Proche et Moyen-Orient

Que cache l’intérêt croissant des Etats-Unis pour le Liban-sud?


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 19:10 C'est la fin du Hezbollah tel que nous le connaissons



Samedi 4 Septembre 2010

Que cache l’intérêt croissant des Etats-Unis pour le Liban-sud?
Selon  un article publié dans le quotidien as-Safir, des sources officielles libanaises ont noté avec suspicion l’intérêt croissant des Etats-Unis pour le Liban-sud !
C’est du moins ce qu’a rapporté le quotidien libanais as-Safir, dans un article de Ghaseb al-Moukhtar intitulé « Que  cache l’intérêt croissant des Etats-Unis pour le Liban-sud? »
Ghaseb al-Moukhtar a souligné que l’intérêt croissant et au plus niveau de l’administration américaine pour le Liban-sud, surtout après la confrontation militaire  qui a eu lieu entre l'armée libanaise et les forces d'occupation israéliennes dans le village d’ Adayysé, s’est traduit d’une part dans les réunions et les contacts qui ont précédé un prolongement de la mission de la FINUL  pour un an, et d’autre part à travers une activité sans précèdent de plus d'un responsable militaire et politique américain ans la capitale libanaise.
Parmi ces responsables,  Ghasan al-Moulhtar cite  Fréderic Hoff, l’adjoint de George Mitchell, l'émissaire spécial américain au Moyen-Orient, qui avait informé au début du mois d’Août, le chef d’état-major de l’armée libanaise le Général Jean Kahwagi, de l’intention d’ « Israël » d'anéantir l’infrastructure de l’armée en quatre heuers, en début du mois d’Août.
Selon al-Moukhtar,  « la visite de Hoff à Beyrouth s’est concentrée sur  deux fronts: un front politique où il fallait avertir les responsables libanais des dernières évolutions dans le  processus de paix au Moyen-Orient notamment le lancement des négociations directes israélo-palestiniennes, et  un front sécuritaire visant à soutenir les efforts de la FINUL opérant dans le sud du Liban  dans le but de circonscrire  les tensions aux frontières et maintenir la paix le long de la Ligne bleue , selon un communiqué du Département d'Etat américain », rappelle Ghassan al-Moukhtar.
 
Selon as-Safir,  Hoff a demandé lors de ses rencontres avec divers responsables militaires et politiques libanais, quelles sont les chances  d’une explosion de la situation au Liban-sud surtout après l'incident d’Adayassé, surtout que selon des informations rapportées pars des responsables libanais,  « Israël s’est vu obligé  de maintenir son calme sous  la pression directe des États-Unis ». Hoof a également  demandé des détails sur ce qui s'est passé avant, pendant et après l’incident d’Adayssé, aussi il a pris connaissance du contenu des réunions militaires libano-israéliennes parrainées par la  FINUL qui ont suivi  l’agression israélienne contre l’armée libanaise.
Mais le plus frappant, souligne Ghassan al-Moukhtar , c’est que «  Hoff  a demandé comment a été la réaction israélienne aux propositions libanaises et internationales sur un re-délimitation de la Ligne bleue, en particulier concernant certains points géographiques qui posent problème pour  le Liban  , et par rapport au  retrait israélien de la partie occupée du nord du village de Ghajar ».
Il a par ailleurs demandé,  comment pouvait contribuer  l'administration américaine dans la résolution des problèmes, et quels sont les points qu’ Israël refuse de négocier pour résoudre les crises .
Toujours selon des informations rapportées par as-Safir , « Hoff a promis le soutien des Etats-Unis pour répondre à ces problèmes, en particulier pour faciliter et accélérer le retrait israélien de Ghajar, et pour faciliter et accélérer la re-délimitation de la Ligne bleue ».
 
Dans son article, al-Moulkhtar conclut : «  les milieux politiques officiels ont noté que la dernière résolution du  Conseil de sécurité des Nations unies sur le renouvellement des fonctions de la «FINUL» au Liban pour un an, comporte un paragraphe qui insiste sur la nécessité d’un retrait israélien de Ghajar ».
De l’avis de ces sources«  Hoff n’avait pas prévu dans son agenda de soulever la question de  la situation sécuritaire au Liban-sud, ni la question d’un retrait israélien de Ghajar, s’il n’avait pas pressenti la nécessité pour calmer la situation dans le sud et éviter toute escalade au Liban-sud  à l’approche de  l'ouverture de négociations à Washington ».

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 4 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par damien le 04/09/2010 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le but des US est simple. Transformer le sud liban en région saoudienne avec un mufti sioniste et tout ce qui va avec...

2.Posté par alexander Nimmiz le 04/09/2010 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N’oublions pas qu'il y a aussi une grosse communauté chrétienne qui a beaucoup collaborée avec Israël pendant l'occupation qui a durée plus de 15 ans. Peut-être que les USA veulent la récupérer à nouveau, pour une collaboration futur.

Mais il reste que la nouvelle génération chrétienne, fils et filles des anciens collaborateurs, apprécient beaucoup le Hezbolah pour ce qu'il fait et ce qu'il a fait, car à la fin de l'occupation sioniste, il ne s'est pas vengeait sur les collabos, il a même laissé en paix.

Ce sera, donc, un peu plus dur pour les impérialistes étasuniens.

Leçon à retenir. Pour la paix de demain.

3.Posté par samy le 05/09/2010 01:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

assalamo 3alaykom,
je sais que mes analyse ne sont pas aprecié par certain dans ce forum,mais bon,c'est la democratie
bref,
je dis ,si les USA( c a dire ISRAEL) s interesse au sud du liban, c qu elle veut surtout qq un qui poura laproteger de ses frontireres nord/
chose faite,avec le traité qu a signé le sois disant resistant -nasraallh),en permettant au casque belu UNIFEL de se positionné labas.
demander L ACCORD TALIBAN OU LA RESITANCE IRAKIENNE OU MEME DU HAMAS DE LA PRESENCE DES UNIFEL et vous allez voir leur reponse???
a mediter
entre temps,le schow continue
wa assalam

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires