Diplomatie et relation internationale

Quand Israël commerce avec l’Iran


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe


Les déclarations incendiaires du président Ahmadinejad contre Israël, les proclamations des dirigeants israéliens selon lesquelles l’Iran représente une menace imminente et existentielle, pourraient faire oublier que les relations entre les deux pays ont été parfois ambiguës au cours de l’histoire récente, même après la révolution islamique de 1979.

Alain Gresh - Le Monde diplomatique


Alain Gresh
Mardi 7 Septembre 2010

Quand Israël commerce avec l’Iran

On sait que, durant la dictature du Chah, l’Iran et Israël ont entretenu des relations stratégiques fondées sur la lutte contre le monde arabe ; une alliance qui incluait aussi l’Ethiopie du Negus et la Turquie, soit les trois pays non arabes de la région. La révolution de 1979 aboutit à la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays, mais les contacts n’ont pas disparu pour autant.

L’épisode le plus célèbre est celui de l’Irangate (qui éclate en 1986) et la vente à l’Iran de matériel militaire, transaction qui impliquait l’administration Reagan, le gouvernement israélien et divers trafiquants d’armes (lire Alastair Crooke, « Quand Israël et l’Iran s’alliaient discrètement », Le Monde diplomatique, février 2009.) A l’époque, durant la guerre Irak-Iran, Israël considérait que la menace représentée par Saddam Hussein était la plus grave, et que l’on devait donc aider les Iraniens à tout prix.... Cette politique fut, un court moment, soutenue par l’administration Reagan ; mais celle-ci ne tarda pas à tourner casaque et à aider massivement le gouvernement de Bagdad, fermant les yeux sur l’utilisation par ce dernier d’armes chimiques, notamment contre les Kurdes à Halabja. A l’époque, « notre ami Saddam » avait bonne presse, à Paris comme à Washington.

A lire les déclarations bellicistes actuelles des dirigeants israéliens, on pourrait penser que tout cela est de l’histoire ancienne. Il n’en est rien. Sur le site Lobelog.com, Eli Clifton révèle qu’Israël maintient des relations commerciales avec son ennemi existentiel (« Israel Still Trades With Its “Existential Threat” », 30 août 2010). Il signale un article du quotidien Maariv, dont on trouvera la traduction en anglais. L’affaire est simple : des marbres sont extraits de carrières iraniennes, envoyés en Turquie pour y être traités et exportés ensuite vers Israël. Ce commerce va à l’encontre de la loi israélienne qui interdit les relations avec les pays ennemis, soit la Syrie, le Liban et l’Iran. L’an dernier, des informations avaient révélé que des tonnes de pistaches, dont les Israéliens sont de grands consommateurs, venaient aussi d’Iran, toujours par la Turquie.

Le plus étrange est la justification donnée au journaliste de Maariv par Danny Catarivas, chef de la division du commerce international à l’Association des industries israéliennes : « Les Américains peuvent faire des choses que d’autres ne peuvent pas faire. » Et il explique qu’un petit pays dépendant de son commerce international comme Israël doit séparer l’économique du politique et ne pas entrer dans une logique de boycott économique. « De la même manière que nous sommes indignés par les tentatives de nous boycotter, nous sommes les derniers qui appuieront n’importe quel boycott. »

Un autre aspect savoureux, si l’on peut dire, de cette affaire est que non seulement ces importations israéliennes de marbre ont nettement augmenté ces dernières années, mais aussi que les carrières sont la propriété du gouvernement iranien, celui-là même qui est dénoncé comme voulant détruire Israël.

Autre information concernant l’Iran : à l’occasion de la publication de ses Mémoires, l’ancien premier ministre Tony Blair, l’un des principaux responsables de la guerre criminelle menée contre l’Irak, s’est prononcé en faveur d’une action militaire contre l’Iran : « Il n’est pas acceptable que l’Iran dispose de capacités nucléaires militaires. Je crois que nous devons nous préparer à les affronter, militairement si nécessaire. » (Notons qu’il parle de « capacités » et non de possession de la bombe.) (Tim Shipman, « How Blair was seconds from ordering RAF to shoot down passenger plane over London after 9/11 », The Daily Mail, 2 septembre).



Les blogs du Diplo
Vous pouvez consulter cet article à :
http://blog.mondediplo.net/2010-09-...

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9356 http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9356



Jeudi 9 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par Abelkader DEHBI le 08/09/2010 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

COPIE-COLLEE de mon commentaire sur le "blog.mondediplo" du 7 Septembre 2010

Abdelkader DEHBI :
7 septembre @15h41 « »

A quel jeu jouez-vous M. Gresh ? Où est le problème, si la République Islamique d’Iran arrive à écouler ses produits sans état d’âme - y compris vers Israël - alors qu’elle est boycottée de tous cotés et soumise à des embargos scélérats qui étouffent son économie et son peuple depuis plus de 30 ans ? C’est tout de même curieux que votre "scoop" - un peu périmé ce me semble - ne s’adresse pas plutôt à l’Etat sioniste qui lui, a toutes les facilités commerciales pour importer ce qu’il veut, d’où il veut.

2.Posté par Chaibane le 10/09/2010 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le commerce est une activité libre et l'Etat d'Israël n'a aucune emprise sur les sociétés pivées israéliennes. D'ailleurs, ces produits sont achetés en Turquie. Le sionisme est certainement la seule doctrine de par le monde qui ne recours jamais au boycott de biens à usage civil. Le sionisme prend toujours en considération le
bien-être des peuples. A Gaza, le gouvernement israélien demeure favorable au transit de biens de consommation pour la population. Celle-ci reste malheusement opprimée par la direction du Hamas, qui elle exige du matériel à usage dual. Des armes pour commettre des actes terroristes et du béton en vue de constuire des casemates, sinon des blockhaus... Déjà, les dirigeants de la communauté palestinienne sont divisés et n'arrivent pas à coordonner leur politique pour parvenir à une paix pérenne avec Jérusalem. Les diplomates israéliens ne parviennent plus à comprendre la façon avec laquelle, ils devraient mener des négociations et en plus. avec qui. On est vraiment, en plein "supplice de tantale". C'est le titre que j'ai pu trouver pour le cycle des prochaines négociations israélo-palestinienne.

3.Posté par Ali le 10/09/2010 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chaibane tu fais rire en ce jour de AID EL FITR!!!!

4.Posté par Chaibane le 10/09/2010 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ali, tant mieux, si je t'ai fait rire. Vois-tu mon commentaire sur les nobles valeurs du sionisme est objectif. C'est du roc et aucun analyste de par le monde ne pourrait le contester tellement, il déverse une vérité crue. Par ailleurs, il paraît même que je laisse pantois d'autres internautes qui hier étaient hostiles au sionisme. Aujourd'hui, ils ont changé de position et sont fin prêt pour traverser la passerelle pour rejoindre mes idées qui demeurent justes et impartiales. Les opinions que j'ai pu exprimer pour faire découvrir le pacifisme du sionisme par le biais du Web ont fait aussi convaincre des milliers et des milliers de fans du monde entier. Je reçois des
e-mails de partout. Certaines universités en Europe et au Canada m'envoient des courriels d'invitation pour que je puisse donner des séminaires aux émigrés de confession musulmane sur l'histoire du peuple hébreu, le sionisme et le conflit du Proche-Orient . Hélas, mon emploi du temps trop chargé m'empêche d'y répondre favorablement. Je pense que je peux encore servir le sionisme à partir d'une position au sein de l'Etat pour pouvoir parapher un pacte d'or entre Israël et le Maroc. Puis je m'en irai , décoré de la médaille des Justes parmi les Nations. Tel est mon projet et tel restera mon espoir. D.ieu le Très-Haut exauce mes voeux et écoutes mon appel comme tu a entendu les gémissements du peuple hébreu réduit en esclavage en Egypte et que tu a délivré de Pharaon.

5.Posté par Columbo le 11/09/2010 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah ah ah ! Ali a raison , tu en as d'autres comme ça ?

"Le pacifisme du sionisme " ah ah ah !

Les hébreux délivrés de Pharaon , était Musulman...Ah oui tu ne le savais pas ,? que Musulman veut dire soumis à Dieu ?Dans le cas contraire , c'était des insoumis?

et tu peux dire Dieu , au lieu de D.ieu , si c'est pour une bonne cause selon le talmud .
tu peux dire aussi Allah , ou Yéhouwah , tant que nous cherchons à nous cultiver .aurait tu peur de prononcer le nom de Dieu ? qu'a tu as te reprocher ?

6.Posté par Anita1945 le 16/09/2010 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dailymotion : Les 10 grands média-Mensonges du Régime Colonial SIONISTE, également appelé "Israël".
Michel COLLON / BELGE - Son Livre : "ISRAEL PARLONS-EN" !

7.Posté par Anita1945 le 16/09/2010 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Michel COLLON : Newsletter - Son Livre : " ISRAEL PARLONS-EN".

8.Posté par lucie le 23/09/2010 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

adolf jacob hitler propagait des mensonge le sionisme fait de même

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires