Palestine occupée

Pourquoi l’Entité sioniste adore à ce point les guerres ?



Billi Moskona Liberman
Jeudi 6 Mai 2010

Pourquoi l’Entité sioniste adore à ce point les guerres ?

62 ans après la naissance d’"Israël", on remarque que c’est elle qui a commencé les guerres. Devant les drapeaux hissés sur les maisons, fêtant le jour de l’indépendance, il faut que nous nous arrêtions pour jeter un regard calme sur les troubles économiques et politiques dans lesquels nous vivons, tous, de façon déprimante, sans issue.

La veille de l’indépendance, est-ce que nous élevions nos enfants pour qu’ils donnent leur vie dans une bataille engagée pour sauver leurs camarades ? Cette question qui se base sur le mythe du sacrifice israélien et sur le choc de la catastrophe suscite une discussion inutile vers laquelle nous fuyons depuis 62 ans.

Bien évidemment, la mort de chaque jeune dans une bataille ou non reste une mort douloureuse dans l’esprit de tous les vivants. Cette mort a également atteint ma famille quand mon frère est mort. C’était un jeune guide à Makabi. Le matin d’une fête des lumières, il a été la victime d’explosifs laissés par l’armée (israélienne) de façon stupide et irresponsable.

L’armée a donné à notre famille une récompense. Nous avions deux choix : être considérés comme des héros ou porter plainte et condamner ce mythe national qui cache pas mal d’échec.

Nous avons préféré ne choisir aucun de ces deux choix, parce que l’un comme l’autre est un choix hypocrite. Nous serions saints, sans expérimenter toute la douleur.

Lors de la dernière fête de l’indépendance, le journal Maariv a effectué une interview avec Anat Martin qui avait perdu deux frères, un au sud, un autre au nord, quasiment dans la même heure, un jour de la guerre du Pardon.

Elle a choisi d’être une activiste dans le Club des familles veuves israélo-palestiniennes. Elle a choisi cette activité politique pour que d’autres jeunes ne meurent pas par cet esprit national ou à cause des échecs politiques stratégiques, à l’instar de ces contacts ratés avec le président Assad le père et Assad le fils. A l’instar aussi de l’accord d’Oslo. Une fois après une autre, nous voyons comment les accords de paix avec les Palestiniens et avec les Syriens ne se concrétisent pas, toujours par notre faute, nous les Israéliens.

Au 62ème anniversaire de notre Etat, nous devons porter un regard critique sur nos guerres.

La guerre de 1948 et celle de 1956 étaient des guerres qui se sont imposées à nous, mais il y a des guerres lancées par nous comme la guerre de six jours (1967) qui nous a apporté la catastrophe des territoires occupés. Il y a aussi les guerres du Liban, la première et la deuxième. Après cette dernière, des mouvements refusant l’esprit national vivant sur la terreur ont vu le jour.

En fait, l’héroïsme militaire est des plus simples. Il est plus facile pour un homme de résister dans une bataille que de résister dans le combat quotidien contre le désir du pouvoir, du sexe, de l’avarice, dit Yachia Livovitch.

Il dit aussi que l’héroïsme du combat n’est pas un point positif pour le compte du héros. Et qui veut une preuve n’a qu’à étudier la vie de tous les généraux militaires qui sont devenus des politiciens : de Moshe Dayyan jusqu’à Ehud Barak, en passant par Isaq Mordakhaï.



Article écrit par Billi Moskona Liberman, dans le journal hébreu Maariv, le 29 avril 2010, traduit et résumé par le département français du Centre Palestinien d’Information (CPI)



Jeudi 6 Mai 2010


Commentaires

1.Posté par Al damir le 06/05/2010 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toutes les guerres sans exceptions, les massacres et déportation de population palestinienne ont été provoquées et menées par les sionistes pour s'approprier illégalement une terre et expulser son peuple de son pays la Palestine.
Mieux encore, les empoisonnements des populations avaient commencé durant le mandat britannique sur la Palestine depuis les années 1930 et les liquidations physiques et assassinats ciblés ont touché même le médiateur de l'ONU le comte Folke Bernadotte. La spoliation de moindre partie de la Palestine à son peuple constitue un déni de justice et une violation totale et grave à l'encontre de son droit fondamental de souveraineté sur la totalité de ses terres. Parler d'indépendance est une insulte adressée non seulement à l'égard des palestiniens mais surtout à l'ensemble du concert des Nation de ce Monde.

2.Posté par damien le 06/05/2010 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La réalité du terrain est très différente de la propagande sioniste qui dit que la palestine est une terre vide.
Seule la guerre permet de réaliser les superstitions juifs

3.Posté par Justice for All le 06/05/2010 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" tous les généraux militaires qui sont devenus des politiciens : de Moshe Dayyan jusqu’à Ehud Barak, en passant par Isaq Mordakhaï. "

Et la charogne Ariel qui, parait-il, pourri dans un coma plus que douteux ?
En vérité, si sa mort est divulguée son cochon de fiston risque la prison ! ! ! !
Rabin aussi était un militaire haut placé, ce qui ne l'a pas empêché d'être assassiné par une larvure sioniste téléguidée qui se la coule douce quelque-part au royaume des salopards...
Et le nain Shamir ex (2 fois) premier ministre "zébreu beuh ! ! ! " dont tout le monde entier, même Israël, sait qu'il a lécher les bottes nazies en 1942...
Quand on est une putain à 0 sheckel on ne fait pas le trottoir, mais le caniveau ! ! !

Une mention spéciale pour le travelo Barak qui se déguise femme pour assassiner le HEROS Abou Jihad...d'homme à homme ce cancrelat n'avait aucune chance !


4.Posté par juste le 06/05/2010 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israël est un état contre nature , et tout ce que l est finit inévitablement un jour ou l autre par disparaitre , le sort de cette fumisterie qui gangrène le moyen orient depuis bientôt 62 ans , est scellé , le compte a rebours a commencer depuis le jour de naissance de cet enfant incestueux , le fruit de la plus grande escroquerie de tout les temps .cet enfant est venu au monde mort .reste qu a l enterrer comme il se doit .

5.Posté par BD le 07/05/2010 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas abuser quand meme.On parle de guerre lorsqu'il y a confrontation de 2 etats.Ici l'entité sioniste agresse et tue un peuple sans armes,c du genocide

6.Posté par BD le 07/05/2010 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c = c'est desolé

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires