RELIGIONS ET CROYANCES

Prison avec sursis en Algérie pour des chrétiens évangéliques


Dans la même rubrique:
< >


Mercredi 4 Juin 2008

Quatre chrétiens évangéliques algériens ont été condamnés mardi à de la prison avec sursis et à des amendes pour avoir cherché à convertir des musulmans.

Des récentes fermetures de lieux de culte et des poursuites judiciaires pour prosélytisme ont suscité des protestations à l’étranger et dans les milieux libéraux d’Algérie, qui dénoncent une vague de répression contre les chrétiens.

L’Algérie compte 33 millions d’habitants, en quasi-totalité musulmans, et seulement 10.000 chrétiens.

Le gouvernement se défend de mener une politique de persécution religieuse et le Haut Conseil islamique, chargé du contrôle de la pratique religieuse, a mis en cause le "prosélytisme agressif" des chrétiens évangéliques, des protestants accusés de chercher à semer la division entre les Algériens et de vouloir "coloniser" le pays.

Mardi, le tribunal de Tiaret, dans l’ouest du pays, a condamné à six mois de prison avec sursis et à une amende de 200.000 dinars (environ 2.000 euros) Rachid Seghir, un informaticien de 36 ans, pour avoir violé la loi de 2006 qui interdit à des non-musulmans de chercher à convertir des musulmans.

Trois autres prévenus - Djillali Saïdi, Abdelhak Rabih et Chaabane Baikel - ont été chacun condamnés à deux mois de prison avec sursis et à 100.000 dinars d’amende. Tous ont annoncé leur intention de faire appel. Deux prévenus - Mohamed Khan et Abdelkader Hori - ont été acquittés.

Larbi Drissi, avocat représentant le ministère des Affaires religieuses, s’est dit satisfait du jugement "qui fait que chacun pratique sa religion, quelle qu’elle soit, en conformité avec la loi".

Khelloudja Khalfoun, avocat de la défense, a dénoncé pour sa part "une atteinte à la liberté de conscience". "Nous sommes chrétiens et nous n’avons pas honte de le proclamer", a déclaré Rachid Seghir à la sortie de l’audience.

Le mois dernier, le procureur de Tiaret a requis une peine de trois ans de prison ferme contre une musulmane convertie au christianisme, Habiba Kouider, accusée de pratiquer sans autorisation une autre religion que l’islam. Ce procès se poursuit.

La loi de 2006 impose la célébration des cultes religieux dans des locaux reconnus et approuvés par l’Etat, une mesure qui a conduit ces six derniers mois à la fermeture d’une dizaine d’églises ainsi que de plusieurs mosquées.

Elle prévoit des peines de prison et des amendes contre toute personne "qui incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion".

"Ce que la loi demande aux chrétiens et aussi aux musulmans est d’exercer leurs cultes religieux en toute transparence dans un endroit réservé à cet effet et d’appartenir à un établissement religieux agréé", a déclaré la semaine dernière Abou Amrane Cheikh, président du Haut Conseil islamique.

"Il n’y a pas de mouvement opposé aux chrétiens comme le prétendent certains esprits tendancieux. Il s’agit seulement de respecter l’islam dans un pays musulman, tout comme on doit respecter la religion chrétienne dans un Etat chrétien."

http://www.aloufok.net http://www.aloufok.net



Mercredi 4 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par MINOU99 le 04/06/2008 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La sentence est exemplaire et ce n'est finalement que justice rendue a ceux qui voulaient propager un courant évangéliste par des moyens subversifs.
Le verdict est dissuasif afin que quiconque s'adoone à ce genre de pratique s'est désormais à quoi il s'expose.

2.Posté par isae le 04/06/2008 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rien qui me choque, ce sont des evangelistes, pas Catholique tout ça...! Et lorsque l'on voit ce qu'ils ont fait au Cameroun, Congo, etc... avec leurs mensonges, leur haines et leur manipulations
on devrait les interdire. Ils n'avance qu'avec le mensonge, manipulent les haines (lire les ecrits de john hagee ) , etc... Je comprend pourquoi c'est le courant choisit par bush and co...

3.Posté par Népios le 04/06/2008 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les quatre condamnés ont reconnu s'être convertis au christianisme mais nié devant le tribunal qu'ils participaient à un culte au moment de l'arrestation du 9 mai. Les deux autres appartenant au même groupe ont été relaxés pour avoir nié s'être convertis et affirmés qu'ils participaient à un déjeuner. Il est d'ailleurs fait appel précisément sur ce point puisque seuls quatre prévenus qui ont confirmé leur conversion au christianisme ont été condamnés mais qu'étant tous les six jugés pour les mêmes faits, ils auraient dû être soit tous condamnés, soit tous relaxés. Il est vrai que l'argument juridique parait peu contournable ou contestable et le jugement assez peu conforme à la rationalité du droit algérien. Il est vrai également que sur le chef d'inculpation (pratiquer un culte dans un lieu qui n'est pas prévu à cet effet) laisse libre cours à toute interprétation. Ont-il prié collectivement, est-ce interdit, posséder ou transporter des Bibles est-il permis...? On ne sait plus...

L'affaire devient embarrassante pour Alger, qui est déjà un peu dans le collimateur des associations des droits de l'homme et des organisations chrétiennes internationales, pas toutes toujours bien attentionnées, mais d'autres plus vénérables, sérieuses et objectives, depuis la promulgation de la loi portant sur "l'exercice des cultes non musulmans" jugée comme étant dirigée principalement contre les chrétiens d'Algérie, ou algériens, surtout après la condamnation du prêtre Pierre WALLEZ. Ces procès à répétition portent un coup à l'image de marque de l'Algérie à l'étranger sans qu'elle ne le mérite tant, alors que le gouvernement et le président Bouteflika agissent depuis des années pour redorer l'image du pays après les années sombres du terrorisme. Car pour être tout à fait objectif avec le pouvoir algérien, à sa décharge que cette affaire ne peut effectivement être séparée du phénomène d'évangélisation active que connait l'Algérie depuis quelques années et faisant depuis quelques mois les choux gras de la presse arabophone qui crie à "une croisade visant l'unité du peuple algérien", ce qui pourrait par ailleurs ne pas s'avérer totalement faux mais somme toute marginal et bien connu des autorités, pas sottes... Néanmoins presser par l'exacerbation de ces journaux et partis islamistes ainsi que par les association religieuses, le gouvernement était forcé d'agir dans la précipitation en promulguant une loi dont l'interprétation prête souvent à l'amalgame et la confusion, du genre de ceux que subit également l'opinion publique en France sur le "problème de l'Islam"... C'est d'ailleurs assez intéressant de voir comme les parallèles sont troublants... De leur côté, les partis et associations démocratiques, à l'image du RCD ou du CCDR, voient dans ces campagnes contre les convertis le retour de l'islamisme radical et rappellent que la liberté du culte est un droit garanti par la constitution algérienne.

S'il est incontestable que les campagnes évangélistes en Algérie et plus particulièrement en Kabylie, malgré les moyens énormes qui y ont été déployés en matériel et en argent ont été assez peu fructueuses, elles n'en demeurent pas moins un véritable poison pour l'Algérie, les chrétiens d'Algérie et les chrétiens algériens, chrétiens de toujours ou nouvellement convertis. Il faut donc s'attaquer à la tête de l'hydre et pas au pauvre fretin et aussi maladroitement car c'est tomber dans un piège et n'y tombe que celui qui le veut bien...! Et lorsque l'hydre aura été abattue, il conviendra de laisser ces convertis, parfois de très longue date et de parfaite bonne foi, s'ils ne sont pas trop "agités" et n'ont pas de visées "subversives" avérées, qui auront sans doute rencontré la foi chrétienne dans leur cœur, en toute conscience et sans contrainte, s'agréger au christianisme ambiant, bien implanté, pacifique et profondément attaché à l'Algérie. Ce n'est pas cela qui ébranlera le très majoritaire Islam et cela ouvre même la porte jamais fermée, malgré les épreuves endurées en commun, de l'enrichissement commun. Que feront 2 ou 4.000 chrétiens de plus, face au danger lui, bien réel, des offensives idéologiques et terroristes de la CIA. Je n'oublie pas non plus que ceux qui ont assassinés mes frères en Algérie étaient financés et manipulés par ceux-là même qui se veulent les promoteurs des campagnes évangélistes en Algérie. Quant au musulman qui serait curieux du christianisme, à charge pour lui en conscience de faire la démarche, car tout bon chrétien attend qu'on l'interpelle pour répondre aux questions qu'on lui pose.

Le Professeur Chems Eddine CHITOUR ne m'en voudra sans doute pas de le citer:

"Vers 1076, le pape Grégoire VII répondait à une lettre du souverain Hammadite Al Naçir qui lui faisait part de la mort du prêtre de la petite communauté chrétienne. Il ne voulait pas que ses sujets chrétiens restent sans pasteur. Nous lisons: b["Grégoire, évêque, serviteur des serviteurs de Dieu, à al-Nâsir, roi de la province de Mauritanie sétifienne, en Afrique.: " Ta Noblesse nous a écrit cette année même pour que nous consacrions évêque suivant la loi chrétienne le prêtre Servandus....Tu as, de plus, promis de libérer les autres [chrétiens] captifs. C´est certainement Dieu, Créateur de toutes choses, Dieu "sans qui nous ne pouvons rien faire" ni même penser rien de bon, qui a inspiré à ton coeur cette bonne action, car "Il éclaire tout homme venant en ce monde" et Il a éclairé ton esprit à cette occasion. Dieu Tout-Puissant, en effet, "qui veut que tous les hommes soient sauvés et qu´aucun ne périsse", n´apprécie rien, en chacun de nous, autant que "l´amour du prochain après l´amour de Dieu" et que le soin de "ne point faire à autrui ce que nous ne voudrions pas qu´on nous fît".]b

Nous devons sortir des temps morts et miser sur cette jeunesse algérienne, quels que soient ses états d´âme, l´essentiel est qu´elle ait le désir de vivre ensemble de " Tlemcen à Tébessa et de Tizi à Tamanrasset ", comme le martelait en son temps le regretté Cheikh Nahnah. Seul un cap directeur multidimensionnel nous permettra de conjurer les périls."

C'est au programme de ma prière quotidienne.


4.Posté par fred is back le 04/06/2008 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Super, il nous faut la même loi en France, Quiconque tente de convertir un chrétien va directe en taule et l'on détruit ou interdit tous les lieux de cultes que l'on ne souhaite pas. Cela permettre de luter contre toutes les sectes et contaminations religieuses qui peuvent miner notre identité national. Ca c'est une loi !!

5.Posté par Népios le 05/06/2008 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au delà de ce que je crois deviner d'ironie dans votre intervention, Fred, il va sans dire que je n'aimerais pas qu'une telle chose advienne en France. D'ailleurs, ce n'est pas exactement ce qui se passe non plus en Algérie. Le sujet est complexe et à jeter des anathèmes d'un côté ou de l'autre de la Méditerranée, j'ai bien l'impression que nous ferions le jeu de ceux qui tirent les ficelles...

6.Posté par Zorro vice promoting le 05/06/2008 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hélas Népios votre modération est grande et belle mais ce n est pas ainsi que cela fonctionne.Vous pouvez ne pas vous déterminer et ne pas prendre parti...mais d autres le font...c est ainsi que vous vivez dans une société protégée par une armée puissante aussi garante de nos "libertés"...ou que d autres posent des bombes pour faire avancer leurs idées...entre les deux mon coeur balance? Pour le moment point n est besoin de choisir...Mais vous avez raison sur la dernière phrase, c est un autre débat.

7.Posté par redk le 05/06/2008 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore toi le sale lâche décervelé masqué, petite fiotte aboies encore je serais toujours dérrière toi pour te tanné comme tu le merite, tu n'es qu'une ordures de plus qui ne changera rien, ni toi ni tes comparses honteux qui ne trouve rien d'autres que la haine des autres qui ne pense pas comme vous !!!

8.Posté par Népios le 05/06/2008 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je croyais Zorro que vous aviez compris depuis beau temps que ceux qui posent les bombes sont soit consciemment, soit à leur insu, instrumentés, armés et payés par les néocons... Et que l'ordre qui règne grâce au bras séculier sécuritaire omniprésent de nos jolies, roses, belles et policées sociétés occidentales n'est que le contrôle sociétal que ceux-là mêmes organisent à grands frais, avec l'illusion de la liberté comme os à ronger... Redk, soyez cool, démontrez-lui et ne l'insultez pas. Je suis certain que ce sera plus efficace. Cordialement.

9.Posté par Népios le 05/06/2008 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et puis où avez vu que je n'avais pas pris parti...? Si vous m'avez bien lu, sur cette page ou celles qui parlent précisément de ce sujet je crois avoir été au contraire très précis sur ce que je pensais. Cela m'a même attiré les injures d'un certain Minou ("OAS", "Algérie Française", "Défenseur du colonialisme positif", "révisionniste", j'en passe et c'est dire le niveau Remarquez, j'ai ri car on ne m'avait jamais insulté d'OAS de ma vie... Soyez gentil de relire, Zorro, et si je dois vous préciser ce que je pense sur le sujet des chrétiens en Algérie, je tenterais d'être exhaustif et nuancé. Bonne soirée à tous.

10.Posté par Bakea le 10/06/2008 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben en tous cas ça fait du bien de ne pas être confronté à des lois aussi tordues !

Interdire à quelqu'un de tenter de convaincre de la justesse de sa cause, voilà bien une barbarie !
Et pourquoi pas le taxer sur ses idées, tant qu'on y est ? Ah, et puis pour finir, l'Etat algérien ferait bien de couper la langue à tous les non-musulmans par mesure de prudence : comme cela il serait certain qu'aucun non-musulman n'essaiera à l'avenir de parler de ses idées à un musulman. Ou encore un symbole cousu sur les vêtements pour que les non-musulmans soient prévenus de la menace du lépreux mental ; une étoile jaune, par exemple. Ah, non, pas ça : ça ferait mauvais genre...

11.Posté par Omar le 11/07/2008 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une honte pour moi etant musulman de voir l'application de principes contraires a l'Islam

Celui qui veuille changer de religion qu'il le fasse, c'est son propre choix et il sera reponsable de ses actes devant dieu le jour du jugement.

malheureusement nous manquons de tact, et nous ne savons pas gerer les problemes en toute rationnalité





Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires