Politique Nationale/Internationale

Politique mondiale: les experts attendent une nouvelle crise (recherches politiques)



Mercredi 3 Septembre 2008

Politique mondiale: les experts attendent une nouvelle crise (recherches politiques)
Les politologues s'attendent à une nouvelle crise dans la politique mondiale, liée notamment à l'Ukraine, a déclaré mardi le chef de l'Institut russe de recherches politiques Sergueï Markov lors d'une conférence de presse à Moscou.

"Nous devons bien analyser ce que sera la prochaine crise, car il ne fait aucun doute qu'elle se produira un jour", a-t-il fait savoir, ajoutant qu'il pouvait s'agir des relations russo-européennes, des évènements en Ukraine, de tentatives d'éliminer des sites nucléaires iraniens où de détrôner Hugo Chavez, le président vénézuélien.

"Malheureusement nous devons faire face à des personnes brusques qui ne craignent pas la crise, dont l'énergie les alimente", a précisé M.Markov.

Le directeur adjoint de l'Institut des pays de la CEI (Communauté des Etats indépendants) Vladimir Jarikhine a souligné que la situation en Ukraine était très inquiétante.

"La dégradation des relations russo-ukrainiennes et une conservation musclée du pouvoir entre les mains de M.Iouchtchenko, président ukrainien, sont plus que possibles. N'importe quels mécanismes peuvent être mis en oeuvre dans cette situation", a-t-il assuré.

Politique mondiale: les experts attendent une nouvelle crise (recherches politiques)

Moscou réagira calmement à la présence de navires étrangers en mer Noire (Poutine)

La Russie répondra sans hystérie à la présence de bâtiments de guerre étrangers en mer Noire, a déclaré le premier ministre Vladimir Poutine.

"Nous réagirons calmement, sans hystérie, mais nous ne manquerons pas de répondre", a-t-il affirmé, interrogé sur la présence de navires de l'OTAN en mer Noire.

Après l'achèvement de l'opération russe visant à contraindre la Géorgie à la paix, plusieurs bâtiments de guerre de l'Alliance atlantique sont entrés dans la mer Noire. Certains d'entre eux auraient transporté de l'aide humanitaire pour la Géorgie.

Moscou préoccupé par la présence de navires de l'OTAN en mer Noire (état-major)

La Russie est préoccupée par la présence de cinq bâtiments de guerre de l'OTAN en mer Noire, a déclaré aux journalistes le général Anatoli Nogovitsyne, chef adjoint de l'état-major des Forces armées russes.

"Nous sommes toujours préoccupés par la présence d'un groupement naval de l'Alliance atlantique en mer Noire où nous trouvons actuellement cinq bâtiments de guerre étrangers, dont deux relevant de l'US Navy, un faisant partie de la Marine espagnole, un appartenant à l'Allemagne et un navire battant pavillon polonais", a-t-il affirmé.

Selon M. Nogovitsyne, la Flotte russe de la mer Noire continue de remplir ses missions quotidiennes: couvrir les ouvrages militaires, suivre les activités des forces navales étrangères dans la région, acheminer des cargaisons militaires et assurer une situation opérationnelle favorable dans la partie orientale de la mer.

Moscou va revoir de fond en comble les échanges commerciaux avec l'Ukraine (Kommersant)


L'Ukraine sera la nouvelle cible de la guerre commerciale qui oppose la Russie à l'OMC: le premier vice-premier ministre Igor Chouvalov a chargé hier les ministères de protéger l'économie russe des produits fournis par l'Ukraine, membre de l'OMC depuis le début de l'année, lit-on mardi dans le quotidien Kommersant.

Le régime de libre échange avec l'Ukraine pourrait être annulé, ou bien être considérablement durci. Quant à l'ouverture du marché russe au sucre ukrainien à partir du 1er janvier 2009, elle n'aura sûrement pas lieu.

Une source proche du ministère du Développement économique a fait savoir au Kommersant que le gouvernement recevrait, dans le courant de la semaine, des propositions dont la plus radicale prévoit l'annulation du traité sur le régime de libre échange entre la Russie et l'Ukraine, qui date de 1993.

L'Ukraine est devenue membre de l'OMC en mai dernier. Conformément au traité de libre échange, presque tous les produits ukrainiens livrés à la Russie sont exempts de droits de douane, à l'exception du sucre et de l'alcool. L'Ukraine a également réduit l'exportation vers la Russie de tubes sans soudure. Par ailleurs, les restrictions sur l'exportation de sucre ukrainien, dont les livraisons à la Russie sont presque nulles (depuis 1998, son importation a été frappée d'une taxe de 220 dollars la tonne de sucre brut de canne et de 340 dollars la tonne de sucre de betterave), devaient être levées à partir du début de l'année et les restrictions sur l'alcool, à partir de 2010.

Ce changement du régime commercial avec l'Ukraine est en préparation depuis le mois de mai, le processus n'ayant pas été politisé et la menace d'expansion commerciale de l'Ukraine ayant été évaluée de façon réservée. Comme l'a fait savoir une source au sein du ministère du Développement économique, la dernière analyse comparative du système tarifaire des deux pays effectuée en 2004 a montré que pour 40% des produits ukrainiens, le tarif douanier était inférieur au prix russe de 5%, pour 20%, le tarif était bien supérieur aux prix sur le marché russe et, pour les 40% restants, il était identique. Selon cette source, ce rapport pourrait avoir changé depuis l'adhésion de l'Ukraine à l'OMC.

En Ukraine, on est certain que Moscou a pris une décision politique. "La Russie veut punir l'Ukraine pour sa participation au conflit osséto-géorgien", a affirmé Mikhaïl Salnikov de la compagnie d'investissement Socrates. D'après lui, "l'exportation de tubes et d'articles de constructions mécaniques vers la Russie pourrait être menacée".

Le ministère russe du Développement économique a fait savoir qu'en plus de l'idée de se retirer du régime de libre échange avec l'Ukraine, deux variantes plus "libérales" étaient à l'étude: des "soustractions" supplémentaires à ce régime ou des accords portant sur des mesures protectionnistes particulières en cas d'accroissement considérable des importations en provenance d'Ukraine. Le choix se fera au niveau du président Dmitri Medvedev et du premier ministre Vladimir Poutine, explique la source.

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

http://fr.rian.ru http://fr.rian.ru



Mercredi 3 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par Anonyme le 03/09/2008 02:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pffff........
Sinon ouai.

2.Posté par hafrit le 03/09/2008 03:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

petite analyse de ma part apres avoir fait la lecture de bcp d'infos de sources et de sun tzu (art de la guerre), pourquoi les usa ne vont pas attaquer la russie et l'iran :
les usa sont en periode d'election ,il en sortira mc cain ou obama (les jumeaux) , la premiere chose sera de sortir leur pays de la crise economique ,attaquer la russie de front serait suicidaire , comme demontre sun tzu , il n'y a jamais d'attaqe quand un pays ou une armee a des problemes economique ou militaire, le meilleur moyen serait de se renforcer et d'attaquer ulterieurment ,et ceci la meme chose pour l'iran de plus qu'une attaque de pays qui sont loin permets aux troupes et aux adversaires de s'organiser , mais le probleme us c'est qu ils ont besoin de ressources petrolieres a bas prixet de limiter celles des autres et le probleme qu'ils ont deja des richesses du sud de l'afrique a faire passer au USA (un pont), l'ideal serait de posseder les pays d'amerique du sud pour transiter les richesses d'afrique et en meme temp celles d'amerique du sud .et faire cette guerre mediatique ou militaire coute moins chere qu'attaquer de front l'iran ou la russie , ou les usa risquent de se casser les dents et en meme temp de faire flamber le prix des ressources petroliere en europe ,et en ce moment de crise financiere , je ne crois pas que c'est le bon moment , cela se voit avec les armes que la russie vends a chavez , quand on regarde la carte on voit que le venezuela et aussi l' iran se ressemblent , ils sont en tenailles par leurs pays voisins regarder une carte et vous allez comprendre , mais ce qui est clair et net le moment venu , ils vont attaquer l'iran pou transiter le petrole irakien et iranien au usa et une petite part en europe , pour cela que la france est afghanistan , pour permettre le moment venu d'ataquer l'iran par son cote est , il n'y a que par cette endroit ou ils peuvent attaquer .

3.Posté par Guy le 03/09/2008 04:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moscou a un rôle stabilisateur dans le monde.

Il a face a lui une" nomenklatura" politique, financière,technique à sa phase la plus dangereuse. C'est un "bec de fer" qui s'attaque au monde.

L'Occident est détesté par ses populations, son échec est certain! Si révolte il y a contre des dirigeants, c'est l'occident qui la subira.

Guy


4.Posté par albert le 03/09/2008 05:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@hafrit

Tu dis:"l'ideal serait de posseder les pays d'amerique du sud pour transiter les richesses d'afrique et en meme temp celles d'amerique du sud ."Le fait est que les US ont perdu leur mainmise sur l'amerique du sud(sauf la Colombie).Il s essayent de s'incruster encore une fois,mais je pense qu'ils ont perdu la partie dans cette partie du monde.

5.Posté par hafrit le 03/09/2008 06:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@albert pas si sur que ca , je me mefis , mais wait and see , on va voir ce qu'ils nous preparent de toute facon , ont les voit arriver de loin , il faut suivre le lapin noir (condo rice) , ou elle passe ca eclate , si je me trompe pas , elle doit faire un petit sejour au maghreb.

amicalement hafrit .

6.Posté par Manix le 03/09/2008 08:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A force de le titiller par la plante des pieds, ces fanatiques d'Occident ont finalement réussit par sortir l'ours russe de sa létargie. Enfin !
depuis la fin de la guerre froide, les équilibres ont été rompus créant le chaos que nous connaissons à travers les sphères morales, politiques et économiques.
Les USA et leurs caniches européens sont devenus la source du mal contrairement à la propagande et aux mensonges qu'ils diffussent dans la conscience populaire.
La prédation et la spoliation des richesses sont devenues leur leitmotiv. Rien a changé depuis la décolonisation sauf peut être les moyens mis en oeuvre.
La Russie même si elle n'est pas exempte de certains maux doit rétablir cette équilibre, elle en a les moyens et le devoir.
En cessant de rester sur la defensive, l'attaque n'est elle pas la meilleure des défenses.
Les européens feraient mieux de ne pas se laisser manipuler par les fous de Washington à l'origine de toutes ces intrigues car si guerre il y a, elle se produira en Europe avec toute ses horreurs et là je penses que personne ne s'en sortira idemne.

7.Posté par VEGA le 03/09/2008 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les pièces d'un puzzle dangereux s'assemblent avec une précision machiavélique ! et l'europe semble merveilleusement jouer son rôle au détriment de ces populations.

l'apparition a la tête des principaux pays de l'EU, d'une clique de sionistes pro USRAELIENS est une chance inespérée pour les Etats belliqueux d'amérique, et israel de propager le chaos.

Une attaque contre l'iran n'est plus qu'une question de temps car elle est devenu vital pour israel qui impose par la force au moyen orient, son statut de leader.

la peur des israeliens ne tiens pas tant au fait de se voir bombarder par l'iran que de voir son influance décroitre au profit d'une autre puissance régional.

parfois il m'arive d'imaginer ce qu'aurait pu être le monde sans israel.
ce pays est un cancer qui empoisonne le monde !

8.Posté par MIJEON Amaury Lucien Joseph le 03/09/2008 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le 5 et 6 juin de cette année,
le groupe des Bidilbergs a décidé de relever le dollars et de ramener à la baisse le prix du baril de pétrole!
Inutile de chercher longtemps pour comprendre que les tensions sont arrivées à point nommé.
Les USA ont annoncés aujourd'hui qui vont puiser dans leur réserves stratégiques de pétrole et donc cela va amener une chute de la demande et par conséquent une chute du prix du baril!
Conformément au plan du groupe.

La guerre économique est préparée depuis de longues dates!
Mais le problème,
avec la baisse importante du baril,
les exportations reprendront du poile de la bête lorsque les chinois notamment voudrons accroitre leurs importation.
Le baril coutant moins cher!
Les réserves stratégiques américaines ne sont pas éternelles!
Lorsqu'elles seront vidées,
la demande américaine relancera avec celle des chinois les plus fortes spéculations donnant au marché une crise qui dépasse celle du baril très cher.

C'est sa chute programmé qui ouvrira le balle!

La Russie,L'Iran et le Vénézuella sont les cibles de cette stratégie!

Inutile de l'expliquer plus en profondeur!

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires