Diplomatie et relation internationale

Poutine en France: la coopération bilatérale au menu de la visite (Kremlin)


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Jeudi 26 Novembre 2009

Poutine en France: la coopération bilatérale au menu de la visite (Kremlin)
Lors de sa visite de travail en France les 26 et 27 novembre, le premier ministre russe Vladimir Poutine signera plusieurs documents sur la coopération énergétique, technologique et automobile, a annoncé le chef adjoint du secrétariat du gouvernement russe Iouri Ouchakov. 

Un mémorandum d'entente entre Gazprom et Electricité de France (EDF), consacré à l'association du groupe français au projet de gazoduc South Stream, sera le document principal de la visite.

Le premier ministre russe rencontrera à Rambouillet son homologue français François Fillon. Suite à cette rencontre, la 14e réunion de la commission intergouvernementale russo-française sur la coopération bilatérale des deux pays se tiendra le 27 novembre.

Parmi les autres thèmes importants des négociations entre la Russie et la France figurent la préparation de l'année russo-française, le programme nucléaire iranien, la coopération dans le domaine de protection de la nature, l'énergie, l'économie, les investissements, la culture et l'enseignement.

Gazprom-EDF: signature d'un mémorandum d'entente le 27 novembre à Paris

Gazprom et Electricité de France (EDF) signeront un mémorandum d'entente le 27 novembre à Paris, a annoncé le chef adjoint du secrétariat du gouvernement russe  Iouri Ouchakov.

Selon lui, le mémorandum sera signé dans le cadre de la visite du premier ministre russe Vladimir Poutine en France. M.Ouchakov n'a pas révélé le contenu du document.

A la mi-octobre 2009, à l'issue de la rencontre entre les PDG de Gazprom et d'EDF Alexeï Miller Pierre Gadonneix consacrée à l'association du groupe français au projet de gazoduc South Stream, le service de presse du holding russe a annoncé qu'un accord ad hoc pourrait être signé au cours des prochaines semaines.

La construction du gazoduc South Stream sera effectuée par Gazprom et le groupe énergétique italien Eni. D'une capacité de 63 milliards de m3 de gaz, le pipeline est appelé à diminuer la dépendance des fournisseurs et des consommateurs vis-à-vis des pays transitaires, en l'occurrence l'Ukraine et la Turquie. Une partie du gazoduc passera par le fond de la mer Noire, depuis le littoral russe jusqu'au littoral bulgare. Sa longueur sera d'environ 900 km et sa profondeur maximale, de plus de deux km. Pour construire la partie terrestre, plusieurs itinéraires ont été étudiés. Tous passent par le territoire de pays membres de l'UE. Les investissements dans le projet sont évalués à 25 milliards d'euros. Le gazoduc doit entrer en service en 2015.

Un des leaders européens dans le domaine de la production, du transport et de la distribution d'énergie électrique et de gaz naturel, l'Electricité de France exploite 19 centrales nucléaires totalisant 58 réacteurs, des centrales thermiques, hydrauliques et éoliennes, ainsi que des réseaux de transport et de distribution d'énergie.

Poutine en France: la coopération bilatérale au menu de la visite (Kremlin)

Poutine en France: l'achat du porte-hélicoptère Mistral au menu des entretiens

L'achat d'un porte-hélicoptères français de type Mistral par la Russie peut être évoqué au cours de la prochaine visite du premier ministre russe Vladimir Poutine en France, les 26 et 27 novembre, a annoncé mercredi Iouri Ouchakov, chef adjoint de l'appareil du gouvernement russe.
"Cette question ne figure pas à l'ordre du jours, mais les parties peuvent l'évoquer", a indiqué M.Ouchakov devant les journalistes.
Le premier chef d'état-major adjoint de la Marine russe Oleg Bourtsev avait auparavant annoncé à RIA Novosti que le commandement de la flotte jugeait nécessaire d'acquérir un porte-hélicoptères de ce type et d'en construire quatre autres sous licence française.
Ces navires, destinés à appuyer des opérations de débarquement, de maintien de la paix et de sauvetage, doivent équiper les flottes russes du Nord et du Pacifique, selon le vice-amiral Bourtsev.
Une rencontre de travail début octobre à Moscou entre les ministres de la Défense des deux pays, Anatoli Serdioukov et Hervé Morin, avait permis d'espérer l'issue fructueuse des négociations sur l'achat par la Russie d'un navire de type Mistral.
Selon les médias français, le coût du navire se situera entre 400 à 500 millions d'euros.
Lundi, le porte-hélicoptère Mistral est arrivé à Saint-Pétersbourg.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/



Jeudi 26 Novembre 2009


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires