Economie et pouvoir financier

Quand Izambert dénonçait les Banksters du Crédit Agricole…


Dans la même rubrique:
< >


JBL1960
Lundi 28 Mai 2018

Quand Izambert dénonçait les Banksters du Crédit Agricole…
Et c'est bien ce qu'ils ont fait... La City de Londres ; Au cœur de l'Empire, version PDF N° 54 de 34 pages Dernier billet sur le sujet ► Les preuves que Trump est bien l’une des marionnettes de la City de Londres…

Car c'est la City de Londres qui pilote le gouvernement Zunien, pas l'inverse !

▼▼▼
Conférence de Jean-Loup IZAMBERT à Ille sur Têt le 19 décembre 2015 à propos de son ouvrage : «Les démons du Crédit Agricole : (5 7000 000 sociétaires floués) », comportant 398 pages. 4e de couverture : Le bon sens près de chez vous, signature publicitaire incontestablement ancrée dans l'inconscient collectif français, a du plomb dans l'aile... La formule n'a plus rien à voir avec le Crédit Agricole d'aujourd'hui. Pour la première fois dans l'histoire de la banque, les dirigeants du groupe Crédit Agricole Mutuel spolient, en effet, leurs " actionnaires " majoritaires à savoir les 5 700 000 sociétaires, véritables propriétaires du capital. Acquisitions successives, filialisations diverses, privatisation puis entrée en Bourse auraient installé le Crédit Agricole Mutuel aux premières places dans la rude compétition que se livrent les banques en France et dans le reste du monde. Loin des principes fondateurs de la Coopération et de la solidarité paysanne, aux antipodes des intérêts des sociétaires, quelques hauts dirigeants du groupe se sont servis de la puissance de la banque verte, sinon avec la complicité des pouvoirs publics et des juges, au moins en se servant de leur passivité pour les premiers et de leur méconnaissance en matière de coopération pour les seconds afin d'en faire un outil au service d'ambitions hors de propos. D'acquisitions fausses d’hôtels en Guadeloupe, en placements dans des paradis fiscaux, l'argent ne se trouve plus là où il devrait être. Ce brûlot va permettre de replacer la banque du Crédit Agricole au rang qu'elle n'aurait jamais dû quitter.

Vidéo YT mise en ligne par Factuelle 66 en décembre 2015
https://www.youtube.com/watch?v=8Hg-V4MvXP8


Alors à l'époque, beaucoup de gens ont attendu de voir si le jour dit, Cantona allait retirer tout son argent de ses comptes bancaires. Sauf que lui tout seul, il lui en aurait touché une sans faire bouger l'autre, au Système... Reste que si ; 6 à 8 millions de la population française, qui compte 66 millions de personnes, sortaient ensemble et de manière concertée du système bancaire pour se mutualiser et créer, hors État et ses institutions, une société des sociétés, celles des associations libres et volontaires, alors là oui ► Le système s'écroule et selon le principe qui m'est cher ► Sans armes, ni haine ni violence...

C'est cela la mise en œuvre de la solution à 10% d'une population mondiale convaincue, opiniâtre et motivée !

Et rappelez-vous que les grandes banques françaises, et certains gros assureurs, financent la colonisation ; Toute la colonisation ;

4 BANQUES FRANÇAISES FINANCENT LE DAPL !

Les 17 banques finançant le Dakota Access Pipeline dont 4 banques françaises

Il y a donc 4 banques françaises qui sont des investisseurs directs du projet : BNP Paribas, le Crédit Agricole, Natixis et la Société Générale. Les 13 autres banques sont américaines (4), japonaises (3), allemande (1), britannique (1), italienne (1), espagnole (1), canadienne (1), hollandaise (1)

J'ai révélé et traité cette info, pour la 1ère fois ICI et en analyse pour la dernière fois

◄►

Les quatre premières banques françaises et l’assureur AXA financent la colonisation des Territoires palestiniens par Israël via leurs participations dans des banques et des entreprises israéliennes actives dans les colonies, affirme un rapport de la FIDH publié mercredi.
BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale, BPCE et AXA, par leur soutien « persistant » aux banques et entreprises israéliennes impliquées dans les colonies, « contribuent indirectement au maintien et au développement » des colonies, selon l’étude intitulée « Les liaisons dangereuses des banques françaises avec la colonisation israélienne ». Traité en dernier lieu ICI ; Alors que nous avons pu constater le très Tsahal temps sur le Sionistan, et comprendre que c'est cela que finance, entre autres, LE CRÉDIT AGRICOLE avec nos sous !

Le slogan publicitaire du Crédit Agricole en 1986 était : Le pouvoir de dire OUI !

Et bien, ICI & MAINTENANT et d'OÙ NOUS SOMMES, nous avons le pouvoir de leur dire NON... nein, no, niet, nee, na, não, pù shi, en Zoulou même ; cha ! Ou en Mohawk si vous préférez : Iáhten…

Arrêtons de consentir, et mieux = Retirons leur notre consentement...

Arrêtons de nourrir la Bête/Système, et elle mourra de faim...

BOYCOTT TOTAL !

JBL1960

Lectures ad hoc et connexes indispensables, en version PDF ;

Toutes les versions PDF politiques (58) dans cette page de mon blog ► TOUTES LES VERSIONS PDF RÉALISÉES PAR JBL1960



Lundi 28 Mai 2018


Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires