Géopolitique et stratégie

Quel avenir pour la nation arabe?



john_cena2@hotmail.com
Dimanche 20 Septembre 2009

Quel avenir pour la nation arabe?
Il semble évident que les dernières décennies ont entraîné dans le monde arabe la déconfiture du nationalisme nassérien,arabe,syrien ou autres, au profit d'une renaissance des traditions musulmanes et d'une plus grande capacité de mobilisation à travers ce critère religieux. Ce nationalisme arabe a en effet subi une succession d'échecs et de revers politico-militaires et économiques durant le siècle dernier,malgré des théories très compactes(Baassisme,Nationalisme Syrien,Nasserisme..) et des dirigeants tres charismatiques(Aflaq,Saadé,Nasser...).Les causes de ces revers sont exogènes et endogènes: -Exogènes par le biais de le superpuissance militaire occidentale qui se reflète à travers la puissance de l'armée israélienne et une volonté quasi-unanime de briser tout projet arabe unificateur qui logiquement mettrait Israël en danger et surtout entrainerait l'apparition d'une nation extrêmement puissante économiquement grâce au pétrole:c'est pour cela que dès le début l'entité sioniste a cherché à concasser toutes les nations alentours à commencer par le fragile voisin du nord  pour lequel dès 1953 Ben Gourion (le 1er premier ministre israélien) projetait de créer un état chrétien allié ce qui implique son morcellement,et ce fut le cas aussi plus récemment pour l'Irak qui possédât un jour l'armée arabe la plus puissante et en était arrivé au stade du nucléaire civil. Une carte sortie droit du Pentagone montre très bien cette volonté de morcellement,nuisible fondamentalement au nationalisme arabe http://eldib.files.wordpress.com/2008/11/redrawing-new-middle-east-map1.jpg ,Et il ne faut pas se faire d'illusions,l'occident protège l'État d'Israël non pas par remord par rapport à son passé, mais plutôt parce qu'elle a intérêt à soutenir un état fort dans cette région riche en pétrole, il s'agit d'y avoir un « pied » comme il fut le cas 1 millénaire auparavant avec les etat latins d'Orient http://pages.usherbrooke.ca/croisades/big_images/carte_etats_latins_1135.jpg
 -Endogènes par l'enthousiasme piégeurs de certains dirigeants et la bêtise
d'autres:
     *L'enthousiasme de Nasser qui se lança dans le conflit contre Israël pendant les années 50 et 60 alors qu'a l'époque la possibilité d'en finir avec cet état raciste était minimes car il impliquait une perte de l'équilibre entre USA et URSS,Ceci dit, le destin ne favorisa pas beaucoup Nasser, parce que les soviétiques ne lui vendaient guère du matériel de guerre aussi performants qu'attendu,et parce que de multiples trahisons au sein de l'État major égyptien (notamment celle de Abdel-Hakim Amer) ont conduit a la Naksa,la grande défaite de 1967,On a aussi l'enthousiasme faux du colonel Kadhafi qui a opté pour la résistance en restant soumis a l'Occident (cherchez l'erreur).
      *Mais le pire fut l'énorme bêtise de Saddam Hussein qui se lança dans une guerre contre l'Iran que seule Washington désirait car soucieuse d'affaiblir une puissance régionale potentiellement aussi puissante qu'Israël,puis dans une autre guerre aussi contre le Koweït,détruisant son armée puis 1 décennie plus tard son pays l'Irak qui offrait un formidable potentiel économique à la nation arabe. Hussein n'avait guère compris les lois dures de la politique internationale et avait donné toute sa confiance aux americains qui l'influencèrent. Seul le régime syrien Baassiste de Damas est resté dans la lutte dignement en aidant tout les mouvements de résistances et en refusant de faire une paix de perdants. Quel gâchis donc durant ces dernières décennies.
      *Enfin,mis à part le Nasserisme et le Baassisme tous les deux nationalistes arabes, se trouve aussi le Nationalisme Syrien, plus régionale,qui lutte pour unifier les pays de la « Grande Syrie » c'est à dire le Liban,la Syrie,l'Irak,la Palestine,la Jordanie et le Koweït,s'appuyant sur l'unité culturelle et ethnique qui se trouve en effet dans cette region. Ce nationalisme est représenté par le Parti Social Nationaliste Syrien PSNS,parti laïc, fondé en 1932 par Antoun Saadé.Au début farouche au nationalisme arabe, il s'en rapproche au fil du temps,en disant que l'unification des 4 « cercles » (Grande Syrie,Arabie,Grande
Égypte,Maghreb) est le but ultime de la lutte. Il crée 2 coups d'etat en 1949 et en 1961 qui sont des échecs et entraient la décadence de ce mouvement,même s'il reste toujours puissant.
   Ce constat fait,passons aux conséquences de la décadence du nationalisme arabe. Il entraine une renaissance de la religion musulmane dans le monde arabe, qui paraît comme le seul moyen de continuer a lutter contre l'État d'Israel et de faire face à cet état très orthodoxe et attaché à sa judaïté. Il devient plus fort après la Révolution islamique iranienne de 1979 dirigée de manière extraordinairement habile par Rouhollah Khomeiny qui parvient à s'échapper de la main des américains et des français qui voulaient appliquer la doctrine Brzezinski d'encerclement de l'URSS par le fondamentalisme religieux,pour créer son propre état puissant dont le prestige devient de plus en plus fort (Khomeiney lui-même a dit à son arrivée à Téhéran qu'après le règne des Arabes,des Kurdes et des Turcs sur le monde musulman,voici arrivé le tour des Perses),  Cette renaissance chiite entraîne la renaissance sunnite wahhabite en Arabie Saoudite pour faire face à cela,plutôt qu'a faire face aux États-Unis,Ces deux renaissances sont le pilier de la situation moyen-orientale actuelle,où ces deux camps se font face en une lutte qui dépasse les frontières de ces deux pays. Concrètement,la renaissance islamique entraine l'affaiblissement des anciens partis laïcs et l'apparition de 2 mouvements islamistes qui ont marqué ces deux dernières décennies de la lutte contre Israël:le Hamas(issue des Frères Musulmans) en Palestine et le Hezbollah au Liban,qui ont présente les 1ers moyens de vaincre l'entité sioniste et de lui faire peur,en 2000 et
2006 au Liban et à travers les 2 Intifada héroïques puis la résistance du peuple de Gaza pendant 23 jours en 2009,Pour la première fois depuis 1948,l'état d'Israël est vaincu et incapable de faire quoi que ce soit contre la formidable discrétion de ces partis,leur professionnalisme,et leur impénétrabilité. La société israélienne elle-même est déconcertée,fragile,et son armée,pilier de sa stabilité et de sa survie,mise sens dessus dessous. On arrive donc à la croisée des chemins:le nationalisme laïc n'est non seulement affaibli, mais l'islamisme,lui,arrive à terrasser 1 million d'israélien dans les lieux sécurisés pour échapper aux roquettes.
Cela entraine un prestige et une crédibilité  uniques pour ces mouvements qui font ce qu'en 60 ans on avait jamais pu faire, et donne l'impression que seule la voix religieuse peut entrainer des victoires puisqu'on voit bien qu'a l'ère nationalisme ce ne fut que défaites. Le nationalisme arabe et l'islamisme ont en fait le même but qui est de vaincre Israël mais par des moyens différents:le premier par le sentiment d'attachement à la nation, le second par le sentiment d'attachement a Dieu. Et le second,plus spirituel,est plus attachant,plus convaincant:il fait que le maghrébin vivant en France se sent humilié quand les habitants de Gaza sont bombardés parce que la terre de Palestine contient le 3eme lieu saint de l'Islam à Jérusalem,pas vraiment parce que le palestinien est arabe comme lui. L'islamisme et l'arabisme sont fondamentalement opposés,mais aujourd'hui c'est uniquement grâce a l'islamisme que l'arabisme perdure,parce que le Coran avait été écrit en arabe,qu'il y a un lien entre ces deux mouvances,
 
   Quel avenir?La nation arabe semble aujourd'hui impossible à unifier au regard du statut quo international. Il faut un grand bouleversement planétaire pour inverser les équilibres au profit de la nation arabe(la crise?), sinon l'islamisme continuera à monter en puissance surtout à travers l'Iran.  Une résistance laïque est préférable a une résistance religieuse,mais s'il faut qu'il y en ait une vraiment efficace, autant qu'elle soit religieuse.
C'est le prix a payer pour la faiblesse actuelle de la nation arabe. Que ce soit l'un ou l'autre, il faut espérer qu'en fin de compte ce soit le nationalisme qui triomphe,mais le plus important au-delà de tout cela est la libération de la terre de Palestine et reprendre Jérusalem:le première pour la 1ere identité arabe,la seconde pour la 2eme identité musulmane.


Dimanche 20 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par Nino le 20/09/2009 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve que cet article est magnifique. Il dit presque tout mais je pense aussi qu'il serait préférable pour tout le monde arabe (Maghreb y compris), de s unir autour de l'arabisme mais pas comme une fin en soit, mais plutôt comme une étape vers une futur union de l umma islamiya.

L'idéal serait bien évidement une nation islamique (et non islamiste) ou la notion de race est mise au dernier plan car trop pernicieuse vu les courants racistes auxquels on assistes aujours'dhui dans beaucoup de pays musulmans (cf : Kabyllisme, berberisme).

L'identité arabe persistera au travers des siecles, l'Islam et le coran encore plus!

2.Posté par Alif le 20/09/2009 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le nationalisme arabe etait un projet voué à l'echec dés sa naissance,c'est un projet qui ne tenait pas compte des particulatités culturelles et de la divérsité ethnique des sociétes arabo-musulmans qui s'attachait largement à son referent islamique,donc le nationalisme etaient etranger à leurs dynamique et à leurs 'evolution logique puisque l'islam est trés encré dans leurs esprits et qui ne represente non seulement une religion mais aussi une culture et une civilasation.

De plus,le nationalisme arabe proposait des modéles socio-politiques importés, comme le socialisme ou lelibéralisme à l'occidentale,qui ne peuvaient marcher dans une société traditionelle dont la tribue etait le pilier de la société ,ce qui n'a contribué qu' à la distabilisation socio-politique de ces société dont on voit les resultats actuelement .

Sans oublier bien sûr que cet idéologie nationaliste avait privé les etats arabes de leurs dimension stratégique islamique,une erreur flagrantea;ajoutant à cela que le fait que cet idio-logie est fondé sur la race,cela a engendré des conflits unitils entre les deferentes ethnies qui vivaient au sein des etats arabo-musulmans,l'arabisme c'est une stupidité.cela est dû à la non maturité politique de ceux qui ont conçu ce nationalisme et le fait de de leurs instrumentalistion par les USA et l'URSS à l'epoque,souvenons nous que Nasser,combattait en afrique subsaharienne et au Yemen pour le conte de l'union soviétique,despersnat ainsi son armé un peu partout dans le monde,ce qui va l'affaiblir automatiquement devant Israel,sans oublier aussi Saddam qui a fait la guérre à l'iran pour le compte des etats unis,vous connaissz la suite de son histoire .

Le nationalisme arabe(comme celui turque) etait une grave erreur idio-politique,qui n' a fait que ramer le monde arabe en arriére encor,ses concepteurs etaient " des gens qui avaient ls pieds en orient,mais les têtes en occidents",c'est bien dommage et bien regrettable .

Quand au islamistes,s'ils veulent vraiment se presenter en tant qu'alternatifs ligitimes au natioanlisme arabe,ils devraient necissairement eléver plus leurs culture politique tout en evitant d'instrumentaliser la religion au profit d'une quelconque idéologie et en presentant aux société musulmanes de projets realistes qui prennent en compte les specifités socio-poltiques du monde actuel,pour cela ils n'ont qu'à s'inspirer de l'experience de l'islamisme turque representé par le parie PJD et surtout eviter les erreurs qu'a commis le FIS en Algérie .

3.Posté par Soravardi le 20/09/2009 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'arabisme comme unité est une daube,puisque celui ci sera utilisé contre le persisme,le sunnisme comme unité est aussi une daube car celui-ci sera aussi utilisé contre le shiisme.
La vrai faiblesse aujourd'hui sont les dictateurs incompétents et richissime qui se sont laissés corrompre au fil du temps s'en penser au développement économique.

Une correction toutefois s'impose, ne pas oublier qu'hafez el assad président de la syrie a permis aux états unis d'utiliser ses propres bases militaires pour frapper l'irak en 1990,en échange de la restitution du plateau du golan volés en 1967,de même pour l'arabie saoudite est la promesse d'un états palestinien sûr et reconnu.

20 ans plus tard la même configuration géopolitique se reproduit avec un irak éxangue mais avec avec un iran trés inquiétant pour l'amérique est surtout israel ,d'ou les réticences cette fois-ci du fiston assad qui a bien compris lui les subtilités de la politiques hégémoniques occidentales et qui ne céde pas d'un pousse .

L'offre que pourrait renouveler les états unis et la france à la syrie serait:
Nous vous aidons a récupérez le plateau du golan en échange d'une aide précieuse de votre part pour attaquer l'iran .
Le sionisme ne triomphe que dans la division.

4.Posté par dik le 20/09/2009 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sionisme triomphe effectivement dans la division de ses adversaires. Une division réussie au niveau politique et idéologique du monde arabe depuis des lustres. On en est maintenant à la division dans chaque pays arabe : D'abord la dislocation de l'Irak, la Palestine (Fath contre Hamas), puis au Liban (Chiites/sunnites) ensuite au Soudan (Nord/Sud) puis au Yémen (Nord/Sud) et la suite à venir. Sur cette lancée, il ne reste plus pour les sionistes et les puissances qui les arment que d'envisager un nouveau découpage de ces nations pour les réduire à de la poussière.

Comme nous sommes tous à Dieu et à lui tous nous retournerons, autant s'en tenir à ses enseignements pour nous défendre et survivre.

5.Posté par Saber le 21/09/2009 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Dommage que cet article finisse par une aberration flagrante qui contredit l'esprit du saint coran et celui des paroles du prophète( s a a w s).

Les branches d'un arbre sans racine sont destinées à dépérir tout simplement

Le mot ( dépérir ) est choisi pour la nuance.

6.Posté par sharaf le 23/09/2009 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


السلام عليكم ورحمة اللاه وبركاته

Paix a toi Frère Alif
Que Dieu de bénisse , Certes Allaah est vraiment Grand !

7.Posté par sharaf le 23/09/2009 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Prière d'excuser Mon écriture,
pour dire que le commentaire d'Alif est EXCELLENT.et merci./

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires