Palestine occupée

Prisonniers palestiniens et arabes martyrs assassinés dans les prisons de l’occupation sioniste depuis 1967 1967 – 2019


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 8 Décembre 2019 - 01:10 La résolution Maillard ne nous intimide pas !



CIREPAL
Mercredi 4 Décembre 2019

Prisonnier martyr Uwaysat
Prisonnier martyr Uwaysat
222 prisonniers palestiniens ont été exécutés par l’occupant sioniste depuis 1967. Ces exécutions sont commises de manières différentes, selon les périodes. Au cours de l’Intifada al-Aqsa, les exécutions des prisonniers étaient commises lors de l’arrestation, avant même qu’ils ne soient enfermés dans les prisons. Tout au long de la période, la négligence médicale a été une des formes les plus courantes de l’exécution des prisonniers. Qu’ils soient blessés par l’occupant ou malades, les prisonniers palestiniens ne reçoivent pas les soins nécessaires. Outre le fait qu’ils sont utilisés comme cobayes pour des industries pharmaceutiques dans l’entité coloniale, ce qui aggrave souvent leurs maladies, les médecins de l’occupant commettent couramment des « erreurs médicales » envers les prisonniers.

La négligence médicale est devenue, au cours de ces dernières années, la forme d’exécution la plus courante dans les prisons de l’occupation. Au fur et à mesure que la fascisation de la société coloniale se développe, la souffrance des prisonniers palestiniens s’accentue, par les privations, les attaques musclées des gardiens et des équipes spéciales de la répression, par le manque de soins et d’hygiène.

Les prisonniers palestiniens et arabes victimes des crimes sionistes ne sont pas seulement ceux qui décèdent après leur arrestation, ou dans les prisons et hôpitaux de l’occupant, mais il faut également compter tous les prisonniers rendus malades et libérés juste avant qu’ils ne décèdent, pour ne pas avoir à supporter les conséquences de ces crimes. Tels sont les cas des prisonniers Hayel Abu Zayd et Sitan al-Wali du Joulan syrien occupé, de Fayez Zaydat, Murad Abu Sukut, Zakaria ‘Issa, Zuhayr Labada, Ashraf Abu Zray’, Jaafar Awad (22 ans), Na’im Shawamra de la Cisjordanie occupée, de Majdi Hammad, Mohammad Hassan, Mahmud Salman de la bande de Gaza, tous martyrs du mouvement national des prisonniers, exécutés par voie de négligence médicale.

Il va sans dire que les prisons en Cisjordanie et Gaza étaient des prisons de l’occupant, avant la fondation de l’Autorité palestinienne en 1994.

Les prisonniers martyrs ne sont pas des nombres, mais des personnes appartenant à des familles, des villages et des quartiers, à toute une société qui se bat pour la libération de son pays. Ils méritent d’être connus au moins par leurs noms et la date de leur exécution.



Nom, lieu d’habitation, date exécution, âge, cause / remarque:
https://www.palestine-solidarite.org/analyses.cirepal.021219.htm




Mardi 3 Décembre 2019


Commentaires

1.Posté par mourad le 04/12/2019 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Honte pour les politiciens et personnalités d'Europe, qui savent et sont au courant de ces faits criminels et ne condamnent pas.

Et surtout le font rien - assistance à un peuple en danger - pour aider les palestiniens et mettre un frein à ce génocide avec la complicité des eurorpéens.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires