Politique Nationale/Internationale

QUAND L’IRAN SE DONNE DES AIRS DE VICTIME


La guerre d'Irak a considérablement nui à sa carrière politique, il va devoir bientôt libérer pour son successeur sa résidence du 10 Downing street et voilà que quinze marins britanniques ont été capturés par les Iraniens dans le delta du Chatt-el-Arab qui sépare l'Iran de l'Irak. Les déclarations du Premier ministre ont naturellement traduit son impatience. Tantôt il laissait entendre que l'incident serait clos en quarante-huit heures, tantôt il menaçait Téhéran de "mesures bien plus brutales".


Vladimir Simonov
Jeudi 5 Avril 2007

Il ne manquait plus que cela à Tony Blair !

Vladimir Simonov






Les premières semblaient prématurées, les secondes contreproductives. Car l'humiliation de la Grande-Bretagne pouvait durer plus longtemps. Il semble d'ailleurs que tel ait été le but de cette campagne de propagande de la part de l'Iran : provoquer Londres et l'Occident plus largement, les pousser à mettre à exécution leurs menaces de recourir à la force.



Les officiels britanniques ont affirmé que les marins patrouillaient bien dans les eaux irakiennes, conformément au mandat de l'ONU. Mais la question de savoir où se trouvaient exactement les marins n'a aucun sens.



C'est en 1975 que Téhéran et Bagdad sont parvenus à un accord sur le partage de l'estuaire du Chatt-el-Arab. Juste au milieu du fleuve. Le malheur est que cet accord a été compromis, sur le plan tant politique que physique. Saddam Hussein a déchiré en mille morceaux ce document dans les années 80. De plus, la notion de "milieu du fleuve" suppose une délimitation précise et immuable des rives, ce qui n'est pas du tout le cas du Chatt-el-Arab. Comme le rappelle Martin Pratt, directeur de University of Durham's International Boundaries Research Unit, le tracé des rives se modifie au fil des mois, en même temps que les îlots de boue flottante. C'est pourquoi vouloir définir précisément la ligne médiane est une mission impossible.



La différence entre les coordonnées des lieux de capture des marins fournies par l'Iran et la Grande-Bretagne n'est que d’un mile environ. Il est clair que l'on peut discuter sur ce thème jusqu'à l'avènement d'une nouvelle ère glaciaire.



Ce qu'il importe de comprendre, ce n'est pas qui, de Londres ou de Téhéran, est le plus proche de la vérité, mais pourquoi l'Iran avait besoin, aujourd'hui, de ce vent de panique international.



Pour renforcer, dans les capitales occidentales, l'état d'esprit qui est effectivement en train de s'y renforcer.



Dans la plupart des capitales occidentales, on est majoritairement enclin à voir dans cet incident la preuve indiscutable que les fanatiques occultes de Téhéran seraient incapables de comprendre le langage de la diplomatie civilisée. Et qu'il faudrait abreuver cette horde d'émeutiers révolutionnaires conduite par Ahmadinejad, ce négationniste n°1 de l'Holocauste, ce fossoyeur d'Israël, des sanctions les plus implacables si ce n'est déverser sur elle les missiles tirés des porte-avions américains qui abondent dans le golfe Persique.



Il faut frapper douloureusement l'Iran, le plus fort et le plus vite possible.



Cette école de pensée perd de vue l'essentiel : L'Iran aspire à se poser en victime de l'Occident impérialiste, c'est le but inavoué de son jeu politique. Téhéran passerait ainsi aux yeux du monde musulman comme le défenseur le plus désintéressé, le plus dévoué à la cause de l'islam, forçant ainsi le respect dans cette partie du monde et, par conséquent, y gagnant en influence.



En outre, plus la pression de l'Occident sur l'Iran sera accentuée, plus fortes seront les positions des extrémistes iraniens et de leur chef, le président Ahmadinejad, face aux autres centres de force iraniens : l'ayatollah Ali Khamenei, Guide suprême de la révolution islamique, et le Conseil national supérieur de sécurité dont Ali Laridjani est le secrétaire. Flageller l'Iran à coup de mesures dures ou, encore plus, militaires, c'est comme punir un masochiste. Il tire jouissance de la punition infligée.



La communauté internationale n'a pas d'autres atouts, aujourd'hui, hormis la bonne vieille diplomatie et la patience, toujours la patience et encore la patience. Il est au plus haut point insensé d'aider l'Iran à se poser en victime.

L'avis de l'auteur ne coïncide pas forcément avec celui de la rédaction Alter Info


Jeudi 5 Avril 2007


Commentaires

1.Posté par klaus le 05/04/2007 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolant, limite écoeurant, de lire ce genre de prose !

2.Posté par samy le 05/04/2007 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Il faut frapper douloureusement l'Iran, le plus fort et le plus vite possible". provocation pour
les lecteurs d alterinfo, merci simonov.

3.Posté par ferial le 05/04/2007 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est lui Vladimir Simonov qu'il faudrait atomiser!!!

4.Posté par Fadel le 05/04/2007 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du n'importe quoi. Ce sont les gens de l' espèce de Vladimir Simonov qui sont les ennemis de la paix dans le monde.

5.Posté par Adrien Bouchard le 06/04/2007 01:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

est ce qu'on voit l'arsenal militaire iranien ou arabomusulman en general en europe, autralie ou amérique du nord ? la réponses est NON
maintenant, est ce qu'on voit l'arsenal militaire ricain ou occidental en general dans le monde arabomusulman ? la réponse est OUI
les choses sont claires, il y a un agresseur qui envahit, colonise, pille, humilie et assassine des populations, lauteur joue avec les mots, ce que j'appelle l'art de manipuler le lecteur en transformant l'agressé en agresseur, exactement ce que font les sionistes !

6.Posté par ET VOUS VOULEZ DES DONS EN PLUS le 09/04/2007 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'avis de l'auteur ne coïncide pas forcément avec celui de la rédaction Alter Info

POURQUOI VOUS NE CENSUREZ PAS UN CONNARD PAREILS ENCORE UN SIONNISTE AVEUGLE hiY


7.Posté par ET VOUS VOULEZ DES DONS EN PLUS le 09/04/2007 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FAUT LE CENSURER CE MEC MERDE

VOUS ME DECEVEZ ALTER

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires