Croyances et société

Quand l'Europe aimait l'islam...


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 10 Septembre 2017 - 09:40 L'Imamat (Réfutations)


Bien avant que l'Europe n'ait commencé à bannir le hijab, fuyant la modernité et en quête d'une nouvelle philosophie, des intellectuels et des aristocrates européens ont changé leurs noms pour devenir Abdullah ou Muhammad et fréquenté les mosquées locales.


fr.sputniknews.com
Mardi 10 Mai 2016

Plus d'un million de réfugiés en provenance du Proche-Orient sont arrivés en Europe en 2015. En 2016, plus de 180.000 ont déjà traversé la Méditerranée pour aborder l'Europe. Cette énorme population musulmane doit être intégrée dans la société européenne, et il est impossible de résoudre ce problème en un jour. De plus, la perception négative de cette culture étrangère favorise le renforcement des partis d'extrême droite et est aggravée par les attentats terroristes.

Cependant, les Européens semblent oublier qu'auparavant la culture et la religion musulmanes n'étaient pas perçues comme un symbole de terrorisme ou d'ignorance. Au contraire, après la Grande Guerre, de nombreux Européens ont été déçus par le monde chrétien et ont commencé à chercher une alternative spirituelle qui puisse les aider à comprendre le destin de l'humanité. Beaucoup se sont alors tournés vers l'islam, rapporte le magazine américain Foreign Policy.

Pendant la Grande Guerre, les gouvernements français et britannique prêtaient beaucoup d'attention à leurs soldats en provenance des colonies africaines, sur lesquels ils comptaient.
Après le premier afflux migratoire du XXe siècle, l'islam a suscité un intérêt croissant parmi les gouvernements européens progressistes du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de la France et des Pays-Bas.

D'après le magazine, en temps de paix, les migrants venus en Europe avaient accès aux soins de santé et à un régime alimentaire spécial. En France, le gouvernement ne ménageait pas ses efforts et l'argent pour construire des mosquées. Les intellectuels et les aristocrates européens considéraient l'islam comme une nouvelle philosophie de la vie.

Ansi, au début du XXe siècle, prédisant à l'islam la prospérité au Royaume-Uni, le baron Rowland George Allanson Allanson-Winn s'est converti à cette religion et a changé le nom pour Chaikh Rahmatullah al-Farouqe. Après son pèlerinage à La Mecque, il a servi d'exemple pour tous les Britanniques, nouveaux musulmans.

Le philosophe Hugo Marcus s'est également converti à l'islam et est devenu une figure clé au sein de la société musulmane à Berlin. Conformément à l'esprit du temps, Marcus méditait sur un "nouvel homme" et affirmait que la religion musulmane faisait partie intégrante de sa formation.

L'Autrichien Leopold Weiss, qui était écrivain, journaliste et diplomate, s'est aussi converti à l'islam et est devenu Muhammad Asad. Il est connu comme l'auteur du livre "Le Chemin de La Mecque", mais son ouvrage principal est sans doute sa traduction classique du coran de l'arabe à l'anglais.

Ainsi, l'intérêt des Européens pour la culture et la religion musulmanes est venu de l'intérieur, du désir de fuir une modernité oppressante et de s'imprégner d'une nouvelle philosophie.
Le magazine américain conclut que c'est cette page de l'histoire oubliée qui doit nous aider à comprendre que les musulmans et les Européens peuvent cohabiter dans la paix et l'harmonie.

https://fr.sputniknews.com/societe/201605101024881474-europe-islam-proche-orient-culture/ https://fr.sputniknews.com/societe/201605101024881474-europe-islam-proche-orient-culture/



Mardi 10 Mai 2016


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 11/05/2016 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut dire et répéter que l'Islam intrinsèquement, non seulement n'est pas incompatible avec les valeurs de progrès et de "démocratie", mais qu'au contraire il les sauvegardent et les encouragent. mais il faut parler de l'Islam véritable, pas celui fabriqué par les médias et politiciens pour justifier leurs mensonges !

Et certainement pas cette caricature obscurantiste qu'est le wahhabisme:salafisme/takfirisme qui est partout montré comme "l'islam" alors que ce n'est qu'une hérésie qui n'a pu se répandre que grâce aux pétrodollars et à la complaisance des grandes puissances occidentales. Les histoires de "shari'a" qui serait une loi incompatible avec les "valeurs occidentales", (on se demande bien quelles sont ces valeurs), n'est qu'une invention et toujours en s'appuyant sur la secte wahhabite, qui, encore une fois n'est pas de l'Islam. Le propre fondateur de cette secte a été condamné à l'unanimité par tous les savants de la région du Moyen Orient de son vivant, même ses professeurs, l'ont condamnés en la qualifiant d'athée ! Alors que l'on ne vienne pas nous dire que c'est ça l'Islam et le présenter comme un repoussoir. Mais ces mêmes occidentaux si prompts à condamner cette caricature en Occident, n'hésitent pas à faire alliance avec eux pour essayer de renverser le président de la Syrie et semer le chaos dans la région en finançant, aidant, armant, entrainant, ces bandes de sauvages qui ravagent ce pays en détruisant, volant et massacrant la population.

L'Islam n'a rien à voir avec ça, ni avec ces histoires de "voile islamique" qui 'n'ont aucun fondements dans la Tradition musulmane. L'Islam est une religion de paix, de sagesse, d'éveil de la conscience et c'est précisément ce qui dérange cette clique d'individus corrompus et menteurs autant qu'hypocrites qui veulent conserver leurs privilèges et continuer à exploiter les peuples. Voilà la vérité.

On devrait se poser la question sur l'origine de cette vague islamophobe qui est apparue simultanément partout dans le monde occidental et la mettre en parallèle avec la volonté des multinationales de piller les richesses du Moyen Orient et sauvegarder israël qui est la cause de la majorité des problèmes de la région, on aurait assurément bien des découvertes à faire !

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires