Palestine occupée

Quand le roi de Jordanie s’empresse à faire reconnaître lsraël


Dans la même rubrique:
< >


aguilael@rocketmail.com
Vendredi 6 Février 2009

Quand le roi de Jordanie s’empresse à faire reconnaître lsraël
Quand le roi de Jordanie s’empresse à faire reconnaître lsraël

A peine le frein provisoire du massacre de Gaza annoncé par le PM Israélien que le roi Abdallah de Jordanie déclare le 18 janvier à Charm el-cheikh en Egypte : (traduction) »…..vous vous rendez compte ! Un tiers des membres de l’ONU ne reconnaissent pas Israél ! avec le processus de paix tout le monde le reconnaîtra… ».

Le roi parle de processus de paix et non pas de Paix. Car ce processus existe depuis les négociations entammées à Madrid en 1992.

En compagnie des autres chefs d’Etat présents (Merkel, Zapatero, Sarkozy, Moubarak, Berlusconi…) tous hilares comme si un objectif venait d'être atteint, il n’a exprimé aucune compassion envers les familles des victimes palestiniennes de Gaza (plus de 7500 !) loin des gesticulations de « sympathie » montrés à son peuple jordanien pendant les massacres rentrés dans leur quatrième semaine !

Si quelques déclarations en vue de renforcer son image à l’intérieur du pays, ou les dons de sang, ont permis de communiquer sur sa « préoccupation » envers les palestiniens, aucune démarche pour freiner l’holocauste n’a été entreprise. Pas un mot de condamnation d’Israél ou des crimes perpétrés car tout être humain normalement constitué ne peut rester indifférent aux déchiquetage d’enfants, femmes enceintes, vieillards ou personnes sans défense par le déchaînement de haine et de barbarie comme l’a fait l’armée sioniste à Gaza la palestinienne. Devenue un laboratoire d’essai d’armes nouvelles et interdites par les différentes conventions internationales ou tout simplement par la morale humaine !

Mais c’est une logique qui perdure depuis 10 ans (le 7 février). Depuis qu’il est au trône, Abdallah II n’a cessé de renforcer la protection d’israél et la normalisation avec. Offrant même les services de l’armée jordanienne pour protéger la plus longue frontière avec l’entité sioniste sur le principe des lames de rasoirs « mach 3« ou « mach 4 ». Si quelqu’un tente d’échapper au contrôle du premier barrage, il est arrêté au deuxième ou au troisième, jamais au quatrième ! Postés en surnombre à l'approche de la "frontière". Ces unités-là sont armées jusqu’aux dents et ont la gâchette facile.

D’autres éléments de normalisation : tout artisan ou industriel qui souhaite exporter vers les Etats Unis, en vertu d’un accord bilatéral (chose rare avec un petit pays) doit intégrer dans son produit à vendre environ un tiers de matière fabriquée en israél. Ce n’est pas un choix, c’est une obligation.

Ces facilités accordées à Israél sont sans contrepartie (sauf pour le roi) pour les jordaniens et palestiniens vivant dans le pays. Les accords de « Wadi Araba » de 1994 avec Israél prévoient que les israéliens puissent se rendre en Jordanie et les Jordaniens aller de l’autre côte du Jourdain. En réalité les israéliens distribuent les visas au compte-gouttes alors que les cars de touristes israéliens dans les sites jordaniens ne sont pas discrets ! En plus pour se solidariser avec israél, le gouvernement jordanien empêche à tout palestinien qui a été détenu arbitrairement ou non par les israéliens de se rendre en Jordanie quelque soit le motif.

Le roi a donc choisi son camp ! les intérêts des pays « amis » passent avant les intérêts exprimés par son peuple. Mais quel peuple ? celui du roi ? ou celui du pays de sa mère! Le roi est aussi citoyen britannique car né de Antoinette Gardiner et du défunt roi Hussein.

Abdallah II n’était pas destiné à devenir roi. Son père a modifié la constitution suite aux demandes de son « allié » états-unien. A l’origine il était écrit dans la constitution que nul ne peut devenir roi en Jordanie que si sa mère est Arabe. Le prince Hasan devait héritier du trône car désigné depuis longtemps, mais les pressions sur le roi l’ont obligé à modifier la constitution au prétexte que son frère Hasan aurait vite pris les affaires en main pendant que le roi Hussein se faisait soigner aux USA. Revenu une première fois après une chimiothérapie pour modifier la constitution, il est reparti se faire soigner, mais cette fois-ci les américains ne l’ont pas loupé. Décédé, son corps a été rapatrié au palais dans la capitale mais les autorités ont fait croire au peuple qu’il était encore vivant. Les gens massés autour du palais imploraient le Seigneur pour que vive le roi. Trop tard ! Il s’était déjà fait avoir (sous l’emprise de la faiblesse et de la maladie).
Les américains lui ont voulu d’avoir condamné les attaques injustifiées contre les Irakiens et les convois jordaniens pendant la première guerre du Golf.

Aujourd’hui, sans doute, il n’aurait pas accepté le sort réservé aux palestiniens, ni les pogroms commis à leur encontre. Faut-il oublier que le roi Hussein a menacé de rompre les relations avec Israél et de lui faire un procès rétentissant lorsque des agents des services secrets du Mossad déguisés en touristes Canadines ont empoisonné, à Amman la capitale, Khaled Mechaal le chef politique du Hamas. Le roi avait téléphoné à Bibi Natanyahoo le PM israélien de l’époque et lui a laissé quatre heures pour apporter l’antidote. Le PM s’est exécuté. En plus d’avoir sauvé Mechaal, le roi a exigé la libération du Cheikh Yacine avec d’autres prisonniers ! Abdallah ferait-il la même chose ? N’a –t-il pas hérité de bottes trop grandes pour lui.

Ainsi le défunt roi Hussein n’aurait pas eu le temps de former son fils au pouvoir car Abdallah se destinait peut être à d’autres métiers. Son goût pour les jeux et le cinéma (apparition dans un épisode de Star trek) ne lui a peut être pas permis de s’atteler à la tâche ou de s’y préparer. C’est plus facile de servir ses « amis » américains et israéliens. Allant jusqu’à sous traiter la torture dans des prisons secrètes pour le compte des Etats-Unis. Sans parler des privatisations à outrance, la vente des biens publics, du foncier et de l’immobilier à ses amis israéliens. Peut être qu’il sera prouvé un jour que Abdallah II a été complice de massacres à gaza. Il pourra alors être jugé. Non pas en tant que roi de Jordanie mais en tant que ressortissant britannique.


Vendredi 6 Février 2009


Commentaires

1.Posté par Un passant le 06/02/2009 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bon, s'il ne s'agit que d'UNE personne... C'est bien dans le parlement jordanien qu'on brulait des drapeaux d'Israël durant les évenements de Gaza, cela semble assez représentatif de l'amour des Jordaniens pour Israël.

2.Posté par SusAuxsionistes!!! le 06/02/2009 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Putain de monde pourri, tout part en vrille pour une obsession sur un bout de terre que les sionazis volent au peuple lachement!! Mais qu'est-ce qu'il leur prends tous? que leur a-t-on donc promis pour qu'ils se tiennent comme des gentils toutous? ils ont peur pour leur petite geule? Allah les aura pourtant, ils savent ce qu'ils les attendent s'ils sont de vrais musulmans. Le monde est devenu completement fou, il court a sa perte avec comme conclusion utlime cette folie des etres humains a vouloir s'entre-tuer, se massacrer pour le pouvoir, la richesse materielle...merde alors

3.Posté par RIVIERE Hadria le 06/02/2009 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J’ai rencontre quelques difficultés à comprends, l'attitude ou l’absence de riposte des nombreux résistants, à la colonisation et qui, sont acculés par la faute des gouvernants – Jordanie, Egypte, Arabie-Saoudite qui, collaborent activement avec les Usionistes…

Il y a, en effet une contradiction de taille, d’un côté nous avons les Usionistes, le Mossad, les européens, les arabo/Collabos qui, peuvent faire assassiner un tas de personnes dés lors, que ces dernières ne partagent ni leur idéologie ni la violence des COLONISATEURS

Dés lors, quand ces personnes ou responsables politiques ou rois critiquent ou menacent de sanctionner l'identité sioniste… ou fomentent et organisent une quelconque opposition, une quelconque rébellion, elles se font IMMIEDIATEMENT ASSASSINEES…

Dans un tel contexte de « terreur psychologique que l’on m’explique pourquoi les RESISTANTS et ce quelque soit leur étiquettes, alors qu’ils sont nombreux n’organisent-ils pas la même stratégie de terreur psychologie sur quelques personnages haut passé enfin de semer la terreur auprès des autres collabos ?

Quelques destructions MASSIVES pourraient qui, sait rééquilibrer la balance…NON ????????

Quand on ne fait que constater le nombre de corrompus qui, apportent leur soutien l’identité sioniste, aux USA aux européens pour qu’ils massacrent encore et davantage de Palestiniens, de musulmans a travers le monde !!!

Je crois qu’il arrive un moment où la victime expiatoire, pour survivre, doit mettre en œuvre la même stratégie, les mêmes moyens que, ceux de ces bourreaux !!!

Hadria RIVIERE
http://hadria.riviere.over-blog.com/



4.Posté par Anna le 06/02/2009 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En taille et en esprit il est aussi grand que Sarkon.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires