ALTER INFO

Quatre 'marines' ont été inculpés par l'armée américaine pour meurtre en Irak


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



IRNA
Vendredi 22 Décembre 2006

 Quatre 'marines' ont été inculpés par l'armée américaine pour meurtre en Irak

Quatre "marines" ont été inculpés par l'armée américaine, pour meurtre, en raison de leur implication dans la tuerie qui avait ensanglanté en novembre 2005 la ville irakienne d'Hadissa.

Le décès de 24 civils irakiens à Hadissa est une des plus graves affaires d'abus de pouvoirs des forces américaines en Irak.


Elle a contribué à tendre les relations entre les autorités américaines et irakiennes. Evoquant un "crime terrible", le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki s'était dit fatigué des "excuses" sur les "erreurs" des forces américaines en Irak.


Au même titre que le scandale des sévices pratiqués par les militaires américains sur les détenus de la prison d'Abou Ghraïb, la tuerie d'Hadissa avait sérieusement écorné le prestige de l'armée américaine, et déclenché un tollé dans le monde entier.


En annonçant les inculpations, le colonel Stewart Navarre a également précisé que le premier communiqué de presse diffusé sur cette affaire, au lendemain des faits, affirmait à tort que 15 civils irakiens avaient été tués par une bombe et que les marines et l'armée irakienne avaient tué huit rebelles lors des combats qui avaient suivi.


Treize chefs d'inculpation de meurtres ont été prononcés contre le sergent Frank Wuterich, selon son avocat, Mark Zaid. C'est lui qui commandait la compagnie au coeur de l'enquête sur la tuerie du 19 novembre 2005.


Les autres marines inculpés pour meurtre sont le sergent Sanick Dela Cruz, le caporal Justin Sharratt et le caporal Stephen Tatum. Les quatre autres ont été inculpés pour ne pas avoir correctement signalé sur les décès d'Hadissa.


"Le rapport qui a été fait de cet incident tout au long de la chaîne de commandement était incorrect", a noté Navarre en annonçant les inculpations aux journalistes.


Une fois inculpés, les marines doivent comparaître devant un juge militaire qui décidera de l'opportunité de convoquer une cour martiale.


Deux enquêtes ont été ouvertes, la première sur la tuerie et la seconde sur une éventuelle falsification des détails de l'incident par les marines.



Vendredi 22 Décembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires