PRESSE ET MEDIAS

Propos du Pape sur l'islam: un groupe islamiste proche d'Al-Qaïda menace de détruire Rome


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Plusieurs groupes islamistes proches d'Al Qaïda ont proféré lundi des menaces contre le Pape Benoît XVI et la ville de Rome en réaction aux propos du souverain pontife sur l'islam, rapporte l'agence Agr en se référant notamment au site web du groupe "Ansar al Sunnah".


RIA Novosti
Mardi 19 Septembre 2006



"Le jour est proche où les armées de l'islam détruiront les remparts de Rome", a indiqué "Ansar al Sunnah" (les partisans des préceptes du prophète), qui avait revendiqué des attentats en Irak, dans un communiqué mis en ligne.

Un autre groupe, le Conseil consultatif des moudjahidine, menace de lancer un jihad contre le Vatican. "Nous disons à l'adorateur de la Croix que l'Occident et lui-même ont essuyé une défaite et la même chose arrivera en Irak, en Afghanistan et en Tchétchénie. Nous briserons la Croix et ferons couler le vin. Allah aidera les musulmans à conquérir Rome, Il nous permettra de leur trancher la gorge et de faire de leurs richesses et de leurs descendants la récompense des moudjahidines", écrit le communiqué attribué au Conseil consultatif des Moudjahidine.

Les musulmans sont indignés par les propos émis la semaine dernière par Benoît XVI devant les étudiants et les enseignants de l'Université de Ratisbonne. Le souverain pontife avait cité l'empereur byzantin Manuel II Paléologue qui accusait Mahomet d'avoir semé le Mal et l'inhumanité. Le monde musulman a même appelé les pays arabes à rompre les relations diplomatiques avec le Vatican si le Pape ne présentait pas ses excuses.

Dimanche, Benoît XVI s'est déclaré "vivement attristé" par la vague d'indignation soulevée par sa leçon de théologie en Allemagne. Il a souligné que ces citations n'exprimaient "en aucune manière" sa pensée personnelle. "Je suis vivement attristé par les réactions suscitées par un bref passage de mon discours à l'Université de Ratisbonne, considéré comme offensant pour la sensibilité des croyants musulmans, alors qu'il s'agissait d'une citation d'un texte médiéval, qui n'exprime en aucune manière ma pensée personnelle", a-t-il indiqué.

Certains chefs d'État et d'organisations musulmanes ont accepté ses excuses, mais les groupes les plus radicaux ne sont pas satisfaits. La municipalité de Rome a décidé de convoquer mardi une réunion du conseil interreligieux. Y participeront le Grand Rabbin de Rome Riccardo Di Segni, l'imam de la mosquée de Rome Sami Salem et le cardinal Paul Poupard, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.


Mardi 19 Septembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires