Proche et Moyen-Orient

Pourquoi la Turquie s'oppose-t-elle à Israël?



Vendredi 4 Juin 2010

Pourquoi la Turquie s'oppose-t-elle à Israël?
Le gouvernement turc a reconnu de facto le 28 mars 1949 le régime sioniste et à l'exception de la chancellerie du Premier ministre Necmettin Erbakan où les relations turco-israéliennes avaient connu des tensions, ces rapports ont été durant les 61 dernières années au beau fixe. Mais aujourd'hui, sous le gouvernement du Premier ministre Recep Tayyep Erdogan, les relations entre Ankara et Tel-Aviv sont devenues très tendues et les militaires du régime sioniste en menant un raid contre une flottille d'aides à la bande de Gaza qui portaient entre autres des militants turcs, ont commis un nouveau crime en violation flagrante de toutes les lois internationales et humanitaires.

La question qui se pose est de savoir pourquoi les rapports israélo-turcs, si calmes depuis la Seconde guerre mondiale, sont maintenant tellement critiques. Durant la guerre de Gaza, Erdogan a condamné les actes inhumains d'Israël contre le peuple palestinien, allant jusqu'à comparer la bande de Gaza à un camp de prisonniers. Lorsque les sionistes ont protesté auprès de l'ambassadeur turc à Tel-Aviv contre la diffusion d'un film anti-sioniste à la télévision turque, la Turquie a rappelé son ambassadeur.

Lors d'un face-à-face avec Shimon Pérès, président israélien, Erdogan a critiqué la politique sioniste, quittant claquant la porte devant les caméras de télévision, il a été accueilli en héros dès son retour en Turquie. Après la mort de 10 ressortissants turcs dans le raid israélien contre le convoi d'aides humanitaires à Gaza, le gouvernement turc a annoncé que ce massacre sanglant ne resterait pas impuni.

Il est peu probable qu'Ankara ait recours à une option militaire face à l'armée israélienne, car, les dimensions d'une telle décision, dans la conjoncture actuelle, ne sont pas claires et en même temps les militaires turcs, ont depuis 60 ans des liens très profonds avec Israël et les Etats-Unis et refuseraient de soutenir une telle initiative. Pour cette raison, la réponse turque se concentrera sur les domaines politique, économique, médiatique et diplomatique et c'est un potentiel qui sera exploité par les Turcs contre les Israéliens.

La plupart des experts politiques, vu les liens profonds entre la Turquie et Israël dans le passé et la présence d'Ankara au sein de l'OTAN et le désir exprimé par la Turquie pour adhérer à l'Union européenne, étaient dubitatifs sur les divergences turco-israéliennes, mais l'envoi d'un groupe d'humanitaires à Gaza et le soutien d'Ankara à ses ressortissants montrent que ces différends existent bel et bien et les responsables de la Turquie, en tant qu'un pays musulman, ne pouvaient pas et ne voulaient pas se taire devant les actes de Tel-Aviv.

Le soutien d'Ankara aux Palestiniens ne vient pas du seul fait que ces derniers sont musulmans, mais que pour les autorités turques, Israël usait de beaucoup de leviers dans la région, en Europe et aux Etats-Unis contre Ankara; certains groupes influents en Turquie considèrent Israël comme l'un des soutiens du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) et l'un des facteurs du minage des relations turco-arméniennes.

Le parti de la Justice et du Développement (AKP) a provoqué un changement profond dans la politique extérieure turque si bien qu'aujourd'hui, le régime sioniste n'influe pas économiquement sur cette politique et au cas où la pensée islamique et nationale se poursuivait par l'AKP et d'autres partis turcs, l'opposition aux actes inhumaines d'Israël constituerait la pierre angulaire de la politique étrangère turque.

http://french.irib.ir/ http://french.irib.ir/



Vendredi 4 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par dik le 04/06/2010 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cinq paragraphes pour mettre le lecteur en appétit - réitérant ce que tout le monde sait - puis deux, seulement deux, pour évoquer le fond du problème? Dommage.

2.Posté par AS le 07/06/2010 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la turquie envahira le jurdistan et demolira barazani cet ete... israle ne pourra alors pas mener sa guerre au liban, palestine, sinai.... tres finement joue de la part des planificateurs turcs

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires