Politique Nationale/Internationale

Que peut-on attendre des élections régionales ?


En introduction au débat du Café Politique :

http://lecafepolitique.free.fr


fsp@lecafepolitique.fr
Mardi 9 Février 2010

Que peut-on attendre des élections régionales ?
Les prochaines élections régionales n'intéressent les français que dans certaines situations exceptionnelles, comme en Ile de France où une flopée de ministres essaye de virer Jean-Paul Huchon, qui est par ailleurs contesté sur sa gauche par la dynamique liste d'Europe Ecologie, ou en Languedoc Roussillon, avec un George Frêche qui met le parti socialiste dans l'embarras. Peu de Français savent quelles sont les compétences du Conseil Régional et beaucoup pensent que l'orientation politique des dirigeants régionaux n'est pas très importante.
Les marges de manœuvres budgétaires sont relativement faibles et l'organisation des transports, la formation professionnelle ou la création et l'entretien des lycées sont des responsabilités suffisamment consensuelles pour ne pas créer de réels conflits politiques. Le schéma régional de développement économique est un outil d'aménagement du territoire qui devrait en théorie permettre une évolution équilibrée de l'économie régionale et donc de la croissance des villes. En Midi Pyrénées, malgré les multiples déclarations d'intention, la croissance relative de la métropole toulousaine en comparaison des villes moyennes, montre bien la difficulté qu'il y a de peser sur des tendances lourdes, qui ne peuvent être compensées par quelques aides économiques et par le soutien à quelques infrastructures.
Par ces temps de crise et de difficultés économiques, il est indispensable de choisir des conseillers régionaux compétents, honnêtes et efficaces, mais notre système politique, malgré les lois de décentralisation, donne l'impression que ces élections ne sont pas un moyen important de peser sur les grands enjeux de notre vie.  
 
 Si l'Europe semble de plus en plus se structurer en nations, régions et métropoles, en France entre l'échelon municipal et le niveau national, la région, comme d'ailleurs le département ou les intercommunalités, ne sont pas d'une grande lisibilité démocratique. La fusion votée pour 2014 entre les conseillers départementaux et régionaux et tous les projets de réformes des collectivités territoriales auront certainement un grand impact sur le réel de la vie démocratique. Le transfert de compétences peut apparaître comme un progrès de la décentralisation, mais peut être un piège si les capacités de financement ne sont pas pensées de manière pérenne et avec une bonne dose d'autonomie. L'enchevêtrement actuel des responsabilités locales et des financements mérite d'être simplifié, mais cela ne doit pas conduire à un éloignement du citoyen des instances de décision.  
 
 Vue par les médias dominants cette élection a pour principale fonction d'être un test politique national qui se déroule au niveau local en 26 exemplaires. Occasion naturelle de faire vivre la démocratie en renouvelant le personnel politique, mais en exacerbant une des fonctions des partis qui est celle de proposer des candidats aux diverses élections, au détriment de la fonction d'élaboration d'un projet politique et de l'animation du débat qui va avec. Mesurer la force relative des partis, leur cohérence interne, leur capacité de mobilisation et la capacité des élites à incarner un projet est une bonne chose, mais la "peopolisation" de notre démocratie réduit le débat aux faux pas des uns et des autres ou aux conflits entre individus. Cette élection semble totalement influencée par la politique nationale alors qu'elle devrait être, comme c'est souvent le cas pour les élections municipales, un moment important pour articuler dans le débat public les conditions de vie individuelle de tout un chacun et l'intérêt général.
 
 Cette critique du fonctionnement de notre démocratie locale justifie-t-elle ne pas participer aux débats qui précèdent l'élection ? Je ne le pense pas, même si l'inertie du système est telle que l'engagement individuel semble au premier abord totalement négligeable.
 François Saint Pierre



Mardi 9 Février 2010


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires