Palestine occupée

Pour la cinquième journée consécutive les attaques aériennes du régime israélien se poursuivent à Gaza



Mercredi 31 Décembre 2008

Pour la cinquième journée consécutive les attaques aériennes du régime israélien se poursuivent à Gaza
Pour la cinquième journée consécutive les attaques aériennes du régime israélien se poursuivent à Gaza causant la destruction de secteurs habités par des populations civiles.

Les bâtiments du gouvernement du Hamas commet le bureau du premier ministre Ismail Haniyeh ont subi des bombardements.


Le régime israélien a déployé son armée à la frontière de Gaza.


Le journaliste d'IRNA à Gaza a annoncé qu'Israël et le Hamas se préparent à une offensive terrestre totale.


Plus de 374 Palestiniens sont morts dans les attaques aériennes israéliennes depuis samedi ; quatre Israéliens ont été tués par des roquettes lancées de Gaza.

Le régime israélien a frappé plus de 30 cibles mardi commettant des crimes que de nombreux pays ont qualifié de crimes de guerre.


Les responsables américains ont choisi d'ignorer le tollé international après les choix politiques douteux menés par les responsables israéliens qui ne s'apparentent plus à de l'auto défense mais bien plus à la planification d'un génocide Palestinien à Gaza sous les yeux de la communauté internationales et de quelques puissances occidentales qui continuent à soutenir le régime israélien.


Les responsables américains craignent cependant que les bombardements israéliens de Gaza entraînent un soutien international vis à vis du gouvernement du Hamas comme cela fut le cas lors de l'offensive israélienne en 2006 contre le Liban qui n'a fait que renforcer la résistance libanaise représentée par le Hezbollah.


Aux premières heures de mercredi, des appareils israéliens ont mené deux frappes contre la bande de Gaza

Les chefs de la diplomatie des cinq pays du Maghreb ont appelé mardi à Tripoli à la fin de «l'agression barbare» israélienne à l'encontre de la bande de Gaza, selon un communiqué final d'une réunion «consultative».

Les ministres algérien, libyen, marocain, mauritanien et tunisien des Affaires étrangères ont souligné la nécessité «de continuer de fournir l'aide sous toutes ses formes aux habitants de la bande de Gaza», a-t-on indiqué dans un bref communiqué.

Le ministre libyen des Affaires étrangères, Abdelrahman Chalgham, a précisé que cette «réunion consultative vise à adopter une position commune des pays de l'Union du Maghreb arabe», avant la réunion des chefs des diplomaties arabes prévue mercredi au Caire.

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Mercredi 31 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par yan le 31/12/2008 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aime bien. Le ministre libyen des AE : " ....vise à adopter une position commune des pays de l'UMA".
C'est tout simplement honteux. Passez son temps à se réunir pour ne rien dire et surtout ne rien faire.
Ces responsables et ces chefs d'états arabes, il faut qu'ils démissionnent car ils sont la honte du monde arabe.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires