RELIGIONS ET CROYANCES

Pour une fraternité consciente, dans la paix, le partage et la sagesse...


Dans la même rubrique:
< >

Pour qu’éclose une nouvelle civilisation, plus humaine et plus fraternelle, il suffirait que chacun soit convaincu de l’impérieuse exigence d’observer son fonctionnement intérieur, l’humanité étant la somme des individus qui la composent ! C’est pourquoi nous sommes persuadés que la transformation individuelle est un préalable incontournable pour un renouveau collectif et réellement fraternel, dans l’Union et la Paix de tous… Car être libre c’est être en état de disponibilité pour accueillir ce qui est, au diapason de la résonance Universelle.


bruno_berthelot@divine-attitude.org
Mercredi 22 Avril 2009

Pour une fraternité consciente, dans la paix, le partage et la sagesse...

Notre futur reste à construire instant après instant, alors construisons vraiment cet espace commun que nous partageons déjà tous, la Conscience Universelle. Créons un mouvement unificateur de la diversité spirituelle vers l’éveil...

Et accompagnons dans la visibilité, l'émergence de la Conscience, afin de créer une fraternité Consciente et citoyenne affirmant sa liberté spirituelle. L’expression de cette liberté sera la garantie de la diversité, toujours nécessaire, tant la multiplicité est au service de chacun. Et pour qu’elle s’exprime dans une voix commune à toutes les voies, créons un vrai mouvement spirituel qui enfin aura la liberté de porter la Conscience dans tous les aspects de la Vie...

Dans sa totale disponibilité, seul l'Amour peut unir et apporter la paix ; c'est pourquoi Divine Attitude vous invite à vous connaitre à partir de votre Essence : l'Existence Universelle en vous ! Car aujourd’hui, avant même de commencer à parler de paix, de décroissance, de solidarité ou d’écologie, il est impératif que l’humanité active consciemment le lien qui pourtant l’unit déjà à l’Univers... Alors ayons la bonne attitude pour appréhender enfin les vraies priorités de ce siècle. En reflétant ce qu’il est sur sa propre vie, chacun contribue ainsi au destin de l’humanité. Parce que le monde extérieur est le reflet de nos croyances, nous sommes tous les co-créateurs de l’univers. En nettoyant son espace intérieur, chacun peut ainsi faire place nette pour que sa vraie nature universelle s’infuse en lui.

Il nous faut donc rétablir l’intelligence du cœur, celle qui est au contact du mouvement de Vie et qui nous donne le goût des autres… Être en accord avec « ce qui est », c’est accueillir comme une extension de soi, le sentiment relationnel des objets de perception, que ceux-ci soient circonstances extérieures ou états intérieurs. Et au-delà du concept, quand le percept vient nous traverser, alors l’amour émane de la confiance. Car ce que nous appelons « foi » est simplement la « Force de notre Abandon ». Et c’est dans cet abandon à l’universel que la Paix se trouve, dès lors que nous avons transcendé notre peur originelle sur laquelle se construisent nos fictives personnalités de survie. Ainsi, Être, c’est vivre sans attentes, ni vouloir ni devenir… C’est éprouver l’Unité de la Vie à travers le « Je Suis » originel, créateur et dénué d’attribut. Alors le « témoin neutre » que chacun EST, se reconnait comme la Force de Vie qui expérimente la Vie pour mieux se reconnaître…

L’éveil est aujourd’hui l’ultime thérapie pour la planète et l’humanité ! Oui nous pouvons tout guérir par la Conscience. Maintenant plus que jamais, il nous faut amplifier notre ressenti, car celui-ci est la chair de l’âme, notre véritable faculté de percevoir, ce point de contact entre le fini et l’infini... Et pour que se dévoile l’amour inconditionnel qui est notre nature, nous devons veiller notre existence jusque dans l’absence de celui qui le cherche… Nous avons en effet le sentiment que les traditions n’existent que pour épuiser le chercheur… Et on ne peut pas être celui qui est, en cherchant celui qui n’est pas… Le chercheur fuit sa nature profonde par le simple fait de chercher. Et le chercheur désire ce qu’il fuit le plus : Lui-même en tant qu’essence… Curieux paradoxe que de fuir sa vacuité de peur de se perdre pour la trouver…

La seule cause réelle de la souffrance est la résistance à ce qui est. Sans résistance, il n’y a plus de souffrance. De fait, il nous faut pratiquer l’inclusion par l’accueil de ce qui est. Car l’amour unit, il est à la fois le ciment et le vent de la vie. Le big-bang a été la première déclaration d’amour universelle, tout comme l’éveil qui est un « big-bang inversé » mais tellement silencieux… À vrai dire, la seule révolution vraiment révolutionnaire, c’est bien celle du silence… Fraterniser c’est donc s’unir. Car en cette période de changement et de fin de cycle, à l’heure où « l’effet dominos » fera chuter les unes après les autres toutes les économies de la planète, nous constaterons la nécessité de l’entraide entre tous les humains. Cette solidarité sera le sursaut salutaire du signe tant attendu de l’Unité Fraternelle. Il nous appartient aujourd’hui d’agir avant que la crise fasse de l'entraide une nécessité !

Comme le disent les physiciens, la Vie est de la matière mieux informée. Ainsi l’incarnation permet à la Conscience de véhiculer et de traiter « l’information nécessaire » au mouvement d’expansion du processus évolutif… L’Univers est à considérer comme un grand corps quantique qui permet à la Présence de se rencontrer elle-même dans cette dimension de l’infiniment petit. Ainsi notre attention à la Présence crée notre réalité. Le monde quantique est le préalable de la matière, et permet à la pensée d’être créatrice. Comme la lumière a besoin de l’obscurité pour savoir qu’elle éclaire, notre étincelle Divine a besoin de ce théâtre d’illusions qu’est le monde, pour se transcender !

Par ces temps de crise, revendiquer socialement comme le font certains, revient à réclamer des chaines un peu plus longues dans la prison de l’ego collectif. L’illusion de la liberté fait naitre les résistances. Le monde ne peut plus cheminer dans la souffrance. Libérer l’individu de se peurs et de ses masques de survie est le challenge de ce siècle.

Aujourd’hui le mot spiritualité est à redéfinir. Pour nous il s’agit simplement d’enseigner ce qu’est la vraie Vie, comme une pédagogie de l’Existence ou un enseignement de l’Amour inconditionnel. Exactement l’inverse de ce que fait la prétendue éducation dispensée par nos sociétés en déclin et qui enseigne comment bien exploiter son prochain et se méfier d’autrui !
Sur la carte du territoire spirituel, quand la diversité salutaire devient dispersion, la lisibilité des voies spirituelles semble devenir un peu floue pour tous ceux qui se mettent en chemin. Alors la clarification s’impose de préférence avant l’arrivé de la vague unificatrice. Fraterniser c’est s’unir, par amour ou par éthique et non pas sous la contrainte.

Le temps de la mutualisation est venu. Il nous faut Être en coopération plutôt qu’être en compétition. Plus que jamais, l'entraide et la mutualisation sont nécessaires... Pour l'établissent d'une Fraternité Consciente tirons la couverture vers le Soi, plutôt qu'à soi ! Car même dans le domaine spirituel, trop d'initiatives tuent parfois l'initiative. La diversité est une très bonne chose, mais poussée à l'extrême cela devient presque de la dispersion voire de la dilution. Alors en complément de ce qui existe, en superposition de ce qui se fait déjà, il nous faut construire un mouvement rassembleur et unificateur qui permette à la spiritualité de s'exprimer vraiment au grand jour ! Ainsi que la fleur étalant ses pétales sans perdre son statut de fleur, les pétales embellissent la fleur pour le bien de l’ensemble. C’est cela l’union de la diversité….

Encore aujourd'hui, la spiritualité s’abrite des préjugés publics et des jugements orchestrés par la dictature de la surconsommation, dans des centres de mieux-être, ou à l’intérieur des cabinets thérapeutiques. Osons enfin construire un mouvement spirituel, ou plutôt un mouvement de civilisation, ayant son droit de citer dans la cité. N’ayons plus peur d’appeler un chat un chat ! Agissons comme l'écologie il y a plus de 30 ans, car maintenant la spiritualité doit faire valoir ses légitimes aspirations. Et si un parti spirituel existait un jour, se serait pour simplement rendre le pouvoir à la Vie, de fait un parti sans parti pris, le parti de la Vie…
À travers le Pacte Fraternité Conscience, Divine Attitude ambitionne de tisser et de rassembler un courant fraternel et spirituel, comme une vivante traduction de l'Unité de la Conscience. Avec les Missions Trait d'Union, notre mouvement souhaite bientôt partager les épreuves de la vie avec ceux qui souffrent, et à ces occasions être le témoignage vivant que la vraie liberté consiste à aimer sans avoir besoin d'être aimé. Avec les Groupes de Présence et de Partage ou les Ateliers du Laisser-Être, Divine Attitude invite chacun à se reconnaître pour renaître au présent de l’instant.

Dans l’exigence de vérité qui nous anime autour de l’éveil, en précisant qu’il n’y a rien à chercher puisque tout est déjà là, nous recommandons simplement à chacun de libérer son espace intérieur de ce qui l’encombre. Et sans effort, si la Vie le veut, l’ombrelle masquant la Lumière pourrait bien se replier de l’intérieur. Ainsi, nous reconnaissons que la vie de chacun est la voie de chacun, puisque l’éveil est une grâce et que la vraie liberté n’est pas intentionnelle.

Et puisque nous faisons tous partie du processus évolutif, pour mettre en place le pouvoir de l’Amour inconditionnel, Divine Attitude n'attend plus que vous !

Bruno BERTHELOT

www.divine-attitude.org


Mercredi 22 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par kalna le 22/04/2009 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est précisément le thème constant depuis une trentaine d'années de l'organisation Partage international, avec le site du même nom.

2.Posté par FURAX le 22/04/2009 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bruno BERTHELOT
Mouais ! Mais j' ai bien peur que les Gazaouis, les Irakiens, les Somaliens et autres damnés de la Terre ne soient pas receptifs à ces "bavardages" ! La faim, les F18, les drones tueurs, les armées d' assassins, les bulldozers, en un mot comme en cent, la TERREUR qui rend, ces populations privées de leur statut d'êtres humains, totalement étrangers à ce genre de discours de "philosophes salonnards" , à cette anesthésie verbale "d'intellectuels" en robe de chambre, bien dans leur peau et le ventre plein !
Les damnés de la Terre ont faim, ont besoin de toit, d'eau, de médicaments ! De simple Justice et de Paix chez eux. Pas de beaux discours ! C' est une nécessité d' ordre vitale et urgente à venir en aide à ces nouveaux "nomades" d'un autre type, des être errants devenus des proies à cet oxydant Occident et son Nouvel Ordre Mondial ( ou Mendiants ?! ).

3.Posté par raoul le 22/04/2009 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh Calmos furax , l'un n'empêche pas l'autre bien au contraire, c'est peut être la clefs… allez respire avec ton ventre, relax Furax

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires