Propagande médiatique, politique, idéologique

Project for a New American Century



intonti1975@yahoo.fr
Vendredi 1 Mai 2009

Project for a New American Century
Les néo-conservateurs réunis au sein d’un think tank (groupe de réflexion), ont décidé dés 1997 de dresser un constat de la situation de la défense Américaine, tant sur le sol Américain qu’à travers le monde. Ils publieront en Septembre 2000 un document s’intitulant « Reconstruire les défenses de l’Amérique ». Le constat part sur la base d’un affaiblissement dû aux années de l’administration Clinton, qui est dépeinte comme laxiste, incompétente voire inconsciente, notamment au sujet de la guerre dans les Balkans. Au rythme de toutes les 3,4 pages fusent ces critiques. On lui reproche dans l’après chute de l’union soviétique de ne pas avoir profité de l’avantage militaire américain acquis durant la guerre froide, pour y effectuer un renforcement dans le but de dominer militairement, stratégiquement et économiquement le monde. Pas de langue de bois, le monde entrait en phase unipolaire et pour le maintien de cela, le PNAC n’hésite pas une seconde à employer le terme de « Domination Américaine », car selon eux la paix dans le monde (Pax Américana) en dépend.
Bill Clinton a justifié la réduction des budgets de l’armement d’environ 50%, par la fin de guerre froide, ce qui aurait placé la défense Américaine dans une position de faiblesse en cas de conflit majeur selon les néo-cons.
Pour ceux qui encore aujourd’hui s’interrogent à savoir pour quelle raison s’est on acharné à déballer sur la place publique, la vie sexuelle extraconjugale du président Clinton, un élément de réponse se trouve dans le PNAC, il ne faisait pas ce qu’il aurait dû faire et s’est mis à dos le complexe militaro-industriel industriel. Le PNAC entre donc dans une analyse poussée de « La situation actuelle » (alors encore sous Clinton), il propose de multiples restructurations, renforcements et modernisations des armés de terre, mer, air et cyber espace. Les budgets y sont, bien entendu, revus à la hausse. Il présente également un aspect stratégique géopolitique, les ressources énergétiques y sont évoquées, certaines nations y sont pointées du doigt telle que Corée du nord, l’Irak et l’Iran, une menace y serait même émergente en « Asie Orientale ». Même si la lecture de ce document peut s’avérer parfois fastidieuse sur certains points, elle est néanmoins nécessaire et très instructive. Les 8 années de Bushisme sonnent réellement comme l’écho de ce rapport. Certaines personnalités ayant activement contribué à ce projet telle que Dick Cheney ou Donald Rumsfeld se sont retrouvés propulsés à des postes clefs de l’administration Bush. Ni plus ni moins le PNAC constitue un véritable programme politique et un seul événement permettra son application :

Le 11 Septembre 2001.



Voici une compilation d’extraits de phrases très éloquentes tirées du PNAC, à vous de juger :

L’histoire du XXe siècle doit nous enseigner qu’il est important d’organiser les
situations avant que les crises ne surviennent et de faire face aux  menaces avant qu’elles ne deviennent extrêmes. L’histoire du XXe siècle doit nous  inciter à prendre fait et cause pour la domination américaine.

Dès le début de ses activités, le Projet s’est inquiété de l’affaiblissement des défenses de l’Amérique et des difficultés qu’il allait poser à la domination américaine sur le monde, et de ce fait à la sauvegarde de la paix.

Notre rapport paraît en une année d’élection présidentielle. La nouvelle administration aura besoin de produire une deuxième Étude Quadriennale sur la Défense peu après son entrée en fonction. Nous espérons que le rapport du Projet sera utile comme feuille de route pour la planification de la défense du pays, présente et à venir.
Conserver la supériorité Nucléaire stratégique.

Mettre au point et déployer des défenses antimissiles mondiales.

Accroître le budget de la défense en le faisant passer progressivement de 3,5 à 3,8 % du PIB en augmentant chaque année de 15 à 20 milliards de dollars le budget global de la défense.

Avec une Europe vivant aujourd’hui en paix d’une manière générale, le nouveau centre d’intérêt stratégique semble glisser vers l’Asie Orientale.
Près d’une décennie après la Guerre du Golfe, les forces américaines des trois armées – Terre, Air, Marine – continuent à assurer la protection des intérêts permanents des États-Unis dans la région.

En somme, les années 90 ont été une « décennie de négligence en matière de défense ». Cela pose un défi énorme au futur Président des États-Unis : il lui faut accroître le budget de la Défense pour préserver la domination géopolitique des États-Unis ou alors rompre ses engagements en matière de sécurité, lesquels sont l’image de la situation de seule superpuissance de l’Amérique et sont in fine la garantie de la sécurité des libertés démocratiques et des droits civiques des individus. Ce choix sera l’un des premiers qui se posera au Président : une nouvelle législation exigera de la nouvelle administration qu’elle façonne une stratégie nationale de sécurité dans les six mois qui suivront sa prise en charge des affaires au lieu d’attendre une année entière, et qu’elle produise une nouvelle étude quadriennale de défense à la suite de celle-ci.

S’il faut conserver et étendre une paix américaine, elle doit s’appuyer sur les fondations indiscutables d’une prééminence militaire des États-Unis.

La domination mondiale des États-Unis et leur rôle de garant de la paix actuelle de grande puissance repose sur la sécurité du territoire national, la conservation d’un équilibre favorable des forces en Europe, au Moyen-Orient et dans les régions productrices de pétrole qui l’entourent et en Extrême-Orient.

Les États-Unis doivent déployer un système de défense antimissile à l’échelle mondiale.

Il ne faut pas avoir honte de la supériorité stratégique des États-Unis ; au contraire, elle sera un élément primordial dans le maintien de la domination américaine dans un monde plus complexe et plus chaotique.

Les troupes américaines doivent en particulier être considérées comme faisant partie d’une force à la puissance écrasante.

il sera difficile voire impossible de conserver un rôle de garant mondial sans assurer une présence conséquente partout outre-mer.

Les opérations outre-mer des forces américaines et alliées constituent la première ligne de défense de ce qu’on peut appeler le « périmètre de sécurité des États-Unis ».

Alors que le conflit non réglé avec l’Iraq lui donne une justification immédiate, le besoin d’une présence militaire américaine significative dans le Golfe va au-delà de la question du régime de Saddam Hussein.

À long terme, l’Iran pourrait s’avérer une menace aussi grave pour les intérêts américains dans le Golfe que l’a été l’Iraq. Et même si les relations entre les États-Unis et l’Iran venaient à s’améliorer, conserver des forces prépositionnées dans la région resterait un élément essentiel de la stratégie américaine compte tenu des intérêts à long terme des Etats-Unis dans la région.

Accroître la puissance militaire en Asie orientale est la clé qui permettra de faire face à l’arrivée de la Chine au statut de grande puissance.

La puissance terrestre américaine est le maillon essentiel de la chaîne qui transforme la suprématie militaire américaine en une prééminence géopolitique.

Pour préserver la prééminence militaire américaine dans les décennies à venir, le ministère de la Défense doit se montrer plus offensif dans l’expérimentation de nouvelles techniques et de nouveaux concepts opérationnels, et chercher à mieux tirer profit de la révolution qui se profile dans le domaine militaire.

En outre, le processus de reconversion, même s’il introduit un changement radical, sera vraisemblablement long, à moins d’un événement catastrophique jouant le rôle de catalyseur comme un nouveau Pearl Harbor.

La diplomatie de l’administration Clinton, à base de menaces et de prières, a été incapable d’empêcher d’abord l’Inde, puis aussitôt après le Pakistan, de faire montre de leurs capacités nucléaires.

Dans l’ère de l’après-Guerre Froide, l’Amérique et ses alliés sont devenus les premiers outils de dissuasion, à la place de l’URSS, et ce sont des pays comme l’Iraq, l’Iran et la Corée du Nord qui souhaitent le plus se doter de moyens de dissuasion.

Le préalable au maintien de la prééminence des États-Unis est la mise sur pied à l’échelle mondiale d’un système de défense antimissile efficace, solide et à plusieurs niveaux.

Pour que les forces armées américaines continuent d’assurer une prééminence militaire, la maîtrise de l’espace, que le Commandement de l’Espace définit comme « la capacité à assurer l’accès à l’espace, la liberté d’action au sein du milieu spatial et la capacité à interdire aux autres l’utilisation de l’espace », doit être un élément essentiel de notre stratégie militaire.

En Europe, dans le Golfe Persique et en Asie orientale, la perpétuation des intérêts sécuritaires des États-Unis passe par celle de la présence militaire américaine.

Nous ne pouvons pas laisser la Corée du Nord, l’Iran, l’Iraq ou d’autres États du même acabit saper la domination américaine, intimider les alliés des États-Unis, ou menacer le sol même des États-Unis.

Nous n’exercerons pas la domination mondiale pour notre bon plaisir quand l’envie nous en prendra ou lorsque les fondements de notre sécurité nationale seront en cause. Ce serait alors trop tard. Il s’agit plutôt de savoir si oui ou non nous allons conserver la prééminence américaine, si oui ou non nous allons assurer la domination géopolitique mondiale des États-Unis et préserver la paix américaine.

Base2Données


Vendredi 1 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par Rag le 01/05/2009 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La paternité de la traduction de "rebuiding America Defense" est celle de Pierre Henri Bunel.
Précursseur du mouvement pour la vérité sur le 11 septembre.
Merci à lui.

2.Posté par galileus le 01/05/2009 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous trouverez le programme détaillé du PNAC et sa doctrine militaire "Rebuilding American Defence " , devenue le programme appliqué de l'impérialisme neocon sioniste sur le site suivant :

"Reconstruire les défenses de l'Amérique" rapport publié en 2000 par le PNAC, traduction française proposée par reopen911

Ou par google en allant sur " wikipedia PNAC " ; en bas de l'article de wikipedia vous trouverez l'acces à la traduction française du rapport "Reconstruire les Defenses de l'Amérique "

De ce programme Caldicott a pu écrire " C'est terrifiant . C'est pire que Mein Kampf . Hitler lui n'avait pas la bombe atomique ".

3.Posté par Le Kabyle le 01/05/2009 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voila que toutes les choses projetées par ce rapport connaissent un renversement.Les USA sont entrain de décliner et de perdre leur puissance chaque jour.Ils n'ont plus les moyens de leurs ambitions.Ils peuvent s'effondrer plus tôt que prévu .Au même moment les pays de l'Asie sont en plein expansion.Si la crise n'est pas endiguée alors les Usa risquent de connaître des troubles sociaux de grande envergure !

4.Posté par -*REZ0 le 02/05/2009 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://pressenet.blogspot.com/ VOIR

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires