Conflits et guerres actuelles

Pourquoi les USA n’attaqueront pas l’Iran...

... DU MOINS DE MANIERE FRONTALE ET DONC ARMEE...


Note de la rédaction :

Nous publions ci-dessous un article envoyé par un de nos lecteurs, la rédaction Alter Info ne partage la vision de l’auteur.
Il nous semble utile de préciser quelques points incompatibles avec notre vision de la politique américaine et des projets sous-jacents.

En premier lieu, nous refusons de croire que les intérêts américains soient les motivations seules dans ces guerres, pensées et initiées par un groupe d’individus orientés par des lobbys divers. Néanmoins, un objectif ultime en commun unit tous groupes de pressions : celui de préserver et faire perdurer les intérêts israéliens. Si preuve en était utile, l’invasion irakienne fut une catastrophe économique pour les américains. Cependant, et malgré les tentatives de découragement du lobby pétrolier, les néo-cons n’ont pas hésité à mettre en danger la vie de leurs citoyens ainsi que la stabilité mondiale, juste pour obéir aux lobbys.
Pourquoi les USA iraient faire des guerres contres leurs propres intérêts, si ce n’est pour préserver ceux d’Israël ? Dans cette affaire, il ne faut pas occulter la puissance des lobbys israéliens aux USA, mais surtout garder en mémoire que ces lobbys ont le pouvoir d’éliminer physiquement ou socialement n’importe lequel des hommes politiques qui aurait le courage de s’opposer aux volontés lobbyistes.

Nous vous conseillons de lire vivement les articles publiés sur ce site concernant les lobbys israéliens en France et ailleurs, cela vous permettra de comprendre que les politiques étrangères des Etats ne dépendent plus de leurs intérêts, mais surtout ceux des lobbys qui y œuvrent en toute impunité. Certains iront jusqu’à faire l’apologie de ces pratiques lobbyistes au nom de la démocratie, expliquant ces pratiques mafieuses comme le prolongement de la liberté.

Pour toutes ces raisons, nous ne faisons pas partis de ceux qui pensent encore que les américains œuvrent pour maintenir le niveau de vie de leurs citoyens, comme certains aimeraient le faire croire, mais nous pensons et à juste titre que ces guerres actuelles et à venir ne sont que l’expression de la volonté sioniste. Et, que l’Iran sera malheureusement attaqué de manière violente au début et qui tirera sur la durée. La politique de la banalisation après celle de la diabolisation sera inévitable pour les intérêts israéliens.

En second lieu, il est impératif de ne pas compter sur la Russie et la Chine pour y voir une quelconque opposition réelle contre les plans US (israéliens).
Non pas que nous doutons des bonnes intentions russes. Ils sont certes animés par des intentions pacifistes et connaissent en profondeur les plans concernant le Caucase et la dislocation planifiés de la Fédération de Russie.
Malgré toutes les bonnes volontés russes, ces derniers n’auront pas les moyens, ni le courage de faire face aux Américains et jusqu ‘au bout, soutiendront que la diplomatie est la seule voie pour régler des conflits artificiellement créés afin de justifier des agressions injustes.

Quant aux Chinois, on ne peut leur prêter les mêmes intentions que les Russes. La chine est actuellement dans une frénésie de croissance qui est intrinsèquement liée aux Dollars. Nous savons aussi que la Chine n’est pas prête à sacrifier cette croissance qui permet aux anciens communistes de se maintenir au pouvoir.

Pour ceux qui s’inquiètent de la question de logistique US, il faut aussi comprendre que les Américains n’agirons pas de la même manière que pour l’Irak.
Le but des US est de saper le régime en Iran. Pour y parvenir, ils n’hésiteront pas à envoyer quelques mini bombes nucléaires sur ce pays. Le but étant moins de détruire quoi que ce soit que de traumatiser le peuple iranien afin de le pousser à changer de régime. Pour y parvenir, le plan américain est étalé sur une durée relativement longue.

Bien entendu dans tous ces scénarios, nous ne connaissons pas exactement les intentions iraniennes et leur potentiel face à ce type de plan ?

Quoi qu’il arrive dans les prochains jours, il ne faut absolument pas oublier l’aspect israélien dans les prévisions de conflits dans la Région. Et, Dieu sait combien des projets israéliens sont délétères pour la région d’abord et l’humanité toute entière si leur plan venait à se réaliser, ce qui semble moins sûr…




Mohamed MOURAS
Mardi 23 Mai 2006




mardi 23 mai 2006, Mohamed MOURAS

La communauté internationale (si cette appellation à vraiment le moindre sens) promet à Téhéran un déluge d’armes en tout genre sur son sol si il ne se soumet pas l’application du principe de non-prolifération nucléaire. Principe qu’il est bon de rappeler avoir été signé par un Iran libre et souverain, en conséquence cette liberté devrait aussi lui être reconnue lorsque les décisions prises par ce dernier vont à l’encontre des intérêts occidentaux en général.
Les Européens et les Américains en particulier veulent aller jusqu’au bout ! Cela veut dire en d’autres termes que si il faut passer par une nouvelle déstabilisation d’une région qui est déjà tout sauf stable, nos dirigeants le feront, parce qu’ils y auront été contraint. Le problème Iranien (ou Américain selon le média qui nous sert « l’information ») n’est pas que nucléaire, cela tout le monde le sait. En revanche ce qui semble moins clair, ce sont les véritables moyens qui pourront être mis en œuvre par les forces occidentales pour stopper les projets du président AHMADINEJAD.
Les USA ont déjà montré à maintes reprises qu’ils ont cette capacité de mener des guerres sous différents couverts tous plus humanistes les uns que les autres. La réalité est que ce pays à laisser pénétrer ses plus hautes institutions politiques par nombre d’anciens patrons que la perte de quelques milliers, voir quelques millions de vies humaines, n’effraient en rien dutout. La différence ici est que les Etats-Unis ont jusqu’ici attaqué des pays dont ils n’avaient pratiquement rien à craindre d’une part et qui ne bénéficiaient pour ainsi dire d’aucun soutien « valable ». Nous l’avons dit précédemment l’Amérique mène des guerres qui sont en lien direct avec ses intérêts économiques du moment. Et c’est précisément là que le problème se pose. L’Iran bénéficie de deux soutiens que les Américains ne peuvent rallier à leur cause, pour précisément des intérêts économiques qui, pour le moins que l’on puisse dire, ne vont absolument pas dans le sens, du gouvernement Bush.
La Russie mais aussi et surtout la Chine ont pactisé avec ce qui s’apparenterait être le « démon musulman » pour l’administration Bush. En laissant faire les Etats-Unis les Russes perdraient l’un de leur plus gros client en matière d’armement et les Chinois perdraient quant à eux leur plus gros fournisseur de pétrole, or noir s’il en est puisque la croissance soutenue du nouveau géant ne pourrait continuer sur son rythme annuel de 10% si la puissance chinoise venait à manquer du précieux combustible fossile. Les USA avaient déjà attaqués de manière « préventive » l’Afghanistan, pays qui par le plus grand des hasards hébergeait le plus grand oléoduc desservant, comme de par hasard là aussi, le nouveau dragon asiatique.
Cependant il est aussi d’autres « légers problèmes » qu’à coup sûr les experts internationaux ont bien pris soin de mentionner dans chacun de leur rapport mais que les organismes tel que l’AIEA ou encore l’ONU prennent bien soin de ne pas évoquer. Ces difficultés pourraient se résumer par cette phrase : L’IRAN N’EST PAS L’IRAK. Tout le monde sait désormais la débâcle que connaissent les Etats-Unis en Irak, en résumé la liberté qu’ils ont apportés, comme il à été très justement noté dans un autre article, à fait reculer ce pays d’environ cinquante ans. Personne ne pourra dire qu’il ne l’avait pas compris lorsque la première chose qu’a faite l’armée américaine, en arrivant dans le pays, à été de sécuriser le fameux ministère du pétrole. Cette fois les Américains feraient bien de se rappeler d’une chose, l’Irak est constitué de 20% de sunnites qui ont prouvés qu’ils étaient assez déterminés pour faire plier LA superpuissance.
L’Iran est lui constitué de presque 100% de chiites, autrement dit l’armée américaine ne s’en est pas sortis lorsque moins de deux personnes sur dix l’attaquait, comment va-t-elle s’en sortir lorsque plus de neuf personnes sur dix lui sera clairement hostile et prêt à sacrifier sa vie contre l’envahisseur. Car il ne faut pas oublier que les chiites sont affublés d’un surnom on ne peut plus évocateur, tout du moins pour n’importe quel musulman. Les chiites sont considérés comme les enfants de l’oncle du prophète Mohammed et quiconque connaît l’histoire de ce même oncle sait le sort très peu enviable qu’il réservait à ces ennemis.
Le scénario évoqué plus haut n’est pas très réjouissant mais ce n’est pas le pire, loin s’en faut. Si l’Iran est attaqué, l’Irak connaîtra un regain de violence incontrôlé, les chiites Irakiens ont toujours clamés haut et fort leur attachement à leur voisins Iraniens, si ce dernier venait à subir une quelconque attaque, il est certain que la situation que connaît actuellement l’Irak fera figure de bac à sable lorsque les véritables hostilités débuteront. Enfin le président Iranien qui n’a jamais caché son hostilité envers son voisin Israélien l’a déjà indiqué on ne peut plus clairement, « Si l’Amérique nous attaque, nous frapperons sans hésiter les donneurs d’ordres ». Seul un idiot réussirait à ne pas percevoir le message. La distance qui sépare les deux puissances est infime en comparaison de celle qui sépare l’Iran de l’Amérique, Téhéran n’hésitera pas une seule seconde à frapper celle qu’elle considère comme étant la véritable source de tous leur maux.
A cela Israël à déjà répliqué en indiquant qu’elle n’hésiterait pas à se défendre...et au moyen de l’arme nucléaire s’il le fallait. Et voilà notre boucle bouclée. Chacun estimant que seule la course à la puissance pouvant le prémunir contre l’adversaire d’en face, Israël s’est doté de l’arme ultime, personne ne s’en est soucié (il serait intéressant de se demander comment et pourquoi ?) l’Iran estime qu’a son tour, elle doit se protéger, chacun n’étant pas décidé à faire la moindre concession, LE MONDE ENTIER avance lentement mais très certainement vers un cataclysme que personne ne pourra empêcher, sauf bien évidemment le grand frère américain. L’administration Bush est composée d’hommes qui ne reculent devant rien mais elle est aussi composée d’hommes qui reçoivent leurs ordres de sionistes qui sont la gangrène de la religion-mère. Il est des limites que ces hommes ne franchiraient pas tant que leurs arrières ne sont pas assurés. En conséquence de quoi « la communauté internationale » n’a d’autres choix que de se « tenir à carreaux », tenue sagement en laisse.




Mardi 23 Mai 2006


Commentaires

1.Posté par BOUFRIOUA le 24/05/2006 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA POLITIQUE INTERNATIONALE S'ARTICULE ESSENTIELLEMENT AUTOUR DE LA DEMARCHE MESSIANIQUE DECRITE PAR GUERSHOM SCHOLEM ( Guershom Scholem, Le Messianisme Juif Calmann-Lévy, 1974). Dans leur délire les adeptes de ce messianisme sont convaincus que Salomon alih a salam a construit un Temple à l'emplacement exact de la mosquée ELAQSA. Vous imaginez le problème.
La vision du Temple de Guershom Scholem et de ces adeptes n'a bien sûr rien a voir avec la réalité historique ET ELLE NE PEUT QUE NOUS DONNER FROID DANS LE DOS QUAND ON MESURE SES CONSÉQUENCES SUR LA PAIX MONDIALE. Il ya une volonté frénétique de refaire l’office du Moussaf A LA PLACE DE LA MOSQUEE EL AQSA («addition» à l’ordinaire) , office qui était soit disant jadis célébré au "Temple de Jérusalem "par le"Grand Prêtre "en personne, entouré des Cohanim et des Lévites, devant le peuple des pèlerins rassemblés à Jérusalem à l’occasion des grandes fêtes d’automne. Ce jour-là seulement le "Grand Prêtre "pénétrait dans le "Saint des Saints" pour y proclamer quatre fois à voix haute le nom ineffable du "Dieu d’Israël", constitué par les quatre lettres-consonnes YHWH. Allongé sur la pierre nue du sanctuaire, face aux deux chérubins d’or pur appelés Grâce et Rigueur, dressés sur" l’arche d’alliance"qui contenait les "tables de la loi reçues par Moïse au Sinaï", le Cohen Gadol articulait de manière explicite le nom indicible. A l’instant de sa profération le peuple des jeûneurs en transe se prosternait dehors sur l’immense parvis du Temple. Aujourd’hui encore, partout à travers le vaste monde, ce rite expiatoire est revécu corporellement et psychiquement. N'ayant plus ni Temple, ni Grand Prêtre, ni Saint des Saints, certains gestes du "drame sacré" furent repris dans le culte de la synagogue, qui se substitue à celui du "Temple détruit". Cependant, au lieu de les revivre en actes, les protagonistes d’aujourd’hui les évoquent en paroles, et les miment à travers la mélodie ancestrale. Le récit chanté supplante les rites sacrificiels antiques, devenus irréalisables dans les circonstances changées de l’exil. Pendant que le ‘hazane (ministre-officiant) psalmodie les versets du Moussaf de Yom Kippour, toute la communauté réunie derrière lui, hommes, femmes, adolescents et enfants à jeun, tombent le front à terre, puis demeurent couchés à plat ventre sur les dalles, comme l'auraient fait autrefois leurs ancêtres au "Temple de Jérusalem", à l’instant où le Grand Prêtre criait le Nom ineffable dans son intégralité, pour faire descendre "le pardon divin" sur son "peuple contrit et repentant". Les rites sanglants périmés de Yom Kippour, (notamment l’envoi au désert du fameux «bouc émissaire»), et l’invocation publique du nom de YHWH, avaient pour objet le retour du "Seigneur "sur la terre d’Israël, au milieu de l’assemblée humiliée, prosternée dans la poussière, que graciait une nouvelle fois sa présence.

LA SUITE DANS UNE PROCHAINE INTERVENTION
BONNE JOURNEE

2.Posté par ali14 le 24/05/2006 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si la haine que j ai contre buch et ses allies et contre les sionistes pouvaient se changer en flammes, ils ne resteraient plus qu un tas de cendres de cette bande de criminelle, je n ai que le dou'a et je m en sert bien.

3.Posté par ali14 le 24/05/2006 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TOUT MUSULMAN SE DOIT D APPORTE SON SOUTIEN A L IRAN SINON QUE DIREZ VOUS LE JOUR DES COMPTES. QUAND A CEUX QUI MARCHENT AVEC LES SIONISTES QUE DIEU LES MAUDISSE! LES HYPOCHRITES SONT TRES NOMBREUX DE NOS JOURS. DIEU LES MAUDISSE!

4.Posté par ALI14 le 24/05/2006 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PROPHETE( S.A.W.) A DIT: L ARME DU CROYANT EST LE DOU'A , TOUS LES MUSULMANS DOIVENT L UTILISE: MAUDISSER LES SIONISTES ET LEURS ALLIES, IL N EN RESTERA PLUS POUR FAIRE DU MAL A L IRAN.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires