Croyances et société

Politiques, des vampires d’espoir


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 12:42 3eme temple et sympathiques rabbins !


J’observe la campagne électorale dans mon pays et ça m’effare de voir des gens prêts à crever pour leurs candidats à croire qu’ils sont complètement hypnotisés. Moi je l’ai déjà dit plusieurs fois je vomis cette engeance composée de politiciens, de banquiers et consort qui dirige le monde. Les politiciens sont peut-être les pires car ce sont des vampires d’espoir.


Thanatos
Samedi 27 Novembre 2010

Politiques, des vampires d’espoir
Dans notre pays nous avons affaire au plan politique à 3 poids lourds Henry
Konan Bédié, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo. Les 3 sont engagés dans une
lutte du pouvoir qui est selon nous responsable de l’instabilité du pays
depuis près de 20 ans et ça continue ! Certains appellent ce trio le BOG pour
Bédié Ouattara Gbagbo (tiens ça me rappelle le terme bogue) et estiment que
tant que nous ne serons pas débarrassés de ces 3 énergumènes nous n’aurons
pas la paix. Il est clair que Bédié prendra sous peu sa retraite car au plan
de la santé il n’est pas au mieux et de toute façon il s’est rallié à
Ouattara dans le but si j’ai bien compris de créer un seul et unique parti
politique. Donc au premier plan à présent nous avons le duo infernal Ouattara
et Gbagbo, à la fois amis et ennemis. Ces deux-là ont été successivement
ennemis puis alliés dans les années 90 et sont depuis le début des années
2000, des « ennemis mortels ». Les deux sont entourés de supporters
fanatiques qui les vénèrent presque comme des dieux et c’est cela qui est
inquiétant pour ce pays. D’ailleurs ça a déjà commencé on parle de
plusieurs blessés et de morts alors que les élections du second tour n’ont
pas encore eu lieu. Les deux candidats se sont « affrontés » lors d’un
débat télévisé civilisé alors que certains attendaient une empoignade
violente notamment à cause des déclarations des candidats les jours
précédents ce « show ». Notamment Laurent Gbagbo qui disait détenir des
tonnes de preuves que son adversaire était impliqué dans de nombreux coups de
force notamment le coup d’état de 1999 et le coup d’état manqué de 2002
qui s’est transformé en rébellion. Les partisans de Gbagbo attendaient donc
que leur champion bouffe Ouattara durant ce débat. Ouattara lui est plus subtil
sachant toujours botter en touche a habilement lors du débat envoyé Gbagbo sur
son terrain. Gbagbo ne put donc rien faire que le suivre dans un débat calme et
civilisé au grand dam de nombreux supporters de M. Gbagbo qui d’ailleurs
étaient d’un calme étonnant à l’issue du débat. Le lendemain quand
j’ai contacté certains d’entre eux, ils m’ont fait part de leur désarroi
et de leur déception. Je leur ai dit le fond de ma pensée. Je leur ai dit que
les politiques appartiennent à la même caste et ont leurs intérêts propres
qui ne sont pas ceux du peuple. Alors croire qu’un d’entre eux est bien
meilleur qu’un autre, généralement c’est une illusion forte. Je leur ai
dit aussi que croire un politicien en pleine campagne est une démarche
suicidaire. Car certains de mes compatriotes voient dans leur champion un saint
et dans l’adversaire le diable ce qui est particulièrement dangereux car cela
peut amener l’affrontement sur un plan religieux et les guerres de religion
sont dangereuses.  
Ouattara est musulman et Gbagbo protestant évangélique donc le danger est
bien réel. Pour avoir discuté avec certains partisans de Gbagbo je sais que
ces personnes pensent que c’est un combat hautement spirituel entre les forces
de la lumière et celle des ténèbres, rien de moins que ça. Ils voient même
en Ouattara et certains de ses partisans, des islamistes qui veulent appliquer
la charia en Côte d’Ivoire, pays laïc il faut le rappeler. Quand un candidat
et ses partisans (principalement nordistes et musulmans) sont diabolisés de la
sorte vers quoi tend-on ? Côté Ouattara on est plus subtil, mais ses partisans
disent quelques fois des choses tout aussi inquiétantes ! Ils disent que
c’est « leur tour » de gouverner et on voit sans peine dans quelle logique
ils sont. Ils sont dans une logique tribale or c’est justement un des
principaux problèmes de la Côte d’Ivoire. Leur haine pour Gbagbo se nourrit
de certains faits réels et d’une part d’irrationnel. Chez Gbagbo les cadres
du parti politique ou du mouvement politique qu’il a créé à savoir LMP (La
Majorité Présidentielle) parlent trop et ils sont souvent faciles à lire.
Chez Ouattara ils ne parlent pas beaucoup ou peu (à part quelques illuminés)
et sont donc plus difficiles à cerner. Ouattara est froid et méthodique,
normal pour un ancien vice-gouverneur du FMI quand Gbagbo est plus bouillant.
Moi je n’aime pas les deux, je n’aime pas ces « deux frères ennemis ».
Gbagbo a dit qu’il avait des tonnes de preuves contre Ouattara concernant ses
actions subversives et anti-républicaines ? Où sont-elles ? N’était-ce pas
une simple manœuvre politicienne (qui ne risque pas de se retourner contre lui)
? Le problème avec les partisans de Gbagbo c’est qu’ils ont des espaces
d’expression appelés agoras
(http://www.koffi.net/koffi/actualite/90266-Reportage-Affaire-Tagro-Koulibaly-Les-militants-divises-dans-les-agoras-et-parlements.htm)
où l’on raconte souvent des histoires à dormir debout ! Et pas mal de ses
partisans croient en ces histoires d’où le danger. Parce que si jamais ils se
réveillent et qu’ils comprennent que ces histoires sont fausses et Gbagbo
n’est rien d’autre qu’un vulgaire politicien, ça craint. Quant à
Ouattara il compte s’endetter pour développer la Côte d’Ivoire et semble
vouloir s’adresser aux fondations Gates et Rockefeller pour un certain nombre
de choses. D’un point de vue pragmatique Ouattara semble plus intéressant
mais quand on connait les échecs du FMI dans le monde, on ne peut qu’être
prudent (certains vous diraient que c’est un procès d’intentions et nous
les comprenons). Et nul doute que la Côte d’Ivoire, pays ô combien riche,
serait un festin pour les multinationales. En fait il semblerait qu’avant
Gbagbo la Côte d’Ivoire était la chasse-gardée des multinationales
françaises et que Gbagbo a voulu que cela change, mais il s’était mal
préparé. Les conséquences ont vraisemblablement été le coup d’état
manqué de 2002 et l’instabilité destructrice qui a suivie. Ce manque de
prévoyance de Gbagbo dénote un des plus grands défauts de cet homme, il
n’est pas souvent réaliste (peut-être que cette irrationalité vient de son
côté évangélique, des gens qui souvent croient au miracle alors que leur foi
n’est pas très grande). Alors je pense que nous avons le choix entre deux
hommes dangereux.
L’un est un froid technocrate qui va probablement livrer le pays aux
multinationales de manière méthodique. Nul doute qu’il fera des concessions
et des compromis pour dans un premier temps éviter un embrasement
généralisé. Il a notamment une alliance avec le PDCI-RDA, parti auquel il a
promis ouvertement le poste de premier ministre. Dans un premier temps c’est
certains il ne pourra gouverner seul et il devra tenir compte des réalités
ivoiriennes. Mais le problème est qu’il est suivi par tout un groupe de gens
fanatisés, avides de revanche et qui estiment que c’est « leur tour ». Ses
fanatiques sont d’ailleurs prêts à croiser le fer si nécessaire avec les
fanatiques de Gbagbo. Quant à Gbagbo nous avons affaire à un politicien dans
le sens le plus vil du terme, démagogue à souhait, roublard et par bien des
aspects immoral. Il est aussi grande gueule ce qui a tendance à surexciter une
partie de ses partisans. Et que dire de son entourage rempli de personnes
détestables et qui n’ont que la haine dans la bouche. Sa « guerre » avec la
France a conduit son pays à la ruine. Tout ça pour après céder des choses à
la France et à vil prix en plus ! Notamment le nouveau terminal à containers
du port d’Abidjan qui fut cédé à Bolloré. Il se dit révolutionnaire mais
il n’est selon nous que l’ombre des véritables révolutionnaires comme
Chavez ou Castro (encore qu’eux nous sommes de l’avis de Pierre Hillard
quand il dit que Chavez est dans le second pôle mondialiste qui vise aussi un
gouvernement mondial). Certains ne sont pas loin de penser comme moi que lui
aussi est venu détruire notre pays (en le pillant) au grand plaisir de ses amis
tels que Jack Lang
(http://www.rue89.com/2008/04/05/jack-lang-les-dirigeants-ps-ont-diabolise-gbagbo)
ou Guy Labertit (http://news.abidjan.net/h/377888.html). Ces vampires d’espoir
séduisent une jeunesse en quête de rêves et de travail. La situation de notre
pays est désastreuse si bien que bon nombre de jeunes femmes sont obligées de
se prostituer. Moi et mon frère nous sommes souvent obligés d’aider
financièrement les gens et c’est vraiment terrible. Pendant ce temps la
classe politique roule sur l’or et il est dramatique que les jeunes ne se
soient pas encore rendu compte de cela. On essaie de leur expliquer que pendant
qu’ils se haïssent, s’entretuent, les vampires (un curé est de notre avis
voir ici :
http://www.koffi.net/koffi/actualite/83232-Crise-religion-Pour-Paques-un-cure-ivoirien-s-en-prend-aux-politiciens-vampires.htm)
se servent allègrement. Ce ne sera pas aisé de réveiller cette jeunesse mais
nous comptons nous y employer moi et certains amis ! Ce sera un combat difficile
mais comme un homme important si c’était facile, on n’aurait pas besoin de
nous.


Samedi 27 Novembre 2010


Commentaires

1.Posté par pistache le 28/11/2010 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

aucun , aucun dirigeant dans le monde ne vaut la peine qu'on le soutienne ; votre peuple va , peut être cette fois ci s'en apercevoir car rien ne va changer pour lui ; tout les peuples de tout les pays commencent à comprendre qu'ils se font avoir et ils réagissent ; mieux vaut tard que jamais ;

2.Posté par msawri le 28/11/2010 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vraiment chaotique à faire peur, une véritable catastrophes que des politiciens pareils mènent la pays. Mais les sages disent que chaque peuple a les dirigeants qu'ils méritent. Vous ciblez l'intérêt au détriment de l'éducation. Les épreuves en perspective sont durs, très durs. Vous n'avez qu'un moyen. Préparez-vous à la bataille et laissez le temps arranger les choses. Ce sont les faibles, femmes, enfants et vieillards qui souffrirons le plus. C'est mieux que de se soumettre à ces deux vautours alliés des multinationales au détriment de leur peuple.

Que Dieu swt préserve la côte d'Ivoire en y installant la paix et la sécurité. Vos deux leaders ne prennent l'exemple de leur camarde qui, bien que détruit espère toujours gouverner. Quelle honte. Bientôt viendra leur tour. Face à des situations pareilles, mieux prôner la mort à la vie.

3.Posté par Thanatos le 28/11/2010 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui nous inquiète souvent nous les "modérés" c'est la bassesse de la campagne électorale. Gbagbo était l'opposant "historique", un homme qui s'opposait au pouvoir depuis le début des années 80. Il a des amitiés fortes en France comme Jack Lang et toute une bande de socialistes qui ont d'ailleurs reconnu son pouvoir lorsqu'il fut élu dans des conditions calamiteuses. Gbagbo de son propre aveu ne s'attendait plus à prendre le pouvoir ! A-t-on jamais vu ça ? Un homme qui critique à tout va, qui cherche à prendre le pouvoir et qui ne s'est pas préparé à être au pouvoir ? De plus plusieurs de ses lieutenants envoient le débat sur un plan spirituel, comparant presque la Côte d'Ivoire à Israël (rien de moins que cela). Officiellement Gbagbo dit que son ennemi est l'état français ! Mais chose ô combien surprenante dès qu'il a une conversation téléphonique avec Sarkozy on en parle dans le journal télévisé. De plus les histoires invraisemblables que certains de ses lieutenants racontent à une jeune désœuvrée et en perte de repères sont choquantes. Gbagbo y est presque décrit comme un dieu et certains le vénèrent comme tel (d'ailleurs il lui trouve toutes les qualités et voient dans chacun de ses actes comme une habile tactique pour dérouter ses adversaires). Il accuse Ouattara d'être un étranger et le slogan de campagne de Gbagbo est "l'ivoirien authentique". J'ai dit à un de ses partisans que ce genre d'idées était dangereuse et que je préférais qu'il parle de son projet de gestion du pays. Mais parmi ses partisans entre ceux qui ramènent cela à un plan religieux disant que Ouattara veut islamiser la Côte d'Ivoire et les autres qui disent que Ouattara est un étranger on ne s'en sort plus. Quant à Ouattara j'ai dit clairement ce qui m'inquiète chez lui, de plus il est ami avec Sarkozy. Certains pourraient me rétorquer que ce n'est pas un crime. De plus son passé au FMI nous fait craindre certaines mesures qu'il pourrait prendre ! Moi je crains Ouattara sur un plan économique et je crains Gbagbo sur l'irrationalité de certains de ses partisans.
Quoiqu'il en soit comme vous dites un peuple a souvent les dirigeants qu'il mérite, vu que certains votent ses candidats par intérêts égoïstes. Moi et mes amis disons que peu importe celui qui va être élu que Dieu nous protège !

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires