Croyances et société

Quelle devrait être notre première priorité?


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 12:42 3eme temple et sympathiques rabbins !



La Pensée islamique
Mardi 6 Janvier 2015

Quelle devrait être notre première priorité?
De nombreux musulmans s’investissent considérablement dans des actions islamiques mais perdent de vue certaines obligations bien plus importantes. Certaines personnes pensent par exemple que le jihad an-nafs passe avant l'action pour le rétablissement du Khalifat islamique. Par ailleurs, apprendre le credo islamique ('aquidah) et la jurisprudence (fiqh) ou encore construire des écoles islamiques sont certes des actions très importantes mais peuvent-elles pour autant être prioritaires par rapport à l’action politique nécessaire au rétablissement du Khalifat ?

Quelle est l’action la plus prioritaire selon la Loi islamique ?

Il est nécessaire de privilégier un acte par rapport à un autre dans le cas où il y a une multiplicité d'obligations qui rendent impossible la pratique de plusieurs actes obligatoires en même temps.Quand les obligations sont nombreuses et qu'il est impossible pour le musulman de toutes les accomplir, il doit privilégier un acte sur un autre selon la preuve juridique et non selon son avis personnel. Si les actes n'entrent pas en opposition, il faut tous les accomplir comme la prière et le jeûne. En revanche, si les actes ont un statut juridique différent (acte obligatoire, recommandé ou permis), alors, l'acte obligatoire doit être effectué avant les actes surérogatoires ou permis (neutres). Voici un exemple d'actes obligatoires classés selon la priorité : quand le combat contre les mécréants lors de la bataille du fossé est entré en opposition avec la prière du asr, le Prophète Mohammed (SA'WS) a privilégié le combat sur la prière au point de laisser le temps de la prière s'écouler. Quand l'obligation d'enterrer le Prophète Mohammed (SA'WS) s’est opposé à l'envoie de l'armée d'Oussama et la désignation du Khalife des musulmans (Abu Bakr), les musulmans ont privilégié l'élection du Khalife sur l'enterrement et le jihad. Pour en revenir au jihad an-nafs, l'action pour le rétablissement du Khalifat, l'instruction du credo, il n y a pas de contradiction entre ces actes qui se complètent. Par contre, aucun d'eux ne peut permettre de délaisser l'action obligatoire du rétablissement du Khalifat. Elle ne peut non plus être délaissée à cause d’actes surérogatoires comme les actions caritatives. Celui qui délaisse l'action du rétablissement de l'Etat islamique réel (et non l'Etat fantoche autoproclamé de l'organisation d'al-Baghdâdi) provoque la colère de Dieu et mérite le châtiment. Tout acte qui amène à délaisser une obligation devient illicite comme la vente et l'apprentissage du Coran pendant la prière du vendredi. Cette règle est également valable pour l'action politique nécessaire à la restauration du Khalifat.

Il est capital de préciser que seul le Khalifat islamique peut éradiquer la pauvreté et accorder à tout être humain musulman ou non ses droits les plus élémentaires. Dans le système économique en islam, les ressources naturelles sont un bien public, la zakat est obligatoirement collectée, les taxes sont inexistantes. Penser stopper cette injustice du capitalisme sans l'existence du Khalifat équivaut à planter une aiguille dans un océan.

Concernant l'amélioration de l'individu, c'est l'existence du Khalifat qui garantira son élévation spirituelle et intellectuelle au sein d'une société islamique régie par l'islam où les rapports, les idées et les sentiments sont entièrement islamiques. Si le système est non islamique (capitaliste par exemple), il préservera alors des idées et sentiments non islamiques, aboutissant à l'existence d'une société non islamique, même si la majorité de la population est musulmane. La preuve en est l'évolution du nombre de musulmans qui était d’une centaine de personnes avant la fondation de l'Etat islamique à Médine, et qui a atteint 250 000 musulmans lors du pèlerinage d'adieu du Prophète (SA'WS), 10 ans seulement après l'instauration de l’État islamique!

Enfin, toute prescription obligatoire a une méthode d'application. La méthode pour établir l’État islamique (ou Khalifat) est celle que suivit le Prophète Mohammed (SA'WS) durant la période mecquoise. Il s’agit d’une action politique constituée de 3 étapes. La première fut la formation de véritables personnalités islamiques ; la deuxième se traduisit par l’interaction avec la société à travers un combat d'idées et la recherche de soutien, qui fut accordé par les 'Ansars ; et la troisième étape fut l'établissement de l’État islamique à Médine. Il s'agit donc d'un processus naturel dont les étapes dépendent successivement les unes des autres.

« Non, par ton Seigneur ! ils ne seront de vrais croyants qu’autant qu’ils te feront juge de leurs litiges, accepteront sans rancœur ta sentence et s’y soumettront entièrement ! » (Coran 4.65)

« Lorsque viendra le secours divin, suivi de la victoire. Lorsque tu verras les hommes embrasser, en masse, la religion de Dieu » (Coran 110.1-2)

L'équipe de la Pensée islamique
http://lapenseeislamique.blogspot.fr/2015/01/quelle-devrait-etre-notre-premiere.html


Mardi 6 Janvier 2015


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 06/01/2015 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article, est ce que j'appelle "du n'importe quoi" !

Tout d'abord, compte tenu des diverses sensibilités de l'islam à travers le monde musulman, (sunnite, chiite, arabe, africain, perse, européen, asiatique, etc. Sans compter les écoles juridiques.), quelle sera la sensibilité de ce khalifat ? Qui peut dire qu'une certain sensibilité ne tentera pas de s'imposer au détriment des autres ? Et quelle école juridique sera celle de ce fameux khalifat ?

Toutes ces questions ne sont même pas envisagées; De plus, ce serait oublier la mouvance wahhabite qui elle cherche à s'imposer comme le seul Islam véritable, alors qu'elle n'en est qu'une caricature grossière et violente autant que délétère.

Mais trêve de discours. Allons à l'essentiel. Malgré son argumentation bien enveloppée ce que dit l'auteur de l'article est un non sens. Il n'a jamais été question dans la Révélation, pas plus que dans la Sunna de l'instauration d'un khalifat ! Cette idée, malgré son aspect bien présenté, n'est que de la manipulation, de l'instrumentalisation de la religion à des fins politiques.

Le but essentiel de l'Islam est de transformer les consciences humaines pour les éveiller. transformer les gens en véritables serviteurs du Miséricordieux dont le Coran dit à leur sujet que lorsque un ignorant s'adresse à eux, ils disent "paix" !

Vouloir instaurer un "khalifat" revient à faire les choses à l'envers. Il faut d'abord transformer les consciences. ensuite, pour ce qui est de l'état quelle que soit sa forme, dès l'instant où ses citoyens dans leur grande majorité ont le cœur apaisé, sont des individus remplis de sagesse, de miséricorde, de compassion, tout en ayant développé un grand savoir dans tous les domaines, pas seulement religieux, le problème ne se posera pas. Inutile d'instaurer un "khalifat" Les affaires publiques seront gérées de la meilleure façon, spontanément.

En réalité, cette revendication de vouloir instaurer un khalifat dans le monde musulman revient, plus ou moins consciemment à rechercher le pouvoir pour le pouvoir, même si la revendication est sincère. Or cette recherche du pouvoir est considérée comme la pire des perversions. N'y a t-il pas assez d'exemples dans l'histoire de l'humanité où cette recherche a donné lieu aux pires excès ?

2.Posté par mohamed ayoub le 06/01/2015 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En effet c est a cause de la disparition du khilafat ottoman (qui etait la continuite du khalifat ommeyade et abbasside)que la palestine a ete spolier aux musulmans et les territoires diviser en plusieurs petits etats insignifiant et faible.Seul l etablissement du khalifat et la reunification du monde musulman poura stopper la colonisation en irak par exemple ou le genocide des birmans par exemple,les gens ne se rendent pas compte de la puissance du monde musulman une foi reunifie,on dispose de grande richesse et d une grande population,on a la meme langue la meme religion et la meme culture,il est indeniable que les autres puissance reflechiron a deux foi avant de nous attaquer.

3.Posté par Saber le 07/01/2015 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La priorité de toutes les actions à mener pour une oumma forte et généreuse doit-être donnée à l'enseignement obligatoire de la langue arabe dans tous les pays musulmans.
Tous les écrits récents en arabe sans syntaxe doivent être détruits car ils sont sans valeur.

4.Posté par Albara le 07/01/2015 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qu'il faut comprendre c'est que tout d'abord un homme Véridique puis ensuite ses compagnons ont tout fait et même jusqu'à combattre leur propre pères, mères, enfants, clans, familles... pour instaurer un système pensé par le Créateur lui-même mais au bout de 1400 ans quant les mécréants débarquent après de multiples tentatives pour leur enlever ce système et qu'enfin ils y arrivent, au lieu de réclamer vengeance où tout simplement un rétablissement de ce qu'ils ont perdu les gens qui se prétendent aujourd'hui ses héritiers (les soi-disant musulmans d'aujourd'hui) sont fiers et heureux de vivre auprès des non-musulmans, sous leurs loi, leur règne, leur mœurs, leurs égarements, leurs tentations, leur vie tout simplement. Et tout ça soi-disant parce qu’ils ont un travail où une rente et vivent dans une paix illusoire.
L'homme Véridique il doit se retourner dans sa tombe s'il voyait ça. Où alors il doit pas trop considérer comme ses héritiers "musulman" ces gens là.

5.Posté par Albara le 07/01/2015 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour information et notamment ceux qui blâment le califat ottoman parce que c'est se croire instruit que de faire ça. Les ottomans ont défendu la Palestine comme personne et comme aucun arabe. Les arabes et notamment les pays voisins ont soit contribué à la perte de la Palestine soit pas bougé le petit doigt. Alors que les ottomans acculé de toute part ont tenté tant bien mal de défendre la Palestine et y ont laissé des vrais martyrs.
Ca sert à rien de blâmer les ancêtres... et surtout de croire qu'ils faisaient mal les choses surtout quand nous on les fait encore moins bien !

6.Posté par Mohamed ayoub le 07/01/2015 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@albara
Si c est pour mon com que tu parle du califat ottoman relis le bien, je parle justement que c est à cause de la disparition du califat ottoman que la Palestine à été voler aux musulmans,qu' il n y est pas d ambiguïté.

7.Posté par abdallah le 08/01/2015 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depositaire
Le prophete Mohamed SAAW a dit! "les juifs etaiet diriges par des prophètes et a chaque fois que ce dernier mourrait un autre prophete le remplaçait et apres moi il n y a plus de prophete , il y aura des califes"
le hadith est clair ,notre prophete bien aime ne nous pas été envoye pur seulement diriger la priere , il nous legue l islam une ideologie qui s immice dans notre vie de tout les jours a savoir comment s habiller ,que manger (viande halale), les regles du commerces et des banques , les interdictions suivies des sanctions etc..je ne peux pas croire qu on restreint cette religion a juste une pratique individuelle sans une entite islamique pour la gerer a savoir un khalifat qui garantira la justice et la protection des musulmans et des non-musulmans telle l'a été pendant 14 siecles.

8.Posté par S.Ch. le 08/01/2015 22:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Dépositaire.
Il suffit de lire le Noble Coran ou la Sounna pour savoir que l''islam est un tout indivisible, un principe d''existence (mabda'') complet qui organise tout à la fois le rapport de l''homme à son Créateur, à lui- même et aux autres.

9.Posté par S.Ch. le 08/01/2015 22:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Dépositaire
Il faudrait envisager les choses selon ce qui devrait être et non pas selon une réalité corrompue imposée par le colonialisme et la décadence. Ce ne sont les preuvent qui déterminent le Khalifat, pas les diverses sensibilités.

10.Posté par S.Ch. le 08/01/2015 22:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Dépositaire
Le Khalifat est une obligation légale et pratique : lui seul peut garantir l''application de l''islam dans ses articles de foi, pratiques religieuses, morale, échanges, peines, sanctions, etc.

11.Posté par S.Ch. le 08/01/2015 22:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Erratum : Il faudrait envisager les choses selon ce qui devrait être et non pas selon une réalité corrompue imposée par le colonialisme et la décadence. CE SONT les preuves textuelles qui déterminent le Khalifat, PAS les diverses sensibilités.

12.Posté par Depositaire le 08/01/2015 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A lire les commentaires, manifestement la compréhension de ce qu'est vraiment l'Islam n'est pas au rendez-vous ! Soit on ne parle que du passé, soit on ne s'intéresse qu'à des choses secondaires. Pour bien préciser, je ne remets pas en cause la sincérités des commentateurs, ce que je dis, c'est que vous êtes obnubilés par les questions terrestres au lieu de vous occuper de perfectionner votre intérieur pour réaliser la véritable servitude, (ubudiya).

Vous imaginez que dès l'instant où un khalifat sera rétabli, ce qui n'est pas prêt de se faire, au train où vont les choses, automatiquement les choses iront bien. Mais vous m'excuserez de vous dire cela, c'est du rêve. Ce n'est pas la réalité. Jamais le monde musulman n'a été aussi divisé qu'aujourd'hui. Le degré de corruption dans toutes les couches de la société a atteint un degré incroyable. Les chiites s'opposent aux sunnites, et vice versa, les monarchies du Golfe s'opposent aux républiques, etc. Où est l'islam là dedans ? Regardez ce que sont devenus les musulmans. Plus préoccupés de trafics en tous genres, de se procurer le dernier Iphone sorti, bref, de consumérisme. Combien de musulman(e)s connaissent bien leur religion ? Combien la pratique complètement ? Et surtout, parmi les pratiquants combien pratiquent les trois fondements Islam, Imân et Ihsan ? Le degré de décadence est incroyable.

Au début du siècle dernier un très grand sage musulman disait déjà que l'on en était arrivé à montrer les principes de l'Islam comme on montre la constellation des pléiades du doigt ! c'est à dire comme quelque chose de lointain et de mystérieux. (Que dirait-il aujourd'hui ?) Le Prophète disait "Allez chercher la science jusqu'en chine" ! Et encore, "Cherchez la science du berceau au tombeau" ! Où est cette recherche chez la très grande majorité des musulmans ? Combien ont lu l'intégralité du Coran, ont médité dessus ? Combien même d'origine arabe connaissent la langue du Coran ?

Non, franchement, je ne pense pas que le khalifat soit la priorité. la priorité des priorités est l'éducation et une éducation d'éveil. Pas seulement acquérir des connaissances mais aussi éveiller le cœur, le polir, l'apaiser, maitriser cet ego tyrannique (nafs) jusqu'au degré d'en-nafs mutma'inna, d'âme apaisée. Ce qui aura pour conséquence le bien vivre ensemble malgré nos différences sociales, religieuses, culturelles, raciales qui sont une richesse et non une source de conflit. Une fois cela vécu vraiment, alors, oui, effectivement ce khalifat pourra se mettre en place et il se mettra en place spontanément sans effort, sans contrainte. Sinon ce sera toujours des luttes pour le pouvoir. Voilà la réalité.

13.Posté par MED le 09/01/2015 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Objectif :détruire le monde musulman!
En multipliant les faux clivages entre musulmans; "sunnites " contre "chiites","wahabites" contre "tous les autres musulmans" ...En ajouter un autre , comme "Pro-khalifat" contre "anti- khalifat" serait bien le "bienvenu"...

Surtout que la Guerre "Chiites"-Sunnites planifiée et tant attendue par les ennemis de l'Islam et des musulmans ,tarde à se déclencher , pire, elle a même gâché l'essentiel des occasions mises à sa disposition.On devait donc vite trouver un bon palliatif! Apparemment il est tout trouvé!
L'article étant ainsi situé dans son contexte général véritable, on peut passer à l'examen succinct de son approche méthodologique et s'arrêter un moment sur quelques unes de ses affirmations .
Référence historique: le premier Khalifat Musulman a été mis en place par la communauté musulmane ,unie et forte ,au double plan religieux et politico-militaire ,telle qu'elle était à la veille de la mort du Prophète Mohammed ASWS .Où est cette communauté aujourd'hui ? Ne serait ce que sur le plan essentiel, le religieux?
Ne faudrait il pas d'abord œuvrer à développer le débat entre les savants des différentes écoles musulmanes pour construire cette Communauté?
L'article dit pourtant bien que le premier khalifat est intervenu comme aboutissement d'un travail à la base qui s'est élargi progressivement de quelques personnes au départ pour atteindre dix ans après des centaines de milliers...Pourquoi maintenant proposer de construire le khalifat à partir du haut? Surtout qu'en matière de haut, il y en a plusieurs maintenant!
A t-on vraiment tiré les leçons de la faillite historique du Khalifat Ottoman? Le point de départ de toute nouvelle tentative constructive , non?
Le Khalifat est il la panacée dont aurait besoin le monde musulman actuel? Rejetons juste un des arguments présenté par l'auteur en faveur d'un khalifat immédiat. L'Iran , représentant pourtant le plus petit des deux principaux pôles musulmans , est bien le meilleur démenti : ses ennemis, qui sont aussi les ennemis de l'Islam , réfléchissent depuis trente ans pour l'attaquer et ils ne peuvent toujours pas le faire! C'est un fait historique d'actualité. Analysons pourquoi , et essayons de tirer les bons enseignements.
Inutile de répondre à ceux qui vont probablement remettre une couche à leur velléités de Fitna et enfourcher leur bourricot de monture pour nous parler encore de l'islamité ou non des frères Chiites, de la connivence ou complicité Irano - US ou même Irano - Israélienne, sortir leur carton rouge taxant les gens de " pro-chiites"... Après tout,ils ne courent aucun risque: le ridicule ne tuant pas .

14.Posté par S.Ch. le 09/01/2015 14:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Khalifat n''est pas un slogan, ni une construction par le haut. Il s''agit d''abord de former une base par l''éducation, ensuite d''affronter idéologiquement l''impiété, pour pouvoir, au final, reconstruire une société islamique préservée par le Khalifa

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires