Conflits et guerres actuelles

Que cherche l'Otan dans le "grenier" de l'opium?



Mardi 16 Février 2010

Que cherche l'Otan dans le "grenier" de l'opium?
"Opération de nettoyage", "la grande offensive" dans le fief des Taliban! Ce sont les grands titres que les médias occidentaux lancent en grande pompe pour assurer la couverture médiatique de l'opération manu militari, baptisée "Mushtarak" (ensemble) de l'Otan, sous la houlette des Etats-Unis avec la contribution des forces britanniques et afghanes. Mais en parallèle, ils parlent aussi du Helmand lui-même, pour le présenter comme le première producteur du pavot, le centre du trafic d'opium; dont la culture permet aux Taliban de se constituer des fonds pour acheter toujours plus d'armes.
Tout cela est certes vrai. Pourtant, ce que les médias occidentaux veulent suggérer, lorsqu’ils diffusent informations et reportages sur cette opération, c’est faire croire à leurs interlocuteurs que les forces de l’OTAN cherchent, outre la répression des Talibans, à dominer Helmand pour ainsi éradiquer la culture du pavot et la production de l’opium et priver les Taliban des revenus astronomiques que ce commerce ignoble leur assure. Mais quel est vraiment l’objectif du tandem Washington-Londres d’une telle opération alors qu’ils parlent aussi du dialogue avec les Taliban voire leur collaboration au gouvernement de Hamid Karzai. Est-ce qu’il s’agit de pur hasard, une telle présence des forces britanniques au Helmand ? Y a-t-il un lien entre cette grande opération, huit ans après l’offensive contre l’Afghanistan, et les efforts de l’Occident pour soi-disant légaliser la production des stupéfiants ? Le bilan annoncé par des instances internationales, sur des revenues de la production de l’opium en Afghanistan, parallèlement à la hausse de la culture du pavot dans des régions où l’on constate une présence plus accentuée des forces britanniques, qui contribuent activement à cette opération, peut être, en quelque sorte, une réponse claire à ces questions. N’oublions pas en passant que le président du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN), Victor Ivanov a récemment annoncé lors d’une interview avec Sky News que les militaires britanniques, déployés à Helmand, n’entreprennent pas des mesures nécessaires pour empêcher la production des drogues. Il a même considéré les forces occidentales notamment celles de la Grande-Bretagne, comme responsable de l’augmentation de la production des drogues dont le héroïne. D’après les chiffres qu’il a présenté, 60% des stupéfiants du monde, se produisent sous la responsabilité des forces britanniques dans le sud de l’Afghanistan. Plus de 90. 000 hectares de terres sont actuellement sous la culture du pavot, chiffre qui était estimé en 2004, à environ 25. 000 hectares. Tout cela témoigne, de la meilleure manière, de la prétendue lutte de la Grande-Bretagne contre la culture du pavot et de la production de l’opium en Afghanistan. Ceci dit, il est simpliste de croire que l’opération au Helmand pourrait mettre un point final à la production d'opium et ouvrir une nouvelle page de projets de construction en Afghanistan.

http://french.irib.ir/ http://french.irib.ir/



Mardi 16 Février 2010


Commentaires

1.Posté par advice le 16/02/2010 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On dirait que les mafias de Wall Street et de la City ont besoin de renflouer plus rapidement leurs caisses...Hmm!

2.Posté par dan le 16/02/2010 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est BINGO pour l'OTAN (aux ordres des illuminati! ! ! )de s'emparer du Helmand

1) - s'assurer les revenus confortables de l'opium (héroïne) en faisant croire à une action de salubrité (tout en ayant tué au passage 12 civils! ! ! ! =

2) - à l'aide de cette drogue, asservir les populations de la planète qui leur permet de mettre en place leur nouvel ordre mondial

3.Posté par AboJake le 17/02/2010 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dan
Mais bien sur , et les britanniques n´en sont pas à leur coup d´essai , ils ont fait la même chose avec la Chine au 19 e siècle . ces gens là ne reculent devant ABSOLUMENT rien pour parvenir à leurs fins et sont vraiment la pire de toutes les mauvaises graines ..

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires