Coup de gueule

Pour préserver la santé humaine, bannissons les organes animaux !


Une urgente mise en garde contre le
principe de transplanter un organe animal dans un corps humain a été
envoyée aujourd'hui aux autorités belges et européennes par Antidote
Europe, une association de défense de la santé humaine créée par des
chercheurs scientifiques.


info@antidote-europe.org
Vendredi 20 Juin 2008

Danger des organes animaux

Cette communication intervient à la suite de la publication dans le journal scientifique "Kidney International"* du rapport d'un groupe de chercheurs belges qui suggèrent que des organes de cochons génétiquement modifiés pourraient prochainement être transplantés sur des personnes et déclarent : "Aujourd'hui, nous sommes au seuil des premiers essais cliniques." Antidote Europe a contacté le ministre belge de la Santé, ainsi que les commissaires européens de l'environnement, la santé et la recherche scientifique. André Ménache, directeur d'Antidote Europe, leur a écrit : "A l'heure où les gouvernements se disent préoccupés par la transmission à l'homme de maladies telles que la grippe aviaire, comment peut-on justifier l'idée de transplanter des organes animaux sur des patients humains ? En plus du risque de transmission de virus inconnus, les problèmes basiques du rejet n'ont pas été résolus. Plutôt que de résoudre des problèmes de santé, ces xénogreffes vont en créer de nouveaux et bien dangereux." Antidote Europe est une association à but non lucratif, créée par des chercheurs issus du Centre national de la recherche scientifique (France), oeuvrant pour une meilleure prévention en matière de santé humaine. Une prévention qui pourrait être efficace dans une grande partie des cas qui amènent les patients à être demandeurs de greffes d'organes. [http://www.antidote-europe.org]url:http://www.antidote-europe.org


Vendredi 20 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par picpic le 20/06/2008 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mouais celui entrain de crever a petit feu et qui attend un rein ou un coeur doit sûrement pas être du même avis...
Et quand je vois en detail l'équipe de cette asso, ca n'a pas l'air d'être les personnes les plus compétentes dans ce domaine pour remettre en cause la greffe d'organes animaux...

2.Posté par Camara le 20/06/2008 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais parfois on mange des animaux pour guérir non! et si on doit garder une pièce d'animal dans le corps pour survivre ou est le problème?
Je conseille juste à nos fameux scientifiques de pousser les analyses biologiques pour ne pas introduire un nouveau virus a l'homme ce qui risquera de nous donner un nouveau casse-tête plus dur à résoudre que celui du SIDA... Bonne chance aux cobayes!

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires