Politique Nationale/Internationale

Pourquoi nos gouverneurs continuent-ils à nous monter ?


Dans l'émission de Ruquier sur France 2 –On ne s'est pas couché »-, de samedi dernier, nous avons assisté à un débat qui a fait de moi une boule de nerfs. Puis dans le soir d’Algérie, j’ai été sidéré par l’enfantillage du chroniqueur algérien Hakim Laâlam qui rapporte que « Yasmina Khadra ( un écrivain algérien en exil) reproche une énième fois aux Occidentaux de ne pas aider des pays, comme l’Algérie, qui ont eu à affronter le terrorisme très tôt » !


ajaghvou@hotmail.fr
Vendredi 6 Octobre 2006

« Yasmina Khadra ( un écrivain algérien en exil) reproche une énième fois aux Occidentaux de ne pas aider des pays, comme l’Algérie, qui ont eu à affronter le terrorisme très tôt » ! C’était dans une mission télévisée en France.

Je ne pense pas qu’un Yasmina Khadra aussi ouvert et aussi impliqué dans la romance puisse dire ceci sérieusement. Tout comme moi, il sait que le terrorisme est la création typiquement occidentale dans le but de trouver le chemin vers nos ressources. Il savait que la fabrique à égorger n’avait rien à voir avec nous s’il n’avait pas été alimentée par les chercheurs de l’énergie. Cependant, je n’oserais pas nier que nous étions bêtes.

Reprocher aux occidentaux de « ne pas aider les pays anciennement colonisés à se sortir de leur sous-développement », c’est reprocher au loup de n’être pas allé au secours de l’agneau ! Ce n’est pas juste, ce n’est pas vrai et ça fait rire les occidentaux aujourd’hui. N’est ce pas bête de penser que l’Occident ferrait un effort pour nous aider ? Yasmina Khadra, à mon sens, ne devrait pas être sérieux, dans ses reproches à l’Occident.

Par contre, je trouve la question d’Eric Zemmour solidement vraie : « Que faites-vous, vous, pour vous débarrasser de vos mauvais dirigeants, des tyrans qui pompent vos richesses en toute impunité » ? Voilà un sioniste qui sait bien poser des questions ! Si j’étais Khadra, chose qui n’est pas de mes rêves, je me contenterais d’un peu de silence à la mémoire de nous autres qui ont cru à la démocratie occidentale. Car lui aussi et ses pairs ont fait ce qu’il ne fallait pas faire en soutenant l’Occident dans son va-t-en guerre contre l’Islam. Ils l’ont justement aidé à détruire ce qui restait en nous de résistant en jouant son jeu. Quand les Occidentaux ont amalgamé l’Islam et le terrorisme, ils ont tout de suite trouvé les Yasmina Khadra, Laâlam et beaucoup d’autres pour les applaudir. Et voilà le résultat !

Monsieur Eric Zemmour a tout a fait raison de poser cette question : « Que faites vous pour vous débarrasser de vos mauvais dirigeants? » Monsieur Eric Zemmour ne doit pas ignorer la réponse. Il sait que, si nos gouverneurs, pourtant ignares, continuent à nous monter, c’est parce que nous, les Algériens n’avons rien fait pour les contrer. Au contraire, nous avons tous été manipulés de sorte que les objectifs de l’Occident soient atteints. Mais que faut-il à Khadra pour comprendre que monsieur Eric Zemmour voulait simplement lui reprocher d’être un complice en soutenant les thèses de l’occident sur lesquelles il a construit son système de destruction. Que lui faut-il pour comprendre que ce sioniste voulait se marrer ? C’est bête d’être un écrivain talentueux et mesquin.

Pourquoi l’Occident n’aide pas les pays colonisés à sortir de la merde ? Il faut avoir été vilement lésé dans son enfance pour poser une question pareille. Jusqu’à quand nous vivrons avec cet esprit de besoin d’assistanat ? A mon sens, nous n’avons besoin de personne pour nous aider. Il est de nos habitudes algériennes d’endurer et de refuser l’assistance de nos ennemis même si nous risquons d’accuser des siècles de retard. Nous ne sommes pas pressés d’atteindre le plafond pour redescendre.

Enfin, je voudrais dire un mot à Hakim Laâlam qui se prend pour un « réveilleur »; Depuis qu’il fume du thé il ne fait qu’endormir ses compatriotes. Il ferrait mieux de relire ses « fumeries » pour voir combien il a été un casseur de volonté. Avec sa virulence envers une partie d’Algériens qui tentait de se révolter, il a tout simplement joué le jeu du pouvoir. Pour sa question : « qu’avons-nous fait, nous citoyens, pour nous débarrasser d’eux lorsqu’il est devenu clair qu’ils n’étaient pas là pour notre bonheur, mais plutôt pour le leur ? » La réponse est que, des gens comme lui, ont soutenu le pouvoir en se mettant à l’avant-garde des éradicateurs. « Grâce » à eux nous sommes devenus une monture !

Laïd DOUANE


Vendredi 6 Octobre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires