Economie

Poutine appelle à changer l’architecture du système financier international



Mardi 23 Septembre 2008

Poutine appelle à changer l’architecture du système financier international
L’agence ITAR-Tass rapporte ce qui aurait dû figurer « à la une » de tous les média français : lors de la conférence de presse clôturant le 13e sommet gouvernemental bilatéral franco-russe, à Sotchi ce samedi, Vladimir Poutine, en présence du Premier ministre français François Fillon, a appelé à changer l’architecture du système financier international.

Dans une allusion à la responsabilité qui incombe aux Etats-Unis dans la crise actuelle et au rôle du dollar comme monnaie de réserve, Poutine a poursuivi que « Nous avons tous besoin de réfléchir sur la nécessité de changer l’architecture financière internationale et sur la diversification des risques.Toute l’économie mondiale ne peut dépendre d’une seule planche à billets. »

« C’est une question très sérieuse qui doit être traitée dans le calme, avec attention et comme un sujet de travail à mener sans précipitation, en coopération avec nos collègues d’Europe et des Etats-Unis. La question ne doit pas être considérée du point de vue de la confrontation. Avec de la bonne volonté, il nous faut travailler ensemble pour tracer les chemins les plus acceptables pour le développement de l’économie et des finances du monde. »

D’après l’agence russe, François Fillon a affirmé qu’il allait « proposer plusieurs initiatives dans les jours à venir pour traiter la crise financière mondiale ». Loin d’un « nouveau Bretton Woods », Fillon veut simplement renforcer le travail des agences de régulation pour obtenir plus de transparence. « Nous allons travailler la dessus dans les semaines à venir. » Il a précisé qu’il était trop tôt pour savoir si la France ou l’Europe avaient « survécu » à la crise financière.

Accompagné d’un aréopage de capitaines d’industrie (Alstom, Vinci, Safran, Total, etc.), quelques contrats ont pu matérialiser la volonté franco-russe d’intensifier la coopération économique entre les deux pays.

Le projet le plus significatif signé samedi concerne l’achat par Arianespace à l’agence spatiale russe, Roskosmos, de dix lanceurs Soyouz destinés à compléter sa gamme. Premier lancement prévu en septembre 2009 à Kourou (Guyane française).

Pour creuser le sujet : focus

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Mardi 23 Septembre 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires