Diplomatie et relation internationale

Que doit faire l’Europe pour promouvoir la paix dans le monde?

Déclaration de l’ambassadeur de la République islamique d’Iran auprès des Nations unies à Genève


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe


Les intérêts nationaux sont au centre de l’identité et de l’existence de tout gouvernement dans le monde. Ce que certains considèrent comme une perte de souveraineté peut naître de l’inquiétude nationale à propos de circonstances poussant le gouvernement à prendre des mesures coercitives qui réduisent ses intérêts et ses objectifs bien qu’il cherche à être reconnu par certaines régions étrangères et certains milieux.


Zeynel CEKICI
Lundi 8 Janvier 2007

Que doit faire l’Europe pour promouvoir la paix dans le monde?

Ces intérêts, mêlés aux identités qui les produisent, peuvent généralement être divisés en catégories spécifiques telles que la prospérité économique, la préservation et la propagation de valeurs authentiques, le maintien et le renforcement de la sécurité au sens large. Toutefois, l’objectif primordial reste ni plus ni moins le maintien de la souveraineté. Néanmoins le réexamen des objectifs de sécurité nationale et des priorités correspondantes en réponse à l’instabilité de la situation globale et régionale est une approche largement pratiquée.

La réalisation de la sécurité et de la souveraineté dans le contexte de la politique et du comportement des gouvernements, est orientée vers et garantie par le respect et les engagements mutuels, qu’ils soient bilatéraux ou multilatéraux. Toute démarche d’une des parties susceptible d’entraîner une atteinte aux droits de l’autre partie pourrait susciter des plaintes de la part de celle dont les intérêts nationaux seraient mis en danger. Dans une telle situation, une tierce partie pourrait jouer un rôle essentiel. L’Europe représente dans plusieurs conflits une tierce partie qui n’a pas l’habitude de créer ou d’aggraver les problèmes mondiaux ou touchant une vaste région. Elle semble plutôt favorable à la réconciliation ou à la médiation et prend des initiatives susceptibles d’éviter les crises politiques. Cependant dans les crises extrêmes impliquant une force irrationnellement dominante qui profite du fait qu’elle envenime dangereusement les crises dans le but de servir quelque vague cause géopolitique, l’Europe peut prendre peur et être forcée de s’aligner sur la source principale des crises. Ces crises provoquées par des milieux économiques, politiques et militaires finissent par atteindre un point de non retour où les dommages et les conflits ne cessent de s’aggraver et d’affecter de nombreuses personnes

Il sera important pour la paix dans le monde d’avoir une Europe et une politique européenne qui se situent entre l’Asie et l’autre côté de l’Atlantique, soient faites de neutralité, d’attachement aux principes et aux conventions multilatéraux et soient en conformité avec les idées de beaucoup d’acteurs globaux, c’est-à-dire une Europe dont l’identité est originale et vivante.


.horizons-et-debats.ch


Lundi 8 Janvier 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires