ALTER INFO

Pourquoi les haïssons-nous ?


Dans la même rubrique:
< >

ATZMON, Gilad

Traduit par Fausto Giudice


ATZMON, Gilad
Jeudi 5 Juillet 2007

Pourquoi les haïssons-nous ?
Quand je suis arrivé en Grande-Bretagne il y a environ treize ans, j'ai trouvé un endroit très tolérant. J'étais stupéfait de voir tant de personnes de tant de couleurs, vivre non seulement en paix les uns avec les autres, mais en pleine harmonie. À l'université d'Essex, l'institut où je faisais mes études supérieures, tout un chacun était enthousiaste au sujet du post-colonialisme. Le Britanniques, ainsi me semblait-il alors, se repentaient de leur embarrassant passé colonial. J'étais moyennement impressionné mais pas totalement convaincu. En fin de compte, il n’est pas difficle de dénoncer les crimes de votre grand-père.

J'étais stupéfait de voir des Turcs et des Chypriotes tenant des épiceries côte à côte sur Green Lane. Mon premier compagnon de chambre était un étudiant en maîtrise palestinien de Beit Sahour, et tout cela paraissait parfaitement normal. Ça n’a pas pris longtemps pour que je tombe amoureux de la ville et décide d’en faire mon lieu de résidence permanent.

À cette époque, la Grande-Bretagne était très différente de l'endroit d’où je venais. Dans mon pays natal, le paysage humain était officiellement réduit à deux types. Dans une sorte d’opposition binaire brute, il y avait toujours une division entre le « Bon » et le « Méchant », « exu » et « nous », « l’Orient » et « l’Occident « ou tout simplement « les Juifs » et « les Arabes ». Là d’où je venais, la paix ne se profilait même aps dans le lointain horizon. Mais dans le Londres des années 90, il n'y avait une telle dichotomie. Il est douloureux de constater que cela a changé. Jour après jour, nos médias ressassent cette question idiote : « Pourquoi nous haïssent-ils tant ? » Il est clair désormais que l’opposition binaire entre « eux » et »nous » fait aussi partie intégrante du discours britannique.

Quand je suis venu ici au début des années 90, la politique britannique était très ennuyeuse. John Major était au pouvoir. Mais bientôt un jeune politicien dynamique et visonnaire allait le remplacer. Ce politicien est l’ homme qui est parvenu en juste dix ans à démolir une des sociétés les plus harmonieuses d’Occident. Tony Blair, la grande nouvelle promesse du Labour, a gouverné le pays pendant une décennie ; il est parvenu à traîner ce pays dans chaque conflit possible, et à escalader les conflits mineur s à un niveau de crise. Il est parvenu à mentir de manière répétée à son peuple, à son parlement et à son cabinet, il a lancé une guerre illégale qui a coûté plus de 700.000 vies de civils innocents. Il n’a de toute évidence pas pensé à l'impact que ces guerres pourraient avoir sur sa société multiethnique.

Blair a, grâce à Dieu, quitté son bureau de Premier ministre, laissant le pays au bord de l'effondrement moral. Son système de droits civiques est gravement menacé. Les politiciens de tous les partis réclament des lois plus dures de détention. La possibilité de déportation de masse de nouveaux immigrés n’est plus un lointain cauchemar. Mais le plus inquiétant, c’est le rôle joué par les médias « libres » de ce pays. Les principaux jounaux et télés succombent tout à fait volontairement à la ligne officielle du gouvernement. C’est quelque chose qui me rappelle trop les médias embarqués dans ma patrie condamnée, là d’où je suis venu il y a treize ans.

Je me retrouve à m’interroger pour savoir comment les médias osent demander : »Pourquoi nous haïssent-ils ? » Ne connaissent-ils pas la réponse ? Ne connaissons-nous pas la réponse ? Ne sommes-nous pas ceux qui ont détruit l’Irak? N’est-ce pas notre P.M., Tony Blair, qui a donné le feu vert aux Israéliens pour qu’ils écrasent le Liban ? N’est-ce pas le gouvernement de Blair.s qui a démis le gouvernement démocratiquement élu du Hamas en Palestine ? N’est-ce pas Blair qui a permis aux Israéliens d’affamer Gaza ?

Pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, tuer est plutôt simple, transformer des villes en amas de ruines n’est pas non plus très compliqué. Mais élever un enfant peut prendre quelques années, construire une ville quelques centaines d’années et établir l'harmonie entre des êtrs humains des milliers d’années. Nous devrions cesser de mentir aux autres et à nous-mêmes. Nous savons parfaitement bien pourquoi ils nous détestent, ils ont quelques bonnes raisons pour cela, les choses étant momentanément ce qu’elles sont, c’est nous qui les massacrons en masse ? C’est nous qui démolissons leurs vlles e tuons leurs gosses.

Alors, plutôt que de poser la question pathétique, « Pourquoi nous haïssent-ils ? » , sortons un peu de notre autosatisfaction pour nous demander plutôt : « Pourquoi les haïssons-nous tant ? » et, plus généralement, « Pourquoi haïssons-nous ? »

Pour apporter la paix à Londres, à Glasgow, à la Grande-Bretagne et à l’Occident, il nous faut regarder dans le miroir, pour examiner nos méfaits graves et dévastateurs, pour réparer les dommages faits par Blair, Bush et compagnie, pour revoir le rêve de la société occidentale oecuménique. C'est possible. Nous en sommes capables. Nous en étions capables il n’y a pas si longtemps que cela. Je m’en souviens très bien, c’était il y a à peine treize ans. Je l'ai senti quand j'ai débarqué en Grande-Bretagne.


Source : amin.org , 3 juillet 2007
Au sujet de l'auteur
Traduit de l'anglais par Fausto Giudice, membre de
Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.
URL de cet article :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=3176&lg=fr


Vendredi 6 Juillet 2007


Commentaires

1.Posté par Gilles COUTURIER le 05/07/2007 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

_ Pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, tuer est plutôt simple_
Tuer est ce qu'il y a de plus simple sauf quand il s'agit de tuer la bête qui est en soi, seulement, tant que l'homme n'a pas définitivelment soumis l'animal qui vit en lui, il tue même par les mots autour de lui.
Alors que, SAUVER UNE VIE est un privilège que seuls un tout petit nombre connaissent.
" Pourquoi haissent-t-ils..." Parce que laissent vivre la bête qui est en eux !

2.Posté par uranium le 06/07/2007 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message haineux supprimé !

3.Posté par uranium le 06/07/2007 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message haineux supprimé !

4.Posté par webmestre le 06/07/2007 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour le haineux ''urianium'',
Quand l'auteur parle de son pays d'origine, il fait allusion à Israël, étant lui même juif !

Prenez le temps de lire et de comprendre un texte avant de vomir !


5.Posté par DAVID le 06/07/2007 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GUILAD VA JUSQU' AU BOUT DE TA LOGIQUE PUISQUE TU LES AIMES TANT VA TE FAIRE EXPLOSER COMME EUX MAIS PAS A TEL AVIV OU JERUSALEM MA PATRIE TERNELLE A LONDRES PLUTÖT C ' EST TRES CHIC EN CE MOMENT

CHABAT CHALOM

6.Posté par Mike le 07/07/2007 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui fait exploser qui ?
Qui lance un missile "à fléchettes découpeuses" dans la foule à Gaza ?
Qui bombarde massivement tt le sud liban?
Qui fait le plus de morts chez les civils ?
Qui vole l'eau du liban?
Qui vole l'eau de la Syrie ?
Qui vole l'eau des Palestiniens ?
Qui vole les terres ?
Qui construit des murs ?
Qui attaque un gvt élu démocratiquement ?
Qui a construit la plus grande prison à ciel ouvert ?
Qui réellement fait quoi ?

7.Posté par billal le 07/07/2007 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'escroquerie a la shoa planétaire orchestrée de main de maitres depuis le maudit théodore, prendra fin tout comme l'apartheid en afrique blanche du sud, patience, patience, l'opinion publique s'instruit très lentement sur le compte des sionistes, tant de gobbels-propaganda depuis tant d'années, y est pour beaucoup, la culture tf1 starcaca académie sert justement à ce que personne ne réfléchisse sur certaines choses qui pourraient entraver le plan de conquète de la planète mis au point par ceux qui tot ou tard vous sortirons "le roi du monde", capitale al qds!!!
INSTRUISEZ VOUS!!!

8.Posté par Devoir de Dire le 07/07/2007 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne trouve pas que qui que ce soit les haïssent. Tout le monde s'est bien habitué à leur générosité et à leur humanisme !

9.Posté par BELH le 07/07/2007 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

David, je voudrais te dire que ta patrie c'est la Terre, partout où tes pieds la foule, c'est chez toi.
Moi ma nation c'est l'humanité. Grace à cela je n'ai pas de problèmes avec les races ou les religions.
Et à mon avis chaque homme devrait penser comme cela...

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires