Palestine occupée

Quand les rabbins poussent à la guerre sainte ...


Dans la même rubrique:
< >

Durant l’offensive contre la Bande de Gaza les rabbins de l’armée israélienne motivaient les soldats en les persuadant qu’ils luttaient pour une « guerre religieuse » contre les gentils (les non juifs).


Laura L. Ruiz - Palestina Libre


Mercredi 1 Avril 2009

Prier avant d’aller tuer... au nom de la supériorité "de la race" ?
Prier avant d’aller tuer... au nom de la supériorité "de la race" ?

« Leur message était très clair : nous sommes les Juifs, nous sommes arrivés sur cette terre par miracle, Dieu nous a faire revenir vers cette terre et à présent nous devons nous battre afin d’expulser les Gentils qui nous gênent dans notre conquête de cette terre sainte », explique au journal Haaretz un soldat de l’armée qui participa à l’offensive contre Gaza.

Jeudi dernier, le témoignage de Ram, pseudonyme utilisé afin de garder l’anonymat de ce militaire, dévoila les plaintes de nombreux soldats dissidents sur l’éthique de l’armée israélienne. Concrètement, certains de ces vétérans parlaient d’assassinats de civils qui ne présentaient aucune menace, ainsi que du mépris envers les Palestiniens qui s’était répandu dans les forces israéliennes.

Dans le témoignage publié vendredi dernier, Ram raconte comment, pendant les 22 jours que dura l’opération, on avait quasiment « le sentiment d’accomplir une mission religieuse ». Selon sa version, il y avait « un fossé énorme entre les corps de formation et le rabbinat de l’Armée ». Ceci ne prend pas l’opinion publique mondiale au dépourvu puisque, le mois dernier, une organisation israélienne de défense des Droits de l’Homme demanda au ministre de la défense, Ehud Barak, de destituer le rabbin Avichai Rontzki, une haute autorité au sein du rabbinat de l’Armée.

Selon l’ONG, Rontzki avait distribué des brochures parmi les soldats qui participaient à l’opération dans lesquelles on pouvait lire des citations d’un rabbin ultranationaliste qui disait que démontrer de la pitié devant « un ennemi cruel » est « terriblement immoral », et cela les amusait de lutter contre « des assassins ».

De son côté, le titulaire de la défense continue d’affirmer que les forces israéliennes sont les plus éthiques du monde, tandis qu’au sein des forces armées on a ordonné une enquête sur toutes ces dénonciations.

Autre enquête : celle de Richard Falk, envoyé spécial de l’ONU pour les droits de l’homme au sein des territoires occupés, a demandé. Celui-ci pense qu’il y a des indices légaux prouvant qu’Israël a commis des crimes de guerre à Gaza et demande qu’un groupe d’experts reconnus se chargent des investigations.

Dans son rapport au conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, qu’il présentera lundi, rapport d’une rare dureté dans ce domaine, Falk conclut que le recours à la force, tel qu’elle fut employée par Israël entre le 28 décembre et le 18 janvier, contre Gaza, n’était pas légalement justifié et fut potentiellement un crime de guerre.

Mais l’actualité politique de l’Etat hébreu fait que les Israéliens montrent peu d’intérêt pour ce genre de dénonciations, puisqu’il n’y a toujours pas d’accords conclus sur la formation du nouveau gouvernement. Hier, le président d’Israël, Simon Peres, accorda au leader du parti conservateur le Likoud, Benjamin Netanyahu, deux semaines supplémentaires pour la poursuite des négociations.

A l’heure actuelle, Netanyahu compte sur l’accord du parti de l’extrême droite Israël Notre Foyer, d’Avigdor Lieberman (qui serait le Ministre des affaires étrangères), et s’attend à ce que d’autres formations ultra-orthodoxes le soutiennent.

27 mars 2009 - Palestina Libre - Vous pouvez consulter cet article ici :
http://www.palestinalibre.org/artic...
Traduction de l’espagnol : Assia B.

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article



Mercredi 1 Avril 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires