insolite, humour, conspiration...

Prison ferme pour avoir martyrisé un chien


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 11:20 La France et sa Justice



Gilles Devers
Jeudi 17 Septembre 2009

Prison ferme pour avoir martyrisé un chien
La cruauté : asperger un chien d'essence, puis l’enflammer. Comme ça, pour voir ce que ça donne, histoire de passer un moment. Mambo a été retrouvé dans un état désespéré, mais il a eu la vie sauve, et un mois plus tard les brûlures commencent à cicatriser.

Dans le petit village d'Espira-de-l'Agly (Pyrénées orientales), ce fut l’émotion, et la mobilisation. Une pétition a circulé sur Internet, pour recueillir 14 000 signatures, avec de grands noms parmi les philosophes modernes : Alain Delon, Zinedine Zidane, Brigitte Bardot, Michel Drucker…

En cause, l’article 521-1 du Code pénal : « Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende. » Existe une qualification alternative, conventionnelle, avec l’article R. 654-1 pour les mauvais traitements. Mais là, pas de doute, le cap de la cruauté était atteint.

 

L’enquête, rondement menée, a identifié deux auteurs : l’un tenait le chien, l’autre a allumé le feu.  Hier, une jeune femme de 22 ans, celle qui tenait le chien, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Perpignan : six mois de prison ferme, une peine correspondant aux réquisitions du procureur de la République.

L'autre personne impliquée est un mineur, qui comparaîtra plus tard devant un juge pour enfants.2-paul-Ka.jpg

La Fondation 30 Millions d'Amis s’est constituée partie civiles, mais elle n’a pas été rassasiées : «Nous plaiderons la peine maximale », avait annoncé leur avocat, Maître Xavier Bacquet.

Ah, ah !... Mais depuis quand et sur la base de quel texte les parties civiles prennent-elles position sur les réquisitions pénales ? La Fondation défend les droits civils de la personne morale qu’elle est, ce qui est déjà beaucoup alors qu’elle défend la cause animale, et que les animaux sont juridiquement des choses. Donc, on oublie la caméra, et on se calme, le cas échéant avec une petite trempette du croupion dans une bassine d'eau froide.

Les juges ont-ils été sévères ? Une femme de vingt deux ans qui part en taule pour six mois, c’est très sévère, surtout s’il s’agit d’un premier passage devant le tribunal, et qu’il y a eu des regrets. Mais je ne sais rien de ce que savait le tribunal, à savoir le contexte, le casier, la personnalité. Donc, à voir. Le tribunal répondra qu’il a été modéré, la loi permettant de prononcer une sanction 4 fois plus sévère.

Très bien. La cruauté doit être sanctionnée. Mais la sévérité de la loi devrait être relativisée, car, dans cette formulation-là, elle ne vise que les animaux domestiques. J’ai quelques amis végétariens qui me considèrent comme un grand sauvage quand je me régale, en toute innocence et si loin du Code pénal, d’une bonne barbaque, venant d’une brave bête qui ne demandait rien à personne. Quant aux beaux manteaux de fourrure, j’avoue que ça coince. Dépecer un animal pour en faire un vêtement, alors qu’il y a tant d’autres moyens de se vêtir,…ou de rester à poils. 

afifutro.jpg

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/ http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/



Jeudi 17 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par ayatollah le 17/09/2009 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne reste plus qu'à mettre en prison tous les dirigeants des abatoire de france à commencer pas Mr Charal.
Il ne faut surtout pas s'arreter en si bon chemin.

2.Posté par witcher le 17/09/2009 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article idiot.
quand tu manges ta viande (morte) il n'y a aucune cruauté. comparons ce qui est comparable. être brulé vif dénote un caractère déviant qui mérite d'être sanctionné par la société.
De nombreux tueurs en série ont commencé jeunes avec des animaux, et tout acte de cruauté envers des animaux doit être sanctionné pour le bien du coupable et pour avertir tout postulant à de tel acte que celui ci ne sera pas toléré.
Perso, ils ont de la chance d'etre jugé par la justice officielle. la lacheté de l'acte et sa cruauté imbécile et gratuite ne peuvent être excusé ou minimisé.

3.Posté par utada hikaru fr le 17/09/2009 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ayatollah===> ça n'a pas de rapport, depuis toujours on tue des animaux pour se nourrir, les lions tuent pour se nourrir... on appelle ça la chaine alimentaire, je n'aime pas les chiens mais ce qui a été fait n'a rien à voir avec un abattoir, là c'est brûler vif un animal, c'est cruel

la prison ferme me semble normale

4.Posté par Alien le 18/09/2009 00:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une jeune femme qui persécute un animal, c'est le sosie du soldat ou du colon israelien qui
persécute un enfant palestinien.
C'est le même principe.
S'attaquer à qui ne peut pas faire valoir ses droits, s'attaquer à qui se trouve totalement démuni
devant la cruauté.
C'est le summum de la lâcheté.
C'est le summum de l'infâmie.
Quand on connaît votre engagement pour les opprimés Monsieur Devers, on peut s'étonner que vous trouviez sévère la peine de 6 mois de prison.
Si ce n'était que de moi, elle aurait pris 6 ans.

"Les bêtes.Les plus innocents des êtres vivants. Ceux qui ne peuvent que subir sans comprendre, ceux que les dieux des hommes ont toujours déclarés objets sans âme et donc sans droits, ceux qui sont même incapables de rancune... N'est-ce pas là le condensé de toutes les souffrances, de toutes les horreurs, de toutes les enfances assassinées, de toutes les innocences violées, de tous les justes livrés au bourreau ?
L'animal martyr, symbole parfait de toutes les ignominies."
François Cavanna


5.Posté par Nom d'un chien le 18/09/2009 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas trop d'accord avec cet article, les actes de cruaute gratuite envers les animaux doivent bien etre santionnes.

6.Posté par Groumf le 18/09/2009 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alien, je suis totalement d'accord avec toi.
Par contre, dans ta citation, François Cavanna met en cause "les dieux" et donc la religion.
J'aimerais donc rappeler que l'islam condamne la cruauté envers n'importe quelle créature de Dieu, même envers les plantes. De nombreux hadiths en parlent.
En voilà un, parmi tant d'autres :

Selon Ibn 'Omar , le Messager de Dieu a dit : "Une femme a été tourmentée (en Enfer) à cause d'une chatte qu'elle avait enfermée, et laissée mourir de faim, sans la laisser libre pour aller manger les insectes de la terre".

Et un autre concernant les fourmis, afin de montrer que même le plus petit des insectes doit être protégé :

Un jour, pendant un voyage le Prophète SAW et ses compagnons firent une pause et montèrent le camp pour se reposer. Le Prophète SAW fit ensuite le tour du camp parlant à ses hommes, pour être sur que tout allait bien.

Il vit alors un feu, non loin de là. Quelqu'un l'avait allumé, pour avoir un peu de chaleur. On pouvait voir des fourmis courir de coté et d'autre du monticule, travaillant dur, comme toutes les fourmis. Quelques unes étaient parties très loin de leur monticule, et le Prophète SAW vit qu'elles s'approchaient de très très près du feu. Si elles s'approchaient encore plus les pauvres fourmis pouvaient être brulées vives, ou blessées.

Cette scène inquiéta vivement le Prophète. Les fourmis étaient en danger; ce qui voulait dire que les créatures d'Allah étaient en danger.

" Qui a fait ce feu ? demanda le prophète SAW."

"C'est moi O Messager D'Allah. Il fait froid, et je voulais me réchauffer, répondit un homme."

"Vite ! dit le prophète, éteins le feu ! éteins le feu !"

L'homme obéit aussitôt. Prit une couverture et se mit à rabattre les flammes, jusqu'à que le feu s'éteigne.

Puis il regarda autour de lui, et vit les fourmis tout près de l'endroit où le feu avait été allumé. Il comprit alors que le Prophète SAW avait été très inquiet pour les fourmis ; il n'avait pas voulu que le feu les blesse, et par miséricorde, il avait ordonné d'éteindre le feu.

Par la suite, l'homme ne manqua jamais de regarder soigneusement autour de lui avant d'allumer un feu.
"Il y a peut être des fourmis ici et d'autres animaux, se disait-il , et Allah interdit à tout homme de les blesser!"

7.Posté par Alien le 18/09/2009 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Groumf, je connais la tendresse de votre prophète pour tous les êtres vivants et, ne serait-ce que pour cette raison, j'éprouve une profonde estime et une immense admiration pour lui.
Malheureusement, trop d'humains ne suivent pas son exemple.
Et pourtant, respecter la dignité de toute créature, n'est-ce pas aussi se respecter soi-même ?
Merci à l'Islam pour cette leçon de bonté et d'amour.

8.Posté par farinoor le 19/09/2009 00:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il y a un autre hadith qui parle d'une prostituee juive qui errait dans le desert,a la recherche d'eau , arrivee devant un puits , elle vit un chien qui etait assoifee , elle prit sa chaussure , la remplit d'eau et abreuva le chien . pour avoir compati et soulage un chien de la soif , Dieu lui pardonna ses peches ( la prostitution ) et la fit entrer au paradis . ceci est un hadith authentique

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires