Politique Nationale/Internationale

QU’EST-CE QUE LA HAUTE TRAHISON ?


Stephen Hadley, conseiller de George W. Bush à la sécurité nationale, avait indiqué en avril dernier, lors du sommet de l'Alliance atlantique à Bucarest, que le président américain souhaitait le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.


pgblache@wanadoo.fr
Mercredi 18 Juin 2008

QU’EST-CE QUE LA HAUTE TRAHISON ?
Nicolas Sarkozy vient de confirmer aujourd'hui que la France rejoindra bel et bien prochainement le commandement militaire intégré de l'Otan.

" Nous saluons la nouvelle ", a dit un simple porte-parole de la Maison Blanche, Gordon Johndroe, aujourd'hui.

Que ce changement stratégique de la doctrine française en matière de défense soit saluée par un simple porte-parole de la Maison Blanche comme s'il s’agissait d’une question de routine en dit long sur l’avilissement de la France que mène Nicolas Sarkozy de façon consciencieuse et délibérée.

Nous laisserons Charles de Gaulle faire le commentaire qui convient.

Voilà ce que disait le chef de la France Libre au Conseil des ministres tenu à l’Elysée le 19 juin 1963 :

" Le problème, c'est ce que les Européens appellent "l’intégration européenne", sans se préoccuper de savoir s'il y a une politique européenne. Le tout pour que les Etats-Unis puissent mieux gouverner l’Europe. Dans ce cas, l’Europe disparaît, la France est abolie.


Ceux qui ont renoncé à la France depuis longtemps cherchent une situation qui noie la France dans des systèmes politiques où la France n’existerait pas. C'est pourquoi ils sont ivres de l’ONU, de l’OTAN, de " l’intégration européenne ". Ils se ruent pour faire entrer la Grande-Bretagne, alors qu’ils savent qu'il n'y aura pas d’intégration si l’Angleterre est dans l’Europe. Ça leur est égal. Leur instinct est que la France disparaisse."

Et voilà ce que disait le fondateur de la Ve République dans le salon doré de l’Elysée le 13 mai 1964 :

" Nous ne reviendrons pas sur le retrait de nos officiers de marine de l’OTAN. [...] Ces organismes internationaux sont bons pour y attraper la vérole. Nos représentants oublient le devoir d’obéissance à l’Etat. Ils y perdent le sentiment national.

Vous savez ce que ça veut dire, la supranationalité ?

La domination des Américains !

L’Europe supranationale, c’est l’Europe sous commandement américain.

Les Allemands, les Italiens, les Belges, les Pays Bas sont dominés par les Américains.

Les Anglais aussi, mais d’une autre manière, parce qu’ils sont de la même famille.

Alors, il n’y a que la France qui ne soit pas dominée.

Pour la dominer aussi, on s’acharne à vouloir la faire entrer dans un machin supranational aux ordres de Washington.

De Gaulle ne veut pas de ça.

Alors, on n’est pas content, et on le dit à longueur de journée, on met la France en quarantaine.

Mais plus on veut le faire, et plus la France devient un centre d’attraction. "

(Charles de Gaulle, président de la République, en 1963 et 1964, Cité par Alain Peyrefitte dans C’était de Gaulle, Editions de Fallois, Fayard, 1997, tome 2, pp.216-217, 229-230)

La question que pose le cours des événements n’est évidemment plus de savoir si Nicolas Sarkozy et l’UMP sont ou non "gaullistes". Car on ne peut pas concevoir de plus grand reniement du gaullisme que ce qu’ils font.

Non, la vraie question qui se pose désormais aux Français, c'est de savoir où commence la Haute Trahison de la France.


Reproduction autorisée en citant la source : Union Populaire Républicaine
et le lien cliquable : http://u-p-r.org/ab/index.php?page=article&id=53


Mercredi 18 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par Népios le 18/06/2008 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un poteau, une balle !

2.Posté par CRS111 le 19/06/2008 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nan nan nan...
Un poteau, douze balles !

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires