a déclaré, « J'aime broyer les salauds. » Wikileaks n'a pas de siège fixe, il a été fondé en 2006 par Assange, qui affirme « vivre aujourd’hui dans des aéroports. »


      Pourtant, un examen plus approfondi de la position publique d’Assange sur l'une les questions les plus controversées de ces dernières décennies, les forces derrière les attentats du 11 septembre 2001 contre le Pentagone et le World Trade Center, montre singulièrement qu’il appartient à l'establishment. Le 19 juillet, quand le Belfast Telegraph l'a interviewé, il a déclaré :

      « À tout moment des gens puissants conspirent en secret, ils orchestrent des complots. C’est pourquoi il y a des machinations partout. Il y a aussi des théories du complot folles. Il est important de ne pas confondre les deux... » Et le 11 septembre ? « Quand nous arrivent de tous côtés des preuves d’intrigues réelles, pour la guerre ou d’immenses fraudes financières, ça m’ennuie constamment que des gens s’occupent de prétendues conspirations comme le 11/9. » Et la Conférence des Bilderberg ? « C'est vaguement conspirateur, avec l’établissement d’un réseau de contacts intelligent. Nous avons publié leurs notes de réunion. » (2)


      Cette déclaration d'une personne qui s'est bâtie une réputation anti-establishment est plus que remarquable. D'abord, comme l’ont témoigné des milliers de physiciens, ingénieurs, militaires de profession et pilotes de ligne, l'idée que 19 Arabes à peine formés et armés de cutters puissent détourner quatre avions de ligne zuniens et réussir des télescopages pratiquement impossibles contre les Twin Towers et le Pentagone en une période de 93 minutes sans aucune interception des forces militaires aériennes du NORAD, dépasse l’entendement. Qui exactement a réalisé ces attentats professionnels est une question qui mérite une véritable enquête internationale impartiale.


      Ce qui est remarquables dans la réfutation brusque d’Assange de toute conspiration sordide du 11/9, c'est la déclaration lors d’une interview à la BBC de l'ancien sénateur zunien Bob Graham, qui présidait le Comité spécial du Sénat sur le renseignement à l’époque où il a effectué son enquête conjointe sur le 11/9. Graham a déclaré à la BBC, « Je puis juste dire que, dans le 11/9, il y a beaucoup trop de secrets. C’est une information qui n'a pas été mise à la disposition du public pour qui il existe des réponses précises, tangibles, crédibles. Et la rétention de ces secrets a érodé la confiance du public en son gouvernement en ce qui concerne sa propre sécurité. » Présentateur de la BBC : « Le sénateur Graham a établi que la dissimulation mène au cœur de l'administration. » Bob Graham : « J'ai appelé la Maison Blanche et discuté avec Mme Rice et dit : « Voyez, on nous a dit que nous allions obtenir une coopération dans cette enquête, et elle a dit qu'elle l’étudie, et rien ne s’est passé. »


      Le régime Bush a pu bien sûr utiliser les attentats du 11/9 pour lancer sa guerre contre le terrorisme en Afghanistan, puis en Irak, un point qu’Assange omet commodément.


      Pour sa part, le général Gul affirme que le Renseignement zunien a instrumenté Wikileaks sur l'Afghanistan pour se dégoter un bouc émissaire à accuser, lui-même. À point nommé, comme par hasard, lors d'une visite d'État en Inde, accordant opportunément encore de la crédibilité à l'histoire de Wikileaks, le premier ministre conservateur britannique David Cameron a critiqué le rôle présumé du Pakistan dans l’aide aux Talibans en Afghanistan. La véritable histoire de Wikileaks n’a manifestement pas encore été dite.



Original : www.rense.com/general91/wiik.htm
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Mardi 24 Août 2010


Commentaires

1.Posté par franchouillard de souche le 24/08/2010 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien sûr que Wikileaks est une fumisterie! Qui peut croire qu'un jeune trou du cul d'une vingtaine d'années sorti de nul part puisse obtenir des documents ultra confidentiels?

Wikilieaks est un outil de propagande et de désinformation au service de l'oligarchie mondialiste. Ce n'est en aucun cas un site autonome...

2.Posté par IDecius le 24/08/2010 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.wikileaks.org/wiki/Wikileaks/fr

3.Posté par oil le 24/08/2010 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.dailymotion.com/video/xeiic7_alex-jones-recoit-le-general-hamid_news

4.Posté par Nikopol le 24/08/2010 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article de W Engdhal ressemble beaucoup à celui ci parut 5 jours plus tôt sur alterinfo en français: http://www.alterinfo.net/Wikileaks-info-ou-intox_a48561.html

5.Posté par Dan le 24/08/2010 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wikileaks=imposture relayer par nos médias menteurs,bref encore un gros foutage
de gueule,personnellement je ne crois pas à ce genre d'info bidon.

6.Posté par AS le 25/08/2010 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on les a vu venir de loin ... le type relaie la propagande israelienne sur le 911 ... pareille pour le site cryptome... ces gens croient qu'al qaeda existe alors que ca n'existe pas, sarkozy au pays des merguez azoulay, oui ca existe et ca prend en otage des occidentaux dans le sahel

7.Posté par Anita1945 le 25/08/2010 01:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

3. Posté par oil le 24/08/2010 18:22
Dailymotion Vidéo : Alex JONES reçoit le Général HAMID

8.Posté par sousou le 25/08/2010 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne sais pas qui c'est ce type, mais voilà qu'il nous sort des dossiers sur l'affaire Dutroux. c'est sure qu'il doit être lier à des manipulateurs occultes.

9.Posté par mammy le 25/08/2010 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme quoi, les milieux "conspirationnistes" ont fait du bon boulot ces dernières années et ont réussi à interpeler beaucoup trop de monde au goût des conspirateurs :-D.
Wikileak est surement un cheval de Troie (parmi d'autres) qu'ils veulent utiliser pour "réorienter" les thèses "conspirationnistes".

@sousou

avez vous des liens pour les fuites sur l'affaire Dutroux svp?

10.Posté par norodon le 25/08/2010 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et maintenant la soldate juive qui fait des revelations ????? il est vraiment bien drole ce monde , on tue ,on assassine ,devant et aux yeux de de tout le monde ,et quelques temps plus tard on fait des revelations soit disantes confidentielles , alors qu'elles sont de notoriété publique ???. La perversion psychologie au service du pouvoir politique déjà , Freud et Marx ont en parler largement , suffisamment et abondamment . En verité , comme je le mentionne dans mon premier
commentaire lors de la parution du premier article sur ces ""revelations"" il s'agit de cacher et faire oublier les crimes atroces que commet l' OTAN ,les USA et Israel .

11.Posté par Sherlock le 25/08/2010 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

citation : Posté par franchouillard de souche le 24/08/2010 14:46

"Bien sûr que Wikileaks est une fumisterie! Qui peut croire qu'un jeune trou du cul d'une vingtaine d'années sorti de nul part puisse obtenir des documents ultra confidentiels? "

Assange est né en 1971, c'est donc un "jeune trou du cul" d'age relativement mûr.
Tout ceci n'est pas très convainquant... Le site de Rense, bonjour la crédibilité... pas sûr que ce soit une vrai référence, une page entière de pubs douteuses...
On pourrait même faire passer le dalaï lama pour un nazi en prennant une phrase seule, sortie de tout contexte. Il me semble, vu ce que je sais du personnage, qu'il est agassé par le fait que des personnes consomment leur temps et leur énergie pour le 911 alors que bien pire se prépare à l'heure actuelle. On ne changera pas le passé, la vérité finira par faire surface, elle finit toujours par faire surface...
Je préfère me garder de conclure quoi que ce soit de cet article.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires