Propagande médiatique, politique, idéologique

Propagande et désinformation à l’israélienne (II)


Dans un précédent envoi, le 13 janvier, j’avais commencé l’analyse d’un document publié par The Israel Project, une officine défendant l’Etat d’Israël.
Alain Gresh
Le Monde diplomatique


Alain Gresh
Vendredi 29 Janvier 2010

Alain Gresh
Alain Gresh

Ce texte d’une centaine de pages, qui ne devait pas être rendu public, avait été dévoilé au mois de juillet dernier par Douglas Bloomfield, un ancien et important responsable du lobby pro-israélien AIPAC, dans un article du New Jersey Jewish News, sous le titre « Change the policy or change the subject ? ». Cet article fut suivi par un autre, écrit par Chris McGreal pour le quotidien britannique The Guardian (23 août 2009), sous le titre « Pro-Israel groups accuse Obama of promoting “ethnic cleansing” ». Selon le journaliste, dans le document mentionné, The Israel Project affirmait que le démantèlement des colonies israéliennes équivalait à un nettoyage ethnique et mettait en cause la sécurité d’Israël.

A la suite d’un coup de fil demandant des précisions, Jennifer Laszlo Mizrahi, fondatrice et présidente de The Israel Project, nous a transmis cette précision :

« La version de ce guide qui circulait sur le Web était une version préliminaire et elle contenait des choses que nous avons retirées. Par exemple, dans l’ébauche, nous avons utilisé les mots “nettoyage ethnique” : une grosse erreur qui a été retirée. Mais l’ancienne version de ce guide a été mise en ligne : nous avons donc envoyé une explication et des excuses aux journalistes qui nous ont interrogés à ce sujet. »

Elle m’a aussi envoyé une mise au point allant dans le même sens qu’elle avait fait parvenir au Guardian et que ce quotidien avait reproduite le 26 août sous le titre « No ethnic cleansing ».

J’ai ensuite demandé à Mme Mizrahi de m’envoyer la version définitive du texte. Elle m’a expliqué que ce document n’était pas important, qu’elle ne s’en servait pas, qu’elle ne l’avait pas regardé depuis plusieurs mois, etc.

J’en ai conclu que, bien que The Israel Project ait fait son autocritique sur la question du « nettoyage ethnique », ce texte restait significatif de ce que son organisation faisait, et j’en poursuis donc l’analyse. D’autant que Jennifer Mizrahi écrivait en introduction du texte dont elle prétend aujourd’hui qu’elle ne le lit plus :

« Au nom de notre conseil et de l’équipe, nous vous proposons ce guide destiné aux leaders visionnaires qui sont sur les lignes de front de la guerre médiatique pour Israël. Nous voulons que vous réussissiez à gagner les cœurs et les esprits du public. Nous savons que, en réussissant votre mission, vous contribuez à la fois à aider Israël et notre famille juive mondiale. Ainsi, nous vous offrons ces mots avec nos vœux les plus sincères pour votre succès. Puissent vos paroles aider à apporter la paix et la sécurité à Israël et au peuple juif ! »

Il faut dire aussi un mot de l’auteur de ce texte, Frank Luntz, un homme lié à la droite américaine, commentateur sur la chaîne de télévision Fox et dont on trouvera une intéressante biographie sur Wikipedia. Il a notamment joué un rôle actif auprès du président Bush dans la campagne pour minimiser les risques liés au changement climatique.

Le chapitre III du document explique comment il faut parler du « self government » des Palestiniens, alors que la majorité des Américains et des Européens soutiennent l’idée de deux Etats vivant côte à côte. Le manuel propose de ne pas aller ouvertement contre cette conviction, mais de dire que la paix doit venir avant la définition des frontières :

« “La paix avant les frontières politiques” met en place la dynamique parfaite pour vous. Ce slogan met en avant la nécessité d’arrêter les roquettes, arrêter les bombardements, et de créer un cessez-le-feu, tout en minimisant subtilement l’importance de d’une solution à deux Etats en l’appelant “les frontières politiques”. Le slogan de la paix est toujours plus fort que celui de la politique dans l’esprit de l’élite. Toujours. »

Plus loin, l’auteur demande de souligner que la lutte est « une lutte idéologique, pas une lutte pour la terre, une lutte contre le terrorisme, pas une lutte pour les territoires. C’est pourquoi vous devez éviter d’utiliser les arguments religieux d’Israël pour la terre pour justifier le refus d’abandonner la terre. De telles affirmations font apparaître Israël comme extrémiste aux yeux de gens qui ne sont pas des croyants chrétiens ou juifs. »

Il faut aussi apparaître comme « pro-palestinien » (sic), parce que c’est ce que la gauche européenne ou américaine veut entendre. Mais un danger surgit du fait que l’opinion américaine commence à faire la différence entre l’Autorité palestinienne et le Hamas. « C’est une évolution très inquiétante parce que cela peut l’amener à excuser ou à écarter le terrorisme et la culture de la haine propagée par l’Autorité palestinienne elle-même. » Quoi qu’il en soit, conclut ce chapitre, apparaître comme soutenant les Palestiniens est la manière la plus crédible de défendre Israël...

(La suite dans un prochain envoi, si j’ai le courage de continuer...)





Les blogs du Diplo - Vous pouvez consulter cet article à :
http://blog.mondediplo.net/2010-01-...
http://www.info-palestine.net/



Vendredi 29 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par VIRGILE le 29/01/2010 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

The Israel Project, AIPAC, PNAC, CFR, etc., tous ces paniers de crabes nous font vomir et génèrent des millions de victimes humaines innocentes, toujours des civils, sans compter la dévastation de la faune et de la flore...Seuls des pervers incurables peuvent jouir d'autant de désastres et d emensonges. Ils ont perdu la raison et éteint l'Esprit.

M. Obama a été mis en place par les talmudistes comme la majorité des gouvernants de ce monde, via d'immondes corruptions, chantages, menaces, manipulations, réseaux bancaires internationaux, etc. Tout comme ce Tony Blair qui tout à l'heure, cautionnait cette guerre illégale en Irak devant la commission d'enquête...Aveuglement criminel.

Ils font les thèses et les antithèses, les gauches et les droites, les cathos et le protestants, le communisme et la libéralisme, la fascisme et le nazisme,etc. tel l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal...

Combien de temps encore les goyim vont se laisser empaler pour leur perte définitive par ces fils de la Géhenne qui usurpent le Nom Saint de Dieu (yhwh/Israël/Yeshua) pour spolier et exterminer l'Humanité au profit d'une poignée de serpents sans foi ni loi ?

Qui sont les plus coupables, ceux qui empalent ou ceux qui se laissent empaler sans réagir (car qui ne dit rien consent) ???

Il est temps que cette funeste page de l'humanité se tourne, en Apothéose de préférence car on ne se moque pas de Dieu éternellement. Maranatha.

2.Posté par Saint Just le 30/01/2010 00:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Sionisme est un poison mortel et il nous menace tous. Les sionistes ont une piètre idée des êtres humains et ils pensent pouvoir nous tromper indéfiniment car ils ont une haute opinion d'eux-mêmes.

Ils ont tort de se surestimer et de nous sous estimer.

Si on peut nous tromper souvent, on ne pourra pas nous tromper tout le temps.

Israel s'est bâti sur le sang des innocents. Une nation bâtie dans le sang périra dans le sang. C'est une certitude dont l'Histoire témoigne.

Les criminels sionistes sèment le vent mais ils récolteront la tempête. Aucun lieu au monde ne les protègera du cataclysme qui les attend.

Ce n'est qu'une question de temps...


3.Posté par Ibnkhaldoun le 30/01/2010 02:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un Grand merci à Alain Gresh pour avoir jeté la lumière sur un texte si riche en enseignements.
Focaliser l'attention sur l'angle éthique qui le caractérise telle que la question du « nettoyage ethnique », et verser dans des commentaires d'ordre émotionnel qui traduisent, à juste titre, l'indignation, le dégoût et la révolte, ne mène nulle part. Bien au contraire, Il faut, malheureusement reconnaitre que ces diables de sionistes sont extrêmement rusés. Ils provoquent l'indignation et ils se servent des réactions d'ordre émotionnel pour s'afficher par la suite en victimes.
Le mot d'ordre donné est toujours le même, « Au nom de notre conseil et de l’équipe, nous vous proposons ce guide destiné aux leaders visionnaires qui sont sur les lignes de front de la guerre médiatique pour Israël. Nous voulons que vous réussissiez à gagner les cœurs et les esprits du public.
Ceci étant, il plus indiqué de focaliser l'attention sur l'aspect didactique qui peut apporter un éclairage bénéfique à la noble et juste cause des Palestiniens et de tous ceux qui veulent s'affranchir du joug qui leur est imposé par ces " diaboliques élus" car par delà les Palestiniens, tous les alliés de ces sionistes sont des conquêtes et leurs peuples sont en train de payer le prix fort: peu de gens en sont conscients alors que la plus part ne le savent pas encore.


4.Posté par Aigle le 30/01/2010 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je l'ai dejà dit Alain , bon sang ne saurait mentir .....Il faut continuer Alain Il le faut !!!!!!!!!....C'est maintenant que la LUTTE est sur la BONNE RAMPE ........Ils ont toujours misé sur la perpetuation du MENSONGE ET N"OUBLIONS PAS qu'ils ont créé et façonné Goebbels ......C'est nous qui avons le Souffle maintenant ...... IL PEUVENT SE LA FOUTRE LEUR TF1 , ARTE et consorts........

5.Posté par 2012 ??? le 31/01/2010 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Propagande et désinformation à l’israélienne

Dans un précédent envoi, le 13 janvier, j’avais commencé l’analyse d’un document publié par The Israël Project, une officine défendant l’Etat d’Israël. Ce texte d’une centaine de pages, qui ne devait pas être rendu public, avait été dévoilé au mois de juillet dernier par Douglas Bloomfield, un ancien et important responsable du lobby pro-israélien AIPAC, dans un article du New Jersey Jewish News, sous le titre « Change the policy or change the subject ? ». Cet article fut suivi par un autre, écrit par Chris McGreal pour le quotidien britannique The Guardian (23 août 2009), sous le titre « Pro-Israel groups accuse Obama of promoting “ethnic cleansing” ». Selon le journaliste, dans le document mentionné, The Israel Project affirmait que le démantèlement des colonies israéliennes équivalait à un nettoyage ethnique et mettait en cause la sécurité d’Israël.
http://blog.mondediplo.net/2010-01-26-Propagande-et-desinformation-a-l-israelienne-II

Beaucoup confondent antisionisme et antisémitisme, ceci volontairement et le plus souvent pour mieux servir leur idéologie dévoyée, alors qu'il existe une opposition radicale au sionisme de la part des Juifs orthodoxes [1]. Le sionisme, qui voudrait pouvoir être reconnu comme étant l’expression fidèle du judaïsme, ce qui est totalement faux, est en fait un mouvement politique laïc, fondé par des athées au XIXe siècle, qui vise à l’établissement d’un Etat juif en Palestine en contradiction directe et complète avec l’Histoire prophétique et religieuse d’Israël.
http://www.la-question.net/archive/2009/01/14/la-tradition-juive-est-antisioniste.html

Il y a un an, Israël envahissait Gaza. Baptisée “Opération Plomb Durci“ par l’armée israélienne, l’invasion débuta le 27 décembre 2008 avant de se terminer le 18 janvier 2009. Au cours de ces 23 jours, plus de 1 400 Palestiniens dont 320 enfants ont péri. 5 000 autres Palestiniens ont subi des blessures graves.
http://www.michelcollon.info/index.php?view=article&catid=6&id=2505&option=com_content&Itemid=11





Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires