Palestine occupée

Punition collective ?


Dans la même rubrique:
< >

L’Union européenne n’a donc pas attendu la réunion de ses ministres des Affaires étrangères pour suspendre l’aide à l’Autorité palestinienne. Elle a adressé ainsi un signal fort, très fort. Israël a désormais carte blanche pour entreprendre tout ce qu’il veut : tuer plus de Palestiniens, détruire encore plus les infrastructures, faire passer son mur là où il l’entend, agresser directement l’Autorité et ses symboles, soumettre les Palestiniens à l’enfer.


Farid@evhr.net
Dimanche 9 Avril 2006

Argument essentiel : le Hamas doit reconnaître le droit d’Israël à l’existence. Pour l’instant, c’est Israël qui existe et non pas l’Etat palestinien. C’est Israël qui possède l’armée la plus puissante de la région et les Palestiniens quelques kalachnikovs. Cette décision soutient le puissant contre le faible, le nanti contre le pauvre, l’occupant contre l’occupé. Les Américains et les Européens le savent très bien. La plus grande naïveté serait de croire qu’ils renoncent aux besoins de leurs politiques pour des questions humaines. Je sais bien que certains partis politiques arabes crient aux croisades et à la haine de l’Arabe. Tragique erreur. Les Etats-Unis et l’Europe ne frappent pas spécialement les Arabes. Et parmi les Arabes, ils frappent ceux qui s’opposent à leurs politiques pas ceux qui les soutiennent. Les Etats-Unis et l’Europe frappent tous les mouvements et tous les peuples qui veulent remettre en cause leur pouvoir sur la planète. Et puisque le siège de l’Union européenne se trouve à Bruxelles, rappelons le sort que la Belgique a fait au Congo et à Patrice Lumumba. Souvenez-vous de la guerre innommable faite au peuple vietnamien pour le punir de vouloir se gouverner par lui-même et donner le mauvais exemple en Asie du Sud-Est. Que les jeunes lecteurs s’informent sur le soutien sans faille des Etats-Unis aux dictatures de l’Amérique latine et les guerres aux peuples du Salvador, du Nicaragua, de la Colombie. Lisez ou relisez le livre de Noam Chomsky Les dessous de la politique de l’Oncle Sam et vous serez édifiés. C’est bien parce qu’ils ne comprennent pas que cette politique de domination des peuples est générale que les peuples arabes s’enferment dans ces résistances identitaires courtes. En attendant, ils auront un long chemin intellectuel et politique à faire pour comprendre les enjeux planétaires qui les concernent et comment y faire face. Et comprendre au passage comment les pays arabes, qui disaient soutenir les Palestiniens au Soudan, se réunissent avec Israël au Maroc.

PAR MOHAMED BOUHAMIDI
mbouhamidi2001@yahoo.fr
Le Soir d'Algerie
LeSoirdAlgérie.com

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site


















Dimanche 9 Avril 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires